ven. 13 nov. 19h00

Rencontres Afrique en docs #11

,

Plus d'infos

Séances suivies de rencontres avec la réalisatrice et le réalisateur
La séance : 3 € / La Soirée (deux films) : 5 €


Proposé par

KRYSALIDE DIFFUSION

Cinémas du monde

La 11e édition des Rencontres Afrique en docs revient au Cinéma l’Univers dans un format quelque peu réduit, mais toujours aussi riche en belles découvertes et rencontres avec la création africaine, pour revivre le cinéma en Grand ! Au programme, 9 films documentaires d’auteurs de RDC, du Burkina Faso, du Niger, du Rwanda, du Sénégal, de France et de Belgique. Un rendez-vous organisé par l’association Krysalide Duffusion, avec le soutien de la Ville de Lille et de l’Institut Français.

19h On a le temps pour nous

Katy Léna Ndiaye | Documentaire | Burkina Faso, Sénégal | 2019 | 62mn
*** Sélection IFFR – Festival Rotterdam 2020/Hollande ***
Burkina Faso, octobre 2014. Ce que beaucoup n’osaient imaginer se produit. Les Burkinabè mettent fin au règne de Blaise Compaoré. Le rappeur Smockey, membre du Balai Citoyen, est au nombre des artisans du changement, de la victoire d’une utopie sur le réel. Aujourd’hui, après l’insurrection, après le putsch manqué, l’organisation d’élections libres, les comptes du régime déchu ont-ils été soldés et les attentes comblées ? On a le temps pour nous, nous installe dans le quotidien de Smockey, au plus près d’un personnage frondeur et attachant, qui trace un chemin entre activisme et rencontres artistiques ; entre inquiétudes nourries par un présent flottant et espoirs renouvelés.

21h Après ta révolte, ton vote

Galadio Kiswendsida Parfait Kaboré | Documentaire | Burkina Faso | 2019 | 85mn
*** Sélection IDFA – Festival du film documentaire d’Amsterdam 2019 (Hollande) ***
Suite à l’insurrection populaire d’octobre 2014 et après un an de transition politique, le Burkina Faso s’engage dans un scrutin historique. C’est la première fois que le pays assiste à un changement de pouvoir à travers les urnes. Le Balai citoyen, acteur majeur de l’insurrection qui a provoqué la fuite de l’ancien président Blaise Compaoré, joue sa partition en tant que force de mobilisation des jeunes et sentinelle pour une véritable démocratie. Mais le renouveau tant attendu peine à naître. Est-ce la démocratie qui s’affirme ou un perpétuel recommencement de la gouvernance clanique ?

A voir aussi

Proposé aussi par KRYSALIDE DIFFUSION