TEST

Appel à film // Festival du Film Minute de Lille 2019

Le Festival du Film Minute de Lille propose sur une soirée de découvrir 60 courts-métrages en compétition, dont la contrainte principale est de ne pas dépasser 1 minute, générique compris. Les films doivent aussi s’inscrire dans un thème. La soirée se déroule en présence d’un jury composé de personnalités du cinéma, qui annoncera un palmarès en fin de soirée. Un « prix du public » est aussi décerné suite au vote des spectateurs.
Un festival exigeant mais sans prétention et décorum superficiel : pas de tapis rouge, de strass et paillettes… mais du cinéma, rien que du cinéma, dans la joie et la bonne humeur !

L’événement est fixé au 29 novembre 2019 à L’Univers (Lille) à 20H. Le thème de l’édition 2019 est : Sombre(s) Héros

Les participants ont jusqu’au 19 novembre 2019, 00h01 pour faire parvenir leur candidature via ce formulaire en ligne : 
https://forms.gle/ybZHVHsNJrNLQoVt7

Site du festival : https://www.filmminute.fr
Facebook du festival : https://www.facebook.com/filmminute

Bienvenue au Labo !

14h30 Atelier Cyanotype
Procédé photographique ancien, le cyanotype est un type d’émulsion résultant d’un mélange de citrate d’ammonium ferrique et de ferricyanure de potassium.
Les tirages se font ensuite de manière artisanale par contact et donne à l’image un résultat monochrome dans une gamme de bleu cyan.
Matériel à prévoir non-adhérents & adhérents : négatif papier ou images numériques en noir & blanc
10 participants
Résa : labophotolunivers@gmail.com
Tarif : 30 euros

18h30  Finissage exposition du Labo
Tout est permis pour cette nouvelle exposition.
Les adhérents du Labo présentent leur travail sans contrainte, argentique ou numérique, la richesse des propositions est bien rafraîchissante.
Expo visible du 16 au 29 juin

19h30  Marathon Film
Restitution des films du marathon, pratique cinématographique du film en16 mm : l’occasion de tourner 15 mètres de pellicule NB, soit 1min23 de film en 2 heures, avec la très célèbre caméra argentique soviétique, mais oui c’est la Krasnogorsk K3.
Celle que l’on peut apercevoir dans « L’Amateur » de Krzysztof Kieslowski (1979), dans lequel Filip, l’utilise pour filmer la naissance de sa fille et devient réalisateur-militant. C’est elle aussi que Spike Lee a utilisé dans « Get On The Bus » (1996)
Réservez votre créneau de tournage (du 17 au 28 juin) sur labofilmlunivers@gmail.com
Tarif 25 €

20h30  Ciné-concert Vanishing point par TOC
Richard C. Sarafian | fiction | états-Unis | 1971 | 1h39
« Vanishing point » est un road movie évanescent et contestataire.
Kowalski fait le pari qu’il peut convoyer une Dodge Challenger R/T 440 Magnum blanche, de Denver à San Francisco en quinze heures. Il s’ensuit une course-poursuite avec la police des États qu’il traverse. Dans sa course, il est aidé par un animateur radio noir et aveugle, Super Soul.
Le groupe TOC composé de Jérémie Ternoy, Ivann Cruz et Peter Orins, s’empare d’un chef d’œuvre du cinéma américain pour nous offrir une très belle création.
En partenariat avec Muzzix
5 euros


TOC par P. Lenglet

22h00  DJ Set Erotico Valentino

**********


Le Labo de l’Univers, collectif, créatif et participatif, a pour but de créer et voir des images et des sons, ici et maintenant, peu importe le support, argentique, numérique ou analogique avec des participants de tous horizons : novices, amateurs, avertis, professionnels et artistes…
Bienvenue au Labo !

Bienvenue au Labo !

Vendredi 28 juin 20h

Taki tanada
C’est un peu comme un cadavre exquis en film. On peut traduire à peu près par cascade d’eau en escalier.

Le principe :
à l’origine : « Un film mystère ».
1. L’image et le son de celui-ci sont séparés.
2. La bande image est confiée à un artiste sonore. Il crée une bande son. Un nouveau film est créé !
3. Cette bande son toute neuve est transmise à un artiste visuel. Il crée une bande image. On obtient un autre nouveau film. La nouvelle bande image est transmise à son tour à un autre artiste… Ainsi, une première chaîne se forme partant de la bande image originelle.
4. Sur le même principe, depuis la bande sonore originelle, une autre chaîne de films se crée simultanément. On a donc 2 chaînes de création qui évoluent en parallèle.
5. Aucun artiste participant ne sait de qui est l’œuvre sur laquelle il planche, et surtout qui va réinterpréter la sienne. 6. La surprise est totale pour tout le monde lors de la projection. Stimulant, non ?

**********


Le Labo de l’Univers, collectif, créatif et participatif, a pour but de créer et voir des images et des sons, ici et maintenant, peu importe le support, argentique, numérique ou analogique avec des participants de tous horizons : novices, amateurs, avertis, professionnels et artistes…
Bienvenue au Labo !

CAP au Nord ! #35

La Joie de Vivre
Fanny Caillibot & Leïla Daquin | fiction | France | 2018 | 13 min
Balade dans un café, où le temps semble s’être arrêté, dans lequel une peinture vivante se dessine à travers l’itinéraire intérieur de différents personnages : deux jeunes amoureux divaguent autour de l’idée d’un monde nouveau, un homme se remémore la femme ou l’idée qui l’a bouleversé, une femme s’apitoie sur le peu d’estime qu’elle porte à sa vie.
Réunie dans les bras de la Vérité, figure fantomatique, la peinture dresse le tableau de différents mondes intérieurs aux solitudes semblables.
Produit par Le Camion

Les Vivantes
Fanny Caillibot & Leïla Daquin | fiction | France | 2017 | 77 min
À la suite du décès de sa mère, Lena, huit ans, part vivre chez sa tante Fanny qu’elle ne connaît pas. De ce deuil, qui les unit, naît une relation à la fois pudique et fusionnelle. Elle fait également connaissance de Gabriel, compagnon de Fanny, avec qui elle va nouer un lien particulier et ambigu lors de son adolescence.
Produit par Le Camion

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs et réalisatrice

► Bar
► Accueil dès 19h30

► + d’infos : site du collectif Le Cap /page Facebook

Les Rencontres Afrique en docs

19h00 Revenir
David Fedele & Kumut Imesh | Côte d’Ivoire, France | 2018 | docu | 84 min
À la fois un road-trip et une enquête journalistique, ce film suit Kumut Imesh, un réfugié de la Côte d’Ivoire vivant en France, qui retourne en Afrique pour y tenter de retracer le chemin de son exil… Mais cette fois, une caméra à la main ! Seul, Kumut documentera son voyage sous deux angles : celui du personnage principal devant la caméra, ainsi que celui de la personne derrière la caméra, montrant l’aspiration humaine à la liberté et à la dignité sur l’une des routes migratoires les plus dangereuses au monde.

Suivi d’une discussion avec Kumut Imesh

21h00 Lendemains incertains
Eddy Munyanéza | Burundi | 2018 | docu | 70 min
Burundi, avril 2015. Les manifestations contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza rassemblent des milliers de personnes dans les rues de Bujumbura. Un coup d’Etat manqué plonge davantage le pays dans la répression et les violences. Des familles entières fuient le pays. Eddy, réalisateur, filme les manifestations, puis les premières exactions et les victimes. […] De part et d’autre de la frontière, il rencontre celles et ceux qui sont restés au Burundi ou ont choisi le chemin de l’exil. Leurs récits, souvent fragmentaires et brutaux, témoignent d’une grande incertitude.

Suivi d’une discussion avec le réalisateur

► Bar, petite restauration végétarienne
► Vente de DVDs
► Accueil dès 18h30 et 20h00
► + d’infos : site de l’association Krysalide Diffusion

Peaceable Kingdom

James LaVeck & Jenny Stei | docu | Etats-Unis | 2009 | 78 min
Un récit captivant sur la lutte de conscience d’éleveurs qui questionnent soudainement les fondations d’un mode de vie qu’ils ont toujours connu. Tandis que les facultés émotionnelles et intellectuelles des animaux ne cessent d’être exposées par la science, et que les méthodes d’élevage font l’objet de critiques croissantes, ce film donne la parole à des éleveurs qui ont cessé de l’être. Non par difficulté économique, mais parce qu’ils n’ont pu continuer d’ignorer la sensibilité et l’intelligence des êtres vivants qu’ils conduisaient à l’abattoir…

A travers ce documentaire, nous suivons cinq éleveurs, un sauveteur d’animaux et une policière qui luttent pour éveiller les consciences. Avec eux, nous essayons de comprendre pourquoi tant de gens sont à la recherche de nouveaux rapport avec les animaux.
Ce film nous propose des images rares qui vont à l’encontre des clichés sur l’élevage, et des informations précieuses sur ce que vivent les animaux dans les élevages. Nous découvrons aussi des refuges, véritables havres de paix. « Peaceable Kingdom » est un véritable appel à l’intelligence et à l’amour.

Suivi d’une discussion

► Bar, petite restauration, tables d’informations associatives
► Accueil dès 18h30

Upon the Shadow

Nada Mezni Hafaiedh | docu | Tunisie | 2019 | 80 min

Nous découvrons la face cachée d’Amina Sboui (ex-Femen) et de son quotidien. Ses amis de la communauté LGBT, qui hébergent chez elle, sont rejetés par leur famille ainsi que par la société.
 À travers Amina, on plonge dans leurs histoires : Sandra (travesti), Ramy (gay), Ayoub (gay), Atef (gay et travesti).
Beaucoup d’événements imprévus s’enchaînent et tout est pris sur le vif…

Dans l’intimité d’Amina Sboui : « Je ne suis pas Rambo »
RFI – Août 2018

« Upon the shadow » veut changer le regard sur l’homosexualité en Tunisie France Soir – Mars 2017 

Le cinéma tunisien se distingue au Malmö Arab Film Festival : Prix du meilleur acteur pour Ali Yahyaoui et du meilleur documentaire pour « Upon The Shadow »
Huff Post Maghreb – Octobre 2018 

Un documentaire en faveur du droit à l’homosexualité primé en Tunisie
Metro BE – Novembre 2017 

► Petite restauration
► Accueil dès 19h30

68 raisons de penser aujourd’hui

Valérie Cibot | docu | France | 2018 | 55 min

C’est l’histoire d’une immersion dans l’âge de la rébellion. Les jeunes se sentent-ils héritiers de mai 68 ? Que remettent-ils en question dans le monde actuel ? Dans le milieu lycéen, 5 élèves s’emparent de ces questions et mènent l’enquête, entre disputes et fous rires, caméra au poing et réflexion en tête. Pour certains, l’engagement citoyen ne peut être qu’un engagement de contestation, de remise en question de l’ordre établi, de revendication. Pour d’autres, cela signifie un engagement vis-à-vis d’autrui et de la collectivité, créateur d’un espace public et de lien social. L’engagement citoyen peut prendre différentes formes. Quel impact, quel rôle a-t-il ou pourrait-il prendre dans notre société ?

Suivi d’une discussion autour des questions de l’engagement citoyen, en présence d’un ensemble d’associations (Cimade, Djouheur, Vivarium de la lézarde, etc.).

Chaque année, les Ceméa Nord-Pas de Calais organisent la projection d’un film évoquant une thématique de société particulière. Les films que nous choisissons sont issus du Festival du Film d’Education, cela permet de prolonger dans les régions le festival qui a lieu tous les ans à Evreux en Normandie. Depuis 2011, à travers ces rencontres nous questionnons le regard de l’autre sur différents enjeux sociétaux. Cette année, nos échanges porteront sur l’engagement citoyen.

► Accueil dès 18h00
► + d’infos sur le site des Ceméa
Formulaire d’inscription

Alcool, Drogues, Médicaments et Rock N’roll

Matthieu Simon | docu | France | 2018 | 92 min
Au hasard de leurs errances quotidiennes, le film nous entraîne dans les itinéraires croisés de Magness et Jean Bon, et évoque la singularité de leur quête artistique et existentielle.
À travers ces destins personnels, il parcourt les territoires intimes de ces artistes : le monde de la nuit et de ses ivresses variées, celui de la photographie, de la musique et de la scène slam, l’ambiance glam punk du roller derby.

Le documentaire retrace aussi des moments douloureux, liés aux dérives psychiatriques ou à l’enfermement carcéral. L’art apparaît alors comme une forme de reconquête de soi où Magness et Jean Bon découvrent le moyen de leur salutaire affranchissement.

► Bar
► Accueil dès 20h00

CINÉ POUSS’ POUSS’ : « Place publique »

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La dernière pépite de la saison !

PLACE PUBLIQUE d’Agnès Jaoui
comédie | France | 2018 | 1h39 avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Léa Drucker, Hélèna Noguerra…
Castro, autrefois star du petit écran, est à présent un animateur sur le déclin. Aujourd’hui, son chauffeur, Manu, le conduit à la pendaison de crémaillère de sa productrice et amie de longue date, Nathalie, qui a emménagé dans une belle maison près de Paris. Hélène, sœur de Nathalie et ex-femme de Castro, est elle aussi invitée. Quand ils étaient jeunes, ils partageaient les mêmes idéaux mais le succès a converti Castro au pragmatisme (ou plutôt au cynisme) tandis qu’Hélène est restée fidèle à ses convictions. Leur fille, Nina, qui a écrit un livre librement inspiré de la vie de ses parents, se joint à eux.
Alors que Castro assiste, impuissant, à la chute inexorable de son audimat, Hélène tente désespérément d’imposer dans son émission une réfugiée afghane. Pendant ce temps, la fête bat son plein…

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa impérative : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

AMAN D LAMAN (L’eau et la paix)

Avant-première en présence du réalisateur

Rachid Boulmazghi Aslal | fiction | Maroc | 2019 | 105 min
Une comédie sociale qui parle de la souffrance d’une tribu à cause du manque d’eau obligeant les gens à vendre leur terre à petit prix. Les ambitions d’un féodal vont s’étendre au pays de son frère décédé. L’épouse, veuve de ce dernier, lui résistera et protégera les biens de son fils unique, qui souffre de maladie mentale. La fille unique du riche tyran sympathisera avec les villageois et son cousin. Elle aide la population à chercher une solution pour faire face à l’injustice de son père. L’épouse du frère décédé fera un don aux résidents pour qu’ils creusent un puits et faire revivre le village.
Le film aborde avec humour de l’importance de l’eau et de son impact sur les relations humaines.

► Bar
► Réservation souhaitée : tiwizi59@yahoo.fr
► Accueil dès 18h30

1969-2019 : 50 ans, Toujours Libre !

Radio Campus Lille fête ses 50 ans avec 50 évènements dans 50 lieux, tout au long de l’année ! Pour l’occasion, un film retrace l’histoire de cette radio libre et associative d’origine pirate. Un film de et avec Radio Campus Lille.

En présence du réalisateur et de Christian Verwaerde, fondateur de Radio Campus Lille

Jérôme Boukni | docu | France | 2019 | 74 min
1969, Christian Verwaerde alors étudiant, libère une onde radiophonique dans l’université de Villeneuve d’Ascq. Radio Campus Lille est née. Échappant à tout contrôle légal, son contenu est jugé illicite et elle mise sous pression politique par le gouvernement durant des années. Son histoire est celle de la plus ancienne radio associative de France émettant encore. Mais cela aurait bien pu ne jamais arriver…

Toute la production s’est déroulée dans une démarche associative bénévole et professionnelle, dans le respect des techniques de l’image et du son. Ce film a obtenu le soutien de Pictanovo, du CSA, de l’Université de Lille, de l’INA et de la FRANF.

Suivi d’une discussion et d’un temps de convivialité

► Petite restauration
► Accueil dès 19h30

►+ d’infos : site du collectif DAVIDS et de Radio Campus Lille

Rencontre avec le photographe Anthony Haughey

Rencontre avec le photographe irlandais Anthony Haughey qui reviendra dans un échange avec Béatrice Andrieux, commissaire de l’exposition « Inédit(s) », sur sa pratique et son parcours depuis la fin des années 80 où il avait été invité à produire le projet « Home » pour le centre d’art .

Anthony Haughey, né en 1963 à Dublin, enseigne au Dublin Institute of Technology. Il axe son travail de vidéaste et photographe sur le terrain social et politique pour évoquer le conflit en ex -Yougoslavie notamment et la recherche de personnes disparues lors de conflits. Son travail a été exposé au CNP en 1996 et aux Rencontres d’Arles en 1998. http://anthonyhaughey.com

Béatrice Andrieux, née en 1968 à Paris, est commissaire indépendante et critique d’art. Elle a été invitée aux Rencontres d’Arles de 2017 pour l’exposition «Levitt France». Elle a été directrice du Festival Alt+1000 en Suisse en 2015. De 2011 à 2014, elle a collaboré à Paris Photo pour son arrivée au Grand Palais et à la création de Paris Photo Los Angeles pour ses deux premières éditions.

► Petite restauration
► Accueil à partir de 18h30
► + d’infos : site internet du CRP/

Les Rencontres Afrique en docs

19h00 Chez Jolie Coiffure
Rosine Mbakam | Belgique, Cameroun | 2018 | docu | 70 min
Sabine est gérante d’un salon de coiffure à Matongé (Bruxelles) en attendant que sa situation se régularise. Dans ce salon de 8m2, Sabine et les autres coiffeuses s’organisent et s’entraident pour faire face à la clandestinité. Elles travaillent sous la menace de la police qui patrouille et le regard des touristes qui les regardent et les photographient comme des objets en vitrine.

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice

21h00 Ganda, le dernier griot
Ousmane Diagana | Mauritanie, Mali, Sénégal | 2018 | docu | 63 min
Après le bouleversement socioculturel postcolonial en Afrique, la caste des griots est peu à peu devenue une caste de musiciens professionnels. Ganda est une exception ; Il a su rester dans la pure tradition des griots en perpétuant la transmission des valeurs de la société soninké. Quand il décède en 2009, c’est le baobab qui s’écroule, la mémoire de ma société qui risque de s’éteindre. Je décide de refaire le dernier voyage de Ganda – de Paris où il est décédé, à Maréna près de Kayes au Mali où il est enterré.

Suivi d’une discussion avec le réalisateur

► Bar, petite restauration végétarienne
► Vente de DVDs
► Accueil dès 18h30 et 20h00
► + d’infos : site de l’association Krysalide Diffusion

Soirée nanar && poésie

19h Vernissage d’expo Des nanars sur tous les murs
Docteur Patrick a fait de belles peintures d’affiches de nanar et compte en mettre un peu partout sur les beaux murs blancs de l’Univers. Des couleurs punchies, des titres racoleurs, de l’humour à deux balles, des surprises encore cachées… On vous attend innombrable !
Expo visible du 08 au 15 juin

20h Projection Titanic 3
Jeff Leroy | fiction nanar | États-Unis | 2017 | 85 min
Offrant les meilleurs équipements disponibles, le Titan 1C est considéré comme le plus luxueux vaisseau interplanétaire jamais construit. Excité de voyager dans l’espace avec une partie de l’élite mondiale, Violet Ducator se prépare au voyage d’une vie.
Hélas, une tempête de météores va endommager la coque de l’astronef, libérant le produit d’une expérience biologique.

Après quelques années de recherches dans un labo secret futuro-lituanien, le collectif Bizoubiz voit le jour ex-nihilo en nourrissant pour credo -la poésie c’est cool. Performances à vider des médiathèques, publications de revues qui défrayent la chronique, doué pour la web-analyse et le benchmarking, le collectif mène son envie sur tous les fronts, celle de mettre des tas d’images dans des tas de trucs et des tas de trucs dans des tas de poèmes, collecter, ramasser, organiser, et tout recommencer.

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00

► + d’infos : site de Bizoubiz  / page Facebook de Bizoubiz

Kev

En présence de la réalisatrice

Clémence Hébert | docu | Belgique | 2018 | 47 min
Tout le monde l’appelle « Kev », ce rouquin au regard pâle, qu’une assistante sociale a découvert, enfant, enfermé dans une chambre où il n’avait que les rayons du soleil pour jouer. Désormais adolescent, Kevin souffre d’une forme d’autisme si sévère que la plupart des institutions dites spécialisées ont longtemps refusé de l’accueillir.

Clémence Hébert l’a suivi avec sa caméra, d’un lieu à l’autre. Celle, douée de la parole, et celui qui vit en dehors, se sont apprivoisés à égalité de regards avec la lentille d’un objectif comme seul medium de reconnaissance, qui saisit ce qui palpite, surgit, s’étiole, et recommence. Un lien discontinu mais vivant.
Fruit de sa longue expérimentation auprès de ceux qui en souffraient, Fernand Deligny avait forgé un mot qui condensait son idée du cinéma comme moyen pour penser l’autisme : « camérer », par opposition à « filmer ». Autrement dit, « mettre dans la boîte des éclats », autant de tentatives pour créer un humain commun. Clémence Hébert s’inscrit dans ce sillage, elle qui parvient, sans discours, à nous faire voir le monde du côté de cet être radicalement Autre.

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice et les membres de l’Acf capa pour la commission cinéma et psychanalyse

►  Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h30

Tranquilou

En présence du réalisateur

Gérald Touillon | fiction comédie | France | 2015 | 1h55
Jeff et Rico Burattini, deux nullards inséparables de la banlieue lilloise sont en cavale avec un joli butin. Nos deux  » brigands  » veulent dorénavant magouiller au soleil dans le sud de la France, à Nice. Sur la route, ils font escale en Bresse Bourguignone chez leur cousin Manu qui vit à l’année dans une caravane sur un beau terrain au bord de l’eau avec une bande de néozazous. Leur passage sera une succession de situations conflictuelles dégradantes…

Suivi d’une discussion rencontre avec le réalisateur

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00

Au bout de leur peine

Mathilde Syre | docu | France | 2015 | 70 min
Christelle et Clémence sont conseillères pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP). Elles travaillent en prison. Dans leur bureau, elles écoutent les peurs, apaisent les colères, rappellent la loi… Elles accompagnent les détenus pendant leur incarcération et préparent leur sortie avec eux. En suivant leur quotidien, le film met en lumière une certaine réalité de la vie carcérale et pose la question de la réinsertion aujourd’hui en France.

Suivi d’une discussion avec les membres du Genepi

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00

► + d’infos : site de l’association

Les Causeries du lundi

Les Exils

Should I stay or should I go ?
The Clash, 1981

Est-ce un choix de partir ou n’est-ce pas plutôt toujours une nécessité ? Et dès lors, que quitte-t-on ?
Nous vivons dans un monde de flux, un monde où l’information, aussi fake soit-elle, se déplace aussi vite que la lumière. Dans un réseau de plus en plus dense de routes, sur terre, en mer, dans les airs, les hommes et les objets qu’ils fabriquent circulent, toujours plus vite, grâce au progrès de la science. Pas sans effet : « l’homme est devenu un phénomène géologique à lui tout seul 1 », le réchauffement climatique est global et l’anthropocène, en plein délire 2 et au bord de l’explosion.

Ailleurs, et pour d’autres, ce sont de bien différentes routes qu’il s’agit de prendre, des routes longues, inconfortables, dangereuses et dont la destination est souvent incertaine, tant le risque est grand d’y laisser sa vie. Et où qu’ils aillent, ces exilés ne sont jamais les bienvenus. Ces phénomènes sont les symptômes du malaise planétaire que Lacan avait pressenti, alors qu’en 1967, il mettait ses contemporains en garde contre le risque de ségrégation lié au discours du capitaliste et à sa promesse d’universel : « Notre avenir de marchés communs trouvera sa balance d’une extension de plus en plus dure des procès de ségrégation 3 ».

La politique de la psychanalyse est d’offrir une place à l’exception et de l’accueillir avec hospitalité. Car l’exil n’est-il pas le propre de la condition de parlêtre ? Artistes, auteurs, cinéastes, tous en savent quelque chose puisque c’est de cette place d’exilés qu’ils s’expriment et parlent, face à la nécessité de créer, à l’urgence de traiter leur réel. « La jouissance est toujours une jouissance déplacée, comme on parle de personnes déplacées – (…) foncièrement exilée 4 ». Et c’est bien dans la parole qu’elle s’exile, dans le symptôme ou dans le rêve, dans l’œuvre ou le récit, qu’il soit fiction ou témoignage.
La jouissance, indique Lacan, doit être refusée (dans le réel) pour advenir (dans le langage) 5.

Pour cette nouvelle saison des Causeries, nous avons choisi Les Exils comme titre et nous ferons le pari de vous montrer qu’ils sont bien pluriels. Pour notre cinquième séance, nous échangerons autour de l’exil généralisé dans le travail d’Abdellah Taïa.

————–

1. Dion C., in [Next], épisode 10, web-série documentaire réalisée par C. Montfort, 2017-2018, disponible sur internet, next-laserie.fr/.
2. Roïc T., « Délires dans l’anthropocène », La Cause du désir, no 98, Paris, Navarin, 2018, pp. 72-76.
3. Lacan J., « Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’École », Autres Écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 257.
4. Miller J.-A., « Enfants violents », in Après l’enfance, Paris, Navarin, 2017, p. 198-199.
5. Lacan J., « Subversion du sujet et dialectique du désir dans l’inconscient freudien », Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 827.

Les Causeries et le réel de la vie s’inscrivent dans la République des lettres de Jacques-Alain Miller (lacan-universite.fr/la-movida-zadig)

► Accueil dès 20h00

L’éloge du rien

Boris Mitic | Docu | Serbie-Croatie-France | 2018 | 78 min

« Le mouvement le plus élégant du corps humain est l’acte d’abstention  », susurre Iggy Pop de sa voix rock. Le réalisateur serbe Boris Mitic a fait du rien un poème, sa muse, une revendication. Il a demandé à 62 preneurs d’images de lui ramener du rien, mais en grande quantité.

Avant-programme : quelques courts-métrages venus de « Trou ma bouche » par Charles Pennequin, poète de l’Armée noire

___

2019 : énième coulée de béton culturel labellisée Lille3000 et attractivement intitulée Eldorado. Sauf que Lille-Roubaix-Tourcoing, c’est pas les cités d’or !

Eldorado est un aveu d’intentions prédatrices. Cette époque de génocide, de pillage des sous-sols et de colonisation a ouvert la voie au développement capitaliste de l’Europe. C’est pourtant dans ces Veines ouvertes de l’Amérique latine (Galeano) que les conquistadors lillois du XXI° siècle veulent nous faire parader. « Dans un monde qui doute, l’Eldorado nous invite à regarder vers l’avenir : quels sont nos ’’Eldorado’’ contemporains ? » chantonne Aubry…

A la Gare Saint-Sauveur, une exposition intitulée La Déesse verte présentera « la luxuriance infinie des paysages de cette planète. » Au moment même où ils décident de couler sous le béton la friche attenante. Au moment où, aux quatre coins du globe, les sous-sols sont saccagés par la quête de métaux précieux nécessaires à leur Troisième révolution industrielle.

Alors depuis un mois, pour saboter les conquistadors, l’équipe d’Elnorpadcado complote différentes interventions, à l’Univers et alentours… Du 30 Mai au 2 Juin, Acte II en 4 scènes sur tout un weekend en compagnie de la téloche du rue marseillaise Primitivi (parce que là-bas non plus c’est pas les cités d’or!) avec expo, proj, tchatches, festival international de sculpture en bois de cagettes et autres machinations à découvrir sur place… et en marge !

Du Jeudi 30 Mai 18h au Dimanche 2 Juin 22h Exposition Wallouland de Shito Chottin

Appareil photo en main, Chito Chottin captura le néant roubaisien des années 1990 : maisons démolies, routes en construction perpétuelle, ronds-points inutiles… rien que de très banal par ici.

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 18h00
► + d’infos :  elnorpadcado.fr et lafeteestfinie.primitivi.org

Les Dépossédés

Antoine Costa | docu | France | 2016 | 60 min

En présence du réalisateur

Voilà « l’or vert ». Le capitalisme a créé de la valeur là où on ne voyait que des richesses. En monétarisant la nature, en donnant un prix à la biodiversité, il achève de la saccager en prétextant la protéger. Avec Les Dépossédés, Antoine Costa relève avec humour et brio les absurdités de l’écologie de marché.

Suivi d’une discussion

___

2019 : énième coulée de béton culturel labellisée Lille3000 et attractivement intitulée Eldorado. Sauf que Lille-Roubaix-Tourcoing, c’est pas les cités d’or !

Eldorado est un aveu d’intentions prédatrices. Cette époque de génocide, de pillage des sous-sols et de colonisation a ouvert la voie au développement capitaliste de l’Europe. C’est pourtant dans ces Veines ouvertes de l’Amérique latine (Galeano) que les conquistadors lillois du XXI° siècle veulent nous faire parader. « Dans un monde qui doute, l’Eldorado nous invite à regarder vers l’avenir : quels sont nos ’’Eldorado’’ contemporains ? » chantonne Aubry…

A la Gare Saint-Sauveur, une exposition intitulée La Déesse verte présentera « la luxuriance infinie des paysages de cette planète. » Au moment même où ils décident de couler sous le béton la friche attenante. Au moment où, aux quatre coins du globe, les sous-sols sont saccagés par la quête de métaux précieux nécessaires à leur Troisième révolution industrielle.

Alors depuis un mois, pour saboter les conquistadors, l’équipe d’Elnorpadcado complote différentes interventions, à l’Univers et alentours… Du 30 Mai au 2 Juin, Acte II en 4 scènes sur tout un weekend en compagnie de la téloche du rue marseillaise Primitivi (parce que là-bas non plus c’est pas les cités d’or!) avec expo, proj, tchatches, festival international de sculpture en bois de cagettes et autres machinations à découvrir sur place… et en marge !

Du Jeudi 30 Mai 18h au Dimanche 2 Juin 22h Exposition Wallouland de Shito Chottin

Appareil photo en main, Chito Chottin captura le néant roubaisien des années 1990 : maisons démolies, routes en construction perpétuelle, ronds-points inutiles… rien que de très banal par ici.

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 18h00
► + d’infos :  elnorpadcado.fr et lafeteestfinie.primitivi.org

Série de courts-métrages Primitivi

Primitivi | docu | Marseille | 2009-2019

En présence de Nicolas Burlaud, membre fondateur de Primitivi et du carnaval de La Plaine-Noailles-Réformés

A l’automne dernier, le quartier marseillais de Noailles a fait tristement la une des médias nationaux avec l’effondrement de deux immeubles causant la mort de huit personnes. Suit l’expulsion par la mairie de centaines d’habitants de bâtiments insalubres menaçant de s’écrouler. Dans le même temps, le marché de La Plaine est interdit et la place murée par une palissade de béton de 3 mètres de haut. En décembre, Zineb Redouane, 80 ans, est tuée à sa fenêtre par un tir de grenade lacrymogène.

A Marseille, la colère gronde et inonde les rues…

Suivi d’une discussion

___

2019 : énième coulée de béton culturel labellisée Lille3000 et attractivement intitulée Eldorado. Sauf que Lille-Roubaix-Tourcoing, c’est pas les cités d’or !

Eldorado est un aveu d’intentions prédatrices. Cette époque de génocide, de pillage des sous-sols et de colonisation a ouvert la voie au développement capitaliste de l’Europe. C’est pourtant dans ces Veines ouvertes de l’Amérique latine (Galeano) que les conquistadors lillois du XXI° siècle veulent nous faire parader. « Dans un monde qui doute, l’Eldorado nous invite à regarder vers l’avenir : quels sont nos ’’Eldorado’’ contemporains ? » chantonne Aubry…

A la Gare Saint-Sauveur, une exposition intitulée La Déesse verte présentera « la luxuriance infinie des paysages de cette planète. » Au moment même où ils décident de couler sous le béton la friche attenante. Au moment où, aux quatre coins du globe, les sous-sols sont saccagés par la quête de métaux précieux nécessaires à leur Troisième révolution industrielle.

Alors depuis un mois, pour saboter les conquistadors, l’équipe d’Elnorpadcado complote différentes interventions, à l’Univers et alentours… Du 30 Mai au 2 Juin, Acte II en 4 scènes sur tout un weekend en compagnie de la téloche du rue marseillaise Primitivi (parce que là-bas non plus c’est pas les cités d’or!) avec expo, proj, tchatches, festival international de sculpture en bois de cagettes et autres machinations à découvrir sur place… et en marge !

Du Jeudi 30 Mai 18h au Dimanche 2 Juin 22h Exposition Wallouland de Shito Chottin

Appareil photo en main, Chito Chottin captura le néant roubaisien des années 1990 : maisons démolies, routes en construction perpétuelle, ronds-points inutiles… rien que de très banal par ici.

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00
► + d’infos :  elnorpadcado.fr et lafeteestfinie.primitivi.org

La fête est finie

Nicolas Burlaud | docu | Marseille | 2014 | 72 min

En présence du réalisateur

Partout en Europe, sous les assauts répétés des politiques d’aménagement, la ville se lisse, s’embourgeoise, s’uniformise. Cette transformation se fait au prix d’une exclusion des classes populaires, repoussées toujours plus loin des centres-villes.
L’élection de Marseille en 2013 au titre de « Capitale Européenne de la Culture » a permis une accélération spectaculaire de cette mutation (ça ne vous rappelle pas Lille 2004 ?). Là où brutalité et pelleteuses avaient pu cristalliser les résistances, les festivités, parées de l’aura inattaquable de « la Culture », nous ont plongés dans un état de stupeur. Elles n’ont laissé d’autre choix que de participer ou de se taire.

Suivi d’une rencontre en présence du réalisateur, de Nicolas Maisetti et Rémi Lefebvre (sociologues marseillais et lillois qui travaillent sur l’instrumentalisation économique et politique de la culture).

___

2019 : énième coulée de béton culturel labellisée Lille3000 et attractivement intitulée Eldorado. Sauf que Lille-Roubaix-Tourcoing, c’est pas les cités d’or !

Eldorado est un aveu d’intentions prédatrices. Cette époque de génocide, de pillage des sous-sols et de colonisation a ouvert la voie au développement capitaliste de l’Europe. C’est pourtant dans ces Veines ouvertes de l’Amérique latine (Galeano) que les conquistadors lillois du XXI° siècle veulent nous faire parader. « Dans un monde qui doute, l’Eldorado nous invite à regarder vers l’avenir : quels sont nos ’’Eldorado’’ contemporains ? » chantonne Aubry…

A la Gare Saint-Sauveur, une exposition intitulée La Déesse verte présentera « la luxuriance infinie des paysages de cette planète. » Au moment même où ils décident de couler sous le béton la friche attenante. Au moment où, aux quatre coins du globe, les sous-sols sont saccagés par la quête de métaux précieux nécessaires à leur Troisième révolution industrielle.

Alors depuis un mois, pour saboter les conquistadors, l’équipe d’Elnorpadcado complote différentes interventions, à l’Univers et alentours… Du 30 Mai au 2 Juin, Acte II en 4 scènes sur tout un weekend en compagnie de la téloche du rue marseillaise Primitivi (parce que là-bas non plus c’est pas les cités d’or!) avec expo, proj, tchatches, festival international de sculpture en bois de cagettes et autres machinations à découvrir sur place… et en marge !

Du Jeudi 30 Mai 18h au Dimanche 2 Juin 22h Exposition Wallouland de Shito Chottin

Appareil photo en main, Chito Chottin captura le néant roubaisien des années 1990 : maisons démolies, routes en construction perpétuelle, ronds-points inutiles… rien que de très banal par ici.

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 18h00
► + d’infos :  elnorpadcado.fr et lafeteestfinie.primitivi.org

Sky is the Limit

18h00 Vernissage exposition : Poésie Vandale par Lucien Brelok

19h00 Rencontre avec Julie Vaslin & le collectif Renart
« Esthétique propre : la mise en administration des graffitis à Paris de 1977 à 2017 » – Projection de 3 courts métrages de 5mn sur la BIAM 2017

20h30 Sky is the Limit, les peintres de l’extrême
Jérôme Thomas | docu | France | 2016 | 90 min
En présence du réalisateur
Sky’s the limit, les peintres de l’extrême est le dernier documentaire de Jérôme Thomas, consacré au nouveau muralisme – du street art monumentale. Durant deux ans, le réalisateur a suivi une quinzaine d’artistes (dont Inti, Borondo, Pantonio, MadC, Katre, Jace, Marko93, Astro, Kouka, Stew, Btoy, C215, Vhils, Seth) au coeur de réalisations de plus de 30m de hauteur. Immersion assurée !

Suivi d’une rencontre

► Bar
► Réservation souhaitée : flow@mairie-lille.fr
► Accueil dès 18h00

Les Rencontres Afrique en docs

19h00 Gao, la résistance d’un peuple
Kassim Sanogo | Mali | 2019 | docu | 54 min
Début 2012, le nord du Mali est occupé par une coalition de groupes armés indépendantistes et djihadistes qui revendiquent la scission du pays et l’imposition de la charia. à Gao, capitale historique du nord, la résistance s’organise alors face à ces nouveaux occupants autour de mouvements de jeunes qui entreprennent de protéger leurs familles et libérer la ville…

Suivi d’une discussion avec le réalisateur

21h00 Faire-part
Anne Reijniers, Nizar Saleh, Paul Shemisi & Rob Jacobs | RDC, Belgique | 2019 | docu | 59 min
A la veille des élections congolaises reportées, deux cinéastes congolais et deux cinéastes belges créent un film à propos de Kinshasa et de sa résistance contre l’héritage colonial. Les quatre réalisateurs veulent raconter une histoire ensemble, mais avoir grandi chacun de part et d’autre de cette histoire leur confère des points de vue différents sur la façon avec laquelle la raconter. […] En filmant des performances artistiques qui ont lieu dans l’espace public, ils brossent un portrait provoquant de Kinshasa et de ses relations avec le reste du monde.

Suivi d’une discussion avec Anne Reijniers et/ou Rob Jacobs

► Bar, petite restauration végétarienne
► Vente de DVDs
► Accueil dès 18h30 et 20h00
► + d’infos : site de l’association Krysalide Diffusion

CAP au Nord ! #34

Globes
Samuel Louwagie & Pierre Vallé | fiction | France | 2017 | 23 min
Agathe veut changer de vie. À la mort accidentelle de son ami, elle s’enfuit. Elle découvre un lieu merveilleux, éden désertique où déambule un mystérieux homme en blanc qui tente désespérément de donner son envol à une poule. De cauchemars en rêves, de l’ombre à la lumière, la jeune fille entame son périple.
Produit par le collectif Peinture Fraîche

Calice
Manon Lucas & Jonathan Bertrand | animation | France | 2018 | 22 min
Une jeune fille solitaire chasse des contes et légendes pour les stocker et les consommer jalousement à l’abri des regards indiscrets. Mais un jour, l’un d’eux, Alice in Wonderland, semble altéré par le temps. Elle part donc l’explorer pour comprendre ce qui s’y passe.
Produit par Bulldog Audiovisuel et la Fabrique d’images, avec le soutien de Pictanovo

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs et réalisatrice

► Bar
► Accueil dès 19h30

► + d’infos : site du collectif Le Cap /page Facebook

Tenja

Hassan Legzouli | fiction | France, Maroc | 2005 | 80 min

Nordine, fils d’un mineur marocain, a grandi à Sallaumines, dans le Nord de la France. Afin de respecter les dernières volontés de son père qui souhaite reposer dans son village natal du Haut Atlas, Nordine va l’accompagner pour son dernier voyage et entreprendre un long périple sur le chemin de ses racines, jusqu’au pays qu’il va enfin découvrir.

Sur la route, des souvenirs resurgissent. Ses rencontres avec Mimoun, un Tangérois un peu illuminé, et Nora, une jeune femme en quête de nouveaux possibles, vont lui faire découvrir la personnalité de ce père dont il ignore presque tout et la réalité palpable d’un pays qu’il ne connaissait qu’au travers des rares récits familiaux…

Suivi d’une discussion

► Petite restauration
► Accueil dès 19h30

Se dio vuole (Tout mais pas ça)

Edoardo Falcone | comédie | Italie | 2015- 2017 | 87 min
Tommaso, la cinquantaine, est un chirurgien reconnu. Avec son épouse Carla, ils ont élevé leur fille Bianca et leur fils Andrea dans un esprit laïciste. Or voilà qu’Andrea annonce son intention de devenir prêtre. C’en est trop ! Tommaso décide d’enquêter afin d’en savoir plus sur ce prêtre particulier qui a retourné Andrea, bien décidé à le « libérer » de son influence.

Avis de Linea Diretta : Le premier long métrage d’Edoardo Falcone fût récompensé par le David di Donatello du jeune réalisateur. Nous sommes heureux de pouvoir enfin proposer une comédie à l’italienne avec un duo d’acteurs complices que forment Alessandro Gassman et Marco Giallini.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

Touch’pas ma gnôle !

Exclu en présence du réalisateur

Vincent Schmitt | fiction comique | France | 2017 | 1h24
Il était une fois dans les Hauts de France, deux bandes rivales qui se partagèrent le territoire. Dans le Nord, Don Pico, chef du clan Picochino, qui fait dans la contrebande de pastis. Dans le Pas de Calais, Dick Lucky, chef du gang des Dockers, qui fait dans la contrefaçon de boisson gazeuse de type cola.
Une paix tendue règne entre les deux gangs, jusqu’au jour où les chinois débarquent…

Suivi d’une discussion rencontre avec le réalisateur et les comédiens

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h30

Louise Wimmer

Cyril Mennegun | drame | France | 2012 | 1h20

Bientôt quinquagénaire, séparée de son mari, Louise Wimmer vit presque sans ressources. Tout ce qu’elle possède tient dans une petite cave qu’elle ne peut plus payer. Pour garder la tête hors de l’eau , elle travaille comme femme de ménage dans un hôtel et pour des particuliers.
Pour s’en sortir, elle espère obtenir un logement social, mais le dossier traîne depuis des mois. En attendant elle est obligée de dormir dans sa voiture.

Suivi d’une rencontre-débat avec Anne Dufrêne, Responsable pour les personnes en précarité des Petits Frères Des Pauvres

► Réservation souhaitée : f.solidairesdelille@orange.fr
► Accueil dès 18h00

JEUNE PUBLIC (+7) > Monte le son !

 PETITE FORME AUDIOVISUELLE 

Programme de courts métrages | 40 min
Comment le son fait-il partie intégrante d’un film ? Qu’est-ce qu’il apporte à l’histoire ? Et si on fermait les yeux au cinéma et qu’on écoutait les films… Une sélection de courts-métrages mettra les pavillons auditifs des enfants au travail.

Suivi d’un atelier de création sonore animé par l’association ORPIST et d’un goûter

► Accueil dès 13h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

CONF’ GESTICULEE : Tagada soin-soin

Conférence gesticulée d’Elisabeth Ferry

La Sécurité Sociale a permis un développement sans précédent du système de santé dans un pays ruiné par la guerre. L’hôpital public est un maillon irremplaçable de notre système de soin. Aujourd’hui, l’hôpital est au plus mal. Des milliers d’hommes et de femmes professionnel-les de santé ont craqué … et démissionné.

Pourtant, leur vocation, leur engagement et leur dévouement restent toujours vivants … et prêts à se déployer à nouveau (par exemple avec le Salaire à Vie promu par Réseau Salariat).

Suivi d’un débat

► Bar
► Accueil dès 19h45

Ruines

Benoît Duvette | fiction | France | 2018
Deux garçons s’enfuient pour tenter de faire face à leurs sentiments. Au creux de la nuit, à l’abandon, leurs douleurs et leurs peurs les rattrapent.

Suivi d’une rencontre avec l’équipe du film

À l’occasion de la sortie du court-métrage Ruines réalisé par Benoît Duvette, le Collectif des Routes vous propose, en partenariat avec le Centre LGBTQIF J’en Suis J’y Reste, une soirée poétique au croisement des disciplines : exposition photographique d’Irenka Kalicka, lecture portée par Pascal Pesez et projection du court-métrage « Ruines ».

►  Bar
► Accueil dès 20h00

Journée interculturelle : « Colombia – Trajectoires »

Les associations Menegua, Unidos et D.A.V.I.D.S vous proposent une après-midi pleine de réjouissances interculturelles, autour de la thématique des trajectoires personnelles, de nos itinéraires, de nos cultures qui s’entrecroisent.

– Au programme –
Expositions de photos et peintures
Lina RAMIREZ, artiste colombienne
Lucas RODRIGUEZ, photographe colombien
Leidy JALK, artiste plasticienne colombienne

Projections, documentaires sur la Colombie et courts métrages
Proposé par l’association Menegua : courtes séquences créées à partir de l’imaginaire des jeunes, en France et en Colombie, parole libérée, spontanéité

Théâtre, théâtre d’impro

Ateliers créatifs pour les enfants autour des habitats dans le monde

Ateliers pour adultes : cheminements en Colombie, rêve et écriture

Fiesta latina animée par « Cañonazos »

Présence des associations Amnesty International, Banta, Mitrajectoires,… 

► Bar, restauration et stand d’objets artisanaux en provenance d’Amérique latine
► site internet de l’association Menegua

TOUT PETIT CINÉ (+3 ans) > Et vous trouvez ça drôle ?

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 35 min

Un seul objectif à cette séance : travailler les zygomatiques des petits spectateurs !

Suivi d’une animation à vivre en famille !

► Accueil dès 09h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

Moi Daniel Blake

Ken Loach | drame | Grande-Bretagne | 2016 | 1h41
Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction.

Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider.

Suivi d’une discussion sur la question du travail dans le monde actuel au regard de la psychanalyse et du point de vue de Ken Loach

►  Bar
► Accueil dès 20h00

DISPOSITIFS !

Nayra vous propose une soirée particulière. Une fois n’est pas coutume, l’association s’octroie une carte blanche sous forme d’exploration audiovisuelle. Youtube, drone, nouvelle subjectivité, réseaux sociaux, dashcam, hybridation animation et images réelles… Autant de nouveaux médiums, de nouvelles formes, qui nourrissent la création documentaire contemporaine.

Lors de cette soirée, nous diffuserons vidéos, clips, films, extraits et interrogerons ensemble les chemins ouverts par ces nouvelles écritures documentaires, conscientes ou non. Pêle-mêle, et en construction : un drone qui prend vie, une plongée adolescente dans un smartphone, de la musique entêtante, un voyage en train ou en camion sur les routes d’europe.

You are on the weird side of youtube again.

Suivi d’une discussion

► Bar
► Accueil dès 20h00

Domingo

Clara Linhart & Fellipe Barbosa | comédie, drame | Brésil | 2018 | 95 min

Au sud du Brésil, Laura, matriarche d’une famille de la haute bourgeoisie, retrouve les siens dans leur maison de campagne, pour un repas dominical. Mais en ce jour d’investiture du Président Lula, rien ne se passe comme prévu. Comme en écho à ce séisme politique, tout semble se dérégler dans la propriété : les domestiques renâclent, la maison se délabre à vue d’œil, et les névroses et secrets de trois générations menacent de tout emporter.

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h30

Séance Jeune public (+8 ans) : Le Temps d’une Lune #4

Beach Flags
Sarah Saidan | fiction | Iran | 2016 | 14 min
Vida est une jeune nageuse sauveteuse iranienne. Favorite dans son équipe, elle est décidée à se battre pour participer à une compétition internationale en Australie. Mais, avec l’arrivée de Sareh, aussi rapide et talentueuse qu’elle, elle va être confrontée à une situation inattendue.

Libre comme un oiseau
Odveig Klyve & Kari Klyve-Skaug | fiction | Norvège | 2018 | 15 min
Zahra, originaire d’Afghanistan, est réfugiée en Norvège. Elle a un rêve, mais celui-ci s’avère difficile à accomplir. La bonne nouvelle : Zahra est une combattante. Libre comme un oiseau est une histoire sur l’art de faire l’équilibre entre deux cultures.

Mama Bobo
Robin Andelfinger & Ibrahima Seydi | fiction | Belgique, France, Sénégal | 2017 | 17 min
Mama Bobo, 83 ans, est veuve depuis de longues années. Chaque matin, elle marche jusqu’à l’arrêt de bus de la rue Gomis, à Dakar, Sénégal. Assise sur le banc de l’abribus, elle se plonge dans ses souvenirs et rêve à son défunt mari. Un jour, l’abribus de Mama Bobo disparaît.. Sa famille et ses voisins vont tout faire pour qu’elle retrouve l’équilibre, avant qu’il ne soit trop tard.

Suivi d’un échange et d’un délicieux goûter fait maison !

► Accueil dès 14h00
► Réservation souhaitée : contact@attacafa.com

 

Les Rencontres Afrique en docs

19h00 Ntarabana
François L. Woukoache | Rwanda, Cameroun | 2017 | docu | 90 min
Entre le 6 avril et le 4 juillet 1994, le génocide des tutsis et les massacres des hutus modérés fit environ un million de morts au Rwanda. Ntarabana rend hommage aux rwandais qui ont pris la décision difficile et courageuse de sauver des vies pendant les massacres ou de pardonner pour commencer une nouvelle vie d’harmonie et de paix. […] En 1994, alors que certains choisissaient de tuer, ils ont fait le choix d’aider et de protéger. Au péril de leur propre vie. Ce sont les Justes du Rwanda.

Suivi d’une discussion avec le monteur du film

21h00 Rester vivants
Pauline Beugnies | Égypte, Belgique | 2017 | docu | 110 min
Révolution, où es-tu ? Dans l’Egypte d’aujourd’hui, les aspirations à la liberté de la jeunesse égyptienne sont coincées entre la main de fer du Maréchal Sissi et l’absolue nécessité de vivre. Rester Vivants dresse le portrait intime d’une génération émergente qui veut continuer à croire que le soulèvement populaire de janvier 2011 n’était pas vain.

Suivie d’une discussion avec la réalisatrice

► Bar, petite restauration végétarienne
► Vente de DVDs
► Accueil dès 18h30 et 20h00
► + d’infos : site de l’association Krysalide Diffusion

La guerre des terres

Anne Bruneau | docu | France | 2018 | 52 min
Dans le Nord de la France, la terre agricole est chère et rare. Alors que Pierre Seret cherche à vendre avec difficulté son exploitation, Gregory Delassus, éleveur bio, a dû s’installer faute de terres disponibles sur deux fermes distantes l’une de l’autre de 150 km.

De leur côté, Bertrand Devienne et Louise Derhille, maraichers bio des Flandres, mettent la dernière main à leur installation, après bien des péripéties pour trouver une terre.

La réalisatrice, Anne Bruneau, traite la question de la terre agricole à travers le parcours de trois agriculteurs de la région : un éleveur de vaches et porcs bio initialement installé en Flandres qui finalement doit installer son troupeau de vaches à 150 km de sa ferme d’origine, un jeune couple de maraîchers bio en reconversion confronté au prix de la terre dans les Flandres, et un éleveur laitier qui voudrait céder son exploitation sans pour autant consentir au démantèlement de son outil de production et de ses terres.
Ce film est l’occasion d’aborder la question épineuse du prix de la terre dans la région, sa raréfaction, les tensions frontalières, les us et usages de la profession agricole en matière de transaction et les logiques d’urbanisation qui repoussent les jeunes agriculteurs toujours plus loin des villes et des zones périurbaines.

Suivi d’un débat avec un paysan du film et des bénévoles de l’association Terre de liens

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00

CINÉ POUSS’ POUSS’ : La Belle et la Belle

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

Le film de mai  !

La Belle et la Belle
Sophie Filières | drame | France | 2018 | 1h35 avec Sandrine Kiberlain, Agathe Bonitzer, Melvil Poupaud

Margaux, 20 ans, fait la connaissance de Margaux, 45 ans : tout les unit, il s’avère qu’elles ne forment qu’une seule et même personne, à deux âges différents de leur vie…

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa impérative : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

La Boucherie Éthique

Jérémy Bernard, Guillaume Desjardins & Les Parasites | docu-fiction | France | 2010 | 47 min
Et si l’on pouvait produire de la viande sans tuer les animaux ? Sans même les faire souffrir ? Et ce de manière éthique, pour préserver notre bonne conscience ?

Daniel, boucher-charcutier, a développé un nouveau concept pour consommer la viande de manière plus éthique: au lieu de tuer les bêtes, on leur prélève des membres et on leur place des prothèses.

L’équipe de réalisation a opté pour l’absurde, la dérision et le cynisme afin de mieux mettre en lumière les paradoxes et hypocrisies de l’industrie de la viande, mais aussi ceux du consommateur. Lancé en 2010 comme le documentaire sur une start-up innovante et pour aller jusqu’au bout de la supercherie, une fausse page Facebook et une fausse publicité ont été également publiées avant la sortie du film.

Suivi d’un débat animé par L214

► Bar, petite restauration, tables d’informations associatives
► Accueil dès 17h30

Lent ciné présente…

Les membres de Lent ciné présentent leurs projets développés au sein de l’association. Un court-métrage de fiction et deux documentaires en cours d’écriture : du cinéma lentement mais sûrement !

En présence des réalisateurs et réalisatrice

Sortir du cadre
Pablo Albandea et Tristan Duval | docu | France | en cours de production Projet de long métrage documentaire qui imagine un monde dans lequel chacun peut créer, chacun peut partager ses œuvres, les montrer et les rendre accessibles au plus grand nombre.

Rives
Fanny Dujardin | docu | France | crash-test d’un film en cours
Lisières, marges, espaces en devenir. Dernières parcelles de liberté.

Météores
Pablo Albandea | fiction | France | 19’
Ariel, un jeune musicien autodidacte oscille entre l’ennui et son désir de musique. Son entourage proche va l’aider à se produire sur scène dans un concert cathartique.

Suivi d’une discussion

► Bar, petite reatauration
► + d’infos sur le site de Lent Ciné
► Accueil dès 19h00

8 mai, mais oui

8 mai, fin de la casse et ferment de la reconstruction… Qu’est-ce qui cimente l’Europe aujourd’hui ? L’euro ? Les murs ? L’Europe n’est pas une fin en soi mais transition vers l’internationalisme. Nous construisons un Erasmus des ZAD. Après les génocides la poésie est non seulement possible, mais nécessaire. L’histoire de l’Europe c’est aussi l’histoire (des cicatrices) de la langue et de la traduction. Europe, exilée phénicienne au large regard, serait-elle dublinée aujourd’hui ? Nous décrétons la libre circulation dans l’Univers.

Exposition et ateliers Projection de « Voyage au cœur de l’Europe socialique » de Pierre Merejkowsky

Présentation et lectures autour de Paul Celan, l’Europe et les langues

Discussion pendant et/ou après chaque intervention

► Bar, petite restauration
► Programme détaillé : site de l’association

La liberté

Guillaume Massart | docu | France | 2019 | 2h26
Pendant une année, le réalisateur s’est rendu à Casabianda en Corse, seule prison ouverte de France, qui accueille des agresseurs sexuels en fin de peine. Les détenus se confient sur leur parcours, leur introspection, les effets de la prison et sur l’avenir.

Ce documentaire interroge la notion de liberté et nous pousse à réinterroger notre propre vision de la détention. Les témoignages viennent en renfort d’une charge subtile contre le système carcéral et disent à quel point la prison est bien souvent un outil de désinsertion.

Suivi d’une discussion avec les membres du Genepi Lille

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00

Les Causeries du lundi

Les Exils

Should I stay or should I go ?
The Clash, 1981

Est-ce un choix de partir ou n’est-ce pas plutôt toujours une nécessité ? Et dès lors, que quitte-t-on ?
Nous vivons dans un monde de flux, un monde où l’information, aussi fake soit-elle, se déplace aussi vite que la lumière. Dans un réseau de plus en plus dense de routes, sur terre, en mer, dans les airs, les hommes et les objets qu’ils fabriquent circulent, toujours plus vite, grâce au progrès de la science. Pas sans effet : « l’homme est devenu un phénomène géologique à lui tout seul 1 », le réchauffement climatique est global et l’anthropocène, en plein délire 2 et au bord de l’explosion.

Ailleurs, et pour d’autres, ce sont de bien différentes routes qu’il s’agit de prendre, des routes longues, inconfortables, dangereuses et dont la destination est souvent incertaine, tant le risque est grand d’y laisser sa vie. Et où qu’ils aillent, ces exilés ne sont jamais les bienvenus. Ces phénomènes sont les symptômes du malaise planétaire que Lacan avait pressenti, alors qu’en 1967, il mettait ses contemporains en garde contre le risque de ségrégation lié au discours du capitaliste et à sa promesse d’universel : « Notre avenir de marchés communs trouvera sa balance d’une extension de plus en plus dure des procès de ségrégation 3 ».

La politique de la psychanalyse est d’offrir une place à l’exception et de l’accueillir avec hospitalité. Car l’exil n’est-il pas le propre de la condition de parlêtre ? Artistes, auteurs, cinéastes, tous en savent quelque chose puisque c’est de cette place d’exilés qu’ils s’expriment et parlent, face à la nécessité de créer, à l’urgence de traiter leur réel. « La jouissance est toujours une jouissance déplacée, comme on parle de personnes déplacées – (…) foncièrement exilée 4 ». Et c’est bien dans la parole qu’elle s’exile, dans le symptôme ou dans le rêve, dans l’œuvre ou le récit, qu’il soit fiction ou témoignage.
La jouissance, indique Lacan, doit être refusée (dans le réel) pour advenir (dans le langage) 5.

Pour cette nouvelle saison des Causeries, nous avons choisi Les Exils comme titre et nous ferons le pari de vous montrer qu’ils sont bien pluriels. Pour notre quatrième séance, nous échangerons autour de l’exil et de l’anti-exil dans le travail de Bruno Dumont.

————–

1. Dion C., in [Next], épisode 10, web-série documentaire réalisée par C. Montfort, 2017-2018, disponible sur internet, next-laserie.fr/.
2. Roïc T., « Délires dans l’anthropocène », La Cause du désir, no 98, Paris, Navarin, 2018, pp. 72-76.
3. Lacan J., « Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’École », Autres Écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 257.
4. Miller J.-A., « Enfants violents », in Après l’enfance, Paris, Navarin, 2017, p. 198-199.
5. Lacan J., « Subversion du sujet et dialectique du désir dans l’inconscient freudien », Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 827.

Les Causeries et le réel de la vie s’inscrivent dans la République des lettres de Jacques-Alain Miller (lacan-universite.fr/la-movida-zadig)

► Accueil dès 20h00

Faites sortir l’accusé

Pierre Guérinet | docu | France | 2017 | 70 min
Philippe Lalouel et moi, nous nous écrivons depuis sept ans. Moi depuis un village d’Ariège, lui du fond d’une prison centrale pour prisonniers condamnés à de « longues peines ». De correspondants nous sommes devenus amis.

En 1987, Philippe a 20 ans lorsqu’il rentre en prison pour avoir volé des voitures et braquer une banque. Contaminé par le VIH lors d’une transfusion sanguine, il ne veut pas mourir entre quatre murs. Il s’évade à deux reprises au début des années 1990. Pour ces vols et ces mois de liberté volée, il fera 23 ans de prison. En 2009, à 40 ans passés, Philippe est relâché en libération conditionnelle. Assigné à résidence dans un bourg, il travaille pour un homme qui ne le paye pas. Il tient quatre mois. Quatre mois de solitude et de rage contenue qu’il consigne jour après jour dans un journal. Sans le sou, il finit par voler de l’argent dans des bureaux de poste. Philippe est récidiviste.

En décembre 2012, la cour d’assises de Toulouse le condamne donc à une « peine d’élimination sociale » : 20 ans. Avec Monique, sa compagne depuis 7 ans, et quelques amis, Philippe décide de se battre en faisant appel. D’un procès à l’autre, tous regagnent de la dignité.

Le film raconte cette histoire d’amour et d’amitiés en dévoilant une partie de l’implacable machine judiciaire. Un film en lutte. Désespéré mais pas résigné.

Suivi d’une discussion avec le réalisateur et des militant-e-s anticarcéral

► Accueil dès 18h00

La Tête dans le Miroir

En présence des réalisatrices

M. Narguet et O. Di Giacomo | docu | France | 2018 | 70 min
Mélène et Ornella, amies, voyagent avec en tête la volonté d’expérimenter la méditation, pour peut-être apprendre à mieux se connaître, et l’envie de trouver certaines clés face à l’existence.

Elles partent chercher cet enseignement à sa source, en Asie. Elles voient dans ce périple l’occasion de se couper de leur environnement. Elles sont convaincues que la perte des repères culturels peut encourager un chamboulement des schémas mentaux. Elles sont en quête.

Suivi d’une discussion

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00

Lille VJ Fest #03

VJING ET ART NUMÉRIQUE

Entre do it yourself, nouveaux médias, cultures urbaines et art contemporain, le VJing désigne de manière large l’art de mixer des images en direct. En soirée, en concert ou sous forme d’installation, la vidéo habille maintenant les bâtiments comme elle rayonne sur le paysage événementiel.

Si une grande variété d’artistes et autodidactes émerge des communautés de Vidéo-Jockeys qui fleurissent sur la toile, le VJing est encore peu représenté dans sa dimension de discipline artistique et de mouvement culturel.

C’est pour dynamiser cette scène dans la région que Machine Sauvage a créé le Lille VJ Fest. Tourné vers le local et l’international, chaque année la scène Lilloise rencontre le nord de l’Europe : entre Paris, Bruxelles et Londres. Avec la programmation visuelle live, les performers sont invités à présenter une forme courte. Formes audiovisuelles complètes, shows engagés ou psychédéliques, musique noise ou VJ / DJ sets : carte blanche aux artistes ! Une dizaine de performances d’une demi-heure maximum se succéderont à l’Univers sur nos deux scènes.

Rejoignez nous pour la soirée de clôture le SAMEDI 4 MAI à partir de 19H à Volume Ouvert (9 rue de Pologne) pour une soirée BYOB qui se déroulera en continu : chacun.e est libre de brancher son vidéoprojecteur et de diffuser où il/elle le souhaite !

► Bar, petite restauration
► Merchandising

► + d’infos : site internet de Machine Sauvage

Lille VJ Fest #03

VJING ET ART NUMÉRIQUE

Entre do it yourself, nouveaux médias, cultures urbaines et art contemporain, le VJing désigne de manière large l’art de mixer des images en direct. En soirée, en concert ou sous forme d’installation, la vidéo habille maintenant les bâtiments comme elle rayonne sur le paysage événementiel.

Si une grande variété d’artistes et autodidactes émerge des communautés de Vidéo-Jockeys qui fleurissent sur la toile, le VJing est encore peu représenté dans sa dimension de discipline artistique et de mouvement culturel.

C’est pour dynamiser cette scène dans la région que Machine Sauvage a créé le Lille VJ Fest. Tourné vers le local et l’international, chaque année la scène Lilloise rencontre le nord de l’Europe : entre Paris, Bruxelles et Londres. Avec la programmation visuelle live, les performers sont invités à présenter une forme courte. Formes audiovisuelles complètes, shows engagés ou psychédéliques, musique noise ou VJ / DJ sets : carte blanche aux artistes ! Une dizaine de performances d’une demi-heure maximum se succéderont à l’Univers sur nos deux scènes.

Rejoignez nous pour la soirée de clôture le SAMEDI 4 MAI à partir de 19H à Volume Ouvert (9 rue de Pologne) pour une soirée BYOB qui se déroulera en continu : chacun.e est libre de brancher son vidéoprojecteur et de diffuser où il/elle le souhaite !

► Bar, petite restauration
► Merchandising

► + d’infos : site internet de Machine Sauvage

Killing Time – Entre deux fronts

Lydie Wisshaupt-Claudel | docu | France, Belgique | 2015 | 88 min
À Twentynine Palms, en plein désert californien, l’étrange ville côtoie le vaste centre de combat au sol Air Corps des Marines. Tout au long de l’année, elle voit défiler de jeunes soldats de retour d’Irak ou d’Afghanistan. Entre permissions, entraînements ou fin d’engagement, seuls, entre « frères d’armes » ou en famille, dans un décor particulièrement évocateur, ces hommes d’armes racontent le front qu’ils viennent de quitter. Prières, pizza, tatouage et pressing font la banalité d’un quotidien qui révèle la difficulté de ces hommes à vivre loin du front.

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice (sous réserve)

► Accueil dès 20h00

Aguirre, la colère de Dieu

En présence de l’équipe d’Elnorpadcado, de Klaus Kinski (en visio-conférence depuis le Mictlan), de rédacteurs et rédactrices de la Revue Z

Werner Herzog | fiction documentaire | Allemagne de l’Ouest | 1972 | 93 min
Au XVIe siècle, une expédition espagnole part à la recherche de l’Eldorado. Aguirre, l’un de ses lieutenants, illuminé et mégalomane, lance une mutinerie après qu’un arrêt des recherches ait été ordonné. Il fait exécuter les partisans de l’ancien chef puis embarque avec ses hommes à bord d’un radeau. En quête de la cité d’or, ils s’enfoncent dans la jungle de leur folie…

Suivi d’une discussion enflammée par le dernier numéro de la revue Z : Guyane. Trésors et conquêtes. Et peut-être une surprise cinématographique…

► Accueil dès 18h30
► Expo photo
► Bar et soupe aztèque au rythme des tlalpanhuehuetl

►+ d’infos : site du collectif DAVIDS 

Mediafellow – L’audiovisuel participatif en Europe

Mediafellow est un projet de compagnonnage entre coordinateurs de projets audiovisuels participatifs en Europe, financé par le dispositif Erasmus +.
En France, la Fédération de l’audiovisuel participatif qui rassemble environ 40 structures adhérentes et dont fait partie Le Labo 148 de la Condition Publique. En Espagne, le collectif Teleduca et l’Université de Saint-Jacques de Compostelle. En Allemagne, le Offener Kanal de Magdeburg.

L’idée de ce compagnonnage est de procéder à une série de rencontres et d’échanges de pratiques entre les coordinateurs des différents projets. Le but ? Comprendre le contexte local et les enjeux propres à chacun, confronter les pratiques de production et les modalités de participation et faire émerger des problématiques communes.
Après une première rencontre à Barcelone l’été dernier, Mediafellow se réunit à nouveau du 23 au 28 avril 2019. Cette rencontre est organisée par le Labo 148 à la Condition Publique et à l’Univers.

Le Labo 148, qui représente la Fédération de l’audiovisuel participatif pour accueillir cet événement, prévoit pour l’occasion une série d’ateliers et de rencontres. Mediafellow questionnera le rapport au numérique, aux postures pédagogiques (horizontales, verticales, circulaires) mais aussi aux injonctions formulées par les institutions et les différents Etats, parfois motivées par la crainte des fake-news et de la radicalisation.
Le LABO148 associera aux participants allemands et espagnols les acteurs locaux, et notamment les adhérents de l’Univers, dont les démarches nous sont proches et qui partagent nos préoccupations : projets d’éducation aux médias, à l’image, médias alternatifs, etc.

► Accueil dès 17h00
► Réservation souhaitée : labo148@gmail.com

Cuori puri Cœurs purs

Roberto De Paolis | drame & romance | Italie | 2018 | 115 mn
Agnese et Stefano vivent à Rome dans deux mondes que tout oppose. Elle, 18 ans, est couvée par une mère croyante qui lui demande de faire vœu de chasteté jusqu’au mariage. Lui, 25 ans, a grandi entre trafics et vols occasionnels, et veut s’affranchir de son milieu en acceptant un travail de vigile. Quand ils se rencontrent, se dessine l’espoir d’une nouvelle vie…

Avis de Linea Diretta : Premier long métrage de Roberto De Paolis, présenté à Cannes en 2017, Cœurs purs s’inscrit dans cette lignée de films actuels qui revisitent le néoréalisme, entre tradition et renouvellement. Le sujet est abordé avec délicatesse.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

Avril Brisé

Walter Salles | drame | France, Brésil, Suisse | 2001 | 90 min | VF
Interdit aux moins de 12 ans

En avril 1910, dans le nord-est pauvre du Brésil, une chemise tachée de sang se balance au vent. Tonho, fils cadet des Breves, est contraint par son père de venger la mort de son frère aîné, victime d’une lutte ancestrale entre familles pour des questions de terres.
S’il remplit sa mission, Tonho sait que sa vie sera scindée en deux : les vingt ans qu’il a vécus, et le peu de temps qu’il lui restera à vivre. Il sera pourchassé par un membre de la famille rivale, comme le dicte le code de vengeance de la région. Angoissé par la perspective de la mort et instigué par son petit frère Pacou, Tonho commence à douter de la logique de la violence et des traditions.
C’est alors que deux artistes d’un petit cirque itinérant croisent son chemin…

► Accueil dès 19h30

JEUNE PUBLIC (+8) > Anim’ ton ciné

 PETITE FORME AUDIOVISUELLE 

Programme de courts métrages | 40 min
Carte blanche à l’association Cellofan’, spécialiste du court‑‌métrage d’animation !

Suivi d’un atelier familial co-animé par Cellofan’ et d’un goûter

► Accueil dès 13h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

Mediafellow – L’audiovisuel participatif en Europe

Mediafellow est un projet de compagnonnage entre coordinateurs de projets audiovisuels participatifs en Europe, financé par le dispositif Erasmus +.
En France, la Fédération de l’audiovisuel participatif qui rassemble environ 40 structures adhérentes et dont fait partie Le Labo 148 de la Condition Publique. En Espagne, le collectif Teleduca et l’Université de Saint-Jacques de Compostelle. En Allemagne, le Offener Kanal de Magdeburg.

L’idée de ce compagnonnage est de procéder à une série de rencontres et d’échanges de pratiques entre les coordinateurs des différents projets. Le but ? Comprendre le contexte local et les enjeux propres à chacun, confronter les pratiques de production et les modalités de participation et faire émerger des problématiques communes.
Après une première rencontre à Barcelone l’été dernier, Mediafellow se réunit à nouveau du 23 au 28 avril 2019. Cette rencontre est organisée par le Labo 148 à la Condition Publique et à l’Univers.

Le Labo 148, qui représente la Fédération de l’audiovisuel participatif pour accueillir cet événement, prévoit pour l’occasion une série d’ateliers et de rencontres. Mediafellow questionnera le rapport au numérique, aux postures pédagogiques (horizontales, verticales, circulaires) mais aussi aux injonctions formulées par les institutions et les différents Etats, parfois motivées par la crainte des fake-news et de la radicalisation.
Le LABO148 associera aux participants allemands et espagnols les acteurs locaux, et notamment les adhérents de l’Univers, dont les démarches nous sont proches et qui partagent nos préoccupations : projets d’éducation aux médias, à l’image, médias alternatifs, etc.

Suivi d’une rencontre avec les acteurs du Offener Kanal, Magdebourg et de Téléduca, Barcelone

► Accueil dès 17h00
► Réservation souhaitée : labo148@gmail.com

BIDOUN 3

Jilani Saadi | fiction | Tunisie | 83 min

Bizerte, une ville de province, située à 60 km au nord-ouest de Tunis.
Momo, un homme d’âge mûr, célibataire et alcoolique, vient de perdre sa mère dont il n’arrive pas à faire le deuil. Douja, une jeune fille, à peine bachelière, cultive le rêve obstiné de devenir chanteuse ; elle fuit ses parents qui s’y opposent violemment et va tenter sa chance à Tunis, la capitale. Après un suicide raté, Momo perd son chemin et se retrouve, errant en pleine nuit, sur l’autoroute Bizerte-Tunis.
Au même moment, Douja se fait larguer par son petit ami sur cette même autoroute. C’est là qu’ils se rencontrent.
Douja et Momo joignent leur solitude, le temps d’une nuit. Après avoir fêté les 20 ans de Douja, ils décident de retrouver le petit ami et de se venger.

► Petite restauration offerte par l’association
► Accueil dès 19h30

CAP au Nord ! #33

Entre le bien et le mal
Robinson Pamart | fiction | France | 2018 | 15 min
Mort dans un accident, Thomas se retrouve dans un étrange au-delà où ses moindres faits et gestes sont jaugés… Entre le bien et le mal, il va devoir trouver une troisième voie.
Produit par Novum Film, avec le soutien de Pictanovo

Salomé & Bukowski
Raphaël Royer | fiction | France | 2018 | 18 min
Salomé et Bukowski, un couple de clochards cinéastes, coincés dans un van sur la digue de Dunkerque, décident de se rendre à la Cinecittà pour tourner leur chef d’oeuvre.
Produit par L’Epicerie de Minuit et Etienne Dahu, avec le soutien de Pictanovo

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs

► Accueil dès 19h30
► Bar
► + d’infos : site du collectif Le Cap /page Facebook

// SÉANCE ANNULÉE // Erasmus Sumsare

La projection du film « Erasmus Sumsare » qui devait avoir lieu ce jeudi à partir de 19h est annulée.
Merci de votre compréhension !

Dylan Zarrella et Jesus Alvarez | docu | Royaume-Uni | 2017 | 53 min
À Séville, un réalisateur Erasmus et son équipe ont interviewé quarante Erasmus (anciens Erasmus, nouveaux venus, coordinateurs Erasmus, futurs Erasmus) de vingt nationalités différentes, dans l’espoir de capturer ce fameux « esprit d’Erasmus ». Moments inoubliables ou triste épopée, les récits varient et offrent une vision fraîche et unique de cette organisation mondialement célèbre qu’est Erasmus.

Suivi d’un échange

► Accueil dès 19h00
► Billetterie en ligne :
https://www.helloasso.com/associations/like/evenements/projection-echange-du-film-erasmus-sumsare
► Plus d’infos sur le site de l’association LIKE

Soirée lancement KinoLille2

19h00 Conférence KinoLille
Michèle Leclerc-Olive chercheure, membre de l’IRIS (CNRS- EHESS), responsable du séminaire indépendances et internationalisme : Histoires et cinémas, présentera « Le ciné-train et les groupes Medvedkine ». Ou comment, avec Alexandre Inanovich Medvedkine s’ouvre une nouvelle aventure de l’outil cinéma. D’hier à aujourd’hui.

20h00 Projection de Kino réalisés dans d’autres KinoKabaret (Caen, Trouville…)

21h30 Bar

► Accueil dès 18h30

JEUNE PUBLIC (+7) > L’ile aux chiens

Wes Anderson | anim | Allemagne, états-Unis| 2018 | 1h42
En raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Ile aux Chiens. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots.
Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville.

► Accueil dès 13h50

Collectif C4

« … c’est une image irrécupérable du passé qui risque de s’évanouir avec chaque présent qui ne s’est pas reconnu visé par elle »
Walter Benjamin, Sur le concept d’histoire

« Vous avez la boîte mais nous avons les allumettes »
Petite histoire du Collectif C4

En présence de Richard Kalisz, scénariste du film

JM.Vervisch, M.Perrin, JF.Breton, P.Paquay | fiction documentaire expérimentale | Belgique | 1968 | 90 min
En 1967, trois étudiants de l’INSAS (Institut national supérieur des arts du spectacle, Bruxelles) sont renvoyés pour impertinence et contestation. Aussitôt, la classe se solidarise avec eux, proteste, manifeste et produit un film collectif.
Cette fiction où le documentaire côtoie la performance filmée est un objet hybride, voire déroutant, reflet de son temps mais aussi des divers profils, orientations politiques et aspirations artistiques de ses auteurs.
Achevé quelques semaines avant Mai 68, « les conditions de sa réalisation et le témoignage qu’il apportait sur la contestation vue de l’intérieur en font un document exceptionnel… » (A.Goldmann, Cinéma et Société Moderne, 1971).

Suivi d’une discussion en présence de Richard Kalisz, scénariste du film et un des 3 étudiants virés de l’école

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00
►+ d’infos : site du collectif DAVIDS 

PUNK IN MAROC

Exclu !

Hors cadre
Mehdi lahmoun, Houda Abouz et El Mahdi Lyoubi | docu | Maroc | 2017 | 20 min
« Hors Cadre » est un documentaire qui se propose de raconter l’histoire de la culture Underground au Maroc, entre autre du festival D.I.Y Hardzazate à Ouarzazate en 2016, 4ème édition cette année 2019 !
Des Rappeurs, Graffeurs, Punks, Métalleux et organisateurs d’événements sont les acteurs de ce film, ils nous font partager leur vision engagée de l’art et ses contraintes et enfin ils vont nous montrer leur perpétuelle lutte contre les refus des institutions.

Chaos in marocco
Svink et Clothide Mignon | docu | Maroc | 2017 | 52 min
Chaos in Morocco, Une monarchie, un état religieux, une jeunesse en crise et avide de changement. Tel est l’environnement dans lequel une poignée de jeunes punks tentent de faire entendre leur voix au Maroc. C’est à travers eux qu’on découvre cette scène alternative surprenante et rebelle face à un pays où la liberté d’expression est plus faible que ce que l’on veut bien nous faire croire…
Le punk, ce genre saturé et hors norme leur permet de s’exprimer, d’ analyser la société qui les entoure, tout en partageant un plaisir commun avec la public, la liberté d’un instant… De Agadir à Rabat, en passant par Casablanca et Ouarzazate, ce qui était au départ un simple voyage, s’est transformé en une rencontre avec les origines du punk, la volonté de changement par la liberté d’expression.
Même au bout de 40 ans, la recette n’a pas changé : Du bruit, du bruit, du bruit, pour se faire entendre!!

Suivi d’un concert acoustique de LAHCEN AKIL & SAFIR (Maroc)

► Accueil dès 19h30
► Réservation souhaitée : studiosogno@yahoo.fr
► Bar, petite restauration

JEUNE PUBLIC ( +6 ) : Eldorado(s)

 P’TIT CINÉ CITOYEN 

Programme de courts métrages | 40 min
Paradis perdus, mondes étranges, la rêverie est à l’honneur de cette séance qui nous emmènera dans les paysages merveilleux de l’imaginaire.

Suivi d’un atelier artistique à vivre en famille !

► résa impérative pour l’atelier : cinema@lunivers.org

Ethics for design

En présence du réalisateur

Gauthier Roussilhe | docu | France | 2018 | 51 min
12 designers et chercheurs, venant de 8 villes européennes, discutent ensemble de l’impact, parfois néfaste, du design sur nos sociétés et des chemins à emprunter pour que les designers travaillent pour le bien de tous.

Suivi d’un échange

L’association ANIS a pour objet la valorisation, la réflexion et l’animation autour du web solidaire, des usages citoyens et solidaires des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), de l’innovation sociale et numérique.
ANIS : http://anis.asso.fr

L’association FLUPA est un réseau de professionnels afin d’échanger sur les pratiques touchant à l’Utilisabilité, l’Expérience Utilisateur (UX) et la Conception Centrée sur l’Utilisateur (CCU) et promouvoir la pratique de l’Expérience Utilisateur (UX) auprès du grand public et des professionnels du domaine des Technologies de l’Information et de la Communication. 
FLUPA : http://flupa.eu/

► Accueil dès 18h30

CINÉ POUSS’ POUSS’ : rdv jeunes parents

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

Le film d’avril !

La cage dorée

Ruben Alves | comédie | France | 2013 | 1h31,  avec Rita Blanco, Joaquim de Almeida, Roland Giraud, Chantal Lauby…

Dans les beaux quartiers de Paris, Maria et José Ribeiro vivent depuis bientôt trente ans au rez-de-chaussée d’un bel immeuble haussmannien, dans leur chère petite loge. Ce couple d’immigrés portugais fait l’unanimité dans le quartier : Maria, excellente concierge, et José, chef de chantier hors pair, sont devenus au fil du temps indispensables à la vie quotidienne de tous ceux qui les entourent. Tant appréciés et si bien intégrés que, le jour où on leur offre leur rêve, rentrer au Portugal dans les meilleures conditions, personne ne veut laisser partir les Ribeiro, si dévoués et si discrets. Jusqu’où seront capables d’aller leur famille, les voisins, et leurs patrons pour les retenir ? Et après tout, Maria et José ont-ils vraiment envie de quitter la France et d’abandonner leur si précieuse cage dorée ?

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa impérative : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Mon corps c’est mon corps

Moira Simpson | Québec | 1985 | 43 min

Trois adultes se trouvent dans une salle de classe et proposent aux enfants d’aborder le sujet du corps, du toucher puis des violences corporelles et sexuelles. Ils invitent à prendre conscience du respect de son propre corps et du corps de l’autre. Une invitation à parler de ce qui existe, pour une prise de conscience, sans chercher à faire peur, mais en transmettant des outils.

Suivi d’un débat mouvant pour toute la famille et d’un goûter !

► Accueil dès 14h30

Au Cœur du Monde

6 allers-retours France/Colombie en développant des ateliers de vidéos avec un public qui n’a pas ou peu accès à ces pratiques. Chaque atelier est un petit monde plein de surprises. La même méthode de création à partir de l’imaginaire des jeunes en laissant de côté les exigences techniques pour donner libre cours à leur parole et spontanéité. Ce sont des vidéos brutes sans prétention où s’exprime l’humain sans artifices.
Nous pourrons rendre nos conclusions sur la manière de s’approprier de soi, de son image, de son espace et sa relation aux autres des enfants du nord de la France et du Nord de la Colombie

16h : Présentation du projet de vidéo-échange et des lieux les concernant : la Colombie et la Sierra Nevada de Santa Marta (appelée « le cœur du monde » par ses habitants ancestraux).

16h40 projection de vidéos pour les petits
Latir à Wazemmes (réalisée avec des enfants de Wazemmes en échange avec Minca)
La Hidro espantada (réalisée avec des enfants de Don Diego concernant la construction d’un barrage)
Latir à Saint-Quentin (réalisée avec des enfants de Saint-Quentin en échange avec Perico Aguao)
Le Llorona (réalisée avec les enfants de La Revuelta en échanges avec des collégiens de Auby)

18h échanges/ restauration / jeux

19h Projection vidéo pour les grands
Reportages de Sonia (réalisée avec des lycéens de Saint-Quentin sur le « cœur du monde »)
De Hombre a animal (réalisée avec des lycéens de Santa Marta à propos de la drogue)
La selva gris (réalisée avec des jeunes de Saint-Quentin, sur le futur au « cœur du monde » )

► Accueil dès 15h30
► site internet de l’association Menegua

Soirée lancement KinoLille2

Un KinoKabaret est un laboratoire participatif de création cinématographique.
À Lille, les 5, 6 et 7 octobre 2018, professionnel(le)s et amateur(trice)s ont mis en commun idées et compétences techniques et se sont organisé(e)s en équipes, ils ont ainsi réalisé, le temps d’un week-end, des films courts de 5 minutes maximum.

20h00 Projection KinoLille1

21h30 Lancement du KinoLille 2 et bar

► Accueil dès 19h00

Aux déchets, citoyens !

Anne Mourgues | docu | France | 2017 | 52 min
A Roubaix, deux cents familles participent à un programme de tri et de recyclage des déchets qui pousse à réfléchir sur la consommation des ménages.

Suivi d’un échange avec les associations Zéro Waste Lille et Robin des Bio

► Petite restauration bio et maison
► Table « Démarrer en Zéro déchet »
► + d’infos : site de l’association Robin des bio

A côté

Stéphane Mercurio | docu | France | 2008 | 92 min
Dans la petite maison de l’association Ti-Tomm, accolée au mur de la prison des hommes à Rennes, on attend l’heure du parloir. Les familles arrivent à l’avance, toujours. Quelques secondes de retard, et la porte de la prison restera fermée. On vient une, deux, trois fois par semaine, chaque semaine, pendant des mois voire des années. Ce sont majoritairement des femmes. L’arbitraire de la prison, les transferts, les interdits sont leur quotidien.
En faisant le choix de rester résolument du côté des familles le film propose une approche éminemment frontale de ce qu’est la réalité carcérale.

Suivi d’une discussion avec les membres du Genepi Lille

► Accueil dès 19h00

Holy Motors

En présence de Muriel Enjalran directrice du CRP/ et commissaire de l’exposition

Leos Carax | Drame, Fantastique | France, Allemagne | 2012 | 1h55
De l’aube à la nuit, quelques heures dans l’existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiant, créature monstrueuse, père de famille… M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier – mais où sont les caméras ?
Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l’immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. À la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l’action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?

► Accueil à partir de 18h45
► + d’infos : site internet du CRP/

Twin Peaks : Fire walk with me

David Lynch | fiction | Etats-Unis | 1992 | 2h15
La mort mystérieuse de Teresa Banks dans la tranquille petite ville de Twin Peaks va donner bien du fil à retordre aux agents Dale Cooper et Chester Desmond qui vont mener une enquête en forme de charade et découvrir que bien des citoyens de la ville sont impliqués dans cette affaire. Un an plus tard, ce sont les sept derniers jours de Laura Palmer, qui se termineront par la mort brutale. Mais qui a bien pu tuer Laura Palmer ?

C’est pour approfondir ses personnages et leur folie que David Lynch nous a livré son film Twin Peaks : Fire walk with me pour notre plus grand plaisir. Entre velours rouge feutré, meurtre, drogue, passion, et donuts, c’est dans un rêve (ou un cauchemar ?) que nous vous invitons à plonger pour notre dernière soirée de l’année !

► Petite restauration

Happy Meal et Lutte des Classes

En présence du réalisateur

Julien Brygo | docu | France | 2018 | 56 min

Après le ministère américain de la défense, l’armée chinoise et les supermarchés Walmart, la chaîne de fast-food McDonald’s est le quatrième employeur au monde : près de 2 millions de personnes dans plus de cent pays turbinent chaque jour pour le compte du clown Ronald. L’enseigne aux arches dorées emploie quasiment 80 000 personnes en France et est devenue en quarante ans le premier employeur des jeunes. Son modèle : la franchise (les royalties et les loyers) et le CDI à temps partiel.

A Marseille, niché au cœur des quartiers nord, le restaurant de Saint-Barthélémy va à l’encontre du modèle social dominant de McDonald’s. Les 77 salariés y travaillent pour beaucoup depuis plus de vingt ans. En 25 ans de Big Mac, les salariés ont réussi à conquérir des droits inédits au sein du groupe. Le groupe McDonald’s, à la veille de la célébration de ses quarante ans de présence en France, a souhaité s’offrir un cadeau de choix : se débarrasser par tous les moyens de l’équipe syndicale de ce restaurant. Mais les salariés de Marseille répondent coup par coup, armés du code du travail et d’un avocat de combat.

Les escrocs et les indésirables, les ambassadeurs et les renégats, ce film retrace la place spéciale de ce fast-food dans un quartier miné ; il raconte aussi ce dont McDonald’s a peur : que ses salariés, sensés être eux-mêmes rapidement interchangeables, s’emparent de leur travail, décident de l’organiser eux-mêmes, à l’intérieur du cadre de la deuxième filiale de la plus rentable au monde – McDonald’s France totalise 25% du PIB mondial du groupe.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 17h
► Bar et petite restauration

Maurice Audin, la disparition

François Demerliac | docu | France | 2010 | 75 min

Une quête de justice dont le but est de dire la vérité sur le meurtre du jeune Maurice Audin, arrêté, torturé, puis déclaré évadé par les parachutistes d’Alger, en 1957.

Ce documentaire entrecroise des témoignages des protagonistes français et algériens : militants pour l’indépendance algérienne, avocats, historiens, militaires… En s’appuyant sur les recherches de l’historien Pierre Vidal-Naquet, il mêle documents (archives filmées, journaux, livres, dessins …) et scènes de reconstitution pour retracer le contexte de cette disparition et dénoncer la torture et le meurtre pratiqués en Algérie. Josette Audin est le personnage central et le « commanditaire » moral de ce film.

Suivi d’une discussion autour d’une petite restauration offerte

► Accueil dès 19h30

Ni les Femmes Ni la Terre

En présence des réalisatrices

Coline Dhaussy, Marine Allard, Lucie Assemat | docu | France | 2018 | 62 min

En Argentine et Bolivie, des femmes se rencontrent, s’organisent et créent les conditions d’une société libre de violences, de discriminations et respectueuse de la Nature et pour une réelle autogestion des corps, des territoires, des communautés et des luttes.

Ni les Femmes Ni la Terre ! est un documentaire tourné comme un voyage en itinérance autour des luttes ayant trait au corps et au territoire. En Argentine et Bolivie, le film suit au plus près celles qui luttent contre les violences faites aux femmes, le système Monsanto et la destruction de l’environnement par les entreprises extractivistes. Il met en évidence le parallèle entre les logiques d’appropriation capitaliste, coloniale et patriarcale de la Terre et des corps des femmes, compris comme potentielles sources de profit.

Dans les favelas, les périphéries urbaines, les campagnes isolées en Patagonie et l’altiplano bolivien, ces femmes combattent pour le droit à disposer de leurs corps, pour un changement de cap des modèles économiques, pour la reconnaissance de la légitimité et de la dignité de leurs « territoires-corps-terres ». Elles dessinent des voies pour une révolution écoféministe globale, desde abajo a la izquierda, du Sud au Nord.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 14h30
► Petite restauration

Fiorile

Paolo & Vittorio Taviani | comédie dramatique | Italie-France-Allemagne | 1993 | 115 min
Le récit de la malédiction de la famille Benedetti : pendant l’occupation de l’Italie par les troupes napoléoniennes, Elizabeth Benedetti tombe amoureuse de Jean, un soldat français. Mais son frère lui vole l’or dont il avait la garde. Dès lors la famille Benedetti devient puissante et riche, mais maudite et haïe.
Les frères Taviani mêlent passé et présent dans ce voyage qui emmène de Paris en Toscane les derniers descendants de la famille Benedetti à la recherche de leur dernier ancêtre vivant. Une fable universelle sur le bien et le mal.

Avis de Linea Diretta : Nous avons choisi ce film sélectionné à Cannes en hommage aux frères Taviani et à la Toscane, film très agréable et esthétique en forme de fable historique.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

Jusqu’à ce que le jour se lève

Pierre Tonachella | docu | France | 2018 | 108 min
Dans une lointaine banlieue parisienne, ni vraiment la campagne, ni vraiment la ville, la caméra de Pierre Tonachella se pose auprès de ses amis, restés dans la plaine. Le réalisateur y pose un regard aimant, proche, familier et attachant tout en documentant une jeunesse qui n’existe que très peu dans nos imaginaires, celle de la périphérie lointaine, une jeunesse qui cherche et se cherche, alternant travail précaire, galère et intenses fêtes pour oublier.
Un film lumineux sur des temps brumeux.

► Accueil dès 20h00

CAP au Nord ! #32

Tel un JCVD sous vitamines, le CAP fait le grand écart et vous propose deux courts-métrages régionaux bien inspirés…

En présence des réalisateurs et réalisatrice

Casus Belli
Richard Vandal | fiction | France | 2018 | 20 min
Dans un pays en guerre, David, un jeune soldat part pour une simple mission de protection. Mais arrivé sur place, les ordres changent…
Produit par Stead&Cam et Cyril Tahon, avec le soutien de Pictanovo

The camping dead
Sébastien Blondel et Julie Pintos | fiction | France | 2019 | 23 min
C’est l’apocalypse, le monde a été dévasté par un virus foudroyant, du moins on suppose. Il y a très peu de survivants, la planète est désormais peuplé par les zombies, du moins on suppose. Sur le toit d’un hypermarché alimentaire, trois hommes qui ont survécu à l’épidémie puis aux zombies, trois héros vaillants n’ont qu’un objectif, se procurer de la nourriture dans le magasin en dessous pour continuer à survivre. Objectif assez simple mais c’est sans compter sur leur intelligence très limitée. Il fallait bien que la chance tourne !
Produit par Ebrolution, avec le soutien de Pictanovo

Suivi d’une discussion avec les équipes des films

► Accueil dès 19h30
► Bar
► + d’infos : site du collectif Le Cap /page Facebook

Série « Lascars » – Saison 1 & 2

Number6, Eldiablo, Alexis Dolivet, CapOne … | fiction | France | 1998 & 2007 | 120 min
Redécouvrez l’ensemble de la mythique série d’animation « Lascars » à travers ses 60 épisodes de 2 minutes!

Lascars, c’est la street culture des cités en dessin animé créée par un collectif de rappeurs et graphistes, notamment Izm, CapOne et Lucien « Papalu ». La série met en scène les aventures ou mésaventures de jeunes de banlieue, avec autodérision au cœur de la « culture de la vanne », des « bastons de regards » et des « gros mythos ».

► accueil dès 19h30
► bar
► réservations conseillées : flow@mairie-lille.fr
► + d’infos : site internet du Flow

Les Causeries du lundi

Les Exils

Should I stay or should I go ?
The Clash, 1981

Est-ce un choix de partir ou n’est-ce pas plutôt toujours une nécessité ? Et dès lors, que quitte-t-on ?
Nous vivons dans un monde de flux, un monde où l’information, aussi fake soit-elle, se déplace aussi vite que la lumière. Dans un réseau de plus en plus dense de routes, sur terre, en mer, dans les airs, les hommes et les objets qu’ils fabriquent circulent, toujours plus vite, grâce au progrès de la science. Pas sans effet : « l’homme est devenu un phénomène géologique à lui tout seul 1 », le réchauffement climatique est global et l’anthropocène, en plein délire 2 et au bord de l’explosion.

Ailleurs, et pour d’autres, ce sont de bien différentes routes qu’il s’agit de prendre, des routes longues, inconfortables, dangereuses et dont la destination est souvent incertaine, tant le risque est grand d’y laisser sa vie. Et où qu’ils aillent, ces exilés ne sont jamais les bienvenus. Ces phénomènes sont les symptômes du malaise planétaire que Lacan avait pressenti, alors qu’en 1967, il mettait ses contemporains en garde contre le risque de ségrégation lié au discours du capitaliste et à sa promesse d’universel : « Notre avenir de marchés communs trouvera sa balance d’une extension de plus en plus dure des procès de ségrégation 3 ».

La politique de la psychanalyse est d’offrir une place à l’exception et de l’accueillir avec hospitalité. Car l’exil n’est-il pas le propre de la condition de parlêtre ? Artistes, auteurs, cinéastes, tous en savent quelque chose puisque c’est de cette place d’exilés qu’ils s’expriment et parlent, face à la nécessité de créer, à l’urgence de traiter leur réel. « La jouissance est toujours une jouissance déplacée, comme on parle de personnes déplacées – (…) foncièrement exilée 4 ». Et c’est bien dans la parole qu’elle s’exile, dans le symptôme ou dans le rêve, dans l’œuvre ou le récit, qu’il soit fiction ou témoignage.
La jouissance, indique Lacan, doit être refusée (dans le réel) pour advenir (dans le langage) 5.

Pour cette nouvelle saison des Causeries, nous avons choisi Les Exils comme titre et nous ferons le pari de vous montrer qu’ils sont bien pluriels. Pour notre troisème séance, nous aurons l’honneur et le plaisir de converser avec DOMINIQUE SIGAUD autour des questions de l’exil et de la langue maternelle dans son œuvre.

————–

1. Dion C., in [Next], épisode 10, web-série documentaire réalisée par C. Montfort, 2017-2018, disponible sur internet, next-laserie.fr/. 2. Roïc T., « Délires dans l’anthropocène », La Cause du désir, no 98, Paris, Navarin, 2018, pp. 72-76. 3. Lacan J., « Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’École », Autres Écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 257. 4. Miller J.-A., « Enfants violents », in Après l’enfance, Paris, Navarin, 2017, p. 198-199. 5. Lacan J., « Subversion du sujet et dialectique du désir dans l’inconscient freudien », Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 827.
Les Causeries et le réel de la vie s’inscrivent dans la République des lettres de Jacques-Alain Miller (lacan-universite.fr/la-movida-zadig)

► Accueil dès 20h00

Festival Nos Désirs sont Désordres #3

Lent Ciné organise la troisième édition de son festival de films sous licences libres ou de libre diffusion. Pendant trois jours, nous diffuserons des œuvres sur le thème de la critique sociale, dans lesquelles seront mis en avant d’autres manières de penser la société. Le week-end sera aussi l’occasion de faire des films à travers un Kino, atelier organisé en parallèle du festival et dont les films seront projetés lors de la clôture.

16h00 PROJECTIONS – LE SENS DE L’ACCUEIL
La peur de l’autre est toujours prégnante dans nos sociétés. Pourtant, quand on prend le temps, on découvre que l’autre n’est pas si différent de soi.

Le Jour d’après – Une histoire du bidonville de Metz 
France Timmermans | docu | France | 2018 | 30 min

La prochaine fois, le feu
Frederic Bayer Azem | fiction | France | 2018 | 11 min

18h00 PROJECTIONS – LUTTER CONTRE LES OPPRESSEURS
Nous vivons dans un monde injuste et inégalitaire, nous sommes de plus en plus à en avoir conscience et à vouloir lutter contre ceux qui le dirigent et l’organise. À vouloir un monde meilleur.

A L’entretien d’embauche
Le Manque| fiction | France | 2018 | 1 min

L’anarchie c’est pas ce que tu crois – L’école du chat noir
Lorenzo Papace | animation | France | 2018 | 14 min

La Chaise
Collectif | fiction | Maroc | 2011 | 12 min

Les Marées Blanches
Marie Fages | fiction | France | 2016 | 14 min

Pavé des champs
Tristan Duval | docu | France | 2018 | 8 min

Lutte des corps
Tristan Duval | docu | France | 2019 | 12 min

21h00 LILLO KINO
Projection des films créés lors du festival au sein du Lillo Kino.

Lillo Kino
Le temps du week-end, nous invitons celles et ceux qui aiment créer et raconter des histoires en images et en sons, qu’il ou elle soit cinéaste, vidéaste, cadreur·se, preneur·se de sons, monteur·se, acteur·ice, musicien·ne, bidouilleur·se ou débutant·e à se rencontrer et à faire des films libres ensemble.
Pour vous inscrire au kino : http://lentcine.tuxfamily.org
Programme
VENDREDI
17h : Accueil et installation
19h : Réunion de production

SAMEDI ET DIMANCHE :
Tournage et montage (à l’Univers et où vous voulez)

DIMANCHE
18h : Rendu des films
21h : Projection

Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅ices des films qui auront pu faire le déplacement ou des personnes en lien avec la thématique.

► Bar, petite restauration
► + d’infos sur le site de Lent ciné

Festival Nos Désirs sont Désordres #3

Lent Ciné organise la troisième édition de son festival de films sous licences libres ou de libre diffusion. Pendant trois jours, nous diffuserons des œuvres sur le thème de la critique sociale, dans lesquelles seront mis en avant d’autres manières de penser la société. Le week-end sera aussi l’occasion de faire des films à travers un Kino, atelier organisé en parallèle du festival et dont les films seront projetés lors de la clôture.

16h00 PROJECTIONS – (DÉ)CONSTRUIRE
Repenser nos modes de vies, des habitudes à l’habitat.

Habitat Plume
Eric Deschamps | clip | France | 2014 | 5 min

Attendre le bus
Le Manque | fiction | France | 2018 | 1 min

Otium Vitae
Chloé Minssieux | docu poétique | France | 2018 | 30 min

#Cloud
David Kajman | docu | France | 2017 | 6 min

18h00 PROJECTIONS – MAUVAIS GENRE
Échapper aux pensées binaires, des pensées qui étouffent et qui enferment pour simplement, vivre.

A little too much is just enough for me
Eloïse Baille| docu | France | 2018 | 27 min

Naissance de Gabin A
Elsa Aloisio | fiction | France | 2018 | 10 min

21h00  PERFORMANCES
Soirée concerts et performances A/V (audiovisuelles) « ailleurs dans la galaxie. »
Asié Usu | Gom Jabbar

—-

Lillo Kino
Le temps du week-end, nous invitons celles et ceux qui aiment créer et raconter des histoires en images et en sons, qu’il ou elle soit cinéaste, vidéaste, cadreur·se, preneur·se de sons, monteur·se, acteur·ice, musicien·ne, bidouilleur·se ou débutant·e à se rencontrer et à faire des films libres ensemble.
Pour vous inscrire au kino : http://lentcine.tuxfamily.org
Programme
VENDREDI
17h : Accueil et installation
19h : Réunion de production

SAMEDI ET DIMANCHE :
Tournage et montage (à l’Univers et où vous voulez)

DIMANCHE
18h : Rendu des films
21h : Projection

Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅ices des films qui auront pu faire le déplacement ou des personnes en lien avec la thématique.

► Bar, petite restauration
► + d’infos sur le site de Lent ciné

Festival Nos Désirs sont Désordres #3

Lent Ciné organise la troisième édition de son festival de films sous licences libres ou de libre diffusion. Pendant trois jours, nous diffuserons des œuvres sur le thème de la critique sociale, dans lesquelles seront mis en avant d’autres manières de penser la société. Le week-end sera aussi l’occasion de faire des films à travers un Kino, atelier organisé en parallèle du festival et dont les films seront projetés lors de la clôture.

20h15 (accueil dès 19h00) SEANCE D’OUVERTURE
TPB AFK – The Pirate Bay Away From Keyboard
Simon Klose | docu | Suède | 2013 | 82 min
Les créateurs de The Pirate Bay, l’un des plus grands serveurs torrent du web, sont confrontés à la réalité de la vie « loin du clavier ». Les géants d’Hollywood leur intentent un procès pour piratage de droits d’auteur.

—-

Lillo Kino
Le temps du week-end, nous invitons celles et ceux qui aiment créer et raconter des histoires en images et en sons, qu’il ou elle soit cinéaste, vidéaste, cadreur·se, preneur·se de sons, monteur·se, acteur·ice, musicien·ne, bidouilleur·se ou débutant·e à se rencontrer et à faire des films libres ensemble.
Pour vous inscrire au kino : http://lentcine.tuxfamily.org
Programme
VENDREDI
17h : Accueil et installation
19h : Réunion de production

SAMEDI ET DIMANCHE :
Tournage et montage (à l’Univers et où vous voulez)

DIMANCHE
18h : Rendu des films
21h : Projection

Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅ices des films qui auront pu faire le déplacement ou des personnes en lien avec la thématique.

► Bar, petite restauration
► + d’infos sur le site de Lent ciné

L’affaire ondatra ou les trappeurs du Nord de la France

Exclu en présence du réalisateur

Bernard Agnias | docu | France | 2018 | 54 min
Le marais d’Audomar en coupe réglée. Un voyage que vous n’êtes pas prêt d’oublier. A la limite du possible, des risques considérables, 5 morts, 5 survivants. Le making off, a été jeté à l’eau, trop dur pour vos yeux tendres. Jamais entreprise documentaire ne fût aussi incertaine, et pourtant après 3 ans, étés comme hivers, tantôt assoiffés et tantôt dans la boue, les revoilà, accrochez vous ! Une expérience ultime, venez prendre un polder, une grande aventure civilisatrice sur le fleuve AA.

Miracle au village
Vincent Schmitt | fiction | France | 2017 | 21 min
Dickeghem une petite ville isolée dans les Flandres, sombre dans la misère depuis que l’usine de moulage de plastiques a fermé. Depuis le conseil municipal tente de redresser la situation par tous les moyens, même les plus douteux !

► Accueil dès 19h30
► Réservation souhaitée : studiosogno@yahoo.fr
► Bar, petite restauration

La Marche

Nabil Ben Yadir | fiction | France | 2013 | 120 min
En 1983, dans une France en proie à l’intolérance et aux actes de violence raciale, trois jeunes adolescents et le curé des Minguettes lancent une grande marche pacifique pour l’égalité et contre le racisme, de plus de 1000 km entre Marseille et Paris. Malgré les difficultés et les résistances rencontrées, leur mouvement va faire naître un véritable élan d’espoir à la manière de Gandhi et Martin Luther King. Ils uniront à leur arrivée plus de 100 000 personnes venues de tous horizons, et donneront à la France son nouveau visage.

Suivi d’un temps de partage et d’échange

► Accueil dès 13h30
► Réservation souhaitée : cecile.bouly@grdr.org
► + d’infos : site du Grdr

Les Suffragettes

Sarah Gavron | drame | Angleterre | 2015 | 1h46

Au début du siècle dernier, en Angleterre, des femmes de toutes conditions décident de se battre pour obtenir le droit de vote. Face à leurs revendications, les réactions du gouvernement sont de plus en plus brutales et les obligent à entrer dans la clandestinité pour une lutte de plus en plus radicale. Puisque les manifestations pacifiques n’ont rien donné, celles que l’on appelle les suffragettes finissent par avoir recours à la violence pour se faire entendre. Dans ce combat pour l’égalité, elles sont prêtes à tout risquer pour leur travail, leur maison, leurs enfants, et même leur vie. Maud est l’une de ces femmes, jeune, mariée, mère, elle va se jeter dans le tourbillon d’une histoire que plus rien n’arrêtera.

Suivi d’une rencontre débat avec Valérie CHOPIN (Professeure de’histoire – membre de Femmes Solidaires – Vice-présidente de l’Observatoire de la parité), Michelle DEMESSINE (Sénatrice honoraire du Nord – Ancienne ministre) et Anne MIKOLAJCZAK (Adjointe au maire déléguée aux droits de femmes de Lille)

L’exposition  » RENDONS NOS DOITS UNIVERSELS » sera visible également.

► Accueil dès 18h00
► Réservation souhaitée : f.solidairesdelille@orange.fr
► Site internet de l’association Femmes Solidaires

Les Trésors du catalogue d’Heure Exquise !

Muzzix s’associe à nouveau à Heure Exquise ! et au Cinéma l’Univers afin de proposer une soirée autour du cinéma.

Pour l’occasion, Heure Exquise ! dévoile les trésors cachés de son catalogue !

The Reflecting Pool de Bill Viola (1979) – 7’
Scale de Irit Batsry (1995) – 12’
Dernier adieu de Robert Cahen (1988) – 8’
La femme à la cafetière de Robert Wilson (1989) – 6’
Ménagerie de Cécile Babiole (1988) – 6’
Voyage de Lélio sur la terre ferme de Xavier Moehr (1989) – 4’30
Fussnote de Jean-François Guiton (1985) – 5’
Le cirque conférence de Marc Caro (1988) – 5’
Magia de Gérard Cairaschi (2010) – 6’40
Eût-elle été criminelle de J.G. Périot (2006) – 9’

Durée : 72 minutes

Découvrir les synopsis des films sur le site d’Heure Exquise !

► accueil dès 20h00
► bar

► + d’infos : site internet de Muzzix

Brasileirinho

Mika Kaurismäki | docu musical | Suisse, Brésil, Finlande | 2005 | 90 min  

A la fin du XIXe siècle, à Rio de Janeiro, quelques musiciens esquissèrent les premiers mélanges de mélodies européennes (valses, polkas), de rythmes afro-brésiliens associés à leur interprétation mélancolique de la musique indienne : le CHORO était né.
Le choro joue dès lors un rôle prépondérant dans le développement de l¹identité culturelle brésilienne et devient un style musical populaire dans les années 20.
Après le tango, la salsa, la samba et le flamenco, le choro qui a connu quelques années de déclin, est la dernière musique latino authentique qui reste à découvrir sur la scène internationale.
Découvrez les talents d’aujourd’hui à travers les rues, les places, les bars de Rio : virtuosité d’une guitare, chaleur des gafieiras où se chante et se danse le choro, improvisation d’une clarinette ou d’un tambourin. Cette musique est bien vivante !

► Accueil dès 19h00
► Petite restauration, bar

CINÉ POUSS’ POUSS’ : Marie et les naufragés

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La pépite de mars !

Marie et les Naufragés
Sébastien Betbeder | comédie | France | 2016 | 1h44 avec Vimala Pons, Pierre Rochefort, Eric Cantona…

« Marie est dangereuse » , a prévenu Antoine.
Ce qui n’a pas empêché Siméon de tout lâcher, ou plus exactement pas grand-chose, pour la suivre en secret. Oscar, son co-locataire somnambule et musicien, et Antoine, le romancier en mal d’inspiration, lui ont vite emboîté le pas. Les voilà au bout de la Terre, c’est-à-dire sur une île. Il est possible que ces quatre-là soient liés par quelque chose qui les dépasse. Peut-être simplement le goût de l’aventure. Ou l’envie de mettre du romanesque dans leur vie…

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa impérative : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Soirée Catharsis Projection

En présence de Noé Grenier

Lancé en 2015, Catharsis est à la base un projet curatorial itinérant mené par Noé Grenier, Gilles Ribero et Gwendal Sartre. Il est né de l’envie d’organiser des projections ponctuelles, de constituer des programmations de pièces filmiques et vidéo autour de leurs propres travaux, en s’emparant et développant un thème récurrent dans leur pratique, celui de catharsis. C’est sur ce point de frictions primordial entre pulsion et formulation que le projet s’étend, dans le but de mettre en lumière ce qui fait toute la complexité et la nécessité du dialogue entre l’image et les forces qui la travaillent.

Cette projection s’organisera autour de la notion du souvenir et de ses égarements. Dans notre sélection de films, la mémoire des oeuvres passées, les bandes annonces, les retransmissions accidentelles des images et le fil fragile de la communication, formeront un diaporama où les images fixes vont, si tout va bien, bouger de neurones en neurones.

Leaning, leaning
Catharsis Projection | 2017 | 6 min

Nuit américaine
Catharsis Projection | 2017 | 2 min

Flight memory
Noé Grenier | 2018 | 12 min

J’ai gravé dans tes cheveux
Gwendal Sartre | 2017 | 1 min

HOUSEQUAK
Stéphanie Croibien | 2017 | 13 min

Jeux d’enfant
Gilles Ribero | 2017 | 9 min

Pourquoi tu pars ?
Michèle Sylvander | 2017 | 6 min

Suivi d’une rencontre


► Accueil dès 17h30
► Bar

Tirrukza i temghart / La bravoure d’une femme

Abdelaziz Oussaih | fiction | Maroc | 2008 | 106 min
A la fin d’un conflit entre deux villages, les habitants allèrent trouver le chef du village afin de lui réclamer leur dû. Celui ci était responsable de l’agadir (ou grenier commun) où étaient entreposées toutes les récoltes du village. Ayant détourné et dilapidé les biens de tout le monde, il leur interdit l’accès à l’agadir en prétextant que l’endroit était hanté. Une veuve s’imposa au conseil du village et mit tout en œuvre pour que chacun récupère ce qui lui revenait de droit…

L’association Tiwizi59 rend hommage à la femme Amazighe (berbère) à l’occasion de la journée internationale de la femme à travers le film TIRRUKZA i TEMGHART (la bravoure d’une femme) avec la présence de Madame Hennou Oumarouch, sexagénaire, qui ne sait ni lire ni écrire mais qui a brillé dans les montagnes de l’atlas marocain par son courage et son militantisme.

Suivi d’une discussion avec le scénariste Rachid Aslal Boulmazghi et la militante Hennou Oumarouch

► Accueil dès 19h00
► Bar

TOUT PETIT CINÉ (+3 ans) > ABRACADABRA !

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 35 min

Pour tous nos petits magiciens en herbe, un programme haut en couleurs – mais pas que !

Suivi d’une animation à vivre en famille !

► Accueil dès 09h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

Adios Carmen

En présence du réalisateur

Mohamed Amin Benamraoui | fiction | Maroc, Belgique | 2013 | 104 min
Dans le nord du Maroc, dans le Rif, 1975: Amar, 10 ans, vit seul avec son oncle violent et buveur, depuis que sa mère, veuve, est partie se remarier en Belgique. Avec Carmen, réfugiée espagnole fuyant le franquisme, il découvre le cinéma. Bientôt, les premières tensions entre le Maroc et l’Espagne se profilent…

Sélection dans de nombreux festivals :
(ontpellier, Malmo Arab Film Festival…| 14ème Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles – Cinémamed 2014, Belgique * Prix du public 2014 | 8ème Festival international du cinéma amazigh Isn n Ourgh, Agadir, Maroc * Grand prix ISSNI N-OURGH * Prix de la meilleure interprétation masculine, décerné à Aman Ellah Benjilali * Prix de la meilleure réalisation, attribué à Mohamed Amin Benamraoui 2014 | 18e Festival Ecrans noirs, Yaoundé, Cameroun | Du 19 au 26 juillet 2014 * Ecran d’Or (Premier prix) 2014 | 17ème Festival du cinéma Africain de Khouribga (FCAK 2014), Maroc | Du 14 au 21 juin 2014 * Prix du scénario (à Mohamed Amin Benamraoui) 2014 | 3ème Festival international « Cinéma et mémoire commune », Nador, Maroc | 5-10 Mai 2014 * Grand prix Long-métrage * Prix du comité scientifique * Prix du meilleur rôle masculin, attribué à l’acteur Said Marssi, ex-aequo avec le comédien égyptien Amr Ouakid (long-métrage « l’hiver du mécontentement »). 2014 | 15ème Festival du film National de Tanger, Maroc * Prix de la première oeuvre * Prix du 2ème rôle masculin (à Said MARSSI) 2013 | Festival du Cinéma de Dubai * Première Mondiale / World Premiere * Mention spéciale du jury (Winner of Muhr Arab / Feature /Special Mention) : Mohamed Amin Benamraoui (Director)

Suivi d’une discussion avec le réalisateur Mohamed Amin Benamraoui

► Accueil dès 19h00
► Bar

Festival du Cinéma Européen #35

Le Festival du Cinéma européen est fier de vous présenter sa 35ème édition. Une fois de plus, il sera présent à Lille durant toute une semaine afin de vous faire découvrir ce bel univers qu’est le court métrage. Démocratiser le format court en donnant la parole (ou la caméra) à de jeunes talents venus de toute l’Europe, voilà sa principale vocation.

Avec 69 œuvres sélectionnées cette année et pas moins de 16 pays européens représentés, vous pourrez rencontrer un cinéma riche et inventif, porte-parole de l’avenir du 7ème art en Europe. Rendez-vous donc à l’UGC, à l’Univers et au Majestic pour un voyage riche en émotions !

Le Festival vous invite également à découvrir le cinéma sous un nouveau jour au travers de sa programmation Off. Conférences, gastronomie, écologie, mode… Il n’a pas fini de vous étonner ! Cette semaine dédiée au 7ème art sera aussi l’occasion de partager l’expérience de notre invité d’honneur Michel Ocelot et de nos jurés professionnels. Vous pourrez d’ailleurs dénicher quelques secrets de réalisation en posant toutes vos questions aux nombreux réalisateurs qui seront présents toute la semaine. Voyages, découvertes, rencontres et partage : le Festival du Cinéma européen vous réserve de belles surprises.

► + d’infos : https://eurofilmfest-lille.com/

Festival du Cinéma Européen #35

Le Festival du Cinéma européen est fier de vous présenter sa 35ème édition. Une fois de plus, il sera présent à Lille durant toute une semaine afin de vous faire découvrir ce bel univers qu’est le court métrage. Démocratiser le format court en donnant la parole (ou la caméra) à de jeunes talents venus de toute l’Europe, voilà sa principale vocation.

Avec 69 œuvres sélectionnées cette année et pas moins de 16 pays européens représentés, vous pourrez rencontrer un cinéma riche et inventif, porte-parole de l’avenir du 7ème art en Europe. Rendez-vous donc à l’UGC, à l’Univers et au Majestic pour un voyage riche en émotions !

Le Festival vous invite également à découvrir le cinéma sous un nouveau jour au travers de sa programmation Off. Conférences, gastronomie, écologie, mode… Il n’a pas fini de vous étonner ! Cette semaine dédiée au 7ème art sera aussi l’occasion de partager l’expérience de notre invité d’honneur Michel Ocelot et de nos jurés professionnels. Vous pourrez d’ailleurs dénicher quelques secrets de réalisation en posant toutes vos questions aux nombreux réalisateurs qui seront présents toute la semaine. Voyages, découvertes, rencontres et partage : le Festival du Cinéma européen vous réserve de belles surprises.

► + d’infos : https://eurofilmfest-lille.com/

TOUT PETIT CINÉ (+3 ans) > ABRACADABRA !

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 35 min

Pour tous nos petits magiciens en herbe, un programme haut en couleurs – mais pas que !

Suivi d’une animation à vivre en famille !

► Accueil dès 09h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

Festival du Cinéma Européen #35

Le Festival du Cinéma européen est fier de vous présenter sa 35ème édition. Une fois de plus, il sera présent à Lille durant toute une semaine afin de vous faire découvrir ce bel univers qu’est le court métrage. Démocratiser le format court en donnant la parole (ou la caméra) à de jeunes talents venus de toute l’Europe, voilà sa principale vocation.

Avec 69 œuvres sélectionnées cette année et pas moins de 16 pays européens représentés, vous pourrez rencontrer un cinéma riche et inventif, porte-parole de l’avenir du 7ème art en Europe. Rendez-vous donc à l’UGC, à l’Univers et au Majestic pour un voyage riche en émotions !

Le Festival vous invite également à découvrir le cinéma sous un nouveau jour au travers de sa programmation Off. Conférences, gastronomie, écologie, mode… Il n’a pas fini de vous étonner ! Cette semaine dédiée au 7ème art sera aussi l’occasion de partager l’expérience de notre invité d’honneur Michel Ocelot et de nos jurés professionnels. Vous pourrez d’ailleurs dénicher quelques secrets de réalisation en posant toutes vos questions aux nombreux réalisateurs qui seront présents toute la semaine. Voyages, découvertes, rencontres et partage : le Festival du Cinéma européen vous réserve de belles surprises.

► + d’infos : https://eurofilmfest-lille.com/

Festival du Cinéma Européen #35

Le Festival du Cinéma européen est fier de vous présenter sa 35ème édition. Une fois de plus, il sera présent à Lille durant toute une semaine afin de vous faire découvrir ce bel univers qu’est le court métrage. Démocratiser le format court en donnant la parole (ou la caméra) à de jeunes talents venus de toute l’Europe, voilà sa principale vocation.

Avec 69 œuvres sélectionnées cette année et pas moins de 16 pays européens représentés, vous pourrez rencontrer un cinéma riche et inventif, porte-parole de l’avenir du 7ème art en Europe. Rendez-vous donc à l’UGC, à l’Univers et au Majestic pour un voyage riche en émotions !

Le Festival vous invite également à découvrir le cinéma sous un nouveau jour au travers de sa programmation Off. Conférences, gastronomie, écologie, mode… Il n’a pas fini de vous étonner ! Cette semaine dédiée au 7ème art sera aussi l’occasion de partager l’expérience de notre invité d’honneur Michel Ocelot et de nos jurés professionnels. Vous pourrez d’ailleurs dénicher quelques secrets de réalisation en posant toutes vos questions aux nombreux réalisateurs qui seront présents toute la semaine. Voyages, découvertes, rencontres et partage : le Festival du Cinéma européen vous réserve de belles surprises.

► + d’infos : https://eurofilmfest-lille.com/

Festival du Cinéma Européen #35

Le Festival du Cinéma européen est fier de vous présenter sa 35ème édition. Une fois de plus, il sera présent à Lille durant toute une semaine afin de vous faire découvrir ce bel univers qu’est le court métrage. Démocratiser le format court en donnant la parole (ou la caméra) à de jeunes talents venus de toute l’Europe, voilà sa principale vocation.

Avec 69 œuvres sélectionnées cette année et pas moins de 16 pays européens représentés, vous pourrez rencontrer un cinéma riche et inventif, porte-parole de l’avenir du 7ème art en Europe. Rendez-vous donc à l’UGC, à l’Univers et au Majestic pour un voyage riche en émotions !

Le Festival vous invite également à découvrir le cinéma sous un nouveau jour au travers de sa programmation Off. Conférences, gastronomie, écologie, mode… Il n’a pas fini de vous étonner ! Cette semaine dédiée au 7ème art sera aussi l’occasion de partager l’expérience de notre invité d’honneur Michel Ocelot et de nos jurés professionnels. Vous pourrez d’ailleurs dénicher quelques secrets de réalisation en posant toutes vos questions aux nombreux réalisateurs qui seront présents toute la semaine. Voyages, découvertes, rencontres et partage : le Festival du Cinéma européen vous réserve de belles surprises.

► + d’infos : https://eurofilmfest-lille.com/

Festival du Cinéma Européen #35

Le Festival du Cinéma européen est fier de vous présenter sa 35ème édition. Une fois de plus, il sera présent à Lille durant toute une semaine afin de vous faire découvrir ce bel univers qu’est le court métrage. Démocratiser le format court en donnant la parole (ou la caméra) à de jeunes talents venus de toute l’Europe, voilà sa principale vocation.

Avec 69 œuvres sélectionnées cette année et pas moins de 16 pays européens représentés, vous pourrez rencontrer un cinéma riche et inventif, porte-parole de l’avenir du 7ème art en Europe. Rendez-vous donc à l’UGC, à l’Univers et au Majestic pour un voyage riche en émotions !

Le Festival vous invite également à découvrir le cinéma sous un nouveau jour au travers de sa programmation Off. Conférences, gastronomie, écologie, mode… Il n’a pas fini de vous étonner ! Cette semaine dédiée au 7ème art sera aussi l’occasion de partager l’expérience de notre invité d’honneur Michel Ocelot et de nos jurés professionnels. Vous pourrez d’ailleurs dénicher quelques secrets de réalisation en posant toutes vos questions aux nombreux réalisateurs qui seront présents toute la semaine. Voyages, découvertes, rencontres et partage : le Festival du Cinéma européen vous réserve de belles surprises.

► + d’infos : https://eurofilmfest-lille.com/

Week-end

Andrew Haigh | fiction | Grande Bretagne | 2012 | 1h36
Un vendredi soir, après une soirée arrosée chez ses amis, Russell décide de sortir dans un club gay. Juste avant la fermeture, il rencontre Glen et finit par rentrer avec lui. Mais ce qu’il avait pensé n’être qu’une aventure d’un soir va finalement se transformer en toute autre chose.

Lors de ce week-end rythmé par les excès, les confidences et le sexe, les deux hommes vont peu à peu apprendre à se connaître. Une brève rencontre qui résonnera toute leur vie.

► Accueil dès 20h00
► + d’info sur le site de l’ACF-Capa

La Source des Femmes

Radu Mihaileanu | fiction | France | 2011 | 130 min
Cela se passe de nos jours dans un petit village, quelque part entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les femmes vont chercher l’eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb, et ce depuis la nuit des temps.
Leila, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l’amour : plus de câlins, plus de sexe tant que les hommes n’apportent pas l’eau au village.

Suivi d’un temps d’échange convivial et gourmand

► Accueil dès 13h30
► Réservation souhaitée : domitille.roucou@grdr.org
► + d’infos : site du Grdr

Kapital

En présence du réalisateur

Pier Emanuel Petit | long-métrage | France | 2010 | 93 min
Ce film est la traversée subjective d’une ville de caractère, un voyage dans une époque paradoxale, un tour du monde à l’endroit où l’on est emmené par des personnages bigarrés, miséreux et splendides, ordinaires et rares. Des petites histoires qui en tissent une seule, qui contribuent peut-être à réfléchir sans juger.

Suivi d’une discussion

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h30
►+ d’infos : site du réalisateur / dossier de presse du film

JEUNE PUBLIC ( +6 ) : Eco-logis

 P’TIT CINÉ CITOYEN 

Programme de courts métrages | 40 min
Ce programme de courts-métrages nous parlera des gestes de tous les jours… Ce qui nous amènera à réfléchir sur ces petits rien à la maison qui peuvent aussi aider la planète à aller mieux !

Suivi d’un atelier de customisation de sacs à goûters en tissus, à vivre en famille !

► résa impérative pour l’atelier : cinema@lunivers.org

Wonder Woman

Patty Jenkins | fiction | Etats-Unis | 2017 | 2h21
Nous sommes toutes et tous imprégné-e-s de pop culture depuis notre plus jeune âge. Avec l’expansion d’Internet, les œuvres de la pop culture sont accessibles au plus grand nombre, et notamment le cinéma, au travers d’Hollywood. Des images réductrices des femmes et des hommes y sont données à voir. Très souvent, les hommes sont représentés comme conquérants, violents, dénués d’émotions.

Les femmes, lorsqu’elles ne sont pas invisibles, sont dépeintes comme des êtres fragiles, obsédés par leur physique et uniquement déterminés par leurs émotions. Ces images conditionnent très tôt les représentations.

Wonder Woman en est un exemple parfait. Quel regard porter alors sur ces films ?

Suivi d’une discussion avec Helena Guinard, doctorante en muséologie et titulaire d’un master en histoire de l’art, auteure d’une thèse sur la Pop Culture

Ombline

Stéphane Cazes | drame | France | 2012 | 95 min
Ombline, une jeune femme de vingt ans, est condamnée à trois ans de prison suite à une violente agression. Alors qu’elle a perdu tout espoir en l’avenir, elle découvre qu’elle est enceinte et donne naissance à Lucas.
La loi lui permettant de l’élever en détention les 18 premiers mois, Ombline va se battre pour garder son fils le plus longtemps possible auprès d’elle et convaincre le juge qu’elle est capable d’en assumer la garde à sa sortie de prison.

Dans cet univers carcéral sombre, commence le combat d’une femme devenue mère en prison, qui va se reconstruire en se battant pour son enfant.

Suivi d’une discussion avec les membres du Genepi

► Accueil dès 19h00
► Bar, petite restauration

► + d’infos : site de l’association

Rage

Dominique Lohlé, Guy-Marc Hinant | docu | France, Belgique | 2016 | 90 min
À 80 ans, Ronald Creagh chante Joe Hill à tue tête. Gaetano Manfredonia révèle la beauté convulsive de l’anarchisme expérimental (qu’il nomme éducationniste-réalisateur). Brandon Spivey et Richie Anderson font une démonstration d’Acid Hardcore dans une chambre de 3 mètres sur 4.

Des mouvements circulaires et réguliers de caméra dans des paysages témoignent d’un agir solitaire et résistant. Des architectures nous transportent dans des zones utopiques silencieuses. Et régulièrement, des rires, des enfants, des explosions, des images anciennes de rave partys au milieu de nulle part nous convoquent à une vitalité sans limite.

Une sourde clarté émerge de tout cela : Obéir ? À quoi bon.

 Interview de Dominique Lohlé : https://www.mixcloud.com/MU_radio_campus_bruxelles/260217-invit%C3%A9-dominique-lohl%C3%A9-co-r%C3%A9alisateur-de-rage/

Suivi d’une discussion autour d’un verre avec des archives sur Dom

► Accueil dès 18h30
► Bar et petite restauration
► Résa souhaitée : gabrieljacquel@gmail.com

Les femmes du bus 678

Mohamed Diab | drame | Egypte | 2012 | 1h40
Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, de milieux différents, s’unissent pour combattre le machisme agressif qui sévit au Caire, dans les rues, les bus et leur maison. A chaque fois qu’elle monte dans le bus 678, Fayza, une modeste fonctionnaire qui porte le voile, est certaine d’être harcelée…
Ailleurs, dans la capitale égyptienne, Seba milite pour les droits des femmes et dispense des cours d’autodéfense. Une autre victime de violences sexistes, Nelly, trouve le courage de porter plainte contre son agresseur, brisant le tabou couvrant le silence des crimes sexuels. Déterminées, les trois femmes s’épaulent et décident dorénavant d’humilier ceux qui les humilient… Devant l’ampleur du mouvement, l’atypique Inspecteur Essam mène l’enquête.
Qui sont ces mystérieuses femmes qui ébranlent une société basée sur la suprématie de l’homme ?

Suivi d’un débat sur la place des femmes dans l’espace public et le harcèlement dans les transports

► Plus d’infos sur le site www.libresmariannesnord.fr

Il figlio, Manuel

Dario Albertini | drame | Italie | 2018 | 95 min
Manuel vient d’avoir 18 ans. Il est temps pour lui de quitter le foyer pour jeunes dans lequel il a vécu ces dernières années, depuis l’incarcération de sa mère. Mais la liberté retrouvée a un goût amer. Errant dans les rues de son quartier en banlieue de Rome, Manuel tente de devenir un adulte responsable. Pour que sa mère obtienne l’assignation à résidence, il doit prouver aux autorités qu’il peut veiller sur elle. Pourra-t-il aider sa mère à retrouver sa liberté sans perdre la sienne ?

Avis de Linea Diretta : Sa mère en prison, cet ado doit jouer les adultes. Ce héros digne du néoréalisme est incarné par Andrea Lattanzi, un débutant impressionnant. Il incarne parfaitement cette belle figure, butée et discrètement séduisante, de jeune homme qui cherche sa voie. Une performance.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

Ultima Chiamata

Enrico Cerasuolo | docu | Norvège-Italie | 2013 | 90 min
Commandé au MIT (Massachusetts Institute of Technology) par le club de Rome, l’essai « Halte à la croissance » a dénoncé le premier les conséquences dévastatrices de la croissance de la population sur les ressources de la planète. Son message est aujourd’hui plus que d’actualité : une croissance sans freins n’est pas viable. Quarante ans après, le film interroge les auteurs de l’étude prophétique, pour savoir si ces limites ont été franchies, ou s’il est encore temps pour un dernier appel.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h30

Madame Satã

Karim Aïnouz | biopic, drame | France, Brésil | 2003 | 105 min | VF
Interdit aux moins de 12 ans

Madame Satã s’inspire librement du personnage de João Francisco dos Santos (1900-1976), plus connu sous le nom de « Madame Satã », un homme noir d’1m78 et 88 kilos de muscle. Tour à tour malandrin, travesti, bagarreur, cuisinier, héros, taulard, père adoptif de sept enfants, Satã a passé la plupart de sa vie dans les rues chaudes de Lapa, le Montmartre des Tropiques, le Rio bohémien. Le film présente le portrait de ce personnage explosif et complexe, à la fois maître généreux, traître cruel et amant dévoué. Ce film retrace également l’émergence de la culture afro-brésilienne urbaine et vibrante du Rio de Janeiro des années qui suivirent l’abolition de l’esclavage au Brésil (1888).

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration, bar

Joint Security Area

Park Chann-Wook | fiction | Corée du Sud | 2000 | 110 min
À la suite d’une fusillade dans la Zone Commune de Sécurité séparant les deux Corées, deux soldats de l’armée nord-coréenne sont retrouvés morts. Cette affaire donne lieu à un incident diplomatique majeur entre les deux pays.
Que s’est-il vraiment passé, ce soir-là, entre les soldats des deux Corées, dans la Zone Commune de Sécurité ?

Un film magistral et poignant qui nous livre avec poésie un nouveau regard sur une situation qui déchire depuis trop longtemps les deux frères ennemis.

► Accueil dès 19h30

Les Causeries du lundi

Les Exils

Should I stay or should I go ?
The Clash, 1981

Est-ce un choix de partir ou n’est-ce pas plutôt toujours une nécessité ? Et dès lors, que quitte-t-on ?
Nous vivons dans un monde de flux, un monde où l’information, aussi fake soit-elle, se déplace aussi vite que la lumière. Dans un réseau de plus en plus dense de routes, sur terre, en mer, dans les airs, les hommes et les objets qu’ils fabriquent circulent, toujours plus vite, grâce au progrès de la science. Pas sans effet : « l’homme est devenu un phénomène géologique à lui tout seul 1 », le réchauffement climatique est global et l’anthropocène, en plein délire 2 et au bord de l’explosion.

Ailleurs, et pour d’autres, ce sont de bien différentes routes qu’il s’agit de prendre, des routes longues, inconfortables, dangereuses et dont la destination est souvent incertaine, tant le risque est grand d’y laisser sa vie. Et où qu’ils aillent, ces exilés ne sont jamais les bienvenus. Ces phénomènes sont les symptômes du malaise planétaire que Lacan avait pressenti, alors qu’en 1967, il mettait ses contemporains en garde contre le risque de ségrégation lié au discours du capitaliste et à sa promesse d’universel : « Notre avenir de marchés communs trouvera sa balance d’une extension de plus en plus dure des procès de ségrégation 3 ».

La politique de la psychanalyse est d’offrir une place à l’exception et de l’accueillir avec hospitalité. Car l’exil n’est-il pas le propre de la condition de parlêtre ? Artistes, auteurs, cinéastes, tous en savent quelque chose puisque c’est de cette place d’exilés qu’ils s’expriment et parlent, face à la nécessité de créer, à l’urgence de traiter leur réel. « La jouissance est toujours une jouissance déplacée, comme on parle de personnes déplacées – (…) foncièrement exilée 4 ». Et c’est bien dans la parole qu’elle s’exile, dans le symptôme ou dans le rêve, dans l’œuvre ou le récit, qu’il soit fiction ou témoignage.
La jouissance, indique Lacan, doit être refusée (dans le réel) pour advenir (dans le langage) 5.

Pour cette nouvelle saison des Causeries, nous avons choisi Les Exils comme titre et nous ferons le pari de vous montrer qu’ils sont bien pluriels. Pour notre seconde séance, nous échangerons autour de l’exil et de la féminité dans l’œuvre de Stefan Zweig.

————–

1. Dion C., in [Next], épisode 10, web-série documentaire réalisée par C. Montfort, 2017-2018, disponible sur internet, next-laserie.fr/. 2. Roïc T., « Délires dans l’anthropocène », La Cause du désir, no 98, Paris, Navarin, 2018, pp. 72-76. 3. Lacan J., « Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’École », Autres Écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 257. 4. Miller J.-A., « Enfants violents », in Après l’enfance, Paris, Navarin, 2017, p. 198-199. 5. Lacan J., « Subversion du sujet et dialectique du désir dans l’inconscient freudien », Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 827.

► Accueil dès 20h00

10949 Femmes

Nassima Guessoum | docu | France | 2014 | 75 min

A Alger, Nassima Hablal, héroïne oubliée de la Révolution algérienne, me raconte son histoire de femme dans la guerre, sa lutte pour une Algérie indépendante. Charmante, ironique et enjouée, elle me fait connaître ses amies d’antan Baya, infirmière dans les maquis et Nelly, assistante sociale dans les bidonvilles de la capitale. A travers ses récits je reconstitue un héritage incomplet. En interrogeant l’Algérie du passé, je comprends l’Algérie du présent, restaurant une partie de mon identité.
Ainsi, l’Histoire se reconstitue à la manière d’une grand-mère qui parlerait à sa petite-fille. Ce film donne à voir cette transmission de la première à la troisième génération, mais il va au delà. Chaque année, je rends visite à Nassima : un lien se tisse, une relation d’affection s’installe, permettant une rare intimité. 10949 femmes, est un film à propos et entre femmes mais c’est un récit universel qui met à l’épreuve la question de la liberté : qu’est ce que la liberté? Quel est son prix ?

« 10 949, c’est le nombre d’Algériennes anciennes combattantes de la guerre d’indépendance. Parmi elles, Nassima Hablal, militante du FLN, a été filmée par la réalisatrice durant quatre ans, jusqu’à sa disparition en 2013. Un singulier portrait de femme à l’esprit bien ­trempé, et un documentaire qui, malgré son économie de moyens, en dit long sur la volatilité des souvenirs.  »
— Nicolas Didier, Télérama

► Petite restauration
► Accueil dès 19h30
► Réservation souhaitée à maghrebdesfilms@gmail.com

CAP au Nord ! #31

Miracle au village
Vincent Schmitt | fiction | France | 2016 | 21 min
Dickeghem, un petit village isolé au fin fond des Flandres, a plongé dans la crise économique, depuis la fermeture de l’usine de moulage de plastiques. Paul, le maire, aidé de René et Maurice, ses deux adjoints, se démène pour sauver le village de la ruine, même si les méthodes frôlent parfois l’illégalité …
Produit par le Studio Sognomacchina et Trash et Tradition, avec le soutien de Pictanovo

La Route de Sang
Gauthier Manot | fiction | France | 2017 | 18 min
Dans un bar Vincent boit. Puis les informations à la télévision. Un transfert de prisonnier.
Produit par Les Faquins et Kinopaint Art

La Mécanique des Fluides
Max René | fiction | France | 2018 | 15 min
Après avoir fait l’amour dans la chambre d’un hôtel, un couple se sépare.
Produit par Alphafilms

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs

► Accueil dès 19h30
► Bar
► + d’infos : site du collectif Le Cap /page Facebook

Benvenuti

En présence de La Cimade

Lendaro Annalisa et Auriole Laura | docu | France | 2017 | 53 min
Lampedusa, un caillou de 20 km2, une des frontières de l’Europe. Une île italienne connue pour être la destination de milliers de migrants qui fuient les guerres et la misère, et qui chaque année risquent leur vie en traversant la Méditerranée. Frontière pour les uns, paradis balnéaire pour d’autres : ses eaux turquoises, ses paysages paradisiaques, sa nonchalance en font une destination touristique prisée. Entre ces mondes a priori étanches, qui ne font que s’effleurer, la vie sur l’île se doit de continuer.
Dans ce film, les habitants et ses visiteurs se confient et se mettent en scène, se dévoilent et se masquent. A demi-mot, en franc-parler, selon, ils conduisent le spectateur à découvrir Lampedusa de l’intérieur, dans ses multiples contrastes et ses ambivalences. Naufrages et camps de rétention, dolce vita et pêche traditionnelle… Voyage au cœur d’une île militarisée et splendide, théâtre et spectatrice d’une des tragédies de notre siècle.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h00
► Réservation souhaitée : pierre.dumez@likeculture.eu
► Plus d’infos sur le site de l’association LIKE

JEUNE PUBLIC ( +7 ) : Le garçon et le monde

 P’TIT CINÉ CITOYEN 

Alê Abreu | animation | Brésil | 2014 | 1h22
À la recherche de son père, un garçon quitte son village et découvre un monde fantastique dominé par des animaux-machines et des êtres étranges.
Un voyage lyrique et onirique illustrant avec brio les problèmes du monde moderne.

Suivi d’une discussion sur le film et d’un goûter

CINÉ POUSS’ POUSS’ : rdv jeunes parents

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

Le film de février !

Le Brio d’Yvan Attal (comédie dramatique, 2017, 1h37)

Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. A la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés.

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Un héritage empoisonné

En présence de la réalisatrice

Isabelle Masson Loodts | docu | Belgique | 2018 | 52 min
Une explosion d’une caisse de grenades, 16 enfants tués à Ghlin en 1919. Deux ouvriers morts à Ypres suite à l’explosion d’une bombe en 2014. Ces terribles « faits divers » nous rappellent que, depuis la fin de la Grande Guerre, celle-ci provoque encore chaque année des morts et des blessés. Les millions de munitions non explosées qui subsistent dans les sols ont d’autres impacts, plus silencieux, mais non moins dramatiques.
Journaliste et archéologue, l’auteure poursuit une enquête sur les conséquences de cette guerre en interrogeant les archives, les paysages, et ceux qui y vivent aujourd’hui. Les indices se dévoilent au fil des ses pérégrinations sur les 700 kilomètres de l’ancienne ligne de front. Révélant l’impact actuel de la première guerre industrielle de l’Histoire humaine, cette quête fait naître une nouvelle interrogation: si moins de 100 ans ont suffi à plonger dans l’oubli cet héritage encombrant, comment préserver les générations futures des déchets nucléaires que l’on s’apprête à enfouir dans le sol pour plusieurs centaines de milliers d’années? Il n’existe pas de moyen sûr de transmettre l’information. « L’oubli et le mensonge vont souvent main dans la main » comme le dit Henning Mankel.
En se focalisant sur le problème de la mémoire, le film d’Isabelle Masson-Loodts est surtout un appel à l’humilité et à l’honnêteté.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h00
► Petite restauration, bar

La Tête dans le Miroir

En présence des réalisatrices

M. Narguet et O. Di Giacomo | docu | France | 2018 | 70 min
Mélène et Ornella, amies, voyagent avec en tête la volonté d’expérimenter la méditation, pour peut-être apprendre à mieux se connaître, et l’envie de trouver certaines clés face à l’existence.

Elles partent chercher cet enseignement à sa source, en Asie. Elles voient dans ce périple l’occasion de se couper de leur environnement. Elles sont convaincues que la perte des repères culturels peut encourager un chamboulement des schémas mentaux. Elles sont en quête.

Suivi d’une discussion

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 18h30

Les Hommes Prophétiques

En présence du réalisateur

Pierre Merejkowsky | docu-fiction de création | France | 2004 | 100 min
« Mon grand-père est juif. Ma mère est juive. Je suis juif. Je ne suis pas un parasite. Ma parole est aussi légitime que celle d’Ariel Sharon. Et j’ai parfaitement le droit de parler au nom d’Israël. Je décrète qu’Israël est un état communiste libertaire. »

Pierre souhaite projeter des films expérimentaux dans le kibboutz de Mitzperamon. Dans cette perspective, il se rend au salon de l’allya. Commentaire : « Il n’y a pas un mot -et c’est ça qu’est terrible- sur pourquoi cet Etat a été créé. Cet Etat n’a pas été créé pour vendre des pamplemousses ! » De fil en aiguille, en questionnant la notion de territoire, il crée un kibboutz communiste libertaire dans une cabine téléphonique avant de lancer son appel prophétique…

Suivi d’une discussion

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 18h00
►+ d’infos : site du collectif DAVIDS  / blog de Pierre Merejkowsky : merejkowskypierre.over-blog.com

Le dernier socialiste

Maxence Voiseux | docu | France | 2018 | 87 min
Fin 2016, les jeunesses socialistes s’engagent dans la préparation de la primaire persuadées d’une défaite à l’élection présidentielle. Grégoire est un nouveau militant au sein de ces jeunesses. Le novice en politique fait des débuts prometteurs et lui, comme personne rue de Solférino, croit en une possible renaissance de la gauche et à la victoire au printemps prochain. Il s’agit de l’histoire de son engagement.

► Accueil dès 20h00

Ciné pour les oreilles : le nouvel an 01 !

Dans « L’an 01 », ce film utopiste des années 70 réalisé par Gébé, la population décide soudain d’abandonner le capitalisme et de brandir le slogan « on arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste ». Plus d’argent, plus de propriété privée, des jardins de HLM transformés en potagers, des voisins qui se reparlent, partent à la pêche, savourent à pleines mains leur pleine vie…
Et aujourd’hui ? Dans cette époque où tout semble possible, le pire comme le meilleur, parions sur le meilleur. Il existe par endroits, regardons-le, approchons, flairons ces senteurs odorantes, voltigeons sur ces musiques entraînantes, comme à Grande-Synthe, Loos-en-Gohelle ou Saillans, imaginons un quartier, un village où il ferait bon vivre, où les gens se parleraient, décideraient ensemble, vivraient de peu mais heureux, des arbres fruitiers bio dans les jardins publics seraient pris d’assaut par les enfants, des habitats groupés en paille/terre pulluleraient, les gilets jaunes et verts seraient tricotés main avec de la laine et du lin du coin, les étrangers seraient une richesse pour notre biodiversité, la monnaie locale, l’économie écologique et solidaire…

Rêvons, et pas qu’un peu ! Car il suffit d’une minorité active, comme le levain fait lever la pâte (Stéphane Hessel)… Une fiction radio sera réalisée spécialement pour cette soirée et d’autres sons imaginaires ou réels sur ce thème seront sélectionnés.

En présence des réalisateurs et réalisatrices
Écoutes précédées, entrecoupées et suivies de discussions

► Accueil dès 19h00
► Bar et petite restauration
► + d’infos : site de l’association ORPIST

Au bout de leur peine

Mathilde Syre | docu | France | 2015 | 70 min
Christelle et Clémence sont conseillères pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP). Elles travaillent en prison. Dans leur bureau, elles écoutent les peurs, apaisent les colères, rappellent la loi… Elles accompagnent les détenus pendant leur incarcération et préparent leur sortie avec eux. En suivant leur quotidien, le film met en lumière une certaine réalité de la vie carcérale et pose la question de la réinsertion aujourd’hui en France.

Suivi d’une discussion avec les membres du Genepi

► Accueil dès 19h00
► Bar

► + d’infos : site de l’association

L’appel à la danse

Diane Fardoun | docu | France / Sénégal | 2018 | 80 min
Aujourd’hui, au Sénégal, les danses traditionnelles perpétuées avec fierté, côtoient les danses urbaines portées par une jeunesse créative et revendicatrice. Différents courants artistiques foisonnent et s’influencent, dans un monde de plus en plus ouvert et connecté.
« L’Appel à la Danse » est un voyage sensoriel, philosophique et méditatif porté par plusieurs personnages d’horizons aux antipodes qui vous ouvriront les portes de leurs mondes, de leurs âmes. D’un ton immersif et brut, parfois mis en scène, le film se compose de ces instants suspendus hors du temps où tout simplement la Danse permet de se rassembler, de célébrer et de s’évader. Le corps en mouvement s’exprime seul, en groupe, au centre culturel de Dakar, dans un battle de Krump, sur le bord de l’océan, lors des séances de lutte, au coeur d’une cérémonie initiatique en région… Il reflète l’état de chacun, son histoire, son environnement, son ressenti, son intention.
Le film célèbre la « légende personnelle » , la création de liens à travers la danse, le dépassement de soi et le patrimoine culturel.

Suivi d’une discussion avec l’équipe du film

► accueil dès 18h00
► bar

► + d’infos : site internet du Flow

J’ai déjà été ici un jour

En présence de David Teboul, réalisateur

David Teboul | docu artistique | France | 2010 | 26 min
Né à Kharkov en 1938, Boris Mikhaïlov est considéré comme l’un des artistes photographes les plus talentueux de sa génération et de ceux qui ont activement travaillé à l’époque soviétique. Largement inspiré par cette période et par son iconographie, son œuvre a une dimension historique et un caractère documentaire, mais cela ne la laisse pas dépourvue d’humour et d’esprit critique. Ce film propose un portrait de l’artiste au travers d’entretiens exceptionnels réalisés par David Teboul. Il s’est prolongé par un projet de livre « J’ai déjà été ici un jour » paru en 2011 aux Presses du réel.

Suivi d’une discussion avec le réalisateur

Crédit : David Teboul, 2010 © Arte France, Image et compagnie 

+ d’infos :
site internet du CRP/

Regarde ailleurs

Arthur Levivier | docu | France | 2018 | 85 min
L’Europe, États de droit et terres d’accueil ? Regarde Ailleurs donne à voir ce qu’il se passe dans de nombreuses villes européennes en prenant l’exemple de Calais. De l’expulsion de la «jungle» en octobre 2016 jusqu’à la situation sur place un an plus tard, Arthur a partagé des moments de vie avec des hommes et des femmes d’origine soudanaise, afghane, éthiopienne, érythréenne et des habitants de Calais.

En soulignant le décalage qu’il existe entre le terrain et les discours officiels, ce film dénonce la stratégie mise en place pour dissuader les exilés de rester. Avec des méthodes de tournage originales et son regard vif, le réalisateur est parvenu à filmer le harcèlement étatique, les mises en scène médiatiques, mais surtout la force et l’humour des exilés.

Suivi d’une discussion avec Utopia 56 et Migraction 59

► Accueil dès 20h00

❖ Traitements Croisés ❖ 5/5

 Traitements croisés 
 Festival du 29 janvier au 02 février 
par le LABO de l’Univers

14h30-18h30 Atelier
Traitement Croisé

Le traitement croisé (Cross Process ou xprocess en anglais) est une technique utilisée en photo argentique et qui consiste à développer un film couleur dans une solution chimique inappropriée. Le but étant d’obtenir un rendu particulier des images saturées tirants vers le cyan ou le magenta, au contraste fort et au grain prononcé.
Nous vous proposons de venir avec votre appareil préféré, nous vous fournissons une pellicule et nous développons ensemble, dans la joie et la bonne humeur légendaire du Labo.

► 10 participants
► Réservations : labophotolunivers@gmail.com
► Tarif : 30 euros

20h30 Projections et contemplations
Résultat du concours photo et marathon-relais : on se montre, on se dévoile

Découvrez les films tourné-monté en 1h30 par les participants au marathon des 25 et 26 janvier.

20h30 Soirée festive
Du son, des images, des artistes et nous….Surprise !!!

►+ d’infos : site internet du Labo de l’Univers

❖ Traitements Croisés ❖ 4/5

 Traitements croisés 
 Festival du 29 janvier au 02 février 
par le LABO de l’Univers

Projection
Sombre
Philippe Grandrieux | France | 1999 | 111 min
Jean tue. Il rencontre Claire, elle est vierge. Claire aime Jean. Elle reconnaît à travers les gestes de Jean, sa maladresse, sa brutalité, elle reconnaît ce qui obscurément la retient elle aussi hors du monde. Frappée jusqu’alors du désespoir, du désespoir d’une vie non vécue, cette rencontre la redonne à la lumiere. C’est un conte. L’amour est ce qui nous sauve, fût-il perdu, d’emblée, perdu.

► + d’infos : site internet du Labo de l’Univers

❖ Traitements Croisés ❖ 3/5

 Traitements croisés 
 Festival du 29 janvier au 02 février 
par le LABO de l’Univers

Ecran ouvert !
À l’Univers on a un grand écran et on le prête le temps d’une soirée à tous les réalisateurs-trices qui veulent montrer des choses de moins de 15 minutes ! Si vous aussi vous voulez montrer vos
œuvres, inscrivez-vous-> http://bit.ly/ecranouvert19

► + d’infos : site internet du Labo de l’Univers

❖ Traitements Croisés ❖ 2/5

 Traitements croisés 
 Festival du 29 janvier au 02 février 
par le LABO de l’Univers

Table ronde
Les modèles de l’édition indépendante en photographie
Les invités : l’équipe du magazine Halogènure et Thibault de Ruyter, commissaire d’exposition berlinois, venu explorer les ouvrages du CRP/ dans le cadre de son exposition « Chemin de fer ». Et bien sûr l’équipe fantastique du CRP/ et du Labo de l’Univers.

► + d’infos : site internet du Labo de l’Univers

❖ Traitements Croisés ❖ 1/5

 Traitements croisés 
 Festival du 29 janvier au 02 février 
par le LABO de l’Univers

18h-20h30 Atelier
Positif inversé sur papier avec le bain Positif B
Produit par Studio Baxton – La Maison de la Photographie Argentique

10 participants
► Réservations : labophotolunivers@gmail.com
► Tarif : 30 euros

19h Vernissage
Exposition des photographies des membres du Labo de l’Univers
Pour la deuxième édition du festival Traitements Croisés, les membres du Labo planchent sur le thème de la nuit. Nyctalopes en tout genre, voyageurs de la nuit, dévoileront l’obscurité coutumière de leur viseur.
Mais attention, le thème de la nuit ne sera pas fait que de ce voile sombre, l’étoffe de ces images risque de se déchirer.

20h Soirée Labos indés
Baxton & Photolix
Présentation du studio Baxton à Bruxelles, versé dans la photographie argentique, primitive et expérimentale et de L’Atelier Photolix à Lille.

21Projection
Films des membres du Labo de l’Univers

► + d’infos : site internet du Labo de l’Univers

Les Causeries du lundi

Les Exils

Should I stay or should I go ?
The Clash, 1981

Est-ce un choix de partir ou n’est-ce pas plutôt toujours une nécessité ? Et dès lors, que quitte-t-on ?
Nous vivons dans un monde de flux, un monde où l’information, aussi fake soit-elle, se déplace aussi vite que la lumière. Dans un réseau de plus en plus dense de routes, sur terre, en mer, dans les airs, les hommes et les objets qu’ils fabriquent circulent, toujours plus vite, grâce au progrès de la science. Pas sans effet : « l’homme est devenu un phénomène géologique à lui tout seul 1 », le réchauffement climatique est global et l’anthropocène, en plein délire 2 et au bord de l’explosion.

Ailleurs, et pour d’autres, ce sont de bien différentes routes qu’il s’agit de prendre, des routes longues, inconfortables, dangereuses et dont la destination est souvent incertaine, tant le risque est grand d’y laisser sa vie. Et où qu’ils aillent, ces exilés ne sont jamais les bienvenus. Ces phénomènes sont les symptômes du malaise planétaire que Lacan avait pressenti, alors qu’en 1967, il mettait ses contemporains en garde contre le risque de ségrégation lié au discours du capitaliste et à sa promesse d’universel : « Notre avenir de marchés communs trouvera sa balance d’une extension de plus en plus dure des procès de ségrégation 3 ».

La politique de la psychanalyse est d’offrir une place à l’exception et de l’accueillir avec hospitalité. Car l’exil n’est-il pas le propre de la condition de parlêtre ? Artistes, auteurs, cinéastes, tous en savent quelque chose puisque c’est de cette place d’exilés qu’ils s’expriment et parlent, face à la nécessité de créer, à l’urgence de traiter leur réel. « La jouissance est toujours une jouissance déplacée, comme on parle de personnes déplacées – (…) foncièrement exilée 4 ». Et c’est bien dans la parole qu’elle s’exile, dans le symptôme ou dans le rêve, dans l’œuvre ou le récit, qu’il soit fiction ou témoignage.
La jouissance, indique Lacan, doit être refusée (dans le réel) pour advenir (dans le langage) 5.

Pour cette nouvelle saison des Causeries, nous avons choisi Les Exils comme titre et nous ferons le pari de vous montrer qu’ils sont bien pluriels. Pour notre première séance, nous échangerons autour de l’exil et du traumatisme dans le travail de chacun de ces deux artistes : Philippe Lançon et Gaël Faye.

————–

1. Dion C., in [Next], épisode 10, web-série documentaire réalisée par C. Montfort, 2017-2018, disponible sur internet, next-laserie.fr/. 2. Roïc T., « Délires dans l’anthropocène », La Cause du désir, no 98, Paris, Navarin, 2018, pp. 72-76. 3. Lacan J., « Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’École », Autres Écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 257. 4. Miller J.-A., « Enfants violents », in Après l’enfance, Paris, Navarin, 2017, p. 198-199. 5. Lacan J., « Subversion du sujet et dialectique du désir dans l’inconscient freudien », Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 827.

► Accueil dès 20h00

Si je reviens un jour

Stéphanie Trouillard | docu | France | 2017 | 17 min

En présence de la réalisatrice

En 2010, lors d´un déménagement au sein du lycée Jean-de-La-Fontaine, dans le 16e arrondissement de Paris, des lettres et des photographies ont été trouvées dans une vieille armoire. Enfouis là depuis des dizaines d´années, ces documents appartenaient à une ancienne élève, Louise Pikovsky.
Plusieurs mois durant, cette jeune lycéenne, d’origine ukrainienne, a correspondu avec sa professeure de lettres. Son dernier courrier date du 22 janvier 1944, jour où elle est arrêtée avec sa famille. Juifs, internés à Drancy, le père, la mère et les quatre enfants ont été déportés à Auschwitz. Ils n´en reviendront pas.

Pendant un an, une journaliste de France 24 et une professeure d’un lycée parisien ont mené l’enquête pour retracer son parcours. Le web documentaire qui en résulte est le fruit de ces recherches.

Suivi d’un débat avec la réalisatrice

► Accueil dès 18h30
► Petite restauration

Fissures

Hicham Ayouch | fiction | Maroc | 2010 | 75 min
Tanger, ville mystérieuse et magique, où se croise une foule d’âmes perdues errant dans ses dédales enfumés.
Trois marginaux en quête d’amour vont se rencontrer et s’aimer : Abdelsellem, sexagénaire impulsif et macho qui sort de prison, Noureddine, son meilleur ami, architecte solitaire et sensible à l’art et Marcela, une brésilienne fantasque, indépendante, excessive et suicidaire qui vit des aventures à la limite de la folie.

► Accueil dès 19h30
► Réservation souhaitée à maghrebdesfilms@gmail.com
► Petite restauration

Le ruban blanc

Michael Haneke | fiction | France | 2009 | 2h24
Un village protestant de l’Allemagne du Nord à la veille de la Première Guerre mondiale (1913/1914). L’histoire d’enfants et d’adolescents d’une chorale dirigée par l’instituteur du village et celle de leurs familles : le baron, le régisseur du domaine, le pasteur, le médecin, la sage-femme, les paysans…
D’étranges accidents surviennent et prennent peu à peu le caractère d’un rituel punitif. Qui se cache derrière tout cela ?

Suivi d’un échange autour de la thématique de la violence, animé par les membres de l’ACF CAPA

► Accueil dès 20h00
► + d’info sur le site de l’ACF-Capa
et sur l’Institut psychanalytique de l’enfant

CAP au Nord ! #30

L’Homélie
Vincent Gosselin | fiction | France | 2017 | 11 min
ADans une petite commune du Nord, une vieille veuve enterre son défunt mari dans le dénuement le plus total. La cérémonie va être contrariée par les irruptions successives et imprévues de visiteurs tous plus inadaptés les uns que les autres aux circonstances.
Produit par Mon Film, Ma Bataille

Télévente
Vincent Farasse | fiction | France | 2018 | 12 min
« – Bonjour, je suis le compte 18612, je voudrais un canapé beige, le canapé beige en cuir référence 6200B.
– Pardon?
– Le canapé beige, en cuir, référence 6200B.
– J’aimerais mieux éviter. »

Produit par la Compagnie Azdak

Le dé à quatre faces
Hana Hancinova | fiction | France | 2018 | 11 min
Comme tous les matins, une femme se déguise en clown et part dans la rue faire son spectacle. Mais ce jour-là, tout ne va pas comme prévu…
Produit par Furie Nocturne

Vità
Agathe et Zoé Debary | fiction | France | 2018 | 18 min
Jade et Emile ont perdu leur frère, Raphaëlle son mari. Cette nuit dans la fumée magique d’une cuisine, ils attendent la naissance d’une fille.
Produit par Bulldog Audiovisuel

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs et réalisatrices

► Accueil dès 19h30
► Bar
► + d’infos : site du collectif Le Cap /page Facebook

SÉANCE ANNULÉE // Soirée de projection des courts-métrages ARTEFACT

La séance est malheureusement annulée, avec toutes nos excuses !

Ensemble de courts métrages réalisés par les élèves de Sciences Po Lille
Le temps est venu de sacrer le gagnant du concours de courts-métrage organisé par Sciences Po Lille. Les différents participants, étudiants à Sciences Po Lille, qui ont tous travaillés pendant plusieurs semaines à la réalisation d’un court métrage autour du thème du rêve, nous présenterons leurs œuvres.

A la clé : le sacre d’un gagnant qui représentera Sciences Po Lille à l’événement ARTEFACT qui se tiendra à Lille en Février !

► Accueil dès 20h00

TOUT PETIT CINÉ (+3 ans) > C’est quoi ce cirque ?

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 30 min

Aller au cirque, ça fait briller les yeux ! Mais c’est pas mal non plus sur un écran…
Ces drôles de personnages nous entraînent dans leurs aventures circassiennes, qui ne se déroulent pas toujours sous chapiteau !

Suivi d’une animation à vivre en famille !

► Accueil dès 09h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

Salomé et Bukowski

Raphaël Royer | fiction | France | 2019 | 18 min
« Salomé & Bukowski » est un film. C’est un film français, dans lequel il est question de cinéma italien et de plan américain…
Sur la digue de Dunkerque vivent Salomé et Bukowski. Ils habitent un van garé tout au bout de la digue, bien après le dernier marchand de glace. Salomé aime les vieux camions, Bukowski aime les vedettes de cinéma italien. Ensemble, ils font de mauvais films et désespèrent de devenir célèbres. Alors, ils décident de se rendre à Rome, pour gagner les studios de la fameuse Cinecittà et enfin rencontrer le succès.
Commence un road-movie vers une époque révolue.

Suivi d’une rencontre avec l’équipe

► Réservation souhaitée à lasso@xilef.fr
► Accueil dès 19h30
► Bar, petite restauration
► + d’info sur le film : salome-et-bukowski.com

L’aide humanitaire internationale en question(s)

Avec la participation du député de Thomazeau (Haïti) Price Cyprien et du Consul honoraire d’Haïti en Wallonie, Jérôme Besgen

Haïti a payé un prix exorbitant pour avoir « osé » se libérer le premier, à la fin de 1803, de l’esclavage et de la colonisation: blocus total imposé au nouvel Etat par le « concert des nations civilisées », indemnité équivalant à 24 milliards d’euros payée jusqu’en 1946 pour dédommager les anciens colons de la perte d’esclaves et de plantations légalement achetés, impitoyable impérialisme raciste au long cours, vol manu militari par les «Marines» américains, le 17 décembre 1914, dans les coffres de la Banque Nationale d’Haïti, des réserves d’or de la République et de 500.000 dollars, transportés à la National City Bank sur le compte du Département d’Etat, occupation militaire…

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 est venu écraser encore un pays déjà très éprouvé par son histoire. Un grand mouvement de solidarité internationale avait vu le jour.

14h30 Projection
L’appel du lambi
Anne Delstanche | docu | Belgique | 2012 | 40 mn
Très vite des médecins cubains étaient sur place travaillant à l’amélioration du système de santé et ont été en première ligne dès le début pour secourir les blessés. Qu’en est-il aujourd’hui, quelles coopérations se développent sur le terrain avec quels résultats ? Entre solidarité « humanitaire » et marché de la reconstruction, quel avenir pour Haïti ?

15h30 Projection
Assistance mortelle
Raoul Peck | docu |  France | 2013 | 100 min
Au lendemain du tragique tremblement de terre de janvier 2010 en Haïti, le réalisateur Raoul Peck a entrepris de documenter, 24 mois durant, le processus de reconstruction sans précédent dans son pays. « Assistance Mortelle » s’attaque ainsi à dévoiler les coulisses et les méandres du gigantesque élan international déployé en Haïti, tout en questionnant son impact et ses conséquences.

► Exposition vente d’artisanat et de produits d’Haïti
► Petite restauration

TOUT PETIT CINÉ (+3 ans) > C’est quoi ce cirque ?

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 30 min

Aller au cirque, ça fait briller les yeux ! Mais c’est pas mal non plus sur un écran…
Ces drôles de personnages nous entraînent dans leurs aventures circassiennes, qui ne se déroulent pas toujours sous chapiteau !

Suivi d’une animation à vivre en famille !

► Accueil dès 09h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

Dopo la guerra

Annarita Zambrano | Drame | Italie | 2018 | 92 min
Bologne, 2002. Le refus de la loi travail explose dans les universités. L’assassinat d’un juge ouvre des vieilles blessures politiques entre l’Italie et la France. Marco, ex-militant d’extrême gauche, condamné pour meurtre et réfugié en France depuis 20 ans grâce à la Doctrine Mitterrand, est soupçonné d’avoir commandité l’attentat. Le gouvernement italien demande son extradition. Obligé de prendre la fuite avec Viola, sa fille de 16 ans, sa vie bascule à tout jamais, ainsi que celle de sa famille en Italie qui se retrouve à payer pour ses fautes passées.

La mémoire des « années de plomb » en Italie revient hanter un film alliant le politique, le moral et l’intime. Une affaire qui a fait débat en France et a mis la discorde avec l’Italie avec « l’engagement Mitterrand » de ne pas extrader les terroristes réfugiés dans notre pays et ayant renoncé à la violence. Le film a reçu 10 nominations dont 6 au festival de Cannes.

► Accueil dès 19h15
► Petite restauration en forme d’aperitivo

Le cueilleur d’arbres / La jungle étroite

Le cueilleur d’arbres
Docu | Suisse | 26 min
Cela fait plus de 70 ans que la forêt est son domaine, c’est toute sa vie. Dès sa plus tendre enfance, il a vécu de et par la forêt, en utilisant ses richesses : fabrication de sabots, d’outils, de bois de chauffage. C’est il y a 50 ans qu’il est venu s’établir à la Vallée de Joux.
Là, dans le Risoud, Lorenzo travaille, travaille, travaille, seul, presque toujours. Il refait les chemins, il jardine le sous-bois, il abat des arbres et les débite. Lorsque les plantes sont trop serrées, il grimpe sur celle qu’il veut abattre. Lorenzo a 80 ans, et il grimpe encore aux arbres comme un écureuil.

La jungle étroite
Benjamin Hennot | docu | Belgique | 2013 | 57 min
L’association mouscronnoise « Fraternités ouvrières », aujourd’hui, ce sont des jardins-vergers sauvages, un grainier comptant six mille variétés de semences, des cours et des ateliers gratuits. Son passeur, porte-parole et cheville ouvrière, c’est Gilbert.
Tous les jardiniers curieux de Lille, Bruxelles ou Gand, tous ceux et celles qui veulent lier social et jardinage passent là pour se frotter à sa parole et à son jardin, roboratifs et luxuriants. Et lui, l’ancien délégué syndical, il leur dit : « Je préfère bouffer de la merde à plusieurs plutôt que de manger du bon tout seul ».

► Accueil dès 19h30

JEUNE PUBLIC (+6) : Mobilités

 P’tit ciné citoyen ( +6 ans )
Programme de courts-métrages | 40 min

Ce qui unit ces personnages en apparence très différents, c’est leur envie de bouger, de se rendre ailleurs.
Mais que l’on aille au bout de la rue ou sur la lune, toute la question est de savoir comment…

// Suivi d’un atelier artistique et ludique

Une seconde mère

Anna Muylaert | drame | Brésil | 2015 | 111 min | VF
Elle est dévouée, Val. Cela fait plus de quinze ans que cette quinquagénaire enjouée est au service d’une famille aisée de São Paulo. Quinze ans, surtout, qu’elle s’occupe du fils comme s’il était le sien. L’irruption de Jessica, sa fille qu’elle n’a pas pu élever, va bouleverser le quotidien tranquille de la villa, un vent frais et insolent se met à souffler. Les masques tombent…

Tout, dans cette comédie dramatique, à la fois gracieuse et grinçante, est histoire de place, de rôle, d’emploi. C’est quoi, une mère ? Celle qui enfante, ou celle qui élève et ¬cajole ? C’est quoi, de nos jours, être au service de plus riches que soi, et devoir « rester à sa place » ? Anna Muylaert entremêle avec délicatesse ces deux thèmes, maternité et rapports de classes, très présents dans ce pays émergent qu’est le Brésil. Elle les explore avec une ironie tendre, à coups de détails d’un quotidien discrètement humiliant.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration, bar

Nuit du Court #03

Théma : La force de l’ordre
Programme de courts | 101 min

Concept inchangé : l’équipe du Festival Du Cinéma Européen vous propose une série de courts métrages rassemblés autour d’un même thème et sélectionnés parmi les meilleurs films des éditions précédentes. Les courts métrages diffusés ont tous un rapport avec la relation des personnages avec les forces de l’ordre.

PARTIE 01

The peculiar abilities of Mr Malher
Paul Philipp | Allemagne | 29 min
Allemagne de l’Est, 1987: l’agent spécial Mahler est connu pour ses habilités paranormales. La police lui demande de résoudre l’affaire Henry Kiefer, un garçon de 6 ans disparu depuis plusieurs semaines, avant que cela n’entraîne des tensions politiques avec l’Ouest.

State of Emergency motherfucker
Sébastien Petretti| Belgique | 5 min
Samy raconte sa soirée de la Saint-Valentin à son ami Mehdi. Mais dans cette comédie surréaliste, la violence policière et l’invasion de la vie privée sont une routine quotidienne. Les deux amis devront donc continuer leur discussion dans des conditions un peu particulières…

La laine sur le dos
Lotfi Achour | France | 15 min
Un vieil homme et son fils, en route pour vendre leurs bêtes au marché, se font arrêter par deux policiers en plein désert. Ils devront accepter un marché inhabituel pour passer.

-entracte-

PARTIE 02

Ennemis intérieurs
Selim Azzazi | France | 28 min
Alors qu’elle se trouve chez elle avec sa mère en Espagne, une femme reçoit un coup de fil de la part de son fils de 6 ans, en vacances avec son père en France. Le cauchemar tant redouté par tout parent devient alors réalité.

Sacrilège
Christophe M. Saber | Suisse | 14 min
Ce gros plan sur l’histoire trouble de la France et de ses anciennes colonies nous montre un homme détenant entre ses mains le destin et la naturalisation d’un autre au cours des turbulentes années 1990.

Un obus partout
Zaven Najjar| France | 9 min
Beyrouth en 1982. Rongée par la guerre civile, la ville est coupée en deux. Seul moyen pour Gabriel de voir Houda, sa fiancée : traverser un pont gardé par une armée de francs-tireurs.

Les misérables
Ladj Ly
 | France | 15 min
Sig-Sauer à la ceinture et Tonfa à la main, Pento vient d’intérger la brigade anti-criminalité de la Seine-Saint-Denis. Au contact de ses deux coéquipiers, il développe des méthodes particulières. Quand un garçon les filme allant trop loin, c’est tout la communauté qui menace d’exploser.

► Accueil dès 19h45
► Buvette, petite restauration
► Attention, places très limitées : Ouverture des préventes en ligne le dimanche 13 janvier 2019 à 18h : https://collecte.io/ndc-3-104613

CINÉ POUSS’ POUSS’ : Depuis qu’Otar est parti…

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La pépite de début d’année !

Depuis qu’Otar est parti… de Julie Bertuccelli (drame/comédie dramatique, 2003, 1h42)

C’est par ses lettres envoyées de Paris qu’Otar apporte leur plus grande joie à une mère et à sa fille. Quand la soeur d’Otar apprend sa mort soudaine, elle ne se décide pas à le révéler à sa mère…

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Nucléaire : une journée pour comprendre

15h30-17h Rencontre-débat
Les alternatives citoyennes : une solution pour sortir du nucléaire ?
En présence d’acteurs de la transition énergétique

17h Goûter

17h30 Conférence gesticulée
Autostop Bure par Marie Béduneau
Pourquoi et comment affirmer son opposition au nucléaire lorsque l’on n’est pas « un.e experte » ? C’est à travers son voyage en stop de la Vendée à Bure que Marie nous expose son rapport à la compréhension du phénomène physique qu’est le nucléaire.
Suivi d’une discussion

15h-18h Pour les enfants
Atelier marionnettes
Avec l’association Menegua

18h30-20h : Petite restauration à prix libre

20h00 Projection
Nucléaire, l’impasse française
Patrick Benquet | docu | France | 2018 | 70 min
Cette enquête pointe le pari fou d’EDF : persister dans le nucléaire en misant sur le nouveau réacteur EPR, alors que sa construction est un fiasco. Cette fuite en avant fait prendre à la France un retard considérable dans la voie des énergies renouvelables.. .
Suivi d’un débat 

► Accueil dès 15h00

Flandres : un air du temps ?

Homeland/Heimat
Sam peeters | docu | Belgique | 2016 | 14 min
Portrait silencieux d’une certaine partie des Flandres belges. Le film, par touches successives, tente de dépeindre un entre-soi qui semble se replier de plus en plus. Ici, le monde péri-urbain flamand est face à ses peurs et ses questionnements. Une certaine idée d’un zeitgeist européen…

 

Doel
Frederik Solberg | docu | Belgique, Danemark | 2018 | 67 min | VOST ENG
Doel, dans la toute proche périphérie d’Anvers est un village presque fantôme. Un projet d’agrandissement du port d’Anvers le menace. Aux alentours, porte-conteneurs géants, centrales nucléaires, et polders qui semblent sans vie. Depuis des années, les habitants tentent de lutter contre la disparition du village. Il n’en reste que 26… Le film suit avec humour et attachement ceux qui restent dans cette disparition annoncée.

► Accueil dès 20h00

JEUNE PUBLIC (+10) > Gremlins 2 La nouvelle génération

Joe Dante | fiction | France | 1990 | 1h47
Six ans après avoir triomphé des abominables Gremlins, ces petits monstres dévastateurs nés de la fourrure mouillée de Gizmo, une adorable peluche vivante, Billy Peltzer et sa fiancée Kate, installés à New York, ont trouvé du travail dans le gigantesque building qui abrite les bureaux du milliardaire Daniel Clamp.
Un premier hasard, heureux, permet à Billy de retrouver le tendre et soyeux Gizmo, séquestré par un cruel généticien. Un second hasard, bien malheureux cette fois, expose la fourrure de l’adorable petite créature à une aspersion d’eau qui fait naître des cortèges de Gremlins, affamés et sanguinaires, plus résolus à nuire que jamais… 

► Accueil dès 13h50

Serge Flamenbaum

Francine Auger-Rey | docu | France | 2018 | 37 min

En présence de la réalisatrice et de l’artiste

Si les morts deviennent des fantômes et refusent aux vivants le repos, comment supporter chaque jour l’aurore qui vient et traîne avec elle l’angoissante langueur d’être survivant ?

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h30

Universelle et sans frontière

Alexandre Hagenmuller | docu | 2018 | 44 min
Alexandre enfourche son vélo pour un tour d’Europe de 8 mois. De Strasbourg à Istanbul en passant par Athènes, il arpente les routes de 22 pays et a pour ambition d’enregistrer un album avec les musicien.ne.s croisé.e.s lors de son voyage.
Ce périple de 12 000 km qu’il donne à voir sous différentes formes libres – album musical, documentaire vidéo, pièce radiophonique – rend compte de la richesse culturelle des espaces traversés et met en avant la musique comme moyen d’abaisser les frontières.

En présence du réalisateur

► Accueil dès 19h30
► + d’infos : site de l’association Lent Ciné

Maman, j’ai raté l’avion

Chris Colombus | États-Unis | 1990 | 97 min
Comédie culte des années 90s que l’on ne présente plus, le film de noël incontournable à regarder aussi bien en famille qu’emmitouflé dans un plaid avec un bon chocolat chaud, « Maman, j’ai raté l’avion » revient spécialement pour vous cet hiver.

Tenez-vous prêt à re(re)voir l’adorable minois de Kevin, laissé par inadvertance seul chez lui pendant que ça famille passe Noël en France, et à le suivre dans ses péripéties toutes plus rocambolesques les unes que les autres !

► Accueil dès 19h00
► Petite restauration

La petite prairie aux bouleaux

Marceline Loridan Ivens | fiction | France, Allemagne, Pologne | 2003 | 90 min

Myriam, ancienne rescapée des camps de la mort, décide de retourner à Birkenau sur les traces de son passé. Elle y rencontre un jeune photographe qui s’attache à ses pas. Oskar est allemand, petit-fils d’un colonel SS.
De l’horreur du vécu de Myriam et de la culpabilité d’Oskar naît une amitié improbable. Une réflexion sur la mémoire et l’oubli, la réconciliation et l’espoir, inspirée par la vie de la réalisatrice.

Suivi d’une rencontre avec Evelyne Dress

► Accueil dès 18h30
► Réservation souhaitée : n.bichon@likeculture.eu
► Plus d’infos sur le site de l’association LIKE

JEUNE PUBLIC (+8) > Graine de champion

 PETITE FORME AUDIOVISUELLE > Docu, dis donc ! 

Graine de champion
Simon Lereng Wilmont et Viktor Kossakovsky | docu | France | 2016 | 1h23
Ruben vit au Danemark, Nastya en Russie, Chikara au Japon et tous pratiquent le sport de haut niveau. Pour l’un, gérer le stress et la défaite s’avère compliqué. Pour l’autre, l’entraînement sans relâche est rude. Et pour le dernier, ne pas décevoir les espoirs de son père est primordial.
Trois univers, trois enfants filmés au plus près de leurs émotions.

Suivi d’une discussion sur le film

► Accueil dès 13h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

CAP au Nord ! #29

Le CAP vous propose deux films qui fissurent le réel et basculent… ailleurs ! Une plongée tête la première dans le sud du Nord : il convient de ne plus se fier aux apparences.

Coulisses d’une utopie
Céleste Rogosin | docu | France | 2017 | 10 min
A Caudry, petite ville du Nord, de jeunes artistes doivent quitter la maison où ils ont vécu et travaillé. Ils se cherchent un nouveau décor où développer un projet artistique commun.
Produit par Jackie Pall theater group et Everybody on Deck, avec le soutien de Pictanovo

On est pas encore morts
Camille Gallard | fiction | France | 2018 | 77 min
Thomas a 16 ans, il traîne à la carrière de l’ancienne verrerie, attend ses potes, les filles, l’amour. Christian a 80 ans, ancien verrier, il est veuf. Il n’est pas mort mais il n’est pas vivant, il attend. Sa petite fille Lucie va entrer dans leurs vies. Suite à des directives mondiales, le Président de la République recrute des « Brigades » qui comptent tout dans chaque ville. Elles doivent obtenir la moyenne nationale pour ne pas disparaître. À Aniche, la population doit se rassembler pour ne pas s’éteindre. C’est une « révolution » intime qui se joue avec la participation de centaines d’habitants. 
Produit par Dick Laurent avec le soutien de Pictanovo

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice Camille Gallard

► Accueil dès 19h30
► réservation souhaitée à reservation.cap@gmail.com
► Bar
► + d’infos : site du collectif Le Cap /page Facebook

CINÉ POUSS’ POUSS’ : « Ouvert la nuit » de Édouard Baer

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La pépite de décembre !

OUVERT LA NUIT de Édouard Baer (comédie dramatique, 2017, 1h37, avec Edouard Baer, Sabrina Ouazani, Audrey Tautou…)

Luigi a une nuit pour sauver son théâtre. Une nuit pour trouver un singe capable de monter sur les planches et récupérer l’estime de son metteur en scène japonais ; une nuit pour regagner la confiance de son équipe et le respect de sa meilleure amie – qui est aussi sa plus proche collaboratrice… et pour démontrer à la jeune stagiaire de Sciences Po, tellement pétrie de certitudes, qu’il existe aussi d’autres façons dans la vie d’appréhender les obstacles…

 

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa obligatoire au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Sur les Chemins des Phosphates

Malika Elmanoug et Mohammed Nadrani | docu | 2016 | 86 min
Prétextant le moderniser, la France parvient à imposer son protectorat sur le Maroc. Cependant, suite à la découverte des phosphates et à l’installation d’une « colonie industrielle » moderne pour l’exploitation des mines, la France subit paradoxalement, comme disait Richard Auty, la malédiction des matières premières du plateau des Oulad Abdoun…

Suivi d’une discussion, probablement en présence du co-réalisateur du film

► Accueil dès 20h00
► Bar, petite restauration

Iperita

Mohamed Bouzaggou | fiction | Maroc | 2017 | 115 min
Ce long-métrage de 115 min retrace l’histoire de José, un militaire retraité de l’aviation espagnole qui avait assisté au bombardement et au largage de gaz moutarde sur les populations civiles lors de la guerre du Rif, ayant opposé entre 1921 et 1926 les tribus Rifaines à l’armée espagnole. Soixante ans plus tard, l’ancien militaire espagnol décide de revenir sur les lieux du « crime » où il découvre une grande partie de la population infectée par des cancers.

Suivi d’une discussion, probablement en présence du réalisateur du film

► Accueil dès 14h00
► Bar, petite restauration

Ultra Rêve

AFTER SCHOOL KNIFE FIGHT
Caroline Poggi et Jonathan Vinel (21′ – 16 mm), avec Lucas Doméjean, Nicolas Mias, Pablo Cobo, Marylou Mayniel
Laetitia, Roca, Nico et Naël se retrouvent au terrain vague pour leur ultime répétition. Leur groupe n’existera bientôt plus car Laëtitia va partir loin pour ses études. C’est l’histoire de ces jeunes adultes qui n’ont pas envie de se dire au revoir.

LES ÎLES
Yann Gonzalez (23′ – 35 mm), avec Sarah-Megan Allouch, Thomas Ducasse, Alphonse Maitrepierre, Mathilde Mennetrier, Romain Merle, Simon Thiébaut
Des personnages traversent un dédale érotique et amoureux avec le désir pour seul guide.

ULTRA PULPE
Bertrand Mandico (38′ – 35 mm), avec Lola Créton, Pauline Jacquard, Pauline Lorillard, Elina Löwensohn, Anne-Lise Maulon, Vimala Pons, Nathalie Richard & Jean Le Scouarnec
Station balnéaire abandonnée? Fin de tournage d’un fil fantastique sur le fin d’un monde. Deux femmes, membres de l’équipe de cinéma, l’une actrice, l’autre réalisatrice, Apocalypse et Joy, sont sur le point de mettre fin à leur relation amoureuse.

Suivi d’une discussion avec Vincent Capes acteur du projet ANIMA, et sous réserve, en présence de Bertrand Mandico

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration

Atelier de Conversation

Bernhard Braunstein | docu | France, Autriche | 2018 | 72 min
Dans la Bibliothèque Publique d‘Information, au Centre Pompidou de Paris, des personnes venant des quatre coins du monde se rencontrent, chaque semaine, dans l‘Atelier de Conversation pour parler français. Les réfugiés de guerre côtoient les hommes d‘affaire, les étudiants croisent les victimes de persécutions politiques.
Malgré leurs différences, ils partagent des objectifs communs : apprendre la langue et trouver des ami(e)s pour pouvoir (sur)vivre à l‘étranger. C‘est dans ce lieu rempli d‘espoir où les frontières sociales et culturelles s‘effacent que des individus, dont les routes ne se seraient jamais croisées, se rencontrent d‘égal à égal. Ils sont étrangers, à tous les sens du terme. Ils ne se connaissent pas, ils sont loin de chez eux, de leurs racines, de leurs familles.

Il sont afghans ou kurdes, chinois, italiens, américains ou anglais. Chaque semaine, ils se retrouvent pour s’exercer à la conversation en français, au sein d’un atelier gratuit proposé par la Bibliothèque publique d’information, au Centre Pompidou, à Paris. Chaque semaine, notre langue leur fait un territoire commun, dans lequel ils avancent, plus ou moins hésitants, les uns vers les autres. Etudiant, réfugié, employé, expatrié, jeune mariée ou retraité, ils parlent de tout, de rien.
Leurs mondes se frottent et les rencontres les plus improbables, sont, tout à coup, permises. Ce passionnant documentaire trace, en toute sobriété, une carte humaine de la planète, un portrait de groupe à la fois universel et particulier, toujours sensible et incarné. Quelques thèmes — l’amour, la condition féminine, l’internationale des préjugés ou la crise économique — reviennent, entrecoupés de plans silencieux, de plus en plus larges, du lieu d’accueil.
Comme un écho à ces rencontres, qui prennent peu à peu de l’ampleur, une densité touchante et juste, dans ce qu’elles révèlent de chacun — solitude, exil, nostalgie, humour et espoirs — comme dans ce qu’elles laissent pudiquement hors champ.
Un beau voyage immobile. (Critique faite par Cécile Mury)

► Accueil dès 13h30
► + d’infos : page facebook / Site de l’association

Super Pussy 8

Le Cabaret du Cœur Fendu | spectacle multimédia | 2018 | 80 min avec entracte
Super Pussy 8, est la nouvelle revue du Cabaret du Cœur Fendu, un show corrosif, coquin et féministe !

Un Cocktail explosif de striptease, vidéo, et piano live ! Un cabaret qui balaie les époques et les références de « mauvais genre » : film amateur, nanars, cinéma muet, burlesque, les univers du talentueux Cronenberg et de l’irrévérencieux Russ Meyer, sans oublier les précieuses pellicules échangées sous le manteau de la fetish Betty Page…

Le Cabaret du Cœur Fendu propose sous forme de numéros ou de revue du strip-tease burlesque mais aime flirter aussi avec d’autres formes telles que la performance ( happening, modèle vivant, vidéo etc…). Y sévissent K1000 , Lou Kick et Simone Little Bird, un pianiste régisseur et deux effeuilleuses au passif déjà connu , a l’imagination débordante et aux caractères bien trempés…

 

 

► Accueil dès 20h00
► réservation conseillée par mail :
lecabaretducoeurfendu@gmail.com

► + d’infos : page facebook 

Arrête ton cinéma !

Samuel Henry & Axel Jadin

L’association Réseau Salariat vous convie à une conférence gesticulée qui nous emmènera dans les coulisses de l’industrie du rêve : à partir d’anecdotes sur leur emploi, deux régisseurs nous invitent à changer d’optique sur le cinéma et sur le monde.

Sous prétexte de nous former à leur métier, ces deux cocos s’amusent à chambouler notre vision du travail et de l’économie. Ils nous baladent du bureau de M. Shelter à celui du chômage. Ils nous embarquent dans la torpeur de leurs foyers et l’excitation d’un grand évènement place de la Concorde. Et nous intriguent avec leurs vues sur le travail fantôme et le salaire à vie. Affects joyeux garantis et débat enrichissant assuré avec toute la salle.

Suivi d’un débat

► Accueil dès 19h15
► Bar

TOUT PETIT CINÉ (+3 ans) > A table !

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 30 min

Crucial moment que celui de passer à table pour les tous petits ! Qu’ils soient gourmands ou difficiles, ne tiennent pas en place ou grignotent toute la journée, ils ont tous un rapport à la nourriture différent. Un programme de courts-métrages spécialement dédié à la thématique du repas sera l’occasion d’aborder le sujet !

Suivi d’une animation à vivre en famille !

► Accueil dès 09h50
► Places limitées / Réservation conseillée : cinema@lunivers.org

Clôture de l’exposition « Écoute un peu pour voir! »

« Écoute un peu pour voir » est une expérience sensible proposée par Adrianne Charreyre, qui met en relation des émetteu.rices et des récepteu.rices qui ne se trouvent pas dans le même lieu. Certain.es prêtent leur voix tandis que d’autres tendent l’oreille pour une écoute sensible et une retranscription graphique !

Cette exposition vous invite à découvrir l’ensemble des retranscriptions graphiques réalisées jusqu’à ce jour à Lille par une centaine de personnes ayant expérimenté le dispositif.

► Bar et petite restauration

Ghost Hunting

Raed Andoni | docu | Palestine, France, Suisse, Qatar | 2017 | 1h34
Afin de se confronter aux fantômes qui le hantent, le réalisateur palestinien Raed Andoni a organisé un casting de comédiens et de professionnels du bâtiment. Tous, comme lui, sont passés par La Moskobiya, le principal centre d’interrogatoire israélien. Ensemble, ils reconstituent ce lieu de détention dans lequel les anciens prisonniers vont (re)jouer les interrogatoires et la séquestration.

Cette entreprise de re-enactment va conduire les uns et les autres à jouer tantôt les bourreaux, tantôt les victimes dans une démarche cathartique à la fois troublante et émouvante.

Suivi d’un débat

► Accueil dès 19h00
► Bar

► + d’infos : site de l’association

Regards sur la ville de demain…

L’association Canasucre Productions, en partenariat avec l’association des étudiants du Master 2 « Culture et Développement » de l’IAE de Lille, vous propose une nouvelle soirée projection !

Cette soirée sera l’occasion de s’intéresser à la construction de la ville de demain… du point de vue des artistes et, surtout, des réalisateurs. La ville de demain se dessine, mais ses contours ont du mal à se préciser dans l’espace, notamment parce que le changement climatique et la façon de s’y adapter ne sont pas encore une réalité pour tous…

Devant l’urgence et la nécessité de changer les comportements en matière de développement durable, nous sommes convaincus que la lutte culturelle contre le changement climatique peut réussir. Nous pensons que l’art joue un rôle décisif au sein de tout processus de changement social !
Nous vous proposons donc ce soir une conférence autour du lien entre l’art et la représentation de la ville à 18h, suivi d’une projection de courts-métrages à 19h30 !

► Accueil dès 17h30
► + d’infos : site de l’association Canasucre Productions

Festival du Film Minute de Lille

Thème 2018 : Le retour !

1 soirée
60 secondes max par film
60 courts
1 palmarès

Le Festival du Film Minute de Lille propose sur une soirée de découvrir 60 courts-métrages en compétition, dont la contrainte principale est de ne pas dépasser 1 minute, générique compris. Les films doivent aussi s’inscrire dans un thème, cette année « Le Retour ».
La soirée se déroule en présence d’un jury composé de personnalités du cinéma, qui annoncera un palmarès en fin de soirée.
Un « prix du public » sera aussi décerné suite au vote des spectateurs. Un festival exigeant mais sans prétention et décorum superficiel : pas de tapis rouge, de strass et paillettes… mais du cinéma, rien que du cinéma, dans une bonne ambiance !

Concourir
Pour présenter des films au festival, veuillez trouver ici le formulaire et le règlement en ligne

Pour toutes questions, envoyer un mail à : lasso@xilef.fr

Turma da Mônica

José Marcio Nicolosi | animation | Brésil | 2014 | 70 min | VO non sous-titrée
Sempre com ideias e invenções estranhas, desta vez Franjinha criou uma máquina de transformar quadrinhos em cinema. A invenção deixou toda a turminha animada com a chance de assistir suas aventuras.

Para participar dessa grande experiência, amigos famosos da televisão também aparecem na estreia.

Suivi d’un atelier coloriage et échanges en portugais avec les familles franco-brésiliennes présentes 

► Accueil dès 13h45
► Goûter offert
► + d’infos : envolbrasil@gmail.com

TOUT PETIT CINÉ (+3 ans) > A table !

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 30 min

Crucial moment que celui de passer à table pour les tous petits ! Qu’ils soient gourmands ou difficiles, ne tiennent pas en place ou grignotent toute la journée, ils ont tous un rapport à la nourriture différent. Un programme de courts-métrages spécialement dédié à la thématique du repas sera l’occasion d’aborder le sujet !

Suivi d’une animation à vivre en famille !

► Accueil dès 09h50
► Places limitées / Réservation conseillées : cinema@lunivers.org

L’Intrusa

Leonardo Di Costanzo | drame | Italie | 2017 | 95 min
Naples. Aujourd’hui. Giovanna, travailleuse sociale combative de 60 ans, fait face à une criminalité omniprésente. Elle gère un centre qui s’occupe d’enfants défavorisés et offre ainsi une alternative à la domination mafieuse de la ville.
Un jour, l’épouse d’un criminel impitoyable de la Camorra, la jeune Maria, en fuite avec ses deux enfants, se réfugie dans ce centre. Lorsqu’elle lui demande sa protection, Giovanna se retrouve confrontée, telle une Antigone moderne, à un dilemme moral qui menace de détruire son travail et sa vie.

Avis de Linea Diretta : Film magnifique, émouvant porté par une actrice excellente, Raffaella Giordano. Une fresque sociale qui dépeint la banlieue défavorisée de Naples On reste en haleine du début à la fin

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

Sonita

Rokhasareh Ghaem Magham | docu | 2015 | 1h31

Si Sonita, 18 ans, avait eu son mot à dire, elle aurait comme parents Michael Jackson et Rihanna. Réfugiée afghane clandestine en Iran, elle habite depuis dix ans dans la banlieue pauvre de Téhéran. Sonita rêve de devenir une artiste, une chanteuse en dépit des obstacles auxquels elle est confrontée en Iran et dans sa famille.

En effet sa mère lui réserve un tout autre destin : celui d’être mariée de force et vendue pour la somme de 9000 dollars. Mais Sonita n’entend pas se soumettre : téméraire et passionnée, elle bouscule les codes de cette culture conservatrice et décide de se battre pour vivre sa vie.

Suivi d’une rencontre avec Kubra Khademi, artiste afghane, performeuse et féministe, animée par Danielle Finance de la Commission Femmes d’Amnesty International France.

Kubra Khademi, artiste afghane, performeuse et féministe, est née en 1989. Par sa pratique, Kubra explore sa vie comme réfugiée et femme. Elle a étudié les beaux arts à l’Université de Kaboul, avant d’intégrer l’Université de Beaconhouse à Lahore au Pakistan, où elle a commencé à créer des performances publiques en réponse à une société dominée par les hommes. A la suite de sa performance, L’Armure, à Khaboul en 2015, elle a été forcée de fuir son pays d’origine. Elle est reconnue comme réfugiée en France. En 2016, elle a reçu une Bourse MFA au Panthéon et Audrey Azoulay, ministre de la culture, l’a élevée au rang de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Elle est membre de l’Atelier des Artistes en Exil et résidente à la Cité internationale des arts à Paris. Discussion animée par Danielle Finance de la Commission Femmes d’Amnesty International France.

 Interview poignante que Kubra Khademi a accordé au magazine numérique Brut en juin dernier.

Campagne BRAVE d’Amnesty International
– Le contexte – En 1948, la Déclaration universelle des droits de l’Homme célébrait le rôle fondamental des droits humains au sein de notre société: plus jamais il ne fallait revivre les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, tous les êtres humains disposaient de manière intrinsèque des droits fondamentaux, qu’il fallait protéger. Cinquante ans plus tard, une nouvelle déclaration des Nations Unies signifiait l’importance de ce combat : la Déclaration sur les défenseurs des droits humains. –

– Pourtant, aujourd’hui la situation ne cesse de se dégrader. Dans de nombreux pays, les droits humains sont souvent présentés comme un frein au développement économique, voire comme un danger pour les intérêts nationaux. Celles et ceux qui les défendent apparaissent alors comme des ennemis, leur engagement les exposant à des attaques de plus en plus fréquentes : menaces, agressions, assassinats. –

– Les Etats arrivent jusqu’à détourner des lois pour harceler judiciairement les défenseurs, quand ils n’en adoptent pas pour contrevenir directement à leur travail. Le développement des technologies mène aussi à une surveillance accrue des défenseurs des droits humains, les exposant à de nouveaux abus. – – Nous identifions deux causes principales de cette dégradation: d’une part, les défenseurs manquent en règle générale d’outils pour s’organiser et se défendre. D’autre part, ils ne sont pas ou pas assez protégés par les organismes internationaux et les Etats.

► Petite restauration
► Accueil dès 19h00
► + d’infos à amnesty.lille@gmail.com / page Facebook d’Amnesty Nord Pas de Calais Somme

Cinéma pour les oreilles !

Travail or not ? 
Muriel Cocquet et Pauline Guiffard | création radiophonique| France | 2018 | 8 min
Cette création a été réalisée à l’issue d’une Mission d’Appui Artistique qu’a mené Muriel Cocquet de la Compagnie La lune qui gronde au sein de quatre structures de l’ASRL de Saint Pol sur Ternoise dans le Pas de Calais en ESAT, IME, internat et SESSAD, autour de la notion des émotions.

Le travail en prison : ambiance
Francine Auger-Rey | docu | France | 2010 | 9 min
Cette émission qui se décline en trois volets avait pour but de rendre compte du travail modestement rémunéré qui est proposé aux détenus. Ici, nous sommes immergés dans l’ambiance de l’atelier.

En présence des réalisateurs et réalisatrices Écoutes précédées, entrecoupées et suivies de discussions Installations sonores surprise !

+ Exposition du dispositif sonore « Écoute un peu pour voir! »,  à l’Univers du 04 au 11 décembre 2018

► Accueil dès 19h00
► Bar et petite restauration

Nuit du Court #02

Théma : A la folie
Programme de courts | 122 mn (+entracte)

Concept inchangé : l’équipe du Festival Du Cinéma Européen vous propose une série de courts métrages rassemblés autour d’un même thème et sélectionnés parmi les meilleurs films des éditions précédentes. Les courts métrages diffusés ont tous un rapport avec la folie des personnages et du monde.

PARTIE 01

Pourquoi j’ai écrit la bible
Alexandre Steiger | France | 30 min
Depuis que Francis, un homme de soixante ans, a appris qu’il était condamné, il fait des choses de plus en plus loufoques. Même ses enfants, habitués aux drôles de manières de leur père sont étonnés. Ils vont donc tout faire pour le soutenir.

The entertainer
Jonathan Schey| Royaume Uni | 15 min
Dans les années 1980, Paul Limp était un présentateur célèbre d’émissions télévisées pour enfants. Aujourd’hui, il voyage un peu partout dans le pays pour animer des soirées pour enfants. Ce soir, Charlotte fait sa Bat Mitzva et cela devait être la meilleure soirée de sa vie… jusqu’à ce que Paul commence à boire.

Aquabike
Jean-Baptiste Saurel | Belgique | 23 min
Traumatisée par un poisson, Sophie n’a jamais mis les pieds dans l’eau depuis ses 13 ans. Aujourd’hui, elle participe à une séance d’aquaphobie avec Aquaman, un gourou-guérisseur aux méthodes radicales. Seul problème, Sophie est persuadée que le poisson l’a suivie jusqu’ici…

-entracte-

PARTIE 02

Fucking Drama
Michael Podogil | Autriche | 17 min
Un jeune couple décide d’aller voir une pièce de théâtre qui va chambouler leurs vies. Une confrontation brutale entre l’art et la réalité.

Je suis un oiseau
Julia Boutteville | France | 2 min
« Ça fait rire les oiseaux. Ça fait chanter les abeilles. Ça chasse les nuages et fait briller le soleil. Ça fait rire les oiseaux. Oh, oh, oh, rire les oiseaux. » La Compagnie Créole.

Catherine
Britt Raes 
| Belgique | 12 min
Catherine adore les animaux, mais plus que tout, ce sont les chats qu’elle aime. Plus elle grandit, moins elle arrive à tisser des liens avec les gens. Son chat, c’est sa vie ! Petit à petit, elle devient une folle femme à chat…

Overlove
Lucas Helth 
| Danemark | 22 min
Olivia, 17 ans, très proche de son petit frère, semble vivre une vie normale d’adolescente. Mais en réalité, des pensées destructrices et l’anxiété la submergent totalement. Trouvera-t-elle la force de résister à ses pulsions et de protéger son frère d’elle-même ?

► Accueil dès 19h45
► Buvette, petite restauration

Holodomore, le génocide oublié

Bénédicte Banet | docu | France | 2013 | 90 min

« Holodomor, Le Génocide oublié » retrace, à travers des documents d’archives, des récits de survivants et des entretiens avec des intellectuels français et ukrainiens, l’une des pages les plus sombres de l’histoire de l’humanité : le holodomor. Il montre comment « l’extermination par la famine » a été mise en place par l’État soviétique dirigé par Joseph Staline, causant plusieurs millions de victimes parmi les paysans ukrainiens et tentant ainsi de briser les aspirations nationales des Ukrainiens.

Un film plein de pudeur qui permet de mieux comprendre le « génocide oublié » subi par le peuple ukrainien en 1932-1933.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 18h30

Les coriaces sans les voraces

Claude Hirsch | docu | France | 2017 | 83 min
Le film nous donne l’occasion d’avoir des nouvelles de la société coopérative ouvrière provençale de Thés et infusions, Scop-Ti ex-Fralib, et ses salariés qui ont repris leur entreprise après plus de 3 ans et demi de grève.
Après une lutte de 1336 jours, les salariés de l’usine Unilever ont obtenu de reprendre leur entreprise et d’en faire une SCOP.

Où en sont-ils aujourd’hui ? Quels sont leurs nouveaux défis ? Comment gère-ton une coopérative ouvrière ? Le réalisateur suit depuis longtemps l’aventure et a voulu répondre à ces questions en filmant le quotidien de ces salariés d’un nouveau genre.

Suivi d’une discussion/débat avec Claude Hirsch réalisateur, Pierre Thomas Président de l’URSCOP, Jean QUEMERE Président Cress HDF honoraire

► Accueil dès 14h30
► Réservation souhaitée  à SD059-Partenaires@mgen.fr
► Thés Scopti sur place

COUR(T)S D’ECOLES

Au programme : projection, rencontres, exposition, ateliers et pleins d’autres surprises !

Pour la 5ème édition de Cour(t)s d’écoles, Cellofan’ investit le cinéma l’Univers avec une programmation de courts-métrages étudiants qui raviront professionnels et amateurs d’image par image.
La soirée se déroulera en compagnie des réalisateurs des films projetés, de l’association Archipop, et du CAP – Collectif des Associations de Production des Hauts-de-France.

Un atelier de pixilation sous banc-titre géant, et de nombreuses autres surprises vous seront proposées par nos cellofaniens et cellofaniènnes !

► Accueil dès 19h30
► Bar et petite restauration
► + d’infos : page Facebook de l’association

VIOLENCES CONJUGALES ET PRISE EN CHARGE

Table ronde avec la participation de:

– Isabelle TOURNEMINE, policière formée dans la prise en charge des violences conjugales

– Sandrine BALLONET, référente départementale Violences conjugales

– L’Association SOLFA, en charge de l’accueil des femmes victimes de violences conjugales

Suivi d’un débat et du verre de l’amitié

► + d’infos : site de l’association LibreS MarianneS Nord

Mustang

Deniz Gamze Ergüven | Turquie | 2015 | 1h33 min

C’est le début de l’été. Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses 4 soeurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues. La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger. Les 5 soeurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées.

Suivi d’un débat avec Soad Baba Aïssa (Militante féministe laïque et membre de la direction nationale de Femmes Solidaires),Eliane Aïssi (Présidente d’honneur de la RIFEN), et Anne Policella (Avocate au Barreau de Lille)

+ Exposition  » VIOLENCES, ELLES DISENT NON  » réalisée par « Clara Magazine »

+ d’infos :
► site internet de l’association Femmes Solidaires

JEUNE PUBLIC ( +6 ) : C’est comment une frontière ?

 P’TIT CINÉ CITOYEN : C’est comment une frontière ?
courts métrages / 40 min

Imaginaire, naturelle ou bien gardée, la frontière est une notion évidente pour les adultes. Quelles représentations en ont les enfants ?

Une sélection de films courts nous racontent que tout ne se passe pas de la même façon que l’on se trouve d’un côté ou de l’autre d’une frontière.

Suivi d’un atelier ludique co-animé par l’association Grdr Migration-Citoyenneté-Développement

« Parlons peu, parlons Seins »

Laetitia Pietka | docu | France | 2018

Des amies, sous le prétexte de parler de leurs seins, me racontent leurs vies de femmes. Un film issu des ateliers de réalisation documentaire de l’Echappée. Ces ateliers proposent aux participantes de créer des films qui interrogent les représentations genrées et sexistes, nos images des femmes et des hommes.

Que connaissez vous réellement du quotidien d’une adepte ? Asservissements, humiliations, esclavage moderne, violences morale, physiques et sexuelles. Voici l’une des faces cachées de l’emprise sectaire.

Suivi d’une discussion avec l’équipe et d’un concert des Cousines Machines : Les cousines Machines vous proposent un répertoire de reprises presque féministes accompagnées de leurs ukulélés presque accordés.

► Accueil dès 19h00
► Expo, stands, buvette, petite restauration

 

 

Les Doigts d’Or : Zapping #2 (Juin-Nov)

En présence du Cardinal Triple A et du PAP’40 de l’Eglise de la Très Sainte Consommation

Visionnez avec nous les perles des derniers mois de l’année 2018. A la clef, une pré-sélection en live de la 6e Cérémonie des Doigts d’Or – Les Oscars du Capitalisme, qui récompense chaque année les serviteurs les plus zélés de la Sainte Croissance, et qui aura lieu le 18 janvier 2019, à la salle Alain Colas.
Tenue very correcte exigée !

Si vous avez des vidéos à nous suggérer, merci de nous les envoyer à ceremoniedesdoigtsdor@gmail.com

► Bar et petite restauration
► Accueil dès 19h30

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

19h Cocktail de clôture du Festival

20h Projection
Le maître est l’enfant
Alexandre Mourot | Docu | France | 2017 | 100 min
Quelle valeur peut avoir la transmission de la connaissance, si la formation de l’homme est négligée ?» Maria Montessori
« Nous rêvons tous d’un avenir radieux pour nos enfants : une vie personnelle féconde et une vie sociale harmonieuse. L’école les y prépare en partie. Alors, quelle pédagogie choisir ? Je vous invite à découvrir celle de Maria Montessori.
Maria Montessori, à partir de ses observations scientifiques, a découvert qu’en respectant la personnalité de l’enfant et en lui offrant un lieu répondant à ses besoins de développement, il pouvait s’épanouir et construire des bases solides pour vivre avec joie l’aventure humaine. En 1907 à Rome, elle a ouvert une école maternelle où elle a pu mettre au point une méthode pédagogique qui a eu très vite un retentissement considérable dans le monde et qui aujourd’hui est en plein essor…
Ce documentaire vous invitera à découvrir les grands concepts de cette pédagogie et surtout comment ils se mettent en œuvre dans la réalité du quotidien d’une classe maternelle où j’ai tourné durant toute l’année 2015.

En avant-programme :
Alike
Daniel Martínez Lara & Rafa Cano Méndez | Animation | Espagne | 2015 | 8 min
D’un côté l’enfant émerveillé à chaque coin de rue, la soif d’apprendre, de découvrir, partager. De l’autre le papa, complètement bridé par la routine et son job aux tâches ingrates et répétitives.
Ici, les réalisateurs Daniel Martinez Lara et Rafa Cano Méndez nous font comprendre ce qu’est le bon chemin. Rentrer dans des cases ou donner libre court à son imagination. Et si la vérité (et le bonheur) sortait de la bouche des enfants ?

Suivi d’un débat 

► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

Un jardin en cabane
Philippe Saint-Pé | docu | France | 2018 | 5 min
C’est la découverte d’un jardin potager, partagé par de singuliers jardiniers, tous âgés de plus de 60 ans.
Le film est une aventure humaine et collective réalisée avec les contraintes liées au contexte carcéral. Cette expérience est aussi le fruit d’une rencontre entre les réalisateurs et les jardiniers. 

Suivi d’un débat 

► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

Midnight Ramblers
Julian Ballester | Docu | France/Canada | 2018 | 57 min
Nuit après nuit, Kye, Tobie, Paul, Kim et Tattoo errent dans le labyrinthe des avenues et des ruelles de Montréal. Ils se soutiennent les uns les autres et la drogue les accompagne tous. C’est un échappatoire et en même temps, ce qui les empêche de s’en sortir. Kye, la plus jeune, rêve parfois d’un ailleurs.

En avant programme :
Lupus
Carlos Gomez Salamanca | Animation | France | 2016 | 8’51 min
En décembre 2011, un vigile a été tué par une meute de plus de 20 chiens errants qui déambulait dans un quartier défavorisé de la banlieue de Bogotá. Autour de ce fait divers se construit un film d’animation sur les notions de corps et de territoire propres à la ville de Bogotá.

Suivi d’un débat 

► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

Tout P’ti Ciné
Les Imprévues proposent un moment pour les plus jeunes (3-5 ans), Tou P’ti Ciné, à partir de 10h. Des films sont programmés, suivis de lectures de contes et de crêpes !

► Accueil dès 9h30
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

En Éclaireur
Coline Morand | docu | France/Haïti | 2017 | 18 min
Quarante-huit heures après l’ouragan Matthew qui dévaste Haïti, Joël Dogué, soixante ans, membre d’Électricien Sans Frontières part part seul pour la première fois en mission d’urgence, sa première mission humanitaire. Dans ce portrait, nous surmontons les obstacles avec lui et nous découvrons les solutions imaginées par ce bricoleur qui vient offrir la lumière à ceux qui sortent des ténèbres

Norilsk
François-Xavier Destors | docu | France | 2017 | 87 min
Plus grande ville au Nord du monde, Norilsk est une ville impossible. Dans la cité polaire, l’hiver dure neuf mois et les températures descendent jusqu’à -60°C. Norilsk Nickel, premier producteur mondial de cuivre et de nickel, contrôle la ville depuis son émergence sur les cendres du goulag. Plus de 180 000 personnes survivent dans cette ville fermée et isolée du monde. Ancré dans leur quotidien extraordinaire, le film dresse le portrait poétique et burlesque d’une ville extrême d’où chacun cherche à s’échapper.

 

Suivi d’un débat en présence des réalisateurs Coline Morand (En Éclaireur) et François-Xavier Destors (Norilsk)

► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

J’ai marché jusqu’à vous
Rachid Oujdi | Docu | France | 2017 | 52 min
À travers des parcours de vie aussi poignants qu’intimes, ce documentaire explore le processus d’intégration des mineurs isolés étrangers, ces jeunes de moins de 18 ans venus du monde entier, souvent au péril de leur vie, qui débarquent à Marseille, sans bagage ni visa, pour tenter d’y construire un avenir. En attendant leur majorité, ils sont mis sous la protection de l’aide sociale à l’enfance. Commence alors, pour eux, un autre périple… Ce film a pour objectif de nous donner à voir autrement ces jeunes exilés solitaires.

En avant programme :
Ça va !
Michel Digout | animation | France | 2018 | 2’30 min
Une migrante téléphone à sa maman… Mais il y a une différence entre les mots et la réalité.

Suivi d’un débat en présence d’un intervenant du GRDR 

► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

Le monde de Charlie
Wolfgang Korwin Zmijowski | docu | France | 2017 | 55 min
Charles est né le 28/11/1984, déclaré normal à la naissance. Les médecins décèlent son handicap au bout d’un an. Lors du divorce de ses parents (qui a fait suite au diagnostic) il est ballotté entre plusieurs parties de la famille. L’une d’elle refuse le handicap qui leur est annoncé et tente toutes sortes d’activités pour lutter contre le diagnostic annoncé prédisant qu’il serait « légume » toute sa vie. Avec ce film, on découvre les histoires de vie qui ont encadré son évolution ainsi que son quotidien actuel et sa capacité au bonheur.

Suivi d’un débat en présence de la femme du réalisateur, Selma Hadj Hamou

En avant programme :
L’heure du thé
Guillaume Blanchet | animation | France | 2016 | 4 min
Ils s’en vont par millions, pour fuir un danger, un conflit, le plus souvent au péril de leur vie. Leurs rêves s’étiolent parfois, mais ils essaient encore. Comme ces deux sachets de thé, voués à une lente infusion, mais qui en ont décidé autrement. Nous sommes tous faits d’espoir.

► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

En présence du réalisateur du film

Les animaux ont-ils des droits ?
Martin Blanchard | docu | France | 2016 | 90 min
Depuis plus de 50 ans, la science ne cesse de bouleverser notre perception du monde animal. Grands singes, mais aussi cochons, moutons, poules, animaux de compagnie et même poulpes ou poissons… Les animaux se révèlent aujourd’hui infiniment plus intelligents, communicants, sensibles que nous le pensions.L’évolution rapide de ces connaissances entre en contradiction avec le sort réservé à beaucoup d’animaux, réduits parfois à l’état de machines biologiques.

Les lignes bougent, et le débat gagne en complexité. Peut-on améliorer le bien-être des bêtes dans les élevages, les abattoirs, les laboratoires de recherche ou les parcs zoologiques ? Faut-il au contraire abolir toute forme d’exploitation, et faire des espèces animales de véritables « personnes non humaines » ? Devons-nous imposer plus de devoirs aux hommes, ou bien accorder davantage de droits aux animaux ? Face à ces questions, les écoles de pensées sont parfois radicalement opposées. Mais le débat sur la condition animale ne saurait se réduire à des postures ou à des campagnes chocs de communication… Car derrière tout cela se cachent des enjeux colossaux, tant économiques que juridiques, sociaux et éthiques.
Mêlant enquête de terrain, interviews d’experts de tous bords et images tournées aux quatre coins du monde, le film « Les animaux ont-ils des droits? » reposera les termes du débat pour décrypter en détail ce sujet complexe.

Suivi d’un débat 

► Accueil dès 13h00
► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

19h00 Apéro concert
Les Imprévues organise pendant le festival un apéro-concert avec l’artiste TORTAR, où vous êtes bien évidemment toutes et tous conviés !
Entrée : prix libre

20h00 Projection
Ultima Verba
Marine Blanken & Eric Premel | docu | France | 2018 | 84 min
Gérard Gartner, artiste tsigane de 80 ans, sculpteur, achève le chargement de ses sculptures dans un vieux camion. Il entreprend ce qu’il a prévu dix années auparavant : la destruction totale et irréversible de son œuvre qu’il a toujours refusée de vendre.

 

21h00 Projection
Vivre avec son oeil
Naïs Van Laer | docu | France | 53 min
Des violences traumatiques de la guerre d’Algérie aux rituels chamaniques des peuples autochtones de Sibérie, le photographe Marc Garanger a révélé des regards insoumis, avides d’une dignité qu’on ne leur reconnaissait pas. Ce portrait nous rappelle que la fin du colonialisme historique n’a pas marqué la fin des entreprises de domination.

Suivi d’un débat en présence de la réalisatrice

► Accueil dès 18h00
► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

En présence de Jean-Christophe Lamy, co-réalisateur du film « Les Liberterres »

Floureja
Pablo Heuson | docu | Belgique | 2017 | 12 min
En haut d’un toit, au-dessus de nos têtes, le bourdonnement des abeilles prend le pas sur les bruits de la ville.
On y rencontre aussi une abeille, unique, que l’on suivra dans son périple urbain, entre voitures et immeubles en construction. Face à deux univers, étroitement liés et en conflits perpétuels, comment qualifier la relation homme-abeille ?

 

Les Liberterres
Paul-jean Vranken & Jean-Christophe Lamy | docu | Belgique | 2015 | 82 min
Portrait d’une rébellion, « Les Liberterres » suit le parcours de 4 paysans qui ont tourné le dos, définitivement, aux méthodes de l’agriculture conventionnelle. En contrepoint, des archives nous font voyager en noir et blanc dans une époque où la Science, croyait–on, allait définitivement sauver le monde de la faim et de la malnutrition. Des paysages d’Europe et d’Afrique aux 4 saisons, des personnages émouvants et provocants, des histoires qui s’entrecroisent pour parler un seul langage : la terre en liberté.

Suivi d’un débat

► Accueil dès 19h00
► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – 1ère édition

En présence de la réalisatrice du film « Si tu me poses la question »

Si tu me poses la question
Siham Bouzerda | docu | Belgique | 2017 | 21 min
« Les attentats se rapprochent et les conséquences se multiplient, je me garde de communiquer mes sentiments mais qu’en est-il de mes proches ? Quand je pose des questions à mes parents sur la Belgique qu’ils ont connu, je n’ai pas seulement l’impression que c’était une autre époque, j’ai l’impression que c’était un autre pays. »

 

Les fleurs du bitume
Karine Morales et Caroline Péricard | docu | France | 2017 | 57 min
« Dans les rues de Tunis et de Sfax, Chaima danse, Ouméma graffe, Sham slame. Elles ne se connaissent pas mais font parties de la même génération. Elles sont nées sous la dictature de Ben Ali. Elles sont les adolescentes de la révolution du Jasmin qui a éclos en Tunisie en 2011. Elles incarnent toutes les nuances, parfois opposées, toujours complémentaires, d’un combat commun: la liberté des femmes de leur pays.
Un combat pacifique qu’elles mènent dans la rue, espace largement occupé par les hommes en Tunisie, et qu’elles ont choisi de reconquérir par la pratique du Street Art.
Un combat qui fait osciller leur quotidien entre peur, espoir, violence, énergie créative et soif de liberté. »

Suivi d’un débat

► Accueil dès 18h00 pour le cocktail d’ouverture du Festival
► Bar, petite restauration
► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/

Les Imprévues Détonnantes images – Cocktail d’ouverture

Le festival du film Les Imprévues lance sa première édition. Pour le coup d’envoi, vous êtes toutes et tous conviés au cocktail d’ouverture !

► + d’infos : sur le site du festival
et https://www.instagram.com/imprevues/
► Bar, petite restauration

My Secret Garden / Le Jardin secret

Agnieska Holland | États-Unis |1993 | 102 min | vostfr
Mary Lennox arrive dans l’austère et obscur manoir de son oncle, dans le Yorkshire en Angleterre après avoir perdu ses parents lors d’un tremblement de terre en Inde. Le seul lieu où elle se sent bien est un jardin secret et féerique.
La nuit, elle entend des complaintes étranges. Elle finit par découvrir la présence d’un jeune cousin souffrant et incapable de bouger de son lit. Mary,
contre toutes les instructions données, fait tout pour lui faire découvrir les beautés de la vie.

Leeds Young Film Festival 1993

► Réservation conseillée à cinema@lunivers.org (obligatoire pour les scolaires)

Amelie rennt / Amélie court

Tobias Wiemann | Allemagne | 2017 | 97 min | vostfr
Amélie, 13 ans, vit à Berlin. Après une crise d’asthme inquiétante, ses parents divorcés décident de la placer dans une clinique spécialisée dans les Dolomites pour la soigner. Amélie déteste sa maladie, mais elle déteste presque autant qu’on lui dicte sa conduite. Quelques jours après son arrivée, elle se sauve dans les montagnes. Elle y rencontre Bart, jeune garçon d’une ferme avoisinante, prêt à l’aider. Amélie rejette sa compagnie, mais Bart s’entête. Tous deux se lancent finalement à l’ascension d’un sommet légendaire pour son pouvoir de guérison miraculeux.

Goldener Spatz 2017 : Prix du jury jeune Radio MDR : Prix du meilleur scénario

► Réservation conseillée à cinema@lunivers.org (obligatoire pour les scolaires)

Pied de biche

Matthieu Quillet | docu | France | 2018 | 78 min
Des squats, un quartier occupé et leurs habitants dans une ville de taille moyenne en France. « Une certaine envie de victoire, que ce ne soient pas que des utopies. Ok, on a des idées révolutionnaires, mais comment elles ne restent pas juste dans un entre soi, comment on les partage avec des gens, et comment on n’est pas mis en défaite. »

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h30

Song of the sea / Le Chant de la mer

Tomm Moore | animation | Irlande | 2014 | 93 min | vostfr
Ben et Maïna vivent avec leur père sur une petite île. Un jour, leur grand-mère les emmène pour vivre dans la ville. Mais ils n’ont qu’une envie, c’est de retourner chez leur père.
Ben découvre que sa petite sœur est une selkie, une créature féerique avec des pouvoirs magiques. Elle porte avec elle un coquillage mystérieux qui les guide. Sur le chemin, ils rencontrent des êtres étranges, parfois menaçants, semblables aux figures imaginaires des
histoires que jadis leur mère leur contait.

Leeds Young Film Festival 2016

► Réservation conseillée à cinema@lunivers.org (obligatoire pour les scolaires)

Not without us / Pas sans nous

Sigrid Klausmann | Allemagne | 2015 | 87 min | vostfr
Le chemin de l‘école est le premier défi de la journée pour les enfants sur toute la planète. Sigrid Klausmann et Lina Luzyte ont voyagé dans le monde
pour documenter les expériences exceptionnelles que vivent les enfants sur leur chemin journalier. Ils sont âgés de huit à douze ans et grandissent
dans des milieux culturels différents.
Chacun raconte ses craintes et désirs. Par leurs histoires, ils illustrent la société dans laquelle ils vivent et où ils doivent construire leur avenir.

Goldener Spatz 2016 : Prix du jury jeune (documentaire)

► Réservation conseillée à cinema@lunivers.org (obligatoire pour les scolaires)

Paddington

Paul King | Grande-Bretagne | 2014 | 91 min | vostfr
Le sympathique petit ours du Pérou est envoyé par sa tante Lucy à Londres dans l’espoir d’y trouver un meilleur avenir. Il arrive à la gare de  Paddington. Abandonné et seul sur le quai de la gare, une famille décide de l’accueillir chez elle.
Mais ce n’est que le début d’une aventure menaçante dans la grande ville où un ourson est une attraction convoitée par le Musée d’histoire naturelle.
Par chance, il n’est plus tout seul.

Leeds Young Film Festival 2015

► Réservation conseillée à cinema@lunivers.org (obligatoire pour les scolaires)

Das Pferd auf dem Balkon / Un Cheval sur le balcon

Hüseyin Tabak | Autriche | 2012 | 90 min | vostfr
Mika, dix ans, souffre d’une forme d’autisme, il a le syndrome d’Asperger. Il a peu d’amis jusqu’au jour où il découvre un cheval sur le balcon de son voisin. Il passe beaucoup de temps  vec le cheval dont ses jours paraissent comptés.
Avec l’aide de la petite Dana, il passe à l’action pour une opération de sauvetage.

Goldener Spatz 2013 : Prix du meilleur acteur et meilleur scénario. Prix de la radio MDR

► Réservation conseillée à cinema@lunivers.org (obligatoire pour les scolaires)

Nova Ukraïna : l’Ukraine à travers sa jeunesse

Human East | docu | France | 2016 | 30 min

En présence de l’équipe des réalisateurs

L’Ukraine est à deux heures d’avion de Paris. Pourtant, depuis son indépendance en 1991, à l’issue de la chute de l’empire soviétique, le pays reste méconnu et souffre d’un déficit d’image, souvent associé à la guerre et à la pauvreté. Cliché ou réalité : c’est ce que notre association a voulu vérifier. Nous sommes partis à la rencontre de la jeunesse ukrainienne. Confrontée aux nombreuses difficultés auxquelles se heurte le pays, la nouvelle génération est pourtant pleine d’espoir suite à la révolution de Maïdan.

Suivi d’un débat avec les équipes de Human East, Uart et Portail de l’Ukraine

► Accueil dès 17h00

La Finestra di fronte

Ferzan Ozpetek | comédie dramatique | Italie | 2005 | 106 min
Giovanna est une jeune femme, mariée et mère de deux enfants. Elle avait rêvé de devenir pâtissière, mais la vie en a décidé autrement et elle est employée dans une boucherie industrielle. Filippo, son mari, passe de petit boulot en petit boulot, sans arriver à décrocher un emploi stable. Ils habitent dans un modeste appartement d’un quartier populaire de Rome et leur couple sombre dans le quotidien. Il arrive à Giovanna de regarder par sa fenêtre. L’appartement d’en face est habité par un homme jeune, apparemment seul.

Avis de Linea Diretta : le film évoque avec sensibilité l’insatisfaction d’une jeune femme devant les médiocrités du quotidien. Or, la rencontre inopinée avec un vieil homme mystérieux va bouleverser sa vie.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

L’œuvre musicale de Michèle Bokanowski

En présence de la compositrice

Cette soirée est l’occasion de découvrir une petite partie de l’œuvre de Michèle Bokanowski à travers quatre pièces jalonnant sa carrière : deux musiques de deux courts-métrages en alternance avec deux pièces de musique concrète.
Déjeuner du matin (1974, court-métrage 12 min.)
Tabou (1984, 16 min.)
Battements solaires (2008, court-métrage 18 min.)
Enfance (2011, 27 min.)

► accueil dès 20h00
► bar

► + d’infos : site internet de Muzzix

L’Ange

Michel Bokanowski | expérimental | France | 1982 | 70 min
« Dans ce Breughel ou Bosch en redingote fin XIXe, des personnages à la Boltanski, infiniment attelés à des tâches apparemment anodines ou simplement absurdes, à la fois mobiles (par saccades grinçantes), et figés dans une sorte d’éternité infernale, se rencontrent dans les parties diverses d’un lieu insituable, autour, semble-t-il, d’un immense escalier expressionniste qui conduit, tout de même, à la lumineuse irradiation finale. Ce film a donné dans le monde entier une de leurs oeuvres cultes aux amateurs de cinéma-foudre, c’est-à-dire d’un cinéma qui envoûte et bouleverse au plus profond. »
Dominique Noguez

« Il existe des films qui se partagent comme un secret. Indubitablement, L’Ange de Patrick Bokanowski figure au nombre de ces films. Dans « Le Cinéma, autrement », Dominique Noguez, à qui rien de ce qui est expérimental n’est étranger, ne mégote pas, comparant le film à Un chien andalou et Eraserhead, y voyant « une œuvre qui secoue le cinéma (et pas seulement le cinéma expérimental) comme Dante, Lautréamont ou Villiers de L’Isle-Adam ont secoué la littérature ». […] D’évidence, le meilleur choix de mise en scène de Patrick Bokanowski fut de confier à sa compagne, Michèle, la confection de cette musique : d’une puissance suggestive rare et d’une constante audace, elle confère au film une obsédante étrangeté. »
Jerôme Provencal – Les Inrocks – 31/01/04

Entretien avec Patrick Bokanowski – Les entretiens aVoir-aLire

► accueil dès 20h00
► bar

► + d’infos : site internet de Muzzix

CAP au Nord ! #28

En corps debout
Bénédicte Alloing et Charles Compagnie | docu | France | 2018 | 70 min
Quand on pousse la porte du Planning Familial, on vient avec ses doutes sur le sexe et la sexualité. Ici les conseillères, comme les médecins et les bénévoles, militent, écoutent sans juger, rassurent, forment et informent. Ils nous parlent de santé sexuelle sur tous les tons, concret, humoristique, didactique mais toujours avec bienveillance. Un enjeu et un engagement dans des luttes toujours recommencées, celles pour les droits des femmes à disposer de leur corps. Debout.
Produit par Ta Zoa avec le soutien de Pictanovo

Passe le Mic
Anne Bruneau | docu | France | 2018 | 30 min
Roadmovie expérimental et immersif, Passe le Mic questionne la liberté d’expression, son usage, ses nouveaux contours. Tourné à l’iPhone et diffusé sur les réseaux sociaux, le film démarre à Calais et s’achève à St Quentin. Ce film questionne les usages, modes d’expression et circuits actuels de l’information utilisés par les jeunes et les professionnels de l’info.
Produit par La Fabrique avec le soutien de Pictanovo

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs et réalisatrices

► Accueil dès 19h30
► Bar
► + d’infos : site du collectif Le Cap

Cinéma pour les oreilles !

Luciesphere/Radio’Brac
Extraits sonores issus de la webradio du collège Lucie Aubrac de Tourcoing
Créée en 2014 par Rachid Sadaoui, la webradio du collège Lucie Aubrac de Tourcoing est hyperactive et s’intéresse à tout : débats, interviews, reportages, témoignages. En septembre 2016, Luciesphère enrichit encore son offre avec la création d’une classe de 3ème médias et la production d’émissions en live sous le nouveau nom de Radio’brac.

Lille en Quartiers
Extraits sonores issus du webzine participatif Quartiers en Nord
Quartiers en Nord est un webzine visant à traiter l’actualité et à faire émerger la parole des quartiers populaires de la métropole lilloise. Ce projet a été impulsé par l’École Supérieure de Journalisme de Lille, le Centre social Lazare Garreau à Lille Sud et la Condition Publique à Roubaix.

Demain s’ouvre au pied-de-biche
Extraits d’un docu-fiction vécu, imaginé et réalisé par des lycéens de Douarnenez (Finistère) et Alexandre Plank
“Douarnenez n’est pas allé voter à la dernière présidentielle. Douarnenez est coupée administrativement et financièrement de la France.”

En présence des réalisateurs et réalisatrices Écoutes précédées, entrecoupées et suivies de discussions Installations sonores surprise !

► Accueil dès 19h00
► Bar et petite restauration

CINÉ POUSS’ POUSS’ : Les Grandes Ondes (à l’ouest)

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La pépite de novembre !

Les Grandes Ondes (à l’ouest)
de Lionel Baier avec Valérie Donzelli et Michel Vuillermoz (comédie, 2014, 1h25)

Avril 1974. Deux journalistes de la radio sont envoyés au Portugal pour réaliser un reportage sur l’entraide suisse dans ce pays. Bob, technicien proche de la retraite, les accompagne à bord de son fidèle combi VW. Mais sur place, rien ne se passe comme prévu : la tension est à son comble entre Julie, la féministe, et Cauvin le reporter de guerre roublard.

La bonne volonté de Pelé, le jeune traducteur portugais, n’y fait rien : la petite équipe déclare forfait. Mais le vent de l’Histoire pousse le Combi VW en plein coeur de la Révolution des Oeillets, obligeant cette équipe de pieds nickelés à prendre part, et corps, à cette folle nuit du 24 avril 1974…

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa obligatoire au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Casus Belli

Richard Vandal | fiction | France| 2018 | 19 min
Dans un pays en guerre, David, un jeune soldat est envoyé pour une mission qui va changer le cour du conflit. Mais dans quel but ?

Suivi d’une rencontre avec le réalisateur et l’équipe

► Réservation souhaitée à lasso@xilef.fr
► Bar, petite restauration
► Accueil dès 18h30

Ouvrir la voix

Amandine Gay | docu | France | 2017 | 2h09 min
« Ouvrir La Voix » est un documentaire sur les femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film est centré sur l’expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité « femme » et « noire ». Il y est notamment question des intersections de discriminations, d’art, de la pluralité de nos parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration.

► Accueil dès 19h00

 

Gaspard va au mariage

Antony Cordier | fiction | France | 2018 | 1h43
Gaspard, 25 ans, doit se rendre au mariage de son père. Accompagné de Laura, une fille fantasque qui accepte de jouer sa petite amie le temps du mariage, il se sent alors prêt à remettre les pieds dans le zoo de ses parents et y retrouver les singes et les fauves qui l’ont vu grandir…

Suivi d’une discussion avec les membres de la commission cinéma et psychanalyse de l’ACF CAPA

► Accueil dès 20h00

Docus vibrants

La Vibratique
William Bonnet et Mikael Marignac | docu | France | 2017 | 30 min
Gaston est un ingénieur à la retraite, il vit avec sa femme dans une grande maison qu’il a construit lui-même. Tourné vers le passé, il ressasse ses souvenirs autour d’une science qu’il a inventé à propos des vibrations humaines, de la réincarnation et des extra-terrestres.

Temps Libre
Elsa Doniol-Valcroze | docu | France-Belgique | 2018 | 50 min
À travers les portraits croisés de Bernard Michaud, forestier et préparateur en bois de lutherie, et Thierry Gomar, percussionniste-improvisateur et professeur en conservatoire, le film met en miroir deux voies d’apprentissage qui réaffirment la place essentielle de la transmission pour assurer continuité.

Suivi d’une rencontre avec les réalisateurs et réalisatrice

► Accueil dès 20h00
► Bar

Bizoubiz débarque à l’univers

Au programme, meli-melo pêle-mêle :

#1 Une exposition exponentielle exposant des artistes internationaux (il arrive que certains aillent en Belgique) tels que : Quentin du navet universel et poivre, Iris Brocolis, Vanhonfleurdelabodega, Biloutaski, Lucien Brelok.

#2 Trois performances poétiques riches en émotions (moments inoubliables – 40min – pop corn) avec des poètes au top du mood : Lucien Brelok et son flux qui plok, Vanhonfleur, le Pierre Palmé de la poésie, et son show qui flow, mais aussi en suprême guest star Johan Grzelczyk, de la revue « verrue » qui fait des boutons tout poilus .

#3 Bizoubiz fait son cinéma
La projection, en avant-première VIP, du trailer animé inavouable « Patrick le Pourfendeur » suivi d’une pure TV Bizoubiz (magma d’images énigmatiques).

——

Après quelques années de recherches dans un labo secret futuro-lituanien, le collectif Bizoubiz voit le jour ex-nihilo en nourrissant pour credo -la poésie c’est cool. Performances à vider des médiathèques, publications de revues qui défrayent la chronique, doué pour la web-analyse et le benchmarking, le collectif mène son envie sur tous les fronts, celle de mettre des tas d’images dans des tas de trucs et des tas de trucs dans des tas de poèmes, collecter, ramasser, organiser, et tout recommencer.

► Accueil dès 19h00
► + d’infos : site de Bizoubiz  / page Facebook de Bizoubiz

Nuit du Court #01

Théma : Rideau sur la 34ème
Programme de courts | 120 min

Concept inchangé : l’équipe du Festival Du Cinéma Européen vous propose une série de courts métrages rassemblés autour d’un même thème et sélectionnés parmi les meilleurs films des éditions précédentes. Ce soir, nous faisons une rétrospective des meilleurs courts métrages diffusés lors de la 34ème édition du festival.

PARTIE 01

Les bigorneaux
Alice Vial | France | 24 min
Zoé, 30 ans, travaille dans le bar de son père « Les bigorneaux ». Depuis la mort prématurée de sa mère, Zoé est épuisée car elle doit gérer presque toute seule le commerce de son père. Un matin, elle commence à souffrir de maladies et de nausées, ce qui l’inquiète.

Kapitalistis
Pablo Munoz Gomez| Belgique | 15 min
« Le Père Noël est un capitaliste. Il apporte des jouets aux enfants riches et des pulls aux pauvres. » Nikos, 5 ans. Son père, immigré en Belgique, va essayer de lui prouver le contraire en lui offrant le sac à dos dont il rêve. Seulement, il est hors de prix…

Watu Wote / All of us
Katja Benrath | Allemagne | 21 min
Pendant près d’une décennie, le Kenya a été la cible des attaques terroristes d’Al-Shabaab. Une atmosphère de méfiance grandit alors progressivement entre musulmans et chrétiens. Mais en décembre 2015, les passagers d’un bus vont découvrir que la solidarité prévaut sur la peur. –

entracte-

PARTIE 02

Madre
Rodrigo Sorogoyen | Espagne | 18 min
Alors qu’elle se trouve chez elle avec sa mère en Espagne, une femme reçoit un coup de fil de la part de son fils de 6 ans, en vacances avec son père en France. Le cauchemar tant redouté par tout parent devient alors réalité.

Sacrilège
Christophe M. Saber | Suisse | 14 min
Saoud est le roi de son quartier, à Saint Etienne. Une rumeur surgit, l’accusant d’avoir volé l’argent manquant à la mosquée locale. Saoud fait alors face à une violente série d’accusations qui le mèneront à sa chute et son exil.

Pépé le Morse
Lucrèce Andreae
| France | 14 min
Sur la plage sombre et venteuse, Mémé prie, Maman hurle, les frangines s’en foutent, Lucas est seul. Pépé était bizarre comme type, maintenant il est mort.

Ride Sally Ride 
Julien Hosmalin
| France | 23 min
Quelques mois après leur rupture, Alice et Samuel se trouvent sur un parking pour se rendre leurs dernières affaires. Les retrouvailles sont tendues, lorsqu’un aveu inattendu vient bouleverser la donne. Entre regain amoureux et relents du passé, où les mènera cette journée ?

► Accueil dès 19h45
► Buvette, petite restauration

La Taularde

Audrey Estrougo | fiction | France | 2016 | 1h40 min
Pour sauver l’homme qu’elle aime de la prison, Mathilde prend sa place en lui permettant de s’évader. Alors que sa survie en milieu carcéral ne dépend que de lui, Mathilde n’en reçoit plus aucune nouvelle. Isolée, soutenue uniquement par son fils, elle répond désormais au numéro d’écrou 383205-B. Mathilde deviendra-t-elle une taularde comme une autre ?

Suivi d’un débat

► Accueil dès 19h00
► Bar

► + d’infos : site de l’association

CERVEAU DISPONIBLE #6

 16h30
Conférence La Publicité, le miroir de nos besoins ?

Conférence de Jean-Christophe Giuliani, auteur de « Le travail, et après ? », « En finir avec le chômage : un choix de société ! » et « Satisfaire nos besoins : un choix de société ! »
On affirme souvent qu’il faut limiter les besoins et que la publicité crée des besoins. Nous tenterons de démontrer que ce n’est pas les besoins, mais les moyens de les satisfaire qu’il faut limiter et que la publicité nous dit comment les satisfaire.

Suivi d’une discussion

19h00 Projection

Propagande – La fabrique du consentement
Jimmy Leipold | docu | 2017 | 53 min
Comment influencer les foules ? À travers la figure d’Edward Bernays (1891-1995), l’un des inventeurs du marketing et l’auteur de « Propaganda », un passionnant décryptage des méthodes de la « fabrique du consentement ».

Suivi d’une discussion 

► Accueil dès 16h00

 

CERVEAU DISPONIBLE #6

14h30
Ateliers Ateliers créatifs Antipub

Sérigraphie avec le Cagibi + détournement d’affiches publicitaires
Apportez votre T-shirt et vos idées de détournement

16h00 Echange-discussion Publicité et Espace public
Echange avec Adrien Quatennens (Député FI) et Jacques Richir (Adjoint à la mairie de Lille) sur la place de la publicité dans l’espace public

18h30 Action de Désobéissance civile des Déboulonneurs

19h30 Petite restauration

20h00 Projection

L’an 01
Jacques Doillon-Alain Resnais-Jean Rouch | comédie | France | 1973 | 87 min
Le film narre un abandon utopique, consensuel et festif de l’économie de marché et du productivisme. La population décide d’un certain nombre de résolutions dont la 1ère est « On arrête tout » et la 2ème « Après un temps d’arrêt total, ne seront ranimés que les services et les productions dont le manque se révélera intolérable ». L’entrée en vigueur de ces résolutions correspond au premier jour d’une ère nouvelle, l’an 01..

Suivi d’une discussion

CERVEAU DISPONIBLE #6

 

 18h30
Vernissage Abécédaire de la Propagande en temps de paix

Exposition de Lucy Watts
Dans cet abécédaire illustré, l’artiste Lucy Watts explore la propagande au quotidien et passe au crible l’industrie du mensonge, son histoire et ses méthodes.

20h00
Développement économique au XXe siècle et risque d’effondrement : le rôle de la publicité

Conférence de Vincent Mignerot
Écrivain, chercheur indépendant en sciences humaines Fondateur de l’association Adrastia, qui s’inquiète du risque d’effondrement de la civilisation thermo-industrielle, Vincent Mignerot consacre l’essentiel de ses activités à l’étude de ce risque et à la compréhension des écueils psychologiques et cognitifs qui ont mené l’humanité jusqu’à l’imminence d’un grand péril, pour elle et pour un grand nombre d’êtres vivants.

Étoile aux dents ou Poulou le magnifique

Derri Berkhani | fiction | France | 1971 | 83 min

Dans les années 70, quartier de la Goutte d’or, trois amis d’origine algérienne, mi-Pieds Nickelés, mi Vitelloni, vivent d’expédients. Poulou le plus mauvais boxeur toutes catégories, Amar le plus maladroit voleur de tous les temps et Jibé, écrivain public auprès de compatriotes illettrés dont il connaît la vie en détail.
Comme il ne trahit aucun de leurs secrets, il bénéficie d’un grand prestige dans les bistrots où il exerce. Cette retenue lui vient peut-être de ses origines : mère juive et père kabyle. Union pas si bizarre que cela, car il fut un temps où les pauvres épousaient des pauvres sans distinction de race ou de religion.

Amar est arrêté à la suite d’une provocation policière. Poulou se blesse grièvement et se voit contraint de rentrer au Bled. Le groupe se défait, Jibé reste seul à Barbès. La rencontre avec Hélène la libraire va le faire pénétrer dans un autre monde.
Les images aussi bien que les sons contribuent à renforcer le sentiment que Paris est une ville où il est à la fois chez lui et terriblement étranger.

► Petite restauration
► Accueil dès 19h30

Fucking in love

En présence de la réalisatrice

Justine Pluvinage | docu / autobio | France | 2014 | 72 min

D’une demande en mariage à une capote qui craque, « Fucking in love » est un voyage intime à New York, à la recherche de l’amour et du désir. Un voyage dans la chair et les sentiments, où l’abandon à l’autre côtoie l’affirmation de soi.

A l’origine de ce film, il y a une rupture amoureuse, puis une volonté de comprendre, de découvrir, comment chacun se confronte à la sexualité, au couple ou à l’amour. Un protocole s’installe : coucher avec des hommes et les filmer juste après avoir fait l’amour ; dans une quête vertigineuse du désir.

Avertissement : certaines images (à caractère sexuellement explicite) peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Suivi d’une discussion / rencontre avec la réalisatrice.

► Petite restauration
► Accueil dès 19h00

 

 

MYRIAGON – TREE HOUSE

Clip Musical | France | 2018 | 6 min
Première projection du clip vidéo du morceau Tree House, tiré de l’album éponyme du groupe Myriagon sorti le 14 septembre 2018.
Une atmosphère de retour à la nature dans les images, au service d’une chanson envoûtante qui invite à se réfugier dans son jardin secret, le temps que s’éloigne la tempête.

Suivi d’une rencontre avec le groupe

► accueil dès 20h00

Black Power Mixtape

Göran Hugo Olsson | docu | Etats-Unis, Suède | 2011 | 93 min
« Black Power Mixtape » examine l’évolution du mouvement Black Power dans la communauté noire et sa diaspora de 1967 à 1975.
Le film allie de la musique, une surprenante pellicule de 16mm et des entretiens audio contemporains d’artistes, d’activistes, de musiciens et d’érudits afro-américains.

► accueil dès 19h30
► + d’infos : site internet du Flow

« Les Arts créoles : Regards sur Haïti à travers l’œuvre de Raoul Peck »

13h30 – 22h30
Festival « Récits d’Haïti par son cinéma »

Projection de films haïtiens suivis chacun de trente minutes de débat, parfois en présence du réalisateur

► Exposition-vente : peinture, sculpture, artisanat et art créoles
► Animations
► Petite restauration haïtienne à partir de 19h

« Les Arts créoles : Regards sur Haïti à travers l’œuvre de Raoul Peck »

13h30 – 22h30
Festival « Récits d’Haïti par son cinéma »

Projection de films haïtiens suivis chacun de trente minutes de débat, parfois en présence du réalisateur

► Exposition-vente : peinture, sculpture, artisanat et art créoles
► Animations
► Petite restauration haïtienne à partir de 19h

Visages villages

Agnès Varda et JR | docu | France | 2017 | 94 min

Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air. Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR.

Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés. Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant des différences.

► Accueil dès 18h00

Swagger

Olivier Babinet | docu | France | 2016 | 84 min

« Swagger » nous transporte dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au coeur des cités les plus défavorisées de France. Le film nous montre le monde à travers leurs regards singuliers et inattendus, leurs réflexions drôles et percutantes.
En déployant une mosaïque de rencontres et en mélangeant les genres, jusqu’à la comédie musicale et la science-fiction, « Swagger » donne vie aux propos et aux fantasmes de ces enfants d’Aulnay et de Sevran. Car, malgré les difficultés de leur vie, ils ont des rêves et de l’ambition. Et ça, personne ne leur enlèvera.

Suivi d’un débat avec des invités d’Amnesty International,,ATDQM, Oxfam…

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h00

Les vies dansent

Fanny Pernoud et Olivier Bonnet | docu | France | 2016 | 60 min

En 2008, Sandra cavalière et danseuse, est victime d’un accident qui lui coûte une jambe. Neeta, 12 ans, est née sans jambes et se déplace sur les mains .Priscille,38 ans, se prépare à avoir un enfant alors qu’elle a perdu un bras dans un accident de métro.
Suivies pendant 6 ans, ces trois femmes pleines de vie montrent qu’elles sont capables d’exploits au quotidien pour vivre le plus normalement possible.

Suivi d’une rencontre – débat – avec la participation d’une sportive, d’une avocate des droits du handicap

► Accueil dès 18h30

CAP au Nord ! #27

Le CAP, Collectif des Associations de Production de la région Hauts-de-France est fier de vous présenter sa vingt-septième soirée dédiée à la création régionale !
Au programme, deux court-métrages qui, à leur manière, mêlent fantastique, humour et engagement !

En présence des équipes des films

La Betterave Rose
Simon Harduin | fiction | France | 2016 | 25 min
Pendant qu’il est en train de bécher son potager, Jean tombe sur une betterave rose. Étonné, il décide de ramener la plante chez lui afin de la montrer à sa femme. Après plusieurs essais pour couper et cuire la betterave, le couple se rend compte qu’elle est indestructible. Il décide de la garder comme objet de décoration. Très vite, la betterave va prendre une place importante dans la vie du couple. Elle va apporter de la couleur à leurs vies.
Produit par La Place À Nous films avec le soutien de Pictanovo

 

Le fruit de nos entrailles
Laurie Mannessier | fiction | France | 2017 | 29 min
Le Fruit de nos entrailles est une comédie fantastique qui raconte l’histoire d’Andréa, une jeune lesbienne en couple avec Marie, qui tombe enceinte miraculeusement. Le film tourne en dérision la religion, tout en laissant l’impossible devenir probable.
Produit par Just Kidding avec le soutien de Pictanovo.

Suivi d’une discussion avec les équipes des films

► Accueil dès 19h30
► Bar
► + d’infos : site du collectif Le Cap / Evénement Facebook de la soirée

Citoyens inspirants

Par Sideways, la websérie itinérante | docu | France | 2013-2015 | plusieurs courts-métrages  50 min. environ
Notre enquête nous mène sur les routes de France et d’Europe. Des milliers d’initiatives ont déjà pris leur place dans la société. Nous allons à leur rencontre pour partager, transmettre, créer des ponts mais aussi pour apprendre, comprendre, avancer sur notre chemin personnel.
L’objectif de ces épisodes n’est pas de donner des solutions, mais d’inspirer. Oui, il est possible de vivre sans argent ! Oui, il est possible de faire confiance à ses clients ! Oui, il est possible de produire de la nourriture (presque) sans effort !

Chaque initiative possède ses avantages et ses inconvénients, mais elle est surtout issue d’un contexte, de personnalités avec leurs caractéristiques propres. Ces épisodes sont des pistes, des possibles. A chacun de se les approprier à sa manière pour créer à son tour, son propre chemin… Nous apprenons à vivre ensemble, au quotidien…

► Accueil dès 19h30
► Bar

CINÉ POUSS’ POUSS’ : Ôtez-moi d’un doute

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La pépite d’octobre !
Ôtez-moi d’un doute de Carine Tardieu, avec François Damiens, Cécile de France, Guy Marchand… (comédie dramatique, 2017, 1h40)
Erwan, inébranlable démineur breton, perd soudain pied lorsqu’il apprend que son père n’est pas son père.
Malgré toute la tendresse qu’il éprouve pour l’homme qui l’a élevé, Erwan enquête discrètement et retrouve son géniteur : Joseph, un vieil homme des plus attachants, pour qui il se prend d’affection.
Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Erwan croise en chemin l’insaisissable Anna, qu’il entreprend de séduire. Mais un jour qu’il rend visite à Joseph, Erwan réalise qu’Anna n’est rien de moins que sa demi-sœur. Une bombe d’autant plus difficile à désamorcer que son père d’adoption soupçonne désormais Erwan de lui cacher quelque chose…

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa obligatoire au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Sur la route d’Exarcheia

Eloïse Lebourg | docu | France | 2017 | 56 min

Le 28 mars 2017, un mystérieux convoi de 26 fourgons venus de France, Belgique, Suisse et Espagne arrive au centre d’Athènes, dans le quartier rebelle d’Exarcheia. Les chaînes de télé grecques évoquent une grave menace. Le ministre de l’intérieur annonce qu’une enquête est ouverte. La fabrique de la peur tourne à plein régime.

En réalité, il s’agit d’un convoi solidaire qui vient apporter un spoutien matériel, politique et financier au mouvement social grec et aux réfugiés bloqués aux frontières de l’Europe. Parmi les 62 visiteurs, 4 enfants participent à cette aventure humaine : Achille, Nino, Capucine et Constance. Ce film raconte cette odyssée fraternelle et rend hommage aux solidarités par-delà les frontières.

Suivi d’une discussion en présence de militant-e-s

► Accueil dès 19h00

 

Nos années Elixir

Jérôme Bréhier et Gérard Pont | docu | France | 2017 | 52 min

Le festival Elixir débarque en Bretagne au début des années 80, dans le Finistère, lancé par une bande de passionnés sans le sou. Pendant sept ans, Elixir accueille les plus grands noms de la scène rock et fait encore briller les yeux de ceux qui y ont participé, de près ou de loin.

Ce film raconte l’épopée incroyable d’une poignée d’irréductibles et de passionnés qui ont, sans le vouloir, créé ce que sont les festivals en France aujourd’hui. Retour sur le premier festival de Rock en France.

► Accueil dès 19h00
► Petite restauration à partir de 19h
► Réservation souhaitée via la billeterie en ligne
► Plus d’infos sur le site de l’association LIKE

TOUT PETIT CINÉ (+3 ans) > Yes we canne !

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 30 min

Séance intergénérationnelle au programme ! Ils sont âgés mais restent jeunes dans leurs têtes, la preuve dans cette sélection de films courts qui met à l’honneur le 3ème âge et la transmission aux plus jeunes.
Venez avec vos papis, mamies, pépés, mémés !

Suivi d’activités à vivre en famille !

Libérééé ! Délivrééé ! On ne m’emploiera p’tet plus jamééé !

L’association Réseau Salariat vous convie à une nouvelle conférence gesticulée, pour rire et apprendre, se faire conter et former son esprit critique. C’est le concept de « travail » qui sera sur le grill cette fois-ci.
Voici comment Paul Bourgeois présente son spectacle : « Tout petit déjà, on a essayé de me faire comprendre qu’il fallait AB-SO-LU-MENT avoir un projet professionnel. Apparemment je suis pas le seul et pourtant… Je peux pas m’empêcher de penser que 5 ans ça fait tôt pour se projeter dans la perspective du marché du travail. C’est pourquoi je me sers de cette conférence gesticulée pour reprendre la réflexion sur le travail, la production, son organisation capitaliste et les alternatives réelles ou supposées que j’ai pu rencontrer ainsi que quelques légers apports théoriques. »

On est ici au cœur des problèmes que Réseau Salariat aime à faire circuler, pour favoriser un débat critique et collectif sur nos conditions politiques d’existence.

Suivi d’un débat

► Accueil dès 19h30
► Bar

JEUNE PUBLIC ( +6 ) : Festival Pas Cap #4

14h00 P’tit ciné citoyen ( +6 ans )   Arbre, mon bel arbre
Courts-métrages | 40 min

Des histoires d’arbres à planter, d’arbres à habiter, à rêver ou à protéger. 40 minutes pour regarder des arbres pousser sur un écran.
Et, si nos calculs sont bons, durant ces 40 minutes la forêt française aura grandi de 62 400 m3 *…
Mais dans les villes, comment vont nos arbres ?

*Source : Planetoscope.com

Suivi d’activités à vivre en famille !

16h00 Goûter vernissage    Exposition plastique autour de l’écologie
Par Charlotte Talpaert, metteure en scène de la Compagnie Les Chiennes Savantes

Les Chiennes Savantes sont écolos ! Donc elles font du recyclage et exposent les matériaux avec lesquels elles ont construit les animations de leur dernière création « L’homme qui plantait des arbres. »
Venez jeter un oeil à leurs prototypes, leurs essais, leurs brouillons et autres tentatives !
Une ode à la bidouille, au low-tech et au Do It Yourself !

L’exposition est visible du 10 au 17 octobre

Carte blanche à Katia Kameli

En présence de Katia Kameli, artiste photographe et vidéaste

YA RAHI
2017 | 18 min
« Ya Rayi » est une réflexion sur l’évolution du raï, musique populaire algérienne. En arabe, « raï » signifie « opinion ».
Les artistes y expriment les conditions de vie difficiles et les tabous auxquels les Algériens doivent se plier.

THE STORYTELLER
2012 | 12 min 
La « halqa » ou cercle de spectateurs, est pratiqué sur la place de Jemaa El-Fna de Marrakech. Le « hlaïqya », (artiste qui anime les « halqas ») est le porteur d’une tradition marocaine ancestrale. Abderahim Al Azalia est un conteur particulier, il interprète à sa manière des films de Bollywood.

BLEDI A POSSIBLE SCENARIO
2004 | 20 min
« Bledi, a possible scenario » est une vidéo en forme de voyage à rebours, une fiction construite autour de l’hypothèse utopique selon laquelle on pourrait revenir d’où l’on est parti : l’Algérie.
En déjouant les pièges de la nostalgie, Katia Kameli suit le chemin qui mène jusqu’à la ville natale de son père.

UNTITLED
2011 | 2 min 30
« Untitled », filmée à Alger lors du Printemps Arabe, fait allusion à la situation des femmes dans le monde arabe et interroge l’idée de révolution.
Ici il s’agit d’une révolution silencieuse, où les bannières muettes ne montrent aucun slogan.

Cette soirée s’inscrit en lien avec l’exposition « A l’ombre de l’étoile et du croissant » dédiée à Katia Kameli et présentée au CRP/ du 22 septembre au 25 novembre 2018.

+ d’infos :
site internet de Katia Kameli 
site internet du CRP/

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

18h00 
Rediffusion du Grand Prix Documentaire 2018

Nous communiquerons le nom du grand prix documentaire sur notre site internet optimistfilm-festival.com ainsi que sur notre page facebook à compter du 03 octobre 2018.

20h30
Rediffusion du Grand Prix Fiction 2018

Nous communiquerons le nom du grand prix fiction sur notre site internet optimistfilm-festival.com ainsi que sur notre page Facebook à compter du 03 octobre 2018.

Chaque projection sera suivie d’une discussion

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

Ce festival met l’envie d’avancer et la motivation de faire au centre du débat de l’entreprise humaine. Il participe à toutes les émancipations et tous les possibles pour donner à chacun la possibilité de s’approprier un devenir.
C’est aussi un festival passion, qui souhaite associer le public le plus large, mais aussi un terrain d’expérimentation, pour « rêver son futur » et se motiver à travers 38 films des moments forts, dans différents domaines de vie : 34 moyens ou longs métrages composent la  Sélection Officielle 2018, auxquels sont associés 4 courts métrages : 12 documentaires (des documentaires désormais aussi forts que des fictions), 12 fictions, 4 films d’animation, et 5 films du XXème siècle sont en compétition.

Tous les films de cette première édition sont en accès gratuit, libre à chacun de soutenir par des dons.

Le festival va sur de nombreux sites, qui ne sont pas toujours adaptés à la projection, et les films sont parfois diffusés sur des écrans TV très larges, mais de très bonne qualité. En proposant de  « rompre les barrières » le festival propose de s’extirper des contraintes et de favoriser le terrain de l’imaginaire. Ce terrain est une base plus inconsciente pour chaque projet. Partant du rêve et de l’utopie, la projet se cristalise. Le festival cherche aussi à « fabriquer de l’espoir » dans des thèmes essentiels comme l’emploi des jeunes, les problèmes d’insertion ou d’immigration, etc…

C’est ainsi que son programmées  des séances dans des lieux comme les salles des centres de l’Alefpa, des Papillons Blancs ou du Secours Populaire, qui sont des partenaires actifs de cette démarche, comme dans des villages, ou la diffusion culturelle est moins forte qu’en tissu urbain.

Un grand prix sera attribué dans chaque catégorie de film de la Sélection Officielle.  Le jury se tient le 1er octobre : soyez attentifs :  à compter du 2 octobre, sur le site internet et dans la presse, comme sur tous nos medias partenaires, vous pourrez découvrir les films primés cette année, qui seront rediffusés dans différents lieux sur les derniers jours du festival  (rubrique « prix » sur le site internet).
Chacun peut aussi voter sur le site www.optimistfilm-festival.com pour désigner le prix du public, et trouver aussi sur ce site internet tous les sènements associés (les conférences et le nom des intervenants seront publiés sur le site à compter du 12 septembre 2018). Chaque présentation de film est généralement suivie d’un échange entre le public et un intervenant qui peut être un artiste, un écrivain, un entrepreneur, un enseignant, un élu, un intervenant social ou tout simplement un animateur du festival.

Le festival est programmé aussi dans des « lieux initiatiques » dédiés à l’expression artistique ou à la formation des jeunes : le Fort du Vert Galant à Wambrechies, la salle Wauquier à Saint André, l’Abbaye de Belval dans le Pas-de-Calais, des collèges, des lycées mais aussi dans des lieux fondamentaux du cinéma comme « L’Univers » .

Bienvenue au KINOLILLE – KABARET // 1ère édition

En 48 heures, professionnel(le)s et amateur(trice)s mettent en commun idées et compétences techniques et s’organisent en équipes pour réaliser des films courts de 5 minutes maximum.
Ces films seront projetés à l’issue de la session.

Programme du dimanche 07 octobre

10h00 Point sur le travail engagé autour du petit-déjeuner

11h00  Conférence
Une origine du KinoLille, le ciné-train et les groupes Medvedkine ?
par Michèle Leclerc-Olive, chercheure, membre de l’IRIS (CNRS-EHESS), responsable du séminaire Indépendances et Internationalismes : Histoires et cinémas

12h30 ApéroKino Bis

18h00 Remise des KINOS réalisés

20h00 Présentation et projection des KINOS

22h00 Soirée à La Rumeur

► Infos et réservations : Nicolas Leclerc troisfilms14@gmail.com / 07 85 56 99 93
► La Rumeur : 57 Rue de Valenciennes, Lille

Bienvenue au KINOLILLE – KABARET // 1ère édition

En 48 heures, professionnel(le)s et amateur(trice)s mettent en commun idées et compétences techniques et s’organisent en équipes pour réaliser des films courts de 5 minutes maximum.
Ces films seront projetés à l’issue de la session.

Programme du samedi 06 octobre

10h00 Organisation des équipes autour du petit-déjeuner

17h00  ApéroKino
(projection d’une sélection de KINO d’ailleurs, à La Rumeur)

19h00 Soirée à La Rumeur

► Infos et réservations : Nicolas Leclerc troisfilms14@gmail.com / 07 85 56 99 93
► La Rumeur : 57 Rue de Valenciennes, Lille

Bienvenue au KINOLILLE – KABARET // 1ère édition

En 48 heures, professionnel(le)s et amateur(trice)s mettent en commun idées et compétences techniques et s’organisent en équipes pour réaliser des films courts de 5 minutes maximum.
Ces films seront projetés à l’issue de la session.

Programme du vendredi 05 octobre

17h00 Accueil du public et inscription des participants
Ambiance par Dj Huggy Beer

19h00 Présentation du concept, introduction et exposé de sa philosophie

20h30 Réunion de production. Présentation et organisation des équipes

22h00 Soirée à La Rumeur

► Infos et réservations : Nicolas Leclerc troisfilms14@gmail.com / 07 85 56 99 93
► La Rumeur : 57 Rue de Valenciennes, Lille

Labo de l’Univers : Grande soirée d’inscription

Le Labo de l’Univers, ouvert à tous, est un lieu où se rencontrent des participants de tous horizons : novices, amateurs, avertis, professionnels et artistes, bref… pour toux ceux qui désirent créer des images et des sons, peu importe le support, argentique, numérique ou analogique.
Le Labo propose toute l’année plusieurs ateliers pour apprendre, expérimenter de nouvelles techniques en photographies et en films et organise plusieurs expositions, projections afin de découvrir les travaux d’aujourd’hui et le patrimoine d’avant-garde.

KERITH

Ysé Le Bellec | fiction | France | 2018 | 150 min

Dans une abbaye isolée des hommes, le quotidien morbide de ses habitants est bouleversé par la folie hystérique d’une moniale contre son père supérieur. Inquiète du sort de ses consoeurs et des lectures suspectes d’Isidore le moine, Kerith va plonger dans un univers onirique hanté par un être démoniaque.

Kerith est une websérie médiévale fantastique autoproduite tournée dans les Hauts de France au cours de l’année 2017 – 2018. Ce projet, mené par la réalisatrice Ysé LE BELLEC, a réuni des dizaines de bénévoles au profil très divers qui ont chacun apporté leurs univers et leur savoir-faire pour créer cette fiction originale inspirée des oeuvres de Lewis et de Michelet. Marionnettistes, musiciens, acteurs, costumières, dessinateurs ou encore forgeron se sont rassemblés pour créer l’univers Kerith.

► Accueil dès 19h00
► + d’infos : Evénement Facebook

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

18h00 Sélection 2018 – catégorie documentaire
Chaparri, les septs ours de la montagne sacrée
Nathalie Grangé-Charles-Dominique & André Charles-Dominique| docu | France, Pérou | 2014 | 113 min
Dans la forêt sèche du Nord du Pérou, après des décennies de déboisement intensif et d’exploitation minière, une communauté paysanne de 500 familles s’est déclarée « communauté écologique », transformant ses anciens territoires de chasse en une réserve où sont réintroduites des espèces menacées telles que l’ours à lunettes ou la pava aliblanca. Les revenus de la réserve leur permettent d’améliorer leurs conditions de vie et de financer principalement le développement des écoles et des services de santé dans les hameaux. Les « comuneros », parfois au cours d’aventureux sauvetages d’ours, multiplient les rencontres avec d’autres communautés, jusque dans les Andes amazoniennes, afin de créer un grand corridor biologique, entièrement géré par les populations locales.

 

20h30 Sélection 2018 – catégorie fiction
Mandarines
Zara Urushadze | fiction | Estonie, Géorgie | 2016 | 87 min
En 1990, la guerre fait rage en Abkhazie. Un village ne compte comme seuls habitants qu’un vieil homme, Ivo, et un producteur de mandarines, Markus, – tous deux d’origine estonienne – qui refuse de quitter sa plantation alors que les fruits sont presque mûrs. Le conflit est de plus en plus proche mais Ivo décide de venir en aide à Ahmed, un Caucasien blessé, et le cache chez lui. Markus, à son tour, découvre un Géorgien laissé pour mort sur le champ de bataille. Il l’emmène lui aussi chez Ivo.
Deux combattants de camps opposés se retrouvent alors sous le même toit…

 

Chaque projection est suivie d’une discussion

 

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

Ce festival met l’envie d’avancer et la motivation de faire au centre du débat de l’entreprise humaine. Il participe à toutes les émancipations et tous les possibles pour donner à chacun la possibilité de s’approprier un devenir.
C’est aussi un festival passion, qui souhaite associer le public le plus large, mais aussi un terrain d’expérimentation, pour « rêver son futur » et se motiver à travers 38 films des moments forts, dans différents domaines de vie : 34 moyens ou longs métrages composent la  Sélection Officielle 2018, auxquels sont associés 4 courts métrages : 12 documentaires (des documentaires désormais aussi forts que des fictions), 12 fictions, 4 films d’animation, et 5 films du XXème siècle sont en compétition.

Tous les films de cette première édition sont en accès gratuit, libre à chacun de soutenir par des dons.

Le festival va sur de nombreux sites, qui ne sont pas toujours adaptés à la projection, et les films sont parfois diffusés sur des écrans TV très larges, mais de très bonne qualité. En proposant de  « rompre les barrières » le festival propose de s’extirper des contraintes et de favoriser le terrain de l’imaginaire. Ce terrain est une base plus inconsciente pour chaque projet. Partant du rêve et de l’utopie, la projet se cristalise. Le festival cherche aussi à « fabriquer de l’espoir » dans des thèmes essentiels comme l’emploi des jeunes, les problèmes d’insertion ou d’immigration, etc…

C’est ainsi que son programmées  des séances dans des lieux comme les salles des centres de l’Alefpa, des Papillons Blancs ou du Secours Populaire, qui sont des partenaires actifs de cette démarche, comme dans des villages, ou la diffusion culturelle est moins forte qu’en tissu urbain.

Un grand prix sera attribué dans chaque catégorie de film de la Sélection Officielle.  Le jury se tient le 1er octobre : soyez attentifs :  à compter du 2 octobre, sur le site internet et dans la presse, comme sur tous nos medias partenaires, vous pourrez découvrir les films primés cette année, qui seront rediffusés dans différents lieux sur les derniers jours du festival  (rubrique « prix » sur le site internet).
Chacun peut aussi voter sur le site www.optimistfilm-festival.com pour désigner le prix du public, et trouver aussi sur ce site internet tous les sènements associés (les conférences et le nom des intervenants seront publiés sur le site à compter du 12 septembre 2018). Chaque présentation de film est généralement suivie d’un échange entre le public et un intervenant qui peut être un artiste, un écrivain, un entrepreneur, un enseignant, un élu, un intervenant social ou tout simplement un animateur du festival.

Le festival est programmé aussi dans des « lieux initiatiques » dédiés à l’expression artistique ou à la formation des jeunes : le Fort du Vert Galant à Wambrechies, la salle Wauquier à Saint André, l’Abbaye de Belval dans le Pas-de-Calais, des collèges, des lycées mais aussi dans des lieux fondamentaux du cinéma comme « L’Univers » .

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

15h00 Sélection 2018 – catégorie animation
Le roi et l’oiseau
Paul Grimault | animation | France | 1980 | 87 min
Le Roi Charles V et Trois font Huit et Huit font Seize règne en tyran sur le royaume de Takicardie. Seul un Oiseau, enjoué et bavard, qui a construit son nid en haut du gigantesque palais, tout près des appartements secrets de Sa Majesté, ose le narguer. Le Roi est amoureux d’une charmante et modeste Bergère qu’il veut épouser sous la contrainte. Mais celle-ci aime un petit Ramoneur. Tous deux s’enfuient pour échapper au Roi…

 

17h00 Sélection 2018 – catégorie documentaire
L’éveil de la permaculture
Adrien Bellay | docu | France | 2017 | 82 min
La permaculture laisse entrevoir une lueur d’espoir avec ses solutions écologiquement soutenables, économiquement viables et socialement équitables. Accessible à tous, elle peut être mise en oeuvre partout… Aujourd’hui, des hommes et des femmes se rencontrent et expérimentent cette alternative crédible. La transition “permacole” est en marche !

19h30 Sélection 2018 – catégorie fiction
Hotel Salvation
Shubhashish Bhutiani | fiction | Inde | 2018 | 95 min
Daya, un vieil homme, sent que son heure est venue et souhaite se rendre à Varanasi (Bénarès), au bord du Gange, dans l’espoir d’y mourir et atteindre le salut. A contre coeur, son fils Rajiv l’accompagne, laissant derrière lui son travail, sa femme et sa fille. Arrivés dans la ville sainte, les deux hommes louent une chambre à l’Hôtel Salvation, un endroit réservé aux personnes en fin de vie. Mais le temps passe et Daya ne montre pas de signe de fatigue.
Or le directeur de l’établissement a été formel : au bout de quinze jours, ils devront laisser la place aux nouveaux arrivants. Cette attente inopinée est enfin l’occasion pour le père et son fils de se connaître et de se comprendre.

Chaque projection est suivie d’une discussion

 

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

Ce festival met l’envie d’avancer et la motivation de faire au centre du débat de l’entreprise humaine. Il participe à toutes les émancipations et tous les possibles pour donner à chacun la possibilité de s’approprier un devenir.
C’est aussi un festival passion, qui souhaite associer le public le plus large, mais aussi un terrain d’expérimentation, pour « rêver son futur » et se motiver à travers 38 films des moments forts, dans différents domaines de vie : 34 moyens ou longs métrages composent la  Sélection Officielle 2018, auxquels sont associés 4 courts métrages : 12 documentaires (des documentaires désormais aussi forts que des fictions), 12 fictions, 4 films d’animation, et 5 films du XXème siècle sont en compétition.

Tous les films de cette première édition sont en accès gratuit, libre à chacun de soutenir par des dons.

Le festival va sur de nombreux sites, qui ne sont pas toujours adaptés à la projection, et les films sont parfois diffusés sur des écrans TV très larges, mais de très bonne qualité. En proposant de  « rompre les barrières » le festival propose de s’extirper des contraintes et de favoriser le terrain de l’imaginaire. Ce terrain est une base plus inconsciente pour chaque projet. Partant du rêve et de l’utopie, la projet se cristalise. Le festival cherche aussi à « fabriquer de l’espoir » dans des thèmes essentiels comme l’emploi des jeunes, les problèmes d’insertion ou d’immigration, etc…

C’est ainsi que son programmées  des séances dans des lieux comme les salles des centres de l’Alefpa, des Papillons Blancs ou du Secours Populaire, qui sont des partenaires actifs de cette démarche, comme dans des villages, ou la diffusion culturelle est moins forte qu’en tissu urbain.

Un grand prix sera attribué dans chaque catégorie de film de la Sélection Officielle.  Le jury se tient le 1er octobre : soyez attentifs :  à compter du 2 octobre, sur le site internet et dans la presse, comme sur tous nos medias partenaires, vous pourrez découvrir les films primés cette année, qui seront rediffusés dans différents lieux sur les derniers jours du festival  (rubrique « prix » sur le site internet).
Chacun peut aussi voter sur le site www.optimistfilm-festival.com pour désigner le prix du public, et trouver aussi sur ce site internet tous les sènements associés (les conférences et le nom des intervenants seront publiés sur le site à compter du 12 septembre 2018). Chaque présentation de film est généralement suivie d’un échange entre le public et un intervenant qui peut être un artiste, un écrivain, un entrepreneur, un enseignant, un élu, un intervenant social ou tout simplement un animateur du festival.

Le festival est programmé aussi dans des « lieux initiatiques » dédiés à l’expression artistique ou à la formation des jeunes : le Fort du Vert Galant à Wambrechies, la salle Wauquier à Saint André, l’Abbaye de Belval dans le Pas-de-Calais, des collèges, des lycées mais aussi dans des lieux fondamentaux du cinéma comme « L’Univers » .

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

18h30 Sélection 2018 – catégorie documentaire
Hedy Lamarr: from Extase to wifi
Alexandra Dean | docu | Etats-Unis | 2018 | 89 min
Des débuts fulgurants dans Extase aux prémices des nouvelles technologies chères à notre ère digitale, c’est un double portrait de l’autrichienne Hedy Lamarr. L’un, très officiel, est celui d’une actrice qui fascina le monde par sa beauté et sa liberté sexuelle exacerbée.
L’autre, plus intime, est celui d’un esprit scientifique insoupçonné. Obsédée par la technologie, Hedy inventa un système de codage des transmissions qui aboutira au GPS et bien plus tard au Wifi. Il s’agit d’une invitation contemporaine à redécouvrir une figure complexe, celle d’une enfant sauvage partie conquérir Hollywood pour fuir son mari pro-Nazi.

 

20h30 Sélection 2018 – catégorie documentaire
Une idée folle
Judith Grumbach | docu | France | 2017 | 98 min
Tourné dans neuf établissements scolaires – publics et privés, de la maternelle au collège, aux quatre coins de la France – Une Idée Folle pose la question du rôle de l’école au XXIème siècle, à travers le témoignage d’enseignants, d’enfants, de parents ainsi que d’experts de l’éducation.

À quels défis les citoyens de demain vont-ils devoir faire face et comment les y préparer ? En cultivant l’empathie, la créativité, la coopération, la prise d’initiative ou encore la confiance en soi et l’esprit critique chez les élèves, en parallèle des savoirs fondamentaux, les enseignants de ces écoles font un rêve fou : celui de former une future génération de citoyens épanouis et responsables qui auront à cœur de transformer positivement la société qui les entoure.

 

Chaque projection est suivie d’une discussion

 

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

Ce festival met l’envie d’avancer et la motivation de faire au centre du débat de l’entreprise humaine. Il participe à toutes les émancipations et tous les possibles pour donner à chacun la possibilité de s’approprier un devenir.
C’est aussi un festival passion, qui souhaite associer le public le plus large, mais aussi un terrain d’expérimentation, pour « rêver son futur » et se motiver à travers 38 films des moments forts, dans différents domaines de vie : 34 moyens ou longs métrages composent la  Sélection Officielle 2018, auxquels sont associés 4 courts métrages : 12 documentaires (des documentaires désormais aussi forts que des fictions), 12 fictions, 4 films d’animation, et 5 films du XXème siècle sont en compétition.

Tous les films de cette première édition sont en accès gratuit, libre à chacun de soutenir par des dons.

Le festival va sur de nombreux sites, qui ne sont pas toujours adaptés à la projection, et les films sont parfois diffusés sur des écrans TV très larges, mais de très bonne qualité. En proposant de  « rompre les barrières » le festival propose de s’extirper des contraintes et de favoriser le terrain de l’imaginaire. Ce terrain est une base plus inconsciente pour chaque projet. Partant du rêve et de l’utopie, la projet se cristalise. Le festival cherche aussi à « fabriquer de l’espoir » dans des thèmes essentiels comme l’emploi des jeunes, les problèmes d’insertion ou d’immigration, etc…

C’est ainsi que son programmées  des séances dans des lieux comme les salles des centres de l’Alefpa, des Papillons Blancs ou du Secours Populaire, qui sont des partenaires actifs de cette démarche, comme dans des villages, ou la diffusion culturelle est moins forte qu’en tissu urbain.

Un grand prix sera attribué dans chaque catégorie de film de la Sélection Officielle.  Le jury se tient le 1er octobre : soyez attentifs :  à compter du 2 octobre, sur le site internet et dans la presse, comme sur tous nos medias partenaires, vous pourrez découvrir les films primés cette année, qui seront rediffusés dans différents lieux sur les derniers jours du festival  (rubrique « prix » sur le site internet).
Chacun peut aussi voter sur le site www.optimistfilm-festival.com pour désigner le prix du public, et trouver aussi sur ce site internet tous les sènements associés (les conférences et le nom des intervenants seront publiés sur le site à compter du 12 septembre 2018). Chaque présentation de film est généralement suivie d’un échange entre le public et un intervenant qui peut être un artiste, un écrivain, un entrepreneur, un enseignant, un élu, un intervenant social ou tout simplement un animateur du festival.

Le festival est programmé aussi dans des « lieux initiatiques » dédiés à l’expression artistique ou à la formation des jeunes : le Fort du Vert Galant à Wambrechies, la salle Wauquier à Saint André, l’Abbaye de Belval dans le Pas-de-Calais, des collèges, des lycées mais aussi dans des lieux fondamentaux du cinéma comme « L’Univers » .

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

19h00 Sélection 2018 – catégorie documentaire
Tout à reconstruire
Marine Place | docu | France | 2014 | 52 min
Ahmadullah, Nehmat, Jamchid, Ali Madad et Ebrahim ont aujourd’hui entre 17 et 23 ans. Ils étaient de jeunes adolescents quand ils ont quitté leur pays, l’Afghanistan. Après un dangereux périple de plusieurs mois à travers le Moyen-Orient et l’Europe, ils ont décidé de poser leurs bagages en France, dans la région lilloise, où ils ont été accueillis et scolarisés.

 

21h00 Sélection 2018 – catégorie documentaire
L’Homme qui répare les Femmes
Thierry Michel & Colette Braeckman | docu | Belgique, Congo, Etats-Unis | 2016 | 112 min
Prix Sakharov 2014, le Docteur Mukwege est internationalement connu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République Démocratique du Congo, un pays parmi les plus pauvres de la planète, mais au sous-sol extrêmement riche. Sa lutte incessante pour mettre fin à ces atrocités et dénoncer l’impunité dont jouissent les coupables, dérange. Fin 2012, le Docteur est l’objet d’une nouvelle tentative d’assassinat, à laquelle il échappe miraculeusement. Menacé de mort, ce médecin au destin exceptionnel vit dorénavant cloîtré dans son hôpital de Bukavu, sous la protection des Casques bleus. Mais il n’est plus seul à lutter. A ses côtés, ces femmes auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité, devenues grâce à lui de véritables activistes de la paix, assoiffées de justice.

 

Chaque projection est suivie d’une discussion

 

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

Ce festival met l’envie d’avancer et la motivation de faire au centre du débat de l’entreprise humaine. Il participe à toutes les émancipations et tous les possibles pour donner à chacun la possibilité de s’approprier un devenir.
C’est aussi un festival passion, qui souhaite associer le public le plus large, mais aussi un terrain d’expérimentation, pour « rêver son futur » et se motiver à travers 38 films des moments forts, dans différents domaines de vie : 34 moyens ou longs métrages composent la  Sélection Officielle 2018, auxquels sont associés 4 courts métrages : 12 documentaires (des documentaires désormais aussi forts que des fictions), 12 fictions, 4 films d’animation, et 5 films du XXème siècle sont en compétition.

Tous les films de cette première édition sont en accès gratuit, libre à chacun de soutenir par des dons.

Le festival va sur de nombreux sites, qui ne sont pas toujours adaptés à la projection, et les films sont parfois diffusés sur des écrans TV très larges, mais de très bonne qualité. En proposant de  « rompre les barrières » le festival propose de s’extirper des contraintes et de favoriser le terrain de l’imaginaire. Ce terrain est une base plus inconsciente pour chaque projet. Partant du rêve et de l’utopie, la projet se cristalise. Le festival cherche aussi à « fabriquer de l’espoir » dans des thèmes essentiels comme l’emploi des jeunes, les problèmes d’insertion ou d’immigration, etc…

C’est ainsi que son programmées  des séances dans des lieux comme les salles des centres de l’Alefpa, des Papillons Blancs ou du Secours Populaire, qui sont des partenaires actifs de cette démarche, comme dans des villages, ou la diffusion culturelle est moins forte qu’en tissu urbain.

Un grand prix sera attribué dans chaque catégorie de film de la Sélection Officielle.  Le jury se tient le 1er octobre : soyez attentifs :  à compter du 2 octobre, sur le site internet et dans la presse, comme sur tous nos medias partenaires, vous pourrez découvrir les films primés cette année, qui seront rediffusés dans différents lieux sur les derniers jours du festival  (rubrique « prix » sur le site internet).
Chacun peut aussi voter sur le site www.optimistfilm-festival.com pour désigner le prix du public, et trouver aussi sur ce site internet tous les sènements associés (les conférences et le nom des intervenants seront publiés sur le site à compter du 12 septembre 2018). Chaque présentation de film est généralement suivie d’un échange entre le public et un intervenant qui peut être un artiste, un écrivain, un entrepreneur, un enseignant, un élu, un intervenant social ou tout simplement un animateur du festival.

Le festival est programmé aussi dans des « lieux initiatiques » dédiés à l’expression artistique ou à la formation des jeunes : le Fort du Vert Galant à Wambrechies, la salle Wauquier à Saint André, l’Abbaye de Belval dans le Pas-de-Calais, des collèges, des lycées mais aussi dans des lieux fondamentaux du cinéma comme « L’Univers » .

PECHAKUCHA NIGHT à l’Univers

PechaKucha ou ペチャクチャ, est un mot japonnais qui signifie « bavardage».
Le concept : offrir une tribune d’expression aux créatifs qui s’essaient à l’art concis de la présentation : 20 IMAGES X 20 SECONDES, soit 6’40 min à saisir par l’orateur pour capturer l’essentiel de son sujet et captiver son public !

Ce concept de soirée fut initié en février 2003 à Tokyo au sein de l’agence Klein Dytham architecture (KDa). À la base, les soirées Pechakucha avaient l’idée novatrice d’offrir à des designers une tribune pour leur permettre de présenter une sélection de projets sur un format court et d’échanger avec le public et d’autres créateurs. Dans cette contrainte formelle, chaque designer était invité à partager sa vision et à expliquer son processus de création. La démarche permettant de promouvoir les bénéfices du design, de l’innovation et de l’art dans un esprit généreux mais non commercial.
Forte de son succès cette tribune a alors cessé d’accueillir uniquement des designers et a ouvert ses portes à tous les créatifs, artistes, concepteurs, innovateurs et rêveurs en tous genre. Cependant ceux-ci ayant toujours beaucoup de choses à dire (souvent trop), il a fallu poser un cadre à ces présentations. L’événement repose donc sur un format de présentation qui est basé sur une idée simple: 20 images x 20 secondes par participant. Bref un véritable art de la présentation claire et concise.

PechaKucha Night est un événement culturel ouvert à tout créatif passionné désirant partager, échanger et faire découvrir ce qui lui tient à cœur. Lors de ces rencontres informelles, toutes sortes de créatifs peuvent se réunir et partager avec plaisir leurs idées, leurs œuvres, pensées, projets, travaux, leurs passions et même leurs photos de vacances, à peu près tout, vraiment tant que la démarche est créative et que le format : 20 images x 20 secondes (6 minutes et 40 secondes) est respecté par chacun! Le but de ces événements est de faciliter la rencontre des créatifs entre eux mais aussi avec le public qui sera inspiré et fera peut être partie des intervenants par la suite ! Les PKN offre un moment de partage autour d’un verre, mais aussi la liberté d’exprimer sa créativité auprès d’un public curieux et hétéroclite. PKN est devenu un phénomène important se produisant dans plus de 700 villes à travers le monde. Lille se doit d’être représentée de part sa richesse culturelle et créative !

Malgré l’apparence formelle de ce type de soirée, les PechaKucha fondent leurs valeurs sur le partage de connaissances dans une ambiance chaleureuse et conviviale, lors d’évènements ouverts aux grand public. Alors n’hésitez plus, Lancez-vous et rejoignez nous…

► Bar
► + d’infos :  pknlille@gmail.com // 
facebook de PechaKucha Lille
► Accueil dès 19h00

CAP au Nord ! #26

Le CAP, Collectif des Associations de Production de la région Hauts-de-France est fière de vous présenter sa vingt-sixième soirée dédiée à la création régionale ! Le collectif vous a concocté un programme qui sillonne les traces de nos amours, nos corps et de nos rêves… De quoi commencer la rentrée en douceur.

En présence des réalisateurs

Mitch
Florimond Debove | fiction | France | 2017 | 13 min
Et s’il suffisait de reconstruire le décor d’un rêve pour qu’il devienne réalité ? Un troquet, une armure en cuir rouge, un bellâtre grisonnant… Corinne préfère ne rien laisser au hasard pour retrouver le jules de ses songes.
Produit par Vraie Romance et Atome Théâtre

Grâce à mon corps
Thomas Bousquet | docu | France | 2018 | 25 min
Perdu dans la passion amoureuse, ma bouche se met à enfler.
Ce n’est pas la première fois que mon corps me parle, alors je le filme.
Cette histoire d’amour résonne avec celles vécues par certains de mes amis ou de mes proches.
Le temps d’un plan-séquence, chacun(e) se raconte à travers une partie de son corps.

Produit par Temps d’Images avec le soutien de Pictanovo.

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs

► Accueil dès 19h30
► Bar
► + d’infos : site du collectif Le Cap / Evénement Facebook de la soirée

Back to School again !

C’est désormais devenu une tradition chez Canasucre Productions… La rentrée pour nous rime avec le début d’une nouvelle saison de ciné-soirées ! Pour cette première de l’année, les étudiants sont mis à l’honneur : issus d’écoles de cinéma ou amateurs, tous ont pour points communs le talent !

Cette soirée, c’est ainsi l’occasion de découvrir les nouveaux visages du cinéma de demain, qu’ils nous fassent rire, nous fassent pleurer, nous fascinent…

Nous vous attendons nombreux et à bientôt !

► Accueil dès 19h15
► + d’infos : site de l’association

CINÉ POUSS’ POUSS’ : Crash Test Aglaé

Le principe ?
Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La pépite de la rentrée !
Crash Test Aglaé de Eric Gravel, avec India Hair, Julie Depardieu, Yolande Moreau… (comédie dramatique, 2017, 1h25)
L’histoire d’une jeune ouvrière psychorigide dont le seul repère dans la vie est son travail. Lorsqu’elle apprend que son usine fait l’objet d’une délocalisation sauvage, elle accepte, au grand étonnement de l’entreprise, de poursuivre son boulot en Inde. Accompagnée de deux collègues, elle va entreprendre un absurde périple en voiture jusqu’au bout du monde qui se transformera en une improbable quête personnelle.

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa obligatoire au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

15h30 Sélection 2018 – catégorie documentaire
Coby
Christian Sonderegger | docu | France | 2018 | 77 min
Dans un village au cœur du Middle-West américain, Suzanna, 23 ans, change de sexe. Elle devient un garçon : Coby. Cette transformation bouleverse la vie de tous ceux qui l’aiment. Une métamorphose s’opère alors sous le regard lumineux et inattendu du réalisateur.

 

17h30 Sélection 2018 – catégorie XXème siècle
Birdy
Alan Parker | fiction | Etats-Unis | 1985 | 120 min
Ils étaient deux copains, deux adolescents bien différents qu’une solide amitié soudait. Tous deux sont revenus du Vietnam, à jamais marqués. Al y a perdu son visage, quant à Birdy, un long séjour à l’hôpital ne parvient pas à l’arracher du mutisme. Prostré, isolé de ses semblables, son regard reste fixé sur le ciel lointain où se perd son impossible rêve : s’envoler, libre, tel un oiseau. Al, son ami de toujours, entre dans son jeu et l’aide à s’évader.

 

20h30 Sélection 2018 – catégorie XXème siècle
Chat noir chat blanc
Emir Kusturica | fiction | Allemagne, France, Yougoslavie| 6 octobre 1999 | 127 min
Matko le gitan, qui vit au bord du Danube de petits trafics avec les Russes, a besoin d’argent pour réaliser un coup important. Il demande à Grga Pitic, parrain de la communauté gitane et vieil ami de la famille, de le financer. Grga accepte, mais Matko n’est pas à la hauteur et se fait doubler par le dangereux Dadan. Pour solder sa dette, Dadan lui propose de marier son fils Zare à Ladybird, sa minuscule soeur cadette. Mais Zane en aime une autre, la blonde Ida. Le mariage a lieu. La mariée profite d’un moment d’inattention et s’enfuit.

Chaque projection est suivie d’une discussion

 

Festival du Film Optimistes Attitudes – L’aventure Humaine

Ce festival met l’envie d’avancer et la motivation de faire au centre du débat de l’entreprise humaine. Il participe à toutes les émancipations et tous les possibles pour donner à chacun la possibilité de s’approprier un devenir.
C’est aussi un festival passion, qui souhaite associer le public le plus large, mais aussi un terrain d’expérimentation, pour « rêver son futur » et se motiver à travers 38 films des moments forts, dans différents domaines de vie : 34 moyens ou longs métrages composent la  Sélection Officielle 2018, auxquels sont associés 4 courts métrages : 12 documentaires (des documentaires désormais aussi forts que des fictions), 12 fictions, 4 films d’animation, et 5 films du XXème siècle sont en compétition.

Tous les films de cette première édition sont en accès gratuit, libre à chacun de soutenir par des dons.

Le festival va sur de nombreux sites, qui ne sont pas toujours adaptés à la projection, et les films sont parfois diffusés sur des écrans TV très larges, mais de très bonne qualité. En proposant de  « rompre les barrières » le festival propose de s’extirper des contraintes et de favoriser le terrain de l’imaginaire. Ce terrain est une base plus inconsciente pour chaque projet. Partant du rêve et de l’utopie, la projet se cristalise. Le festival cherche aussi à « fabriquer de l’espoir » dans des thèmes essentiels comme l’emploi des jeunes, les problèmes d’insertion ou d’immigration, etc…

C’est ainsi que son programmées  des séances dans des lieux comme les salles des centres de l’Alefpa, des Papillons Blancs ou du Secours Populaire, qui sont des partenaires actifs de cette démarche, comme dans des villages, ou la diffusion culturelle est moins forte qu’en tissu urbain.

Un grand prix sera attribué dans chaque catégorie de film de la Sélection Officielle.  Le jury se tient le 1er octobre : soyez attentifs :  à compter du 2 octobre, sur le site internet et dans la presse, comme sur tous nos medias partenaires, vous pourrez découvrir les films primés cette année, qui seront rediffusés dans différents lieux sur les derniers jours du festival  (rubrique « prix » sur le site internet).
Chacun peut aussi voter sur le site www.optimistfilm-festival.com pour désigner le prix du public, et trouver aussi sur ce site internet tous les sènements associés (les conférences et le nom des intervenants seront publiés sur le site à compter du 12 septembre 2018). Chaque présentation de film est généralement suivie d’un échange entre le public et un intervenant qui peut être un artiste, un écrivain, un entrepreneur, un enseignant, un élu, un intervenant social ou tout simplement un animateur du festival.

Le festival est programmé aussi dans des « lieux initiatiques » dédiés à l’expression artistique ou à la formation des jeunes : le Fort du Vert Galant à Wambrechies, la salle Wauquier à Saint André, l’Abbaye de Belval dans le Pas-de-Calais, des collèges, des lycées mais aussi dans des lieux fondamentaux du cinéma comme « L’Univers » .

Couscous, les graines de la dignité

Habib Ayeb | docu | Tunisie | 60 min

Le couscous constitue la base alimentaire de l’ensemble des populations du Maghreb. En se concentrant sur les conditions politiques, sociales, économiques et écologiques de fabrication et de préparation du couscous, « Couscous : les Graines de la Dignité » essaie de montrer que la question alimentaire est au cœur des problématiques liées à la dignité humaine : sans la souveraineté alimentaire, la dignité, qui est une demande de la Révolution de 2011, n’est qu’un abus de langage.

► Petite restauration
► Accueil dès 19h30

Enfance & école : éduquer pour émanciper ?

Les écoles comme les universités sont parfois pensées comme des institutions au cœur de diverses formes de dominations (adulte / enfants ; explicateurs / ignorant-e-s ; bourgeoisie / milieux populaires).
A l’opposé, ou en réaction, diverses alternatives scolaires et pédagogiques mettent – ou pensent pouvoir mettre ? – au cœur de leur projet l’émancipation des « élèves » indépendamment de leur âge ou encore leur situation sociale. C’est cette tension entre une fonction de contrôle et de domination et une possible fonction émancipatrice que nous souhaitons mettre en débat à travers ces trois projections.

La projection du samedi portera sur l’expérience de l’université de Vincennes dans la foulée de mai 68 (aujourd’hui Paris 8). La discussion sera animée par des étudiant-e-s en lutte.

Le ghetto expérimental
Jean-Michel Carré et Adams Schmedes | docu | France | 1979 | 100 min
Un film sur l’université de Vincennes Paris VIII, créée dans la foulée de mai 68. N’importe qui pouvait y venir suivre les cours, sans bac, ni diplôme. Le réalisateur y donne la parole à des étudiant-e-s, des professeur-e-s. Il est notamment question de pédagogie, de savoir, dans une perspective politique. L’orientation militante assumée du documentaire conduit parfois à quelques lourdeurs « didactiques » mais qui sont largement compensées par la variété des thèmes abordées (budget, média, lutte des femmes, luttes ouvrières…). Et surtout par le foisonnement et la fraicheur qui se dégagent de l’université.

► Accueil dès 15h00

 

Enfance & école : éduquer pour émanciper ?

Les écoles comme les universités sont parfois pensées comme des institutions au cœur de diverses formes de dominations (adulte / enfants ; explicateurs / ignorant-e-s ; bourgeoisie / milieux populaires).
A l’opposé, ou en réaction, diverses alternatives scolaires et pédagogiques mettent – ou pensent pouvoir mettre ? – au cœur de leur projet l’émancipation des « élèves » indépendamment de leur âge ou encore leur situation sociale. C’est cette tension entre une fonction de contrôle et de domination et une possible fonction émancipatrice que nous souhaitons mettre en débat à travers ces trois projections.

Deux films courts et très contrastés le vendredi : une première fiction assez ancienne nous permettant de ressentir diverses oppressions subies au quotidien par un enfant, suivie d’un documentaire plus récent autour d’une expérience scolaire libertaire à Berlin.

Soirée introduite par une courte intervention d’Elsa Roland (ULB, Bruxelles) visant à situer l’école dans une perspective historique

L’enfant prisonnier
Jean-Michel Carré | fiction | France | 1976 | 22 min
Le film propose une plongée dans la vie quotidienne d’un enfant d’une dizaine d’année : la famille, la rue, l’école. C’est l’occasion de ressentir diverses formes d’oppressions que subissent les enfants et les élèves dans l’ordinaire d’une journée et de réfléchir à leurs effets. Des violences tellement banales qu’on en arrive parfois à ne plus vraiment les voir.

Suivi d’une 2e projection sur la même thématique

L’arbre et le requin
Raphaele Layani | documentaire | France | 2015 | 49 min
La Freie Schule de Berlin est une école primaire installée dans les anciens locaux de l’UFA Fabrik, haut lieu historique des mouvements contestataires berlinois. Ici, pas de classe d’âge, ni programme ou emploi du temps imposés. Mais des élèves qui prennent les décisions qui les concernent, organisent elles-mêmes et eux-mêmes leurs apprentissages et la nature des interactions avec les enseignant-e-s. Le film en suit quelques un-e-s.

Suivi d’une discussion en présence de la réalisatrice

► Accueil dès 19h30

 

Combat Pour Notre Fleuve

Chaitali | docu | Singapour | 2007 | 52 min

INDE
Sur un côté de la rivière, le gouvernement veut construire un barrage pour produire de l’hydro-électricité pour toute la région. De l’autre, un groupe de femmes refuse, et dit que cela va détruire l’écosystème et les vies de milliers de gens. Ce documentaire raconte la bataille de la rivière Narmada. Pendant vingt ans, ces femmes se sont battues contre les forces armées de l’Etat et l’industrie de la construction. Elles sont disciplinées et uniques dans leur détermination. Qui sont ces protectrices de la rivière ? Regardez l’histoire des femmes de la Vallée de la Narmada et ressentez leur passion pour protéger l’environnement et la rivière qu’elles aiment.

Suivi d’un débat animé par le groupe de Lille d’Amnesty International avec des invité.e.s

► Bar
► Accueil dès 19h00

 

Corbier, des traces dans la mémoire des masses

Félix Létot | docu | France | 2017 | 102 min
Ce 1er juillet 2018 François Corbier nous quittait. Cette soirée lui est consacrée à travers ce documentaire qui lui a rendu hommage de son vivant. En dressant le portrait d’un artiste atypique, d’un personnage étonnant, le film pose un regard nouveau et inédit, loin du seul reflet cathodique habituel.

Suivi d’une rencontre avec le réalisateur

► Réservation souhaitée à lasso@xilef.fr
► Bar, petite restauration
► Accueil dès 19h30

Ma Cité, Mon Village

Isabelle Cadière | docu | France | 2017 | 52 min
Ma cité à moi n’est pas une haute tour construite dans les années 70, elle est horizontale et date de 1890. Les patrons y logeaient leurs ouvriers avant que toutes les usines du quartier ne ferment. Composée de petites maisons identiques alignées les unes à côté des autres, elle accueille aujourd’hui à la fois d’anciens ouvriers maintenant au chômage ou en retraite, et une population plus jeune, un peu… « bobo », mais fauchée. On y retrouve toutes les générations, toutes les origines sociales et culturelles, toutes les compositions familiales… Nous apprenons à vivre ensemble, au quotidien…

Suivi d’une discussion

► Bar
► Accueil dès 19h30

JEUNE PUBLIC (+7) : Ciné-Philo / JOURNÉES DU PATRIMOINE

 P’tit Ciné Citoyen ( 7-12 ans) 

Ciné-Philo / Journées Européennes du Patrimoine 2018

Programme de courts métrages | 40 min

Découverte et interaction sont au menu ; plusieurs courts-métrages sont réunis autour d’une même idée fixe : le partage du pouvoir !

L’association Philambule proposera ensuite un atelier de philosophie à destination des enfants de plus de 7 ans.
A partir des émotions, des rêves, des expériences vécues de chacun et des réflexions par rapport à une notion, les intervenant-e-s invitent les enfants à débattre ensemble afin d’apprendre à distinguer, à donner du sens à ce qu’ils ressentent et au monde qui les entoure.

En partenariat avec l’Association Philambule
Places limitées / Réservation conseillées : cinema@lunivers.org – 03 20 52 73 48

JEUNE PUBLIC (+3) : Ciné en bobines / JOURNÉES DU PATRIMOINE

 Tout Petit Ciné ( 3-5 ans) 

Ciné en bobines / Journées Européennes du Patrimoine 2018

Programme de courts métrages | 20 min

Courts métrages autour du cinéma et de la pellicule en particulier ! Grincements d’un projecteur 16mm installé en salle de projection, petit théâtre des images en celluloïd, histoires de rythmes et de couleurs qui dansent à l’écran, à la découverte d’un cinéma étonnant et un peu différent…

Suivi d’activités à vivre en famille en partenariat avec les bénévoles du Labo CCP de l’Univers
Places limitées / Réservation conseillées : cinema@lunivers.org – 03 20 52 73 48

 

 

 

Journées du patrimoine / Lancement de saison 2018-2019

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, le cinéma associatif l’Univers situé à Lille-Moulins ouvre grand ses portes au public et propose une journée placée sous le signe de l’Art du Partage. Ce thème, l’Univers a décidé de l’aborder sous l’angle politique et philosophique, celui du «penser, créer, décider ensemble». La dimension collective est dans l’ADN de l’Univers et le partage du pouvoir y est un exercice de tous les jours, que nous tentons de faire artistique.
Ces portes ouvertes 2018 ont d’autant plus de sens que la Ville de Lille a rénové et rendu accessible une grande partie du bâtiment afin d’adapter les locaux aux évolutions de ce projet culturel et citoyen unique en son genre.

10h à 18h en continu (hors séances cinéma pour la cabine de projection et la salle de cinéma)
Visite du cinéma

Découverte de l’envers du décor d’une salle de cinéma atypique : cabine de projection, salles d’ateliers Jeune Public, Labo de création d’images, caméras, pellicules et autres bobines !
Le bar du cinéma est ouvert en continu et une petite restauration faite maison proposée le midi.

11h00   Ciné-atelier Jeune Public (+3 ans) 
P’tit ciné en bobines
Programme de courts métrages  | 20 min
Courts métrages autour du cinéma et de la pellicule en particulier ! Grincements d’un projecteur 16mm installé en salle de projection, petit théâtre des images en celluloïd, histoires de rythmes et de couleurs qui dansent à l’écran, à la découverte d’un cinéma étonnant et un peu différent.
Projection suivie d’un atelier ludique et en famille autour de la création d’images fixes et animées.

En partenariat avec les bénévoles du Labo de l’Univers
Places limitées / Réservation conseillées : cinema@lunivers.org – 03 20 52 73 48

 

14h00   Ciné-atelier Jeune Public (+7 ans) 
Ciné-Philo
Programme de courts métrages  | 40 min
Séance Jeune public à partager en famille ! Découverte et interaction sont au menu ; plusieurs courts-métrages sont réunis autour d’une même idée fixe : le partage du pouvoir ! L’association Philambule proposera ensuite un atelier de philosophie à destination des enfants de plus de 7 ans.
A partir des émotions, des rêves, des expériences vécues de chacun et des réflexions par rapport à une notion, les intervenant-e-s invitent les enfants à débattre ensemble afin d’apprendre à distinguer, à donner du sens à ce qu’ils ressentent et au monde qui les entoure.

Places limitées / Réservation conseillées : cinema@lunivers.org – 03 20 52 73 48

 

18h00  Lancement de saison 2018-2019 et Vernissage d’Exposition La Maison de L’Union de Lille 
La présentation des temps forts de l’année à venir sera suivie du vernissage de l’exposition La Maison de l’Union de Lille par le groupe Mémoire Moulins-Lille, puis d’un moment convivial autour d’un verre.

Expo
A l’aube du XXe siècle, l’Union de Lille, temple lillois du socialisme, se dresse rue d’Arras, face à la place Vanhoenacker. C’est l’une des plus importantes coopératives socialistes ouvrières de la région. Son cinéma de quartier laisse encore dans les mémoires de vifs souvenirs. L’Union de Lille disparaît à la fin du XXe siècle pour céder la place à une surface commerciale qui en a conservé la façade.

 

19h00  Séance de cinéma 
L’Usine de rien
Pedro Pinho | Portugal | 2017 | 180 min | vostfr
Une nuit, des travailleurs surprennent la direction en train de vider leur usine de ses machines. Ils comprennent qu’ils vont bientôt être licenciés. Pour empêcher la délocalisation de la production, ils décident d’occuper les lieux. À leur grande surprise, la direction se volatilise laissant au collectif toute la place pour imaginer de nouvelles façons de travailler dans un système où la crise est devenue le modèle de gouvernement dominant.

 

Les aventures de Juan Quinquin

Julio García Espinosa | fiction | Cuba | 1967 | 110 min
Les aventures de Juan Quinquin ou le combat d’un paysan pour sa survie dans la Cuba prérévolutionnaire. Ses expériences frustrées lui font comprendre que sa seule issue est d’intégrer la lutte armée.

Suivi d’un débat animé par Sébastien Pruvost, chercheur en cinéma cubain

Précédé à 19h15 d’une initiation à la salsa cubaine avec Pedro González

Le film est une comédie et un hommage au cinéma burlesque. Juan Quinquin est un héros (ou anti-héros?) picaresque et populaire qui, s’insurgeant contre toute forme d’injustice, multiplie les aventures. Il affronte avec audace et ingéniosité un environnement hostile. Pour subsister, il exerce plusieurs métiers : enfant de choeur, toreador, clown, démonstrateur de foire.
Il rencontre l’amour à travers Teresa, une jolie jeune femme pour laquelle il risque sa vie. Pourchassé par les autorités, il rejoint avec son complice Jachero la guérilla anti-Batista. Pittoresque comédie aux allures épiques et quichottesques, « Les aventures de Juan Quinquin » est sans nul doute l’une des plus grandes réussites de l’âge d’or du cinéma cubain. Il réussit à instaurer un vrai récit populaire et une complicité avec le spectateur pour un cinéma fondamentalement populaire, au-delà de toute connotation politique.

Selon Jacques Lourcelles, Les Aventures de Juan Quin Quin serait « une sorte de western picaresque, comique et sanglant, fantaisiste et bien entendu engagé .» Cette fiction est le troisième long-métrage de Julio García Espinosa, formé dans les studios de Cinecittá au début des années 50. Espinosa est surtout l’un des pères de L’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographique fondé en mars 1959 (qu’il dirige entre 1983 et 1990) et donc du cinéma révolutionnaire. Le film fut le premier véritable grand succès du cinéma révolutionnaire avec près de 3,5 millions d’entrées, un record qui dura jusqu’à « La Bella del Alhambra » (1989).

► Accueil dès 18h30

CAP au Nord ! #25

Pour finir l’année sur une note réjouissante, Le CAP vous invite à décourvrir des projets musicaux produit en région. Clips, expérimentations, fictions, un programme qui vous donnera envie de poursuivre la soirée sur le dance floor !

Kill The King – Lena Deluxe
Jonathan Rio | clip | 2015 | 03 min 21 | Produit par ReVo Asso

Projet d’Alternatives pour de Nouvelles Gouvernances
Eric Deschamps | fiction | 2017 | 05 min 10 | Produit par Dick Laurent

Un petit mot de travers – Rodrigue
Alexandre Dinaut | clip | 2014 | 03 min 48 | Produit par Fragments des Arts

Kakna – Lolomis
Max René | clip | 2017 | 03 min 27 | produit par Alphafilms

Mudita – The Black Mantis Project
Benoit Hénon | clip | 2018 | 04 min 50 | Produit par Digital Vandal

Boogie Man – Drive with a dead girl
Honorine Poisson et Manuel Priego | clip | 2017 | 05 min 40 | Produit par L’Epicerie de Minuit Dog

Chevaline
Chevaline et Michel Jocaille | clip | 2015 | 04 min 21 | Produit par Las Vegas Curators

Nasty Boy – Renoizer
Clément Lesaffre | clip / live | 2018 | 04 min 07 | Produit par Attic Addict et L’Aéronef

Les Fausses Cicatrices
Benoît Duvette | expérimental | 2018 | 03 min 50 | Produit par le Collectif des Routes

Les miroirs à l’envers – Tony Melvil
Pierre Martin | clip / expérimental | 2018 | 06 min 30 | Produit par Compagnie Illimitée

I’m a Stranger Here Myself – Lizzy Strata
Kiki Bronx | clip | 2016 | 3 min 36 | Produit par Kiki Bronx

Ink – Lena Deluxe
Camille Ropert | clip | 2016 | 3 min 54 | Produit par Harmony Records avec le soutien de Dick Laurent

Ludy – Djak
Mike Zonnenberg | clip | 2013 | 3 min 18 | Produit par Caméra en Nord

Alone – Verlatour
Jallal Lamhouti | clip / live | 2017 | 03 min 42 | Produit par Attic Addict et L’Aéronef

► Accueil dès 19h30
► Buvette
► + d’infos : site du collectif Le Cap

Les Causeries du lundi

Du cinéma à la littérature, l’étranger rôde et convoque avec lui l’étrangeté, inquiétante, ainsi que Freud l’avait épinglée. Cette année, l’équipe des Causeries s’agrandit et s’étoffe, faisant place à de nouvelles voix, afin de mettre au travail ces figures de l’étranger.

Les Causeries du lundi reçoivent Amandine Dhée, pour une conversation autour de la figure de l’étranger dans son œuvre, et tout particulièrement dans son livre La Femme brouillon (lauréat du Prix Hors Concours 2017). La conversation sera nourrie de lectures par l’auteure.

► Accueil dès 19h30

Afrique Capital – Lille coloniale

Afrique Capital – Lille coloniale
Collectif | docu | France | 2018 | 40 min

Avant-premiere en présence du collectif réalisateur

Lille, août 2017. Depuis plusieurs mois, près d’une centaine de personnes pour la plupart exilées, dont de nombreux mineurs venus d’Afrique, vivent sous tentes près de l’ancienne gare de St Sauveur, exposées à la pluie, aux pressions policières et à une expulsion imminente. Dans le même temps et sur le même site, la très insitutionnelle association Lille 3000 organise une expo intitulée Afrique Capitales. Celle-ci se présente comme un voyage à travers l’art contemporain de ce continent : Vers le cap de Bonne Espérance…

Interpellés par l’ironie de cette proximité (l’expo contient notamment un Hôtel Africa), quelques ami-es, exilé-es ou non, décident de visiter les lieux micros et caméras en main. L’occasion de questionner le rôle de la culture officielle et de donner à voir et entendre la situation des exilé-es à Lille.

Suivi d’une discussion

► Buvette Auberge espagnole
► Accueil dès 18h00 + d’infos : site de l’association

The Area

David Schalliol, Brian Ashby | docu | USA | 2018 | 93 min

En présence de David Schalliol, réalisateur et co-producteur du film

« The Area » se présente comme une odyssée de plus de cinq ans à travers les quartiers sud de Chicago, où plus de 400 familles afro-américaines sont contraintes de déménager en raison de l’installation d’un géant du frêt.
Le réalisateur a suivi le combat de Déborah Payne, propriétaire qui s’est engagée dans la défense de son quartier, jurant d’être « la dernière maison à rester debout » mais aussi un groupe d’adolescents, les Row Row Boys, qui tentent d’échapper aux gangs pour se frayer un chemin vers une nouvelle vie.

L’exposition « Resilient Images » issue de la résidence de David Schalliol sur le territoire des Hauts-de-France a été présentée au CRP/ du 23 septembre au 19 novembre 2017.

► + d’infos : www.crp.photo / site internet de David Schalliol / site internet du film The Area

Progreso7. Oro, armas y resistencia.

Maura Benegiamo et Florent Michaux | Italie, Guatemala | 2013 | 40 min | espagnol sous-titré français

En présence des réalisateurs

À une dizaine de kilomètres de Ciudad de Guatemala, les habitants de la communauté la Puya ont établi un camp de base face à l’entrée du projet minier nommé Progreso7 Derivada. Jour et nuit depuis six mois les occupants s’y relaient pour en assurer la garde. Le film raconte la violence qui accompagne l’implantation de projets d’extraction minière au Guatemala et retrace la naissance d’un mouvement de résistance.

► Accueil dès 19h45
► Pot de l’amitié
► + d’infos : Page Facebook de l’association 3 FILM 14 / site de l’association CORENS

Atelier de Conversation

Bernhard Braunstein | docu | France, Autriche | 2018 | 72 min
Dans la Bibliothèque Publique d‘Information, au Centre Pompidou de Paris, des personnes venant des quatre coins du monde se rencontrent, chaque semaine, dans l‘Atelier de Conversation pour parler français. Les réfugiés de guerre côtoient les hommes d‘affaire, les étudiants croisent les victimes de persécutions politiques.
Malgré leurs différences, ils partagent des objectifs communs : apprendre la langue et trouver des ami(e)s pour pouvoir (sur)vivre à l‘étranger. C‘est dans ce lieu rempli d‘espoir où les frontières sociales et culturelles s‘effacent que des individus, dont les routes ne se seraient jamais croisées, se rencontrent d‘égal à égal. Ils sont étrangers, à tous les sens du terme. Ils ne se connaissent pas, ils sont loin de chez eux, de leurs racines, de leurs familles.

Il sont afghans ou kurdes, chinois, italiens, américains ou anglais. Chaque semaine, ils se retrouvent pour s’exercer à la conversation en français, au sein d’un atelier gratuit proposé par la Bibliothèque publique d’information, au Centre Pompidou, à Paris. Chaque semaine, notre langue leur fait un territoire commun, dans lequel ils avancent, plus ou moins hésitants, les uns vers les autres. Etudiant, réfugié, employé, expatrié, jeune mariée ou retraité, ils parlent de tout, de rien.
Leurs mondes se frottent et les rencontres les plus improbables, sont, tout à coup, permises. Ce passionnant documentaire trace, en toute sobriété, une carte humaine de la planète, un portrait de groupe à la fois universel et particulier, toujours sensible et incarné. Quelques thèmes — l’amour, la condition féminine, l’internationale des préjugés ou la crise économique — reviennent, entrecoupés de plans silencieux, de plus en plus larges, du lieu d’accueil.
Comme un écho à ces rencontres, qui prennent peu à peu de l’ampleur, une densité touchante et juste, dans ce qu’elles révèlent de chacun — solitude, exil, nostalgie, humour et espoirs — comme dans ce qu’elles laissent pudiquement hors champ.
Un beau voyage immobile. (Critique faite par Cécile Mury)

► Accueil dès 15h00
► + d’infos : événement facebook / Site de l’association

Où je vais ?

Tristan Duval | docu | France | 2018 | 105 min

Première en présence du réalisateur

« Je ne sais pas où je vais, mais doucement j’ai besoin d’avancer. » Cette phrase résonnait dans ma tête quand l’année 2016 a commencé. Elle était toujours là quand l’année s’est terminée.
Entre les deux, des rencontres, des départs, des discussions, des errements, des luttes, des découvertes, de la joie, de la tristesse, de la colère, des retours, des questionnements, de l’amour. Entre les deux, il y a eu de la vie, beaucoup de vie.

► Accueil dès 19h15

Film présenté en parallèle de l’exposition « Un bout de chemin » de Camille Colliot

Jeune public (+8 ans) : Elpidio Valdés

Juan Padrón | animation | Cuba | 1979 | 68 min | espagnol sous-titré français
Elpidio Valdés est un colonel mambí qui lutte pour libérer sa patrie du joug de l’envahisseur espagnol. Il est à la tête d’un régiment de cavalerie et représente les paysans cubains qui s’unirent aux esclaves et aux propriétaires terriens pour composer l’Armée de Libération au XIXe siècle.

Juan Padrón (1947-) est un caricaturiste, dessinateur, illustrateur et scénariste cubain. Il est l’un des principaux artisans du film d’animation à Cuba. C’est essentiellement lui qui lui a donné ses lettres de noblesse et a contribué à faire de ce genre l’un des fleurons de la production cinématographique cubaine, aujourd’hui très dynamique. Il est aussi à l’origine du « Vampires à La Havane » son second long-métrage (1985) également proposé dans le cadre de notre programmation.
Il est actuellement à la tête de l’équipe de direction de l’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographiques (ICAIC).

Comment je suis devenu terreau’riste…

Après les succès resplendissants de 2017, l’association Réseau Salariat vous convie à une nouvelle conférence gesticulée, pour rire et apprendre, se faire conter et former son esprit critique.
Depuis des siècles, les paysan-ne-s, les « Ruraux » ébranchent les trognes pendant que les multinationales, les « Urbanistes » les abattent.
Les paysan-ne-s tressent, tissent, entrelacent les arbres pour se protéger des assaillants ; l’arbre, la haie, la forêt, symboles du rapport de force de la lutte des classes. Au fil des siècles, les regards des Femmes et des Hommes sont passés de l’arbre nourricier, arbre de protection, arbre d’histoire, arbre de liberté, arbre de construction, arbre de musique… à des destructions massives, à des plantations monospécifique, à des forêts reléguées à une zone de loisir et de parcours sportif, à des arbres emprisonnés dans des pots en ville, au pillage des forêts tropicales, aux haies de plastiques dans les lotissements… mais jusqu’où ?

Jusqu’où repousserons-nous la présence des arbres ? Comment créer du commun à partir des terres que nous travaillons ? Ces thèmes nous intéressent car Réseau Salariat défend la mutualisation des moyens de production.

Suivi d’un débat

► Accueil dès 19h30
► Buvette

L’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites

Paul Newman | fiction | USA | 1970 | 100 min
Beatrice Hunsdorfer, femme abandonnée de quarante ans, élève seule ses deux filles de treize et dix-sept ans. Elle tente de rompre la routine en faisant des rencontres qui sont toujours de courte durée. Dans « The Effect of gamma rays on Man-in-the-Moon Marigolds » (titre on ne peut plus insolite), Paul Newman nous présente de façon admirable une famille troublée par le caractère, quelque peu névrosé, de la mère!
Drame magnifiquement interprété par Nell Potts (fille de Newman et Woodward) et Roberta Wallach (fille de Elli Wallach), qui incarnent les filles de l’inoubliable Joanne Woodward, une mère nerveuse et à l’humeur changeante!

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h00

Un bout de chemin : Exposition de Camille Colliot

Traces d’un voyage, de la Slovénie à la Grèce, deux ans après. Un carnet, des dessins, des mots, des cartes… Un regard parfois émerveillé ou bien critique, sur un petit bout de chemin.
Envoyez un mail à lentcine@riseup.net pour réserver.

Nos poumons, c’est du béton

Collectif | docu | France | 2016 | 22 min
En présence des femmes du collectif et de membres du collectif Au Pied Levé
« Nos poumons c’est du béton » est un documentaire de 22 min sur les conditions de vie et la lutte d’un collectif de femmes Gens du voyage à Hellemmes Ronchin. Leur lieu de vie, une aire d’accueil, est située entre une usine de béton, une concasserie, un champ arrosé de pesticides et les lignes SNCF.
Cet environnement, et en particulier la poussière de béton, engendre un contexte sanitaire déplorable : maladies et hospitalisations régulières de nourrissons, enfants, personnes âgées, pour problèmes pulmonaires, dermatologiques, ophtalmologiques. Depuis 2013, ces femmes se sont constituées en collectif pour parler de leurs conditions de vie, faire reconnaître sa dangerosité et revendiquer l’accès à un autre terrain.
En décembre 2014, elles organisent une manifestation devant la MEL, qui est en charge de l’implantation des aires d’accueil Gens du voyage. A partir de cet événement, elles réalisent qu’un support audiovisuel pourrait les aider dans leur lutte. Le collectif artistique Au Pied Levé soutient la lutte des femmes du collectif d’Hellemmes-Ronchin depuis plusieurs années. Sur l’aire d’accueil, et à l’extérieur, se sont noués des moments de partage, des temps d’ateliers communs.

Suivi d’un débat avec les réalisatrices du film et les personnes impliquées dans cette lutte.

Helastre occupe l’Univers

Brecht pour debutants
Saguenail | fiction | Portugal | 2015 | 32 min
Deux textes de Brecht transposés au cinéma au sein d’un dispositif frontal et dépouillé. Techniciens et public d’une association de solidarité sociale explorent le choeur sur une scène nue. Un scénario spécifique à l’espace et aux acteurs du tournage.

A Rebours (Decrescentes)
Saguenail | fiction | Portugal | 2016 | 57 min
Nous sommes en guerre. Les actions sur le terrain suivent le cours des actions en bourse. Huit personnages représentant certaines des forces qui dominent le monde contemporain jouent un jeu d’échecs verbal. Regarder les fenêtres comme des miroirs et les images comme des reflets.

19h00-20h30 : Rencontre avec Saguenail et Regina Guimarães autour d’un buffet

Bride serrée (Trela curta)
Saguenail | fiction | Portugal | 2016 | 80 min
Dix personnages. Dix monologues. Dix compositions peintes par Albert Pessimo en très grand format devant la caméra. Différents niveaux de l’échelle sociale et politique hiérarchique, dix stades d’infantilisation.

Âme en panne
Saguenail | fiction | Portugal | 2016-2018 | 15 min
Chaque moi abrite plusieurs moi(s) mais certains ont du mal à s’extérioriser. Il arrive tout de même que des moi(s) d’ordinaire muets fassent irruption pour contester les propos des moi(s) dominants. Au jeu des «je» qui se croisent et se disputent, l’âme laisse quelques plumes, voire carrément sa peau.

Né de la rencontre amoureuse de deux personnes et de deux mondes, Hélastre est le nom qu’en 1975, Regina Guimarães et Saguenail ont choisi pour désigner leur œuvre commune : films, bouquins et autres, réalisés à douze, quatre, deux mains ou plus. Ayant renoncé totalement aux méthodes de production établies, à toute commercialisation ainsi qu’aux formes hiérarchiques qui les caractérisent, toutes les luttes de cet éditeur pirate visent à ajouter des mondes au possible et des possibles au monde. Rejetant toute propriété intellectuelle, ils considèrent que livres et films achevés appartiennent à leurs lecteurs et spectateurs. Des acharné-es de rencontres.
D’autres projections Helastre (films de Regina Guimarães) se tiendront dans un lieu proche de l’Univers entre le 14 et le 19 juin.

► Accueil dès 17h00
► + d’infos : sur le site du collectif D.A.V.I.D.S / Site d’Helastre

Vampiros en La Habana

Juan Padrón | animation | Cuba | 1985 | 78 min
En 1933 à La Havane, Pepito mène une vie festive rythmée par le son de sa trompette. Il est loin de se douter qu’en réalité, il est un vampire qui s’ignore, le premier de son espèce à être immunisé contre les rayons du soleil grâce aux travaux scientifiques de son oncle, le professeur von Dracula. Satisfait du résultat de ses recherches, le professeur Dracula s’apprête à diffuser gratuitement la formule de son remède miracle qui permettra aux vampires du monde entier de mener une vie normale.
C’est compter sans les mafias vampires européennes et américaines qui tentent de s’emparer de la formule. A son corps défendant, Pepito est obligé de s’engager dans la bataille…

Juan Padrón (1947-) est un caricaturiste, dessinateur, illustrateur et scénariste cubain. Il est l’un des principaux artisans du film d’animation à Cuba. C’est essentiellement lui qui lui a donné ses lettres de noblesse et a contribué à faire de ce genre l’un des fleurons de la production cinématographique cubaine, aujourd’hui très dynamique. Il est bien entendu le père du célèbre « Elpidio Valdès » son premier long-métrage (1979) également proposé dans le cadre de notre programmation. Il est actuellement à la tête de l’équipe de direction de l’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographiques (ICAIC). « Vampiros en La Habana » (1985), film d’animation qui rend à la fois hommage à « Nosferatu », « Scarface » et au « Parrain » est évidemment une satire des régimes totalitaires, des méfaits d’un capitalisme sauvage et débridé et des gangs mafieux.

Suivi d’un débat animé par Sébastien Pruvost, chercheur en cinéma cubain

► Accueil dès 18h30

Axé : Canto do Povo de um Lugar

Chico Kertész et Piti Canella | documentaire musical | Brésil | 2017 | 107 min (VO non sous-titrée)
Originário da Bahia e considerado hoje um dos movimentos musicais mais globalizados do mundo, o AXÉ é um ritmo musical que carrega em sua essência boa parte de todo o sincretismo musical e cultural baiano. O documentário reúne entrevistas e imagens de arquivo com objetivo de traçar um ponto inicial do nascimento do gênero. Ele mostra, de forma bastante didática, toda a trajetória do movimento, da sua criação espontânea em cima dos trios elétricos e pelas ladeiras baianas, ainda no final dos anos 70, passando pelo sucesso absoluto entre 1990 e 2000.

► Accueil dès 19h30
► Buvette
► + d’infos : envolbrasil@gmail.com

I Need That Record

Brendan Toller | docu | USA | 2008 | 77 min
« I need that record », titre éloquent du premier film du réalisateur Brendan Toller, dresse en 2008 un état du changement s’opérant aux USA alors que disparaissent les uns après les autres de nombreux disquaires. L’internet solitaire bien sûr, les dérèglements avides de l’industrie musicale, mais aussi la folie de l’immobilier lors du non renouvellement de baux de ces magasins, ces « centres d’un univers social » pour les céder aux chaînes sinistrement habituelles.
Le film de Brendan Toller montre les petits drames humains qui se jouent dans cette transformation, dans cette perte. Il nous fait prendre conscience, avec une certaine grâce, de ce que nous devons vraiment aux disquaires, à quel point quelque chose d’important s’est joué (se joue encore) en ces lieux pour le devenir de la musique, son lien humain.
Si l’on y voit Thurston Moore, Glenn Branca, Legs McNeil, Lenny Kaye et même Noam Chomsky, les personnages principaux sont bien celles et ceux qui donnent vie à ces étonnants lieux, à leur force sociale, les animateurs d’un précieux petit monde.
Sa diffusion française est assurée par les Allumés du Jazz.

► accueil dès 20h00
► + d’infos : site internet de l’association

TOUT PETIT CINE (+3 ans) > Micro Méga

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 25 min

Un aller-retour de l’infiniment petit vers l’infiniment grand, voici des histoires de petits géants et de colosses minuscules, pour appréhender les rapports d’échelles et de tailles quand on est soi-même…un tout-petit !

Suivi d’activités à vivre en famille !

Les 8è Rencontres Afrique en docs

19h30 Agora Braille
Mame Woury Thioubou | docu | Sénégal | 2016 | 52 min
Production : Dynamo production (France), Impluvium Productions (Sénégal)
Aïssata Pouye, malvoyante, vit dans la banlieue de Dakar. Elle est mère de six enfants dont cinq sont atteints de cécité. Dans le quartier, tous les habitants connaissent la famille Pouye. Chaque jour, Aïssata repère les enfants malvoyants et non-voyants, et persuade les parents de les envoyer à l’école. Avec l’aide du Ministère de l’Education Nationale du Sénégal, elle participe depuis 2011 à un programme pilote : un dispositif d’adaptation au sein de 3 écoles publiques afin que celles-ci puissent intégrer dans leurs classes de jeunes aveugles.

Projection suivie d’une discussion avec le co-producteur du film Sébastien Tendeng (Sénégal)

 

21h00 Ce soir mon cœur bat
Rémi Jennequin | docu | Togo, France | 2017 | 51 min
Production : L’Image d’après (France), Les Films du Siècle (Togo)
Ce film esquisse le chemin accidenté d’une adolescence qui cherche à ne pas perdre pied. C’est le portrait d’Espoir, 18 ans, jeune habitant de Lomé, capitale du Togo. Caméra à la main, je le suis là où il veut bien m’emmener. Son corps rythme mes cadres dans une ville qui semble insaisissable. Espoir y serpente entre les amis, les filles et la fête. Il s’éprouve comme il se cherche, en quête de désirs et de sens. Parfois, ses pas voudraient semer ma caméra. Il n’a que faire de ma mise en scène, son désir d’indépendance est plus fort. Ça gronde au fond de lui.

Projection suivie d’une discussion avec le réalisateur

► + d’infos : site de l’association

En corps debout

Bénédicte Alloing et Charles Compagnie | docu | France | 2018 | 70 min
Quand on pousse la porte du Planning Familial, on vient avec ses doutes, ses peurs, ses clichés sur le sexe et la sexualité ; que l’on soit homme, femme ou autre, jeunes, vieux ou même professionnels de la santé.
Comment enfiler un préservatif féminin ? La forme de mon sexe est-elle « normale » ? A quoi ressemble précisément un clitoris ? Quelle est la contraception qui me convient ?

Avec leurs ateliers, leurs permanences et leurs actions politiques, les conseillères, comme les médecins et les bénévoles, militent, écoutent sans juger, rassurent, forment et informent. Ils nous parlent de santé sexuelle sur tous les tons, concret, pratique, humoristique, didactique mais toujours avec bienveillance. Un enjeu et un engagement dans des luttes toujours recommencées, celles pour les droits des femmes à disposer de leur corps. Debout.

Produit par Ta Zoa, avec le soutien de Pictanovo, Digital Vandal et de 180 contributions sur ulule.com

► Accueil dès 19h00
► + d’infos : événement facebook / site de l’association

CINÉ POUSS’ POUSS’ : rdv jeunes parents >> « Visages Villages »

► Ciné Pouss’ Pouss’

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

Le film de fin de saison !

Visages Villages de Agnès Varda et JR  (docu, 2017, 1h29)

Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air.

Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR. Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés. Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant de leurs différences.

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

MYTHE

Léonid Kanter et Ivan Yasniy | docu | Ukraine | 2018 | 65 min

En présence des réalisateurs

Le film raconte l’histoire de Wassyl Slipak, chanteur d’opéra mondialement connu avec une voix unique. Wassyl est né à Lviv, au bout d’un certain temps il s’installe en France où il a vécu pendant 19 ans. En France il a eu tout ce qu’on appelle le BONHEUR : une réputation internationale, une carrière prometteuse, des amis fidèles et de l’amour. Mais quand la guerre est arrivée dans son pays d’origine, Wassyl a décidé d’arrêter sa carrière en Europe pour s’engager dans l’armée ukrainienne comme soldat bénévole.
« Mythe » était le pseudo de Wassyl dans son bataillon, une version courte de Méphistophélès, dont le personnage a été interprété par Wassyl Slipak sur scène de l’opéra de Paris. Wassyl Slipak a été tué le 29 juin 2016 par un snipeur ennemi dans la région de Donetsk.

Suivi d’une discussion avec l’équipe de réalisation et d’un traditionnel repas ukrainien

► Accueil dès 17h30
► Buvette, petite restauration
► + d’infos : http://uaportail.fr/

Bienvenue au Labo !

Samedi 9 Juin 14h – 17h30

Photographie Atelier Cyanotype
Procédé photographique ancien, le cyanotype est un type d’émulsion résultant d’un mélange de citrate d’ammonium ferrique et de ferricyanure de potassium. Les tirages se font ensuite de manière artisanale par contact et donne à l’image un résultat monochrome dans une gamme de bleu cyan.
8 participants – prix 30 euros / Informations et réservations à labophotolunivers@gmail.com
Matériel nécessaire : Négatif papier ou images numériques en noir & blanc
Proposé par Séverine Raboteur et Marina Caudron

14h-17h

Photographie
«Nadar te tire le portrait»

Venez vous faire photographier à la façon de Nadar, à la chambre 18×24 cm, sur papier positif direct.
Photographe : Christophe Dumortier
Prix Libre – Créneaux de réservation de 15-20 minutes – 10 participants
Informations et Réservations à labophotolunivers@gmail.com

19h

Projection 
Ce sera l’heure des résultats du marathon-relais ! Projection 16mm noir et blanc des 10 courts métrages réalisés par les participants du marathon-relais. 1min23 par films.
Entrée libre – prix libre – gratuit pour les participants au marathon relais – Petite restauration

20h30

Soirée Vjing
VJ Là Bas Création originale pour le bienvenue au Labo.
https://fr-fr.facebook.com/vjlabas/
Entrée libre – prix libre – petite restauration

**********


Le Labo CCP, Collectif Créatif et Participatif a pour but de créer et voir des images et des sons, ici et maintenant, peu importe le support, argentique, numérique ou analogique avec des participants de tous horizons : novices, amateurs, avertis, professionnels et artistes… Bienvenue au Labo !

 

+ d’infos
► page facebook du collectif LABO CCP
► site internet du collectif LABO CCP

Crédit photo : MC

Bienvenue au Labo !

Jeudi 7 et vendredi 8 Juin  – projection le samedi 9 à 19h

Marathon-relais de l’argentique
Découvrez la pratique cinématographique du 16 mm : l’occasion de tourner 15 mètres de pellicule, soit 1min23 de film. Pour cela, on vous fournit une caméra argentique soviétique, la Krasnogorsk K3. Cette même caméra mécanique, que Filip achète, dans le film L’Amateur de Krzysztof Kieslowski, pour filmer la naissance de sa fille avant de devenir réalisateur-militant ! Vous disposerez de 90 minutes pour tourner votre chef d’oeuvre après avoir été initié aux rudiments de la caméra, puis vous développerez votre film vous-même. Et pour finir en beauté, les films seront diffusés le samedi sur grand écran. La classe !
10 Participants – 25 Euros – Noir et blanc – film 16mm
Informations et réservations à labofilmlunivers@gmail.com

Vendredi 8 Juin 19h

Vernissage : photographie, film, vidéo mapping
Vernissage de l’exposition des travaux personnels des adhérents du labo photo et film, sans contraintes ni sujet
Rencontre avec les artistes
Exposition visible du 04 Juin au 17 Juin.

 Entrée libre – petite restauration

Panchromatic propose un vidéo-mapping combinant de la projection 16 mm et numérique sur une partie de l’écran de la salle de cinéma de l’Univers et sur une structure originale conçue par la plasticienne Fanny Masson. Le projet est pensé comme un hommage au film Synchromy de Norman Mac Laren.
Visible uniquement le 8 Juin.

20h30

Projection surprise ! 
Entrée libre – prix libre – petite restauration
Plus d’infos sur http://laboccp.fr

**********


Le Labo CCP, Collectif Créatif et Participatif a pour but de créer et voir des images et des sons, ici et maintenant, peu importe le support, argentique, numérique ou analogique avec des participants de tous horizons : novices, amateurs, avertis, professionnels et artistes… Bienvenue au Labo !

+ d’infos
► page facebook du collectif LABO CCP
► site internet du collectif LABO CCP

Crédit photo : Marathon relais

Étoile Bipolaire

Caterina Profili | docu | France | 2014 | 63 min
En présence de la réalisatrice
Pour Caterina, Laurence, Frédéric et Louis, être bipolaire c’est passer du paradis en phase maniaque aux enfers de la phase dépressive plusieurs fois au fil de leur vie. Caterina nous entraîne dans une fanfare joyeuse et cacophonique, celle de son cerveau, où des méduses multicolores côtoient des poupées suicidaires sur des preuves d’orchestre dirigées par un Arturo Toscanini enragé.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 14h00
► + d’infos : le site de l’association Etoile Bipolaire 

Étoile Bipolaire

Caterina Profili | docu | France | 2014 | 63 min
En présence de la réalisatrice
Pour Caterina, Laurence, Frédéric et Louis, être bipolaire c’est passer du paradis en phase maniaque aux enfers de la phase dépressive plusieurs fois au fil de leur vie. Caterina nous entraîne dans une fanfare joyeuse et cacophonique, celle de son cerveau, où des méduses multicolores côtoient des poupées suicidaires sur des preuves d’orchestre dirigées par un Arturo Toscanini enragé.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h00
► + d’infos : le site de l’association Etoile Bipolaire 

Jeune Public : Cine latino ! ( +6 )

 P’tit Ciné Citoyen ( + 6 ans )
Programmes de courts métrages | 40 min
Focus sur le cinéma latino-américain. On voyagera léger, on prendra juste nos yeux !

Suivi d’activités à vivre en famille !

► Accueil dès 13h50
► Réservations conseillées à cinema@lunivers.org

L’ivresse des odeurs

Aurore Magnier | création sonore | France | 2017 | 23 min
Cette fois nous évoquerons les souvenirs olfactifs avec la réalisation de la comédienne et metteuse en scène Aurore Magnier.
A travers leurs mots entrelacés, Law (rappeuse queer) et Hervé Mathieu (conseiller en création de parfum) nous racontent les pouvoirs, parfois magiques ou maléfiques, des odeurs. Du parfum de la mort à la dernière trace d’une amante, délicatement, ils questionnent nos propres ivresses olfactives.

+ Pastilles sonores surprises

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice 

► Accueil dès 19h15
► Bar et petite restauration
► + d’infos : site de l’association / événement facebook 

 

Les Doigts d’Or : Zapping 2018 (janv-mai)

En présence du Cardinal Triple A et du PAP’40 de l’Eglise de la Très Sainte Consommation

Visionnez avec nous les perles des 5 premiers mois de l’année 2018. A la clef, une pré-sélection en live de la 6ème Cérémonie des Doigts d’Or – Les Oscars du Capitalisme, qui récompense chaque année les serviteurs les plus zélés de la Sainte Croissance.
Tenue very correcte exigée !

Si vous avez des vidéos à nous suggérer, merci de nous les envoyer à ceremoniedesdoigtsdor@gmail.com

► Bar et petite restauration
► Accueil dès 19h30

La mort d’un bureaucrate

Tomás Gutiérrez Alea | fiction | Cuba | 1966 | 110 min
Un ouvrier cubain émérite meurt broyé par sa machine à fabriquer des bustes mortuaires. Selon ses voeux, on l’enterre avec son livret de travail. Malheureusement, sa veuve, pour recevoir sa pension, est obligée de fournir ce fameux livret. Le neveu du défunt entreprend alors les démarches nécessaires pour le récupérer.

Tomás Gutiérrez Alea (1928-1996) est sans doute le plus doué des cinéastes cubains, toutes générations confondues. Son audace formelle et thématique, sa subtilité narrative, son sens inné de la mise en scène et de la caméra le placent parmi les grands du septième art à Cuba et en Amérique latine. Mémoires du sous-développement, considéré comme son chef d’oeuvre est un document terrible de lucidité d’un homme déjà quelque peu désabusé par la Révolution et qui doit absolument être vu… Mort d’un bureaucrate est une comédie satirique désopilante qui part en guerre contre la caste administrative du gouvernement cubain (et de bien d’autres…) en 1966.
Le film est également un hommage au burlesque : Laurel et Hardy, Harold Lloyd, Buster Keaton. On y trouve aussi des citations tirées du cinéma italien (auprès duquel il se forma dans les années 50 à Cinecittá) avec « Totó », du costumbrisme noir et amer du cinéaste espagnol Luís García Berlanga ou du réalisme social des premiers films d’Elia Kazan. Quand l’absurde et le désopilant en disent bien plus long à l’image qu’un long discours critique, et quand on pense qu’aujourd’hui, la situation n’a quasiment pas changé…

Précédé d’une lecture de textes de Nicolás Guillén par Diego Ruiz Marmolejo
Suivi d’un débat animé par Sébastien Pruvost, chercheur en cinéma cubain

► Accueil dès 18h30

Seguir Adelante

Maïwenn Raoul | docu | France, Pérou | 2018 | 64 min
« Seguir Adelante » est un film qui tisse le portrait croisé de trois femmes péruviennes : Ilda, Magaly et Nieves. Toutes ont en commun d’avoir subi de grandes violences physiques et psychologiques dans l’espace conjugal. Toutes avancent aujourd’hui seules, avec leurs enfants ; toutes négocient avec justesse, précarité et dignité ; mais surtout, toutes avancent en équilibre sur le fil du Seguir Adelante, « aller de l’avant ». C’est cette force, cette résistance qu’elles nous racontent au cœur de leur quotidien.

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice

► Accueil dès 20h00

Nothing To Hide

Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic | docu | 2017 | 86 min
« Nothing To Hide » est un documentaire franco-allemand qui interroge le renoncement des individu.e.s à leur vie privée à travers l’argument « je n’ai rien à cacher ». Le film s’intéresse particulièrement aux conséquences pour les libertés fondamentales des incursions massives des agences et des géants du Web dans notre sphère intime. Quelle société sommes-nous en train de construire en répétant que notre sphère privée n’a plus d’importance?

Le film est distribué librement par son réalisateur, vous pouvez le soutenir et participer à la production de sa suite ‘Disparaître’ en donnant ici

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h00

Jeune Public : Filles, garçons, etc ( +6 )

 P’tit Ciné Citoyen ( + 6 ans )
Programmes de courts métrages | 40 min
Est-ce que la dinette est réservée aux filles et les garçons veulent-ils tous être des chevaliers ? Et dans une cour de récré, les garçons et les filles, ça se passe comment ? Garçon ou fille, est-ce qu’on doit choisir qui on veut être ?

Suivi d’activités à vivre en famille !

► Accueil dès 13h50
► Réservations conseillées à cinema@lunivers.org

Les 8è Rencontres Afrique en docs

19h30 Mémoire de missionnaires
Delphine Wil | docu | Congo, Belgique | 2017 | 56 min
Au siècle dernier, des hommes d’église se sont rendus au Congo pour prêcher la bonne parole. Dans Mémoire de missionnaires, les derniers témoins de cette époque racontent leurs souvenirs. Ils sont marqués à tout jamais par leurs expériences, par les contradictions et les chocs culturels vécus. Ces passeurs de mémoire témoignent d’un pan souvent commenté et pourtant méconnu de l’histoire coloniale. Ils livrent un regard lucide et critique sur la christianisation de l’Afrique.

 

21h00 Les Deux visages d’une femme Bamiléké
Rosine Mbakam | docu | Cameroun, Belgique | 2017 | 76 min
Ce film raconte le retour d’une jeune femme dans son pays d’origine, le Cameroun, ses retrouvailles avec sa mère, retrouvailles construites autour des espaces revisités de leurs deux vécus. Deux parcours différents qui se croisent autour des traditions qui fondent leurs deux personnalités. À la recherche des sentiments enfouis, des histoires émergent, son histoire. Donner vie aux voix endormies dans le silence, éclairer les visages des femmes de sa communauté, qui l’ont construite, pour faire jaillir d’autres couleurs de leurs visages.

Suivie d’une discussion avec les réalisatrices

► + d’infos : site de l’association

De Sas En Sas

Rachida Brakni | drame | France | 2017 | 82 min
En une brûlante journée d’été 2013, Fatma et sa fille Nora prennent la route pour la prison de Fleury-Mérogis. Sur le parking, une petite foule de visiteurs attend déjà. La porte de l’établissement s’ouvre. Une première porte, un premier sas, un premier couloir… C’est le début d’un trajet infernal jusqu’au parloir, mené par un petit groupe d’individus composites.

Suivi d’un débat, rencontre avec le relais parents-enfants et les membres de Genepi

► Accueil dès 19h00
► + d’infos : site de l’association

CINÉ POUSS’ POUSS’ > « Aurore » de Blandine Lenoir

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La pépite de mai !

Aurore de Blandine Lenoir  (comédie, 2017, 1h30) avec  Agnès Jaoui, Thibault de Montalembert, Pascale Arbillot…
Aurore est séparée, elle vient de perdre son emploi et apprend qu’elle va être grand-mère. La société la pousse doucement vers la sortie, mais quand Aurore retrouve par hasard son amour de jeunesse, elle entre en résistance, refusant la casse à laquelle elle semble être destinée. Et si c’était maintenant qu’une nouvelle vie pouvait commencer ?

« Le film est tendre et drôle, à peine triste. Les comédiens (..) sont tous charmants et gracieux, Agnès Jaoui en tête » -Charlie Hebdo
« Un joli conte avec une Agnès Jaoui lumineuse. » Ouest France
« Le ton est savoureux, entre portrait émouvant et fantaisie lumineuse. Au scénario comme au montage, la cinéaste a trouvé le bon rythme. » Bande à part

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Les 5 ans des Doigts d’Or : the Best Of

En présence du Cardinal Triple A et du PAP’40 de l’Eglise de la Très Sainte Consommation

Revivez les meilleurs moments des 5 premières cérémonies des Doigts d’Or – Les Oscars du Capitalisme ! Une cascade de pépites, une myriade de décomplexés, une symphonie ultralibérale, pour une soirée en OR ! Tenue very correcte exigée !

► Bar et petite restauration
► + d’infos : www.compagnietriplea.fr

Le collier perdu de la colombe

Nacer Khemir | fiction historique | Tunisie, France, Italie | 1994 | 90 min
Dans l’Andalousie musulmane du onzième siècle, le jeune Hassan étudie la poésie à la mosquée de Cordoue et apprend l’art de la calligraphie auprès d’un maître expert en la matière. Studieux en apparence, Hassan se consume en secret à chercher les chapitres manquants d’une œuvre sacrée dont il ne possède qu’un seul fragment. l’œuvre en question est censée révéler à son lecteur les secrets de l’Amour…

Puisant dans le fond enchanté des Mille et une nuits, Khémir reconstitue l’espace imaginaire de l’Andalousie, « l’Andalousie comme image de l’autre, multiple, sublimée, terre de dialogues, fondée entre Juifs, Chrétiens et Arabes ». Peintre et calligraphe à ses heures, l’auteur des « Baliseurs du désert » (1984) a conçu cette reconstitution comme un rêve éveillé dont les splendeurs touchent à l’âme et au cœur.
Conteur exceptionnel, Khemir a récité « Les Milles et une nuits » des heures durant sur les scènes des théâtres les plus prestigieux du monde. Avec « Le collier perdu de la colombe » (1991), le réalisateur de « Bab’Aziz » a réussi à transposer sur le grand écran l’idéal de beauté, d’humour et d’érotisme de ces récits que plus personne n’ose aujourd’hui conter en Egypte, en Iran et encore moins à Bagdad !

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration offerte par l’association
► + d’infos : site de l’association

L’amore molesto

Mario Martone | comédie dramatique | Italie | 1995 | 104 min
Delia se rend à Naples pour les funérailles de sa mère qui se serait suicidée. L’enquête qu’elle entame pour élucider les circonstances de ce décès la conduira à éclairer les relations ambiguës qu’elle entretenait avec une mère mal aimée et à révéler le secret qui a pesé sur sa propre jeunesse.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

BEATBOX Boom Bap autour du monde

Pascal Tessaud | docu | France | 2015 | 55 min
Beatbox, boom bap autour du monde nous entraîne aux quatre coins de la planète Beatbox, guidés par les artistes qui font vibrer la scène internationale. Ce voyage inédit aux côtés de Rahzel et Kenny Muhammad à New York, de Flashbox, Alem et BMG en France, jusqu’aux championnats du monde de Berlin, nous fait découvrir cet art vocal détonnant ainsi que ses racines ancestrales.

Une production Temps noir, avec la participation de France Télévisions et avec le soutien de l’INA, de la Commission Images de la diversité / CGET-ACSE, de la Sacem, de la Procirep-Angoa et du CNC 55 – HD – 2015 Sélections et prix : FIPA 2016 (Biarritz, France) – Opening film / Francofolies 2016 (La Rochelle, France) / Urban Film Festival 2016 (Paris, France) / Jecheon International Film & Music Festival 2016 (Jecheon, South Korea) / Festival Les Suds 2016 (Arles, France) / Boom Bap Festival 2016 (Reims, France) / Urban World FF 2016 (New York City, USA / IndieLisboa 2017 (Lisbonne, Portugal) Avec : Rahzel, Kenny Muhammad, Doug E. Fresh, Under Kontrol, Alem, BMG, Flashbox, Bee Low, Sly Johnson, Micspawn, Black Adopo, Wawad, Alexinho, Lexie-T, Tressym, Beasty, Chesney Snow, Chris Celiz, NaPoM, Gene Shinozaki, Kenny Urban, Amit, Grey Matter, Kaila Mullady, Ball-Zee, Pepouni, Skiller, Babeli, BBK, King HomeBoy, Gremic, Khanh T…

Suivi d’une discussion et rencontre avec Lexie T

Cheminots

Luc Joulé et Sébastien Jousse | 2010

Que se passe-t-il dans la stigmatisation rituelle, par le pouvoir, d’une corporation comme « privilégiée » ? Sous l’angle de la question du train, l’association Réseau salariat espère soutenir notre vigilance sur la valeur que nous décidons d’accorder aux activités de notre société, car le train est porteur d’une certaine vision du « travailler et vivre ensemble ». Le train fait société.

Mais aujourd’hui, à l’heure de la libéralisation économique et de l’ouverture à la concurrence, le réseau est divisé, les services et les métiers sont séparés. Le cinéaste Ken Loach explique combien la privatisation de British Rail en Grande Bretagne a été une catastrophe. Le Grand Résistant Raymond Aubrac souligne que la résistance face au recul progressif du Service public est l’affaire de la société toute entière. Un documentaire d’actualité pour mieux comprendre ce qui se joue en ce printemps 2018 !

Réseau Salariat espère susciter le débat sur le travail, sur le sens de nos activités et leur utilité sociale : qu’est-ce qui a de la valeur ?
Qu’est-ce que nous décidons ensemble de défendre et reconnaître comme valable ?
Un film qui devrait permettre d’aller plus loin que l’équation « grévistes = preneurs d’otages »…

Suivi d’un débat

► Accueil dès 19h30
► Buvette

Séance Jeune public : Le Temps d’une Lune (+8 ans)

Dans le cadre de sa programmation « Le Temps d’une Lune », ATTACAFA vous propose trois court-métrages jeune public. Un voyage à travers le regard des enfants, leur poésie, sur le monde des adultes.

Warda
Louise-Marie Colon, Delphine Hermans | animation | Belgique | 2008 | 5 min | sous titré
Tous les jours, Warda – petite fille palestinienne – rend visite à sa grand-mère pour lui porter de quoi manger. Un matin, un mur l’empêche de se rendre à destination…

Derrière le mur
Karima Zoubir | Maroc | 2016 | 18 min | sous titré
Nadia, est une petite fille qui vit dans un bidonville avec ses parents. Autour de ce bidonville, un mur dans lequel les habitants ont percé un trou pour se déplacer plus facilement jusqu’à la ville. Nadia n’a pas le droit de passer au travers de ce trou, mais c’est la rentrée scolaire, et le chemin jusqu’à l’école est long…

Aya va à la plage
Maryam Touzani | Maroc | 2015 | 17 min | sous titré
Aya, une fillette de 10 ans, travaille comme domestique dans un petit appartement dans la médina de Casablanca. Enfermée à double tour, elle s’occupe des tâches ménagères. Espiègle, intelligente et drôle, Aya parvient à trouver du bonheur malgré sa réclusion. À l’approche de la fête de l’Aïd, elle rêve de rentrer chez elle.

Suivi d’un petit goûter pour les enfants et leurs parents

► Accueil dès 14h00
► Le reste de la programmation « Le Temps d’une Lune » est disponible sur www.attacafa.com et la page Facebook Attacafa

 

CAP au Nord ! #24

Le CAP, le collectif des associations de production de la région Hauts-de-France est fière de vous présenter sa vingt quatrième soirée dédiée à la création régionale ! Au programme, deux films qui, à leur manière, arborent une culture alternative et se jouent du politiquement correct.

Earth Attack
Arnaud Martin | fiction | France | 2018 | 12 min
Produit par Mederiel Cortis et Baiacedez avec le soutien de Pictanovo et Lomography
Le professeur Zweistein et son assistante Cindy envoie un message dans l’espace, et provoquent une invasion de martiens sur terre ! Pour nous sauver, ils vont tout détruire… Que va faire le professeur Zweistein ? Film présenté en avant-première.

Géograffiti – D’autres Visages du Nord
Lucas Takerkart | docu | France | 2017 | 52 min
Produit par CulturAll avec le soutien de Pictanovo
« Géograffiti, D’autres Visages du Nord » est le fruit d’un travail de recherches, de rencontres et de visites sur plus de trois ans. Passionné par les marges urbaines, filmer les graffs était un prétexte et une belle opportunité pour découvrir des endroits souvent proches mais méconnus car les graffeurs pratiquent la ville autrement en s’aventurant dans ses recoins. La scène étant foisonnante d’initiatives, je voulais mettre en lumière d’autres acteurs et d’autres pratiques tout en gardant une continuité avec mon travail plus classique autour du Graffiti et du Street Art Institutionnel. Car un des discours que l’on entend (trop) régulièrement est une critique du graffiti sauvage et une adulation du street art alors même qu’une bonne partie des streets artistes viennent du vandal ou tout du moins s’en inspirent dans leur manière d’occuper l’espace public. J’ai donc donné la parole à différentes générations d’acteurs de la région. Leurs portraits esquissent par leurs particularités, une identité multiple du mouvement qui va souvent au-delà du graffiti.

 

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs et les équipes des films

► Accueil dès 19h30
► Buvette
► + d’infos : événement facebook / site du collectif Le Cap

Poubelle la vie

Automédia | France | 2015 | 59 min
A travers l’analyse des politiques d’acceptabilité sociale, ce film retrace l’histoire du monstrueux projet CIGEO imposé par les nucléocrates de l’ANDRA et EDF. Il donne la parole à celles et ceux qui, depuis plus de 20 ans, luttent contre ce projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure (dans la Meuse) et ailleurs.
Malgré la répression, l’opposition à ce projet insensé et destructeur continue.

Suivi d’un temps d’information et d’une discussion avec des membres du collectif Lilleradiée (collectif contre la poubelle nucléaire de Bure)

► Accueil dès 19h30
► Bar, petite restauration
► + d’infos :
www.vmc.camp / www.collectifdavids.wordpress.com

Colombie : Spirale de la violence / Spirale de la paix ?

La Colombie ne saurait se résumer aux mafias, aux conflits et au café. Un processus de paix se construit pas à pas : démilitarisation de la vie civile, libération de la parole, quête de justice sociale. De cette situation méconnue, nous pouvons apprendre et tirer des leçons pour penser notre propre expérience (état d’urgence, lois d’exception, discours sécuritaires, économie de guerre…).

Programme en construction…

15H00 Immersion
Parcours à travers l’histoire des processus de Guerre et de Paix en Colombie (expo)

16H00 Présentation de l’histoire du conflit en Colombie
Contextualisation du processus de paix

17H30 Projection
Premier cycle de courts métrages réalisés par des lycéens en France et en Colombie
Suivi d’un échange

19H00 Projection
Deuxième cycle de courts métrages réalisés par des lycéens en France et en Colombie

20H00 Des sens et contre-sens
Construction de paix, désarmement, dialogue, conciliation en Colombie et… ici ?

21H00 Décontraction, bar, musique…
pourquoi pas quelques pas de danse ?

Nosotros la música

Rogelio Paris | docu | Cuba | 1964 | 107 min
Un panorama hors normes (et si rare dans la filmographie cubaine) de la musique et de la danse cubaine des années 60. Une dizaine de séquences d’une rare beauté esthétique montrent, entre autres, Bola de Nieve, Elena Burke, le Septeto Nacional Ignacio Piñeiro, Miguel Chapotin, le Conjunto Folklorico Nacional…

Créatif, syncrétique, lucide et critique sur sa propre réalité, à Cuba, le cinéma est aussi une véritable culture populaire avec des spectateurs ouverts sur tous les 18genres.

Suivi d’un débat animé par Sébastien Pruvost, chercheur en cinéma cubain

19h15 Initiation à la Salsa cubaine avec Pedro González, film à 20h

► Accueil dès 18h30

Esto lo que hay

Léa Rénaldi | docu | France, USA | 2015 | 1h51
En suivant le parcours de Los Aldeanos, groupe de hip-hop le plus populaire et contestataire de Cuba, le film dresse le portrait intime d’une nouvelle révolution artistique et cybernétique de l’île, à l’heure de la transition du vieux régime castriste.

En rebond de l’exposition de Lille 3000 – Ola Cuba ! 

► accueil dès 19h30
► + d’infos : site internet du Flow

Les Yeux de Lori Kuhler #09 : Deux voyages en Amérique Centrale (ou presque)

Double séance pour deux déambulations sonores très différentes dans leur conception.

20h30 : Corazon Road
Kristoff K.Roll | cinéma pour l’oreille | France | 1993 | 78 min
Corazón Road est un carnet de voyage musical d’Amérique centrale en décembre 1990 et janvier 1991. Ni document ethnologique, ni reportage journalistique, il est né d’une double oreille poétique et d’un double regard, rapide, étonné sur les gens, les choses, les paysages et les sons. C’est une réalité étrangère rencontrée par fragments, des mondes sonores captés quotidiennement au gré de deux subjectivités et du hasard. C’est un voyage et une musique entièrement réalisés à deux (notes de pochette). Kristoff K.Roll est un duo de musique électroacoustique né en 1990 à Paris qui réunit les musiciens Carole Rieussec et J-Kristoff Camps.

22h00 : Jamaica Heinekens In Brooklyn
Charlemagne Palestine | cinéma pour l’oreille | USA | 1988 | 60 min
Jamaica Heinekens in Brooklyn est une lente traversée de la Jamaica Day Parade, fête de la communauté caribéenne de New York. Ce 5 septembre 1997, Charlemagne Palestine se déplace à travers ce défilé qui réunit plusieurs millions de personnes. Sans autre transformation que le montage, il va garder soixante minutes d’enregistrements auxquelles il superpose un bourdon (drone) électronique typique de son approche sonore. L’excitation du carnaval se mue dès lors en une sorte de transe hypnotique dans laquelle on s’engourdit avec délices.

► accueil dès 20h00
► + d’infos : site internet de l’association

JEUNE PUBLIC (+6) > Tout court !

 PETITE FORME AUDIOVISUELLE 
courts métrages / 45 min

Pour cette séance jeune public spéciale « C’est quoi un court‑métrage ? », l’association Dick Laurent, spécialiste de la question dans la région est au manettes ! Au menu, une sélection aux petits oignons pour découvrir différentes techniques du cinéma d’animation.

Suivi d’un atelier autour de la fabrication des films d’animation

AFRIQUE EN DOCS #08

19h30 Vivre riche
Joël Akafou | docu | Côte d’Ivoire | 2017 | 52 min
Production : VraiVrai Films (France), Les Films du Djabadjah (Burkina-Faso), Les Films de la Passerelle (Belgique)
Sélections Festivals : Visions du Réel (Nyon), Etats généraux du film documentaire (Lussas), …

“Rolex le Portugais” de retour à Abidjan, veut gagner beaucoup d’argent. Avec ses compagnons âgés de 15 à 25 ans, il vit de l’économie informelle, en particulier celle du “broutage” : des arnaques sur Internet profitant des largesses de femmes occidentales aisées et crédules. Ils vont ensuite « flamber » cet argent dans les maquis et les boîtes de nuit. Vivre Riche est un documentaire concis, sans fard en cinéma direct, proche de ses protagonistes qui appartiennent à une jeunesse mutante et déboussolée, qui, au grand dam de la génération précédente pourtant crainte et respectée, entend ni plus ni moins “encaisser la dette coloniale”.

21H00 Ma petite Haïti
Danielot Pierre | docu | Bénin, Haïti, France | 2017 | 52 min
Production : Real Productions (France), Merveilles Production (Bénin), avec le soutien de Pictanovo (Hauts-de-France).
Quitter son pays natal est un déchirement. On y laisse sa famille, ses amis et ses souvenirs. Originaire d’Haïti, je vis aujourd’hui au Bénin, suite au tremblement de terre qui a ébranlé mon pays en 2010. Mais ici à Porto-Novo où je réside désormais, il me semble que je ne suis jamais parti… D’où me vient cette douce sensation de bien-être ? D’où proviennent ces similitudes culturelles ? J’ai l’impression de vivre ici des retrouvailles. Ma petite Haïti est l’histoire de mon émigration et de ma rencontre avec le Bénin à travers une lettre filmée adressée à Ricardo, mon meilleur ami resté à Port-au- Prince.

►Bar et petite restauration
►+ d’infos sur le site de Krysalide Diffusion

Soirée Jean Smilowski

L’AMPLEUR DE SMILOWSKI
Jean-Michel Compiègne et Yohan Laffort | docu | France | 2004 | 35 min
Jean Smilowski est mort en 1989. Durant toute sa vie, il a habité une cabane en bois, son ranch, à la lisière de la ville de Lille. Il n’a cessé de peindre, de « bricoler », fasciné par les images, par l’Histoire, le cinéma et ses stars inaccessibles. Jacques Bonnaffé a prêté au film, sa voix, son énergie pour nous guider sur les traces de cet artiste hors-norme, habité par ses rêves.

MES VALISES SONT PRÊTES
Claude et Clovis Prévost | docu | France | 1998 | 17 min
Voyage dans les valises de Jean Smilowski

 

► Accueil dès 19h30
► Bar, petite restauration

TOUT PETIT CINE (+3 ans) > Les p’tits champions des grands périls !

 Tout Petit Ciné 
programme de courts métrages | 25 min

Dans la maison, dans la rue, au parc… nos petits champions ouvrent l’oeil pour rester en sécurité. Programme de courts-métrages dont les héros traversent les aventures du quotidien. Tout en douceur et sans alarmisme !

Suivi d’activités à vivre en famille !

 

 

Rencontre-débat avec le photographe Nicolas Wilmouth

Photographe actuel, Nicolas Wilmouth mêle dans ses compositions, qui sont comme de petites histoires, les références picturales, l’humour et la profondeur du sujet. Il viendra nous présenter les séries « still life « , « héritiers », « dogs », « Nox » et « Fables » et répondra à vos questions.

Au sujet de «Still life» : « Si l’on peut s’émerveiller du peintre qui a su saisir la lumière sur un verre ou l’aspect duveteux d’un fruit, on saura apprécier chez Wilmouth sa façon de s’approprier les effets de la peinture dans la photographie, avec ce désir de créer des ponts entre le passé et la modernité. »

Crédit N.Wilmouth, Carême, de la série « Still life »
http://www.nicolaswilmouth.com

► Bar, petite restauration

Lille VJ Fest #02

VJING ET ART NUMERIQUE | Librement organisé par MACHINE SAUVAGE

En 2017, Machine Sauvage mouillait le maillot pour (ré)introduire le monde encore trop méconnu du VJing au public Lillois en créant le LILLE VJ FEST. Une première pour le collectif et pour notre ville. L’événement avait rassemblé une trentaine d’artistes de différents milieux et nationalités.

En 2018, l’équipe de Machine Sauvage renouvelle l’expérience : une formule auto-produite par le collectif, en toute indépendance. Le LVJF, c’est un événement participatif autour de l’image live sous toutes ses formes. L’évènement se déroule en deux parties : deux jours de performance et une soirée VJ Battle.

10 et 11 mai > performances en scène ouverte à l’Univers Analogique, numérique, optique, musicale ou bruitiste, nous cherchons des formes audiovisuelles brèves pour notre programmation ouverte. C’est l’occasion de tester un projet, de se rencontrer et de confronter nos expériences.

12 mai > VJ battle à l’Hybride Pour les plus compétitifs nous renouvelons le BATTLE, avec des prix à gagner et la ceinture du champion. Lors de l’édition 2017, Eqko recevait les honneurs : son titre est remis en jeu.

Rencontre avec les artistes

► bar, petite restauration
► site internet de l’association

Lille VJ Fest #02

VJING ET ART NUMERIQUE | Librement organisé par MACHINE SAUVAGE

En 2017, Machine Sauvage mouillait le maillot pour (ré)introduire le monde encore trop méconnu du VJing au public Lillois en créant le LILLE VJ FEST. Une première pour le collectif et pour notre ville. L’événement avait rassemblé une trentaine d’artistes de différents milieux et nationalités.

En 2018, l’équipe de Machine Sauvage renouvelle l’expérience : une formule auto-produite par le collectif, en toute indépendance. Le LVJF, c’est un événement participatif autour de l’image live sous toutes ses formes. L’évènement se déroule en deux parties : deux jours de performance et une soirée VJ Battle.

10 et 11 mai > performances en scène ouverte à l’Univers Analogique, numérique, optique, musicale ou bruitiste, nous cherchons des formes audiovisuelles brèves pour notre programmation ouverte. C’est l’occasion de tester un projet, de se rencontrer et de confronter nos expériences.

12 mai > VJ battle à l’Hybride Pour les plus compétitifs nous renouvelons le BATTLE, avec des prix à gagner et la ceinture du champion. Lors de l’édition 2017, Eqko recevait les honneurs : son titre est remis en jeu.

Rencontre avec les artistes

► bar, petite restauration
► site internet de l’association

6 mai… Mai si…

Chacun étant sa propre archive, nous participons à un mouvement commun.
Nos archives sont nos vies, nos actes.
Nous avons ahah prendre et, en ce sens, nous serons jonction.

10h59 Accueil sans vernis pour l’expo pas-sage « Je dès nous » : réalisation d’affiches, de pochoirs, dessins,… essais de libérations des gestes et paroles (accès à l’atelier toute la journée)

11h44 Présentation sobre du lieu, du lien et du jour puis projection de « Guédigian n’est pas mort pour la france. Le groupe Manouchian vit éternellement. Amen. Lettre ouverte aux traîtres et lâches en tout genre. » (29’02) du GAJE, du GAJE-Canal Dissident et du groupe 1984 pour une Nouvelle Pensée Anarchiste

12h32 Banquet

13h33 Saynète « Révélation/Révolution » par Christophe, Baptiste & Simon

14h14 Présentation du texte « Abject or débris Art » et témoignage « La Sorbonne 68 et 2018 » par Nina Zivancevic

15h05 Lecture-spectacle « L’Etabli » (de Robert Linhart) par Aurélien Ambach Albertini (Compagnie Triple A)

15h46 « 5 courtes tentatives visuelles et sonores. De la révolution à la mémoire. De l’EHPAD froid aux éclats de la rue » (26′) de Romain Kowalczyk

17h27 Lecture d’un texte comportant 2154 signes par Pierre Merejkowsky

18h08 Lecture-spectacle « La France contre les robots » (de George Bernanos) par AAA

18h55 Témoignage « Mai et après… » par Jean-François Rey

19h53 Banquet

20h58 Projection du film « l’Aube » (15’48)

21h30 Chronique davidique en live par Christophe Laby

22h00 Concert de Facetrap

+ Exp(l)osition de peintures, dessins, photos et sculptures
+ Table de presse

► Buvette / Petite restauration
► + d’infos : site de l’association

OUT 1 : Noli me tangere

Film de Jacques Rivette | fiction | France | 1971
Paris, avril 1970. Deux troupes de théâtre d’avant-garde répètent chacune une pièce d’Eschyle. Un jeune sourd-muet fait la manche dans les cafés en jouant de l’harmocia. Une jeune femme séduit des hommes pour leur soutirer de l’argent. Alors qu’une conspiration se dessine, des liens se tissent entre les différents protagonistes …

Avec Jean-Pierre Léaud, Juliet Berto, Michèle Moretti, Michael Lonsdale, Bernadette Lafont, Bulle Ogier, Françoise Fabian, Éric Rohmer, Barbet Schroeder, Jean-François Stévenin, Hermine Karagheuz…

————————
3 rendez-vous :
► Mardi 1er mai 17h00 : épisodes 1, 2 et 3

► Jeudi 3 mai 19h00 : épisode 4
✶✶ Rencontre avec Véronique Rivette, Hermine Karagheuz et Pacôme Thiellement (sous-réserve) ✶✶

► Samedi 5 mai 15h00 : épisodes 5, 6, 7 et 8

+ Exposition de photos et documents de travail inédits autour du tournage d’Out 1
————————
« Je pense que ce que le spectateur devrait savoir, ou en tout cas ne jamais oublier, en voyant ce film, c’est qu’il a été tourné, en avril et en mai 1970, deux années après certains événements qui ont fait du bruit. » Jacques Rivette à propos d’Out 1


► Bar et petite restauration
Événement Facebook
► Réservations à cinema@lunivers.org

Diane a les épaules

Fabien Gorgeart | fiction | France | 2017 | 90 min
Diane durant un été retape seule une maison, elle a les épaules larges Diane. Elle peut dit-elle « séparer sa tête de son ventre », cela l’amène à porter l’enfant de ses amis Jacques et Thomas. Elle mène tout de front sans en apparence avoir besoin de l’autre. Au travers de ces différents chantiers : maison, grossesse, féminité, amitié, découle une rencontre, celle de Fabrizio.

Suivi d’un débat avec la salle et des membres de l’ACF CAPA – cinéma et psychanalyse –

► Accueil dès 20h00
► + d’infos : site de l’association ACF CAPA

OUT 1 : Noli me tangere

Film de Jacques Rivette | fiction | France | 1971
Paris, avril 1970. Deux troupes de théâtre d’avant-garde répètent chacune une pièce d’Eschyle. Un jeune sourd-muet fait la manche dans les cafés en jouant de l’harmocia. Une jeune femme séduit des hommes pour leur soutirer de l’argent. Alors qu’une conspiration se dessine, des liens se tissent entre les différents protagonistes …

Avec Jean-Pierre Léaud, Juliet Berto, Michèle Moretti, Michael Lonsdale, Bernadette Lafont, Bulle Ogier, Françoise Fabian, Éric Rohmer, Barbet Schroeder, Jean-François Stévenin, Hermine Karagheuz…

————————
3 rendez-vous :
► Mardi 1er mai 17h00 : épisodes 1, 2 et 3

► Jeudi 3 mai 19h00 : épisode 4
✶✶ Rencontre avec Véronique Rivette, Hermine Karagheuz et Pacôme Thiellement (sous-réserve) ✶✶

► Samedi 5 mai 15h00 : épisodes 5, 6, 7 et 8

+ Exposition de photos et documents de travail inédits autour du tournage d’Out 1
————————
« Je pense que ce que le spectateur devrait savoir, ou en tout cas ne jamais oublier, en voyant ce film, c’est qu’il a été tourné, en avril et en mai 1970, deux années après certains événements qui ont fait du bruit. » Jacques Rivette à propos d’Out 1


► Bar et petite restauration
Événement Facebook
► Réservations à cinema@lunivers.org

Nuit du Court #04 : FESTIVAL DU CINÉMA EUROPÉEN

Thème surprise !
Programme de courts | 120 min + entracte

Concept inchangé : l’équipe du Festival Du Cinéma Européen vous propose une série de courts métrages rassemblés autour d’un même thème et sélectionnés parmi les meilleurs films des éditions précédentes.

Découvrez la toute première séance de la nouvelle génération d’organisateurs : que vous ont-ils préparé ? Une seule manière de le découvrir, rejoignez-nous à l’Univers mercredi !

 

► Accueil dès 19h45
► Buvette, petite restauration

JEUNE PUBLIC ( +6 ) : Voyage en Francophonie

 P’tit ciné citoyen ( +6 ans )
Courts-métrages | 45 min

Du Québec au Sénégal, les aventures d’enfants dont le point commun est la langue. Comment parle-t-on le français dans ces coins du globe ? En route pour un grand voyage francophone !

// Suivi d’un atelier ludique autour de la langue française

Pinhole Day : Journée Mondiale de la Photographie au Sténopé

29 et 30 avril 2018

Vous pratiquez le sténopé ou cette technique pique votre curiosité, venez participer à la journée mondiale du sténopé : apportez vos clichés, vos appareils de prise de vue, vos boîtes de sténopé…

►  + d’infos  : www.laboccp.fr / labophotolunivers@gmail.com

Regarde ailleurs

Arthur Levivier | docu | France | 2018 | 85 min
En présence du réalisateur et d’intervenant.e.s militant.e.s
Arthur Levivier a rencontré les exilés à Calais pendant et après le démantèlement de la « jungle ». Durant plus d’un an, il a parlé avec des hommes et des femmes d’origine soudanaise, afghane, éthiopienne, érythréenne, mais aussi des habitants de Calais. Surtout, il a filmé ce que les médias mainstream ne montrent jamais : les violences policières, les injustices… et la force des réfugiés, leurs espoirs et leur capacité à rire de la situation, quoiqu’il arrive.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 15h30
► + d’infos : site de l’association

Sur les toits

Nicolas Drolc | docu | France | 2014 | 95 min
En présence du réalisateur et d’intervenant.e.s en milieu carcéral
Début des années 70 : une série d’évènements fait monter la tension dans les prisons françaises. En réponse au traitement inhumain que leur fait subir l’administration pénitentiaire, les prisonniers de la centrale de Ney à Toul (Lorraine) ouvrent le bal et se mutinent au début du mois de décembre 1971.

Au cœur d’une actualité toujours brûlante autour de l’univers carcéral, d’où ressurgit l’inévitable constat d’échec de la fonction de la prison, le film dépoussière cette première grande période de lutte.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 18h30
► + d’infos : site de l’association

40 ans après… Roussan Camille

Mario Delatour | docu | Haïti | 2003 | 52 min
40 ans après…Roussan Camille constitue un regard posé sur les jours et les nuits magnétiques d’Haïti et de Cuba, des années 50. Poète humaniste né à Jacmel, indigéniste et afro-caribéen, Roussan Camille y est présenté au cours des différentes étapes de sa vie. En voix off le samba et diseur Syto Cavé, dresse l’échelle des correspondances à saisir entre les mots et les éléments.

Différents textes majeurs de Roussan Camille ponctuent le film et clament « l’assaut de la nuit ». A travers des personnages édifiants tels que René Piquion, Jean Brièrre, Jacques Roumain, René Depestre, Félix Morisseau Leroy… Ce documentaire constitue une tranche d’histoire de la belle époque de Port-au-Prince, où se croisent les chefs d’Etat haïtiens (Estimé, Magloire), les révolutionnaires (Guevara, Castro) et où s’entremêlent les grands mouvements du pan-africanisme, de la francophonie, de la poésie et de la littérature indigène

De 16 h 45 à 19 h
Comptines et poésies, diverses animations, pour les enfants et leur famille

19 h à 20 h
Petite restauration payante

20 h à 22 h
Poésie «indigéniste» dans «le pays où la négritude se mit debout pour la première fois» (Aimé Césaire)
Illustration, notamment, par l’œuvre de Roussan Camille

Exposition vente d’artisanat et de produits d’Haïti

► Accueil dès 16h30

Être là

Régis Sauder | docu | France | 2012 | 97 min
Elles sont psychiatres, infirmières ou ergothérapeutes à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille et reçoivent des détenus devenus patients le temps du soin. Elles sont là pour aider des hommes en souffrance, fussent-ils incarcérés. Être là, c’est rejoindre cet espace unique – celui de l’écoute – une poche d’air derrière les murs de la prison.

Son existence est conditionnée par la détermination des soignants à continuer de venir pratiquer la psychiatrie ici… à quel prix ? Sophie travaille là depuis dix ans et questionne aujourd’hui sa place en prison, la possibilité d’y accomplir son métier de psychiatre, véritable acte de résistance. Elle convoque les souvenirs de ces années d’enfermement pour faire un choix : continuer à être là, ou partir ?

Suivi d’un débat

► Accueil dès 19h00

TERRE(en)CEINTE (1 mois en Israël-Palestine)

Christophe Laby, Baptiste Bourel et Simon Bourbon | carnet de voyage | France | 2013 | 77 min
En présence des réalisateurs
Décembre 2012, nous partons un mois en Israël-Palestine. Un mois pour voir de nos yeux, entendre de nos oreilles. Un mois pour arpenter les boulevards de Tel-Aviv et les ruelles du camp de Dheisheh ; pour errer, se perdre, respirer les rues de Haïfa, Jérusalem, Naplouse, Ramallah. Un mois de rencontres avec Shira, Naji, Oren, Huda et tant d’autres camarades terriens…

Un mois entre check points et lieux saints, entre plages et camp de réfugiés, entre la Mer et le Jourdain. Un mois pour passer les frontières. Pour tenter de les dépasser. Un mois. Trois amis. Dans nos valises : des images, des sons, des notes. L’idée d’un film n’est venue qu’après, au retour… mais revient-on jamais ?
Version légèrement remaniée par rapport au film diffusé en février 2014

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h30
► Buvette / Petite restauration
► + d’infos : site de l’association

Prêt à jeter

Cosima Dannoritzer | docu | France | 2010 | 75 min
Dans les pays occidentaux, on peste contre des produits bas de gamme qu’il faut remplacer sans arrêt. Tandis qu’au Ghana, on s’exaspère de ces déchets informatiques qui arrivent par containers. Ce modèle de croissance aberrant qui pousse à produire et jeter toujours plus ne date pas d’hier.

Dès les années 1920, un concept redoutable a été mis au point : l’obsolescence programmée. « Un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires », lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s’usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.

Débat puis explication des projets de l’Anis autour d’un apéro

► Accueil dès 18h30
► + d’infos : site de l’association

Festival Nos Désirs sont Désordres

Lent ciné organise son festival de films sous licences libres ou de libre diffusion pour la deuxième année consécutive. Pendant trois jours, nous diffuserons des œuvres sur le thème de la critique sociale, dans lesquelles seront mis en avant des points de vue en images sur d’autres manières de penser la société. Le week-end sera aussi l’occasion de faire des films à travers un Kino organisée en parallèle du festival et dont les films seront projetés lors de la clôture.

C’est un temps privilégié pour discuter, se confronter, découvrir, se laisser surprendre et réfléchir.

VENDREDI 20 AVRIL
20h15 PROJECTION – ETAT POLICIER Soirée d’ouverture.
En France, l’état d’urgence permanent justifie une répression toujours plus grande. Pourtant, cela n’arrête pas de nombreux manifestants d’exprimer leur colère dans la rue.

SAMEDI 21 AVRIL
16h00 PROJECTION – GRANDS PROJETS INUTILES
L’aéroport de Notre-Dames-des-Landes n’est pas le seul grand projet d’aménagement a avoir été abandonné suite à la mobilisation populaire. Sur plusieurs communes, des femmes et des hommes luttent pour ne pas se faire imposer un mode de vie.

18h00 DISCUSSION – LES LICENCES LIBRES
Tous les films projetés lors du festival sont sous licence libre. Mais au fait, c’est quoi une licence libre ? Et comment ça marche ?

20h15 PROJECTION – LUTTES URBAINES
Les politiques de la ville et l’aménagement du territoire urbain rejettent souvent une partie de la population. Alors comment se réapproprier l’espace de ville tout en s’intégrant à une dynamique de quartier en lien avec les habitants, même les plus démunis ?

DIMANCHE 22 AVRIL
16h00 PROJECTION – AU TURBIN !
Si le travail lié à l’emploi asservit, on peut toujours s’en libérer d’une manière ou d’une autre. En invoquant un droit à la paresse, en faisant de son travail une passion ou en s’appropriant ses outils de travail, les possibilités sont multiples.

18h00 PROJECTION – COMBATS ORDINAIRES
Les combats les plus grands ne se déroulent pas toujours dans la rue. Chaque individu est ainsi pris dans une lutte intérieure faite de questionnements et de réflexions existentielles.

20h15 PROJECTION – LILLO KINO
Diffusion des films créés lors la session Lillo Kino du week-end.

Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅trice⋅s des films qui auront pu faire le déplacement ou de personnes en lien avec la thématique. Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅trice⋅s des films qui auront pu faire le déplacement ou de personnes en lien avec la thématique.

► + d’infos sur le site de Lent ciné

Festival Nos Désirs sont Désordres

Lent ciné organise son festival de films sous licences libres ou de libre diffusion pour la deuxième année consécutive. Pendant trois jours, nous diffuserons des œuvres sur le thème de la critique sociale, dans lesquelles seront mis en avant des points de vue en images sur d’autres manières de penser la société. Le week-end sera aussi l’occasion de faire des films à travers un Kino organisée en parallèle du festival et dont les films seront projetés lors de la clôture.

C’est un temps privilégié pour discuter, se confronter, découvrir, se laisser surprendre et réfléchir.

VENDREDI 20 AVRIL
20h15 PROJECTION – ETAT POLICIER Soirée d’ouverture.
En France, l’état d’urgence permanent justifie une répression toujours plus grande. Pourtant, cela n’arrête pas de nombreux manifestants d’exprimer leur colère dans la rue.

SAMEDI 21 AVRIL
16h00 PROJECTION – GRANDS PROJETS INUTILES
L’aéroport de Notre-Dames-des-Landes n’est pas le seul grand projet d’aménagement a avoir été abandonné suite à la mobilisation populaire. Sur plusieurs communes, des femmes et des hommes luttent pour ne pas se faire imposer un mode de vie.

18h00 DISCUSSION – LES LICENCES LIBRES
Tous les films projetés lors du festival sont sous licence libre. Mais au fait, c’est quoi une licence libre ? Et comment ça marche ?

20h15 PROJECTION – LUTTES URBAINES
Les politiques de la ville et l’aménagement du territoire urbain rejettent souvent une partie de la population. Alors comment se réapproprier l’espace de ville tout en s’intégrant à une dynamique de quartier en lien avec les habitants, même les plus démunis ?

DIMANCHE 22 AVRIL
16h00 PROJECTION – AU TURBIN !
Si le travail lié à l’emploi asservit, on peut toujours s’en libérer d’une manière ou d’une autre. En invoquant un droit à la paresse, en faisant de son travail une passion ou en s’appropriant ses outils de travail, les possibilités sont multiples.

18h00 PROJECTION – COMBATS ORDINAIRES
Les combats les plus grands ne se déroulent pas toujours dans la rue. Chaque individu est ainsi pris dans une lutte intérieure faite de questionnements et de réflexions existentielles.

20h15 PROJECTION – LILLO KINO
Diffusion des films créés lors la session Lillo Kino du week-end.

Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅trice⋅s des films qui auront pu faire le déplacement ou de personnes en lien avec la thématique. Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅trice⋅s des films qui auront pu faire le déplacement ou de personnes en lien avec la thématique.

► + d’infos sur le site de Lent ciné

Festival Nos Désirs sont Désordres

Lent ciné organise son festival de films sous licences libres ou de libre diffusion pour la deuxième année consécutive. Pendant trois jours, nous diffuserons des œuvres sur le thème de la critique sociale, dans lesquelles seront mis en avant des points de vue en images sur d’autres manières de penser la société. Le week-end sera aussi l’occasion de faire des films à travers un Kino organisée en parallèle du festival et dont les films seront projetés lors de la clôture.

C’est un temps privilégié pour discuter, se confronter, découvrir, se laisser surprendre et réfléchir.

VENDREDI 20 AVRIL
20h15 PROJECTION – ETAT POLICIER Soirée d’ouverture.
En France, l’état d’urgence permanent justifie une répression toujours plus grande. Pourtant, cela n’arrête pas de nombreux manifestants d’exprimer leur colère dans la rue.

SAMEDI 21 AVRIL
16h00 PROJECTION – GRANDS PROJETS INUTILES
L’aéroport de Notre-Dames-des-Landes n’est pas le seul grand projet d’aménagement a avoir été abandonné suite à la mobilisation populaire. Sur plusieurs communes, des femmes et des hommes luttent pour ne pas se faire imposer un mode de vie.

18h00 DISCUSSION – LES LICENCES LIBRES
Tous les films projetés lors du festival sont sous licence libre. Mais au fait, c’est quoi une licence libre ? Et comment ça marche ?

20h15 PROJECTION – LUTTES URBAINES
Les politiques de la ville et l’aménagement du territoire urbain rejettent souvent une partie de la population. Alors comment se réapproprier l’espace de ville tout en s’intégrant à une dynamique de quartier en lien avec les habitants, même les plus démunis ?

DIMANCHE 22 AVRIL
16h00 PROJECTION – AU TURBIN !
Si le travail lié à l’emploi asservit, on peut toujours s’en libérer d’une manière ou d’une autre. En invoquant un droit à la paresse, en faisant de son travail une passion ou en s’appropriant ses outils de travail, les possibilités sont multiples.

18h00 PROJECTION – COMBATS ORDINAIRES
Les combats les plus grands ne se déroulent pas toujours dans la rue. Chaque individu est ainsi pris dans une lutte intérieure faite de questionnements et de réflexions existentielles.

20h15 PROJECTION – LILLO KINO
Diffusion des films créés lors la session Lillo Kino du week-end.

Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅trice⋅s des films qui auront pu faire le déplacement ou de personnes en lien avec la thématique. Toutes les séances seront suivies de discussions avec les réalisateur⋅trice⋅s des films qui auront pu faire le déplacement ou de personnes en lien avec la thématique.

► + d’infos sur le site de Lent ciné

Lillo Kino #2

Le temps du week-end, nous invitons celles et ceux qui aiment créer et raconter des histoires en images et en sons, qu’il-elles soient cinéastes, vidéastes, cadreur.euse.s, preneur.euse.s de sons, monteur.euse.s acteur.ice.s, musicien.ne.s, bidouilleur.euse.s ou débutant.e.s à se rencontrer et à faire des films libres ensemble.

Programme

Vendredi 20
17h accueil et installation
19h réunion de production

Samedi 21 et dimanche 22
Tournage et montage (à l’Univers et où vous voulez)

Dimanche 22
18h rendu des films
20h15 projection

► + d’infos sur le site de Lent ciné

Architectures – La Citadelle du Loisir – Le centre social Pompeia à Sao Paulo

Richard Copans | docu | France | 2012 | 26 min
Dans le quartier de Palmeiras à Sao Paulo, une ancienne usine aligne ses ateliers du début du XXe siècle avec d’étranges blocs de béton qui se dressent face à la ville et à ses tours. Un centre social et culturel destiné aux employés du commerce.

Son architecte Lina Bo Bardi préfère parler d’une « citadelle du loisir », tout un symbole, à la fois reconversion d’un lieu de travail et affirmation d’une alternative devant la Métropole. Une œuvre majeure de l’ »Architettura Povera ».

+ deuxième documentaire surprise !

Suivi d’une discussion avec les collectifs Saprophytes et Karakol

► Accueil dès 19h00

Trick or Truth ?

L’association Canasucre Productions est de retour pour une nouvelle Ciné-Soirée ! Venez vous confronter au regard de jeunes réalisateurs…

Ce soir, nous jouons avec les limites de la fiction : documentaires, docus-fictions ou documenteurs ? Ce sera à vous de le découvrir…

► Accueil dès 19h30
► + d’infos : site de l’association

CAP au Nord ! #23

Le CAP, collectif des associations de production de la région Hauts-de-France, est fier de vous présenter sa 23ème soirée dédiée à la création régionale. Au programme, trois films où réalisme social et récit historique flirtent avec la fable.
Un rendez-vous plein de mystères et d’étrangetés pendant lequel nous vous invitons à naviguer dans des eaux troubles.

Les Hommes-poissons
Guillaume Chevalier | fiction | France | 2017 | 22 min 30
Manue travaille dans un hôtel de zone industrielle. Un matin, elle disjoncte au milieu des petits-déjeuner. Michael, un travailleur itinérant qui assiste à la scène, accepte de l’amener à Petit-Fort. Ce dont il est loin de se douter, c’est que ce voyage va bouleverser sa routine.
Produit par Nana’Z Production, Pictanovo et le GREC

 

Puparium
Honorine Poisson | fiction | France | 2017 | 18 min
Le puparium est l’enveloppe dans laquelle s’effectue la nymphose de certains insectes. Teddy, un homme solitaire et fantasque vit dans une bourgade. Rejeté par ses congénères, il initie une marche dans la ville à la recherche d’une issue de secours. Un jour, il décide de fabriquer un étrange costume…
Produit par L’Épicerie de Minuit, la DRAC, Pictanovo et Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains.

 

Hérésies
Ludivine Sibelle | documentaire | France | 2016 | 25 min
Il fait noir. Nous sommes dans une grotte en Ardèche, ancien habitat troglodyte ayant autrefois abrité des protestants en fuite. Cet espace silencieux, hors du temps, parait contenir les traces d’un passé qui nous échappe. La voix grave d’un homme ressasse le souvenir d’une chasse menée contre des protestants en 1689, dans ces mêmes collines qui nous sont données à voir. Sa voix cède la place à celle d’un scientifique qui s’interroge sur la complexité des mouvements de la nature et les possibilités d’en prédire l’évolution. Un récit à la fois historique, scientifique, et métaphorique se tisse dans ce réseau d’images et de voix pour créer ce qui pourrait s’appeler une fable documentaire.
Produit par Heidi avec le soutien de Pictanovo et Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains.

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs et les équipes des films

► Accueil dès 19h30
► Buvette
► + d’infos : événement facebook / site du collectif Le Cap

Les Causeries du lundi

Du cinéma à la littérature, l’étranger rôde et convoque avec lui l’étrangeté, inquiétante, ainsi que Freud l’avait épinglée. Cette année, l’équipe des Causeries s’agrandit et s’étoffe, faisant place à de nouvelles voix, afin de mettre au travail ces figures de l’étranger.

Autour de : Leïla Slimani (« Chanson douce », « Le Diable est dans les détails », etc.)

► Accueil dès 19h30

CINÉ POUSS’ POUSS’ > Avant la fin de l’été

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

La pépite d’avril

AVANT LA FIN DE L’ÉTÉ
de Maryam Goormaghtigh ( comédie , 2017 , 1h20)

Après 5 ans d’études à Paris, Arash ne s’est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer en Iran. Espérant le faire changer d’avis, ses deux amis l’entraînent dans un dernier voyage à travers la France.

« Road-movie semi-documentaire dans lequel trois copains iraniens explorent la France profonde. Drôle et frais. » Les Inrocks
« Un road movie pétillant » L’humanité
« Une infinie tendresse » Télérama
« Plein d’humour, subtil, réussi : on en redemande ! » Le monde

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Lalla Hobby

Mohamed Abderrhaman TAZI | Comédie | Maroc | 1997 | 95 min
Suite de la saga de Hadj Benmoussa. Après un essai infructueux de traversée du détroit de Gibraltar à bord d’une patera, Haj Ben Moussa se fait accueillir par les gendarmes, et enfermer à la prison de Tanger. Toute la famille et les amis se mobilisent pour tenter l’impossible afin de le sortir de ce mauvais pas, et le ramener chez lui.

Haj Ben Moussa est déjà à Bruxelles, il suit toutes les pistes, toujours à la recherche du mari de sa 3ème femme, la préférée. La 1ère épouse va prendre en main la bijouterie et organiser la grande maison en fonction des nouvelles données. Haj Ben Moussa se fait contrôler et arrêter à Stavelot lors d’un carnaval. Il est expulsé vers le Maroc, accompagné d’une femme-policier belge qui doit le remettre aux autorités marocaines de Casablanca.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration offerte par l’association
► + d’infos : site de l’association

workshop LABO CCP > Photo : Emulsion

Cet atelier vous propose de fabriquer votre propre papier photosensible mais également de faire des tirages de vos images sur des matières tels que le tissus ou le bois….! A partir d’une émulsion à fabriquer soi-même !

► Tarif : 30 euros pour les non-adhérents

► Prévoir de ramener : négatifs argentiques et images numérisées ou numérique pour fabrication d’un contact

►  Nombre de participants : 8

►  Pré requis : connaissance de base du tirage argentique classique

►  + d’infos & inscription : www.laboccp.fr / labophotolunivers@gmail.com

Bella e perduta

Pietro Marcello | Fable docu | Italie | 2015 | 87 min
Tomaso, simple berger, veille jusqu’au jour de sa mort sur un palais abandonné dans la région de Naples en proie aux pillages et réduit à l’état de décharge par la camorra. Polichinelle émerge alors des profondeurs du Vésuve pour accomplir sa dernière volonté : prendre soin d’un jeune buffle. Ils voyagent ensemble à travers les paysages sublimes de l’Italie. Entre mythe et réalité, une fable sur l’Italie contemporaine, belle et perdue…

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

Cap ou pas cap ? Ciné-philo ( + 7 )

 P’tit Ciné Citoyen ( + 7 ans ) 
En partenariat avec l’Association Philambule
Courts métrages | 45 min
C’est quoi le courage ? C’est quoi la peur ?
Être courageux, est-ce être plus fort que les autres ?
Être courageux, est-ce que ça veut dire n’avoir peur de rien ?
Avoir du courage est-ce plutôt savoir relever tous les défis qu’on nous lance, ou parfois savoir les refuser ?
Et pour toi, c’est quoi être courageux ?

// Suivi d’un atelier de philosophie avec et pour les enfants à partir de 7 ans, animé par l’association Philambule
L’atelier sera limité à un maximum de 15 enfants. Une seconde animation sera proposée en parallèle.

Réservations conseillées à cinema@lunivers.org

Festival du Cinéma Européen de Lille Compétition de courts métrages.

Durant toute la semaine du 7 avril, le Festival du Cinéma européen de Lille investit l’Univers, et propose plusieurs séances de courts métrages par jour. Venez découvrir la crème de la crème du format court produit ces deux dernières années !

Peut-être aurez-vous la chance de vous asseoir à côté des réalisateurs eux-mêmes, d’observer notre prestigieux jury en pleine délibération, et peut-être serez-vous les premiers en France à visionner les films qui l’année prochaine rafleront palmes, césars ou oscars !

► + d’infos : https://eurofilmfest-lille.com/

workshop LABO CCP > Photo : Virage et cafénol

Vous souhaitez sublimer vos tirages…les patiner…être écolo? Et oui, dans la même après-midi à partir de vos tirages, venez apprendre la technique du virage sépia, et développer vos photos dans du cafénol!! (Recette de révélateur à base de café et de vitamine C)
Attention ! vous avez besoin pour le virage de venir avec des tirages sec, et pour le cafénol de vos négatif films ou papier ou même de votre téléphone…

► Tarif : 20 euros pour les non-adhérents, gratuit pour les adhérents au labo

► Prévoir de ramener : négatifs personnels

►  + d’infos & inscription : www.laboccp.fr / labophotolunivers@gmail.com avec pour intitulé VIRAGE

 

Retratos de identificação

Anita Leandro | docu | Brésil | 2014 | 73 min
En présence de la réalisatrice
« Parmi les nombreuses victimes de la dictature militaire qui sévit au Brésil de 1964 à 1985, un petit groupe de combattants de la guérilla, Chael, Roberto, Reinaldo et Dora, sont arrêtés, torturés, certains tués ou contraints à l’exil.
Avant, après leur arrestation, pendant les séances de torture, la police les a photographiés. Accompagnées de rapports officiels, ces images forment la matière qu’Anita Leandro travaille de l’intérieur pour faire sortir de l’oubli le destin de ces quatre-là. Surveiller, réprimer, torturer, documenter, telle était la tâche de la police, créant ainsi de l’archive. Monter ces archives, les répéter, les recadrer, les solariser, les juxtaposer, les surimposer : c’est la tâche du cinéaste, afin de se réapproprier l’histoire, de libérer les archives d’un discours unique.

Faire parler par le montage les images de ceux qu’on a voulu faire parler par la torture, voici donc ce qu’Anita Leandro entreprend avec une sobriété qui n’enlève rien à la puissance émotionnelle de ces photographies. Elle double ce travail sur l’archive d’un procédé quasi performatif, contribuant à rendre au récit sa polyphonie. Ainsi, deux des combattants se retrouvent pour la première fois face à leurs photos d’identité judiciaire, et racontent. Leurs voix se mêlent à celle de Dora, filmée pendant son exil au Chili. À travers son destin tragique de guérillera en fuite, ce sont aussi les vies brisées par toutes les dictatures, passées et présentes, qui remontent à la surface. » (CG)

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice Anita Leandro

► Accueil dès 19h30
► Buvette
► + d’infos : Réservation conseillée : envolbrasil@gmail.com

Comment faire communauté ?

En documentant des gestes, des rituels, des paroles, « The rabbit Hunt » et « Kawasaki Keirein » posent une question essentielle: Comment faire communauté ?

The Rabbit Hunt
Patrick Bresnan | docu | USA | 2017 | 12 min
Dans les Everglades de Floride, la chasse aux lapins est considérée comme un rite de passage pour les jeunes hommes. « The Rabbit Hunt » suit Chris, âgé de dix-sept ans, et sa famille, alors qu’ils chassent dans les champs de l’une des plus grandes fermes sucrières industrielles des États-Unis.

Kawasaki Keirein
Sayaka Mizuno | docu | Japon – Suisse | 2016 | 41 min
En présence de la réalisatrice
Une minuscule buvette-épicerie de la ville industrielle de Kawasaki au Japon est le lieu de rencontre d’habitués occupés à boire des bières en cannette, à discuter de tout et de rien et à jouer aux courses cyclistes. Les neuf coureurs de keirin alignés dans les starting-blocks ou sur la piste, dans leurs combinaisons aux couleurs criardes, rythment avec rigueur les journées et entrecoupent les discussions.

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice

► Accueil dès 20h00

Monty Python : Sacré Graal !

Terry Gilliam | fiction | Britannique | 1975 | 1h30 min
Répondant à l’appel de Dieu, le roi Arthur se lance à la conquête du Saint-Graal, le calice dans lequel aurait été recueilli le sang du Christ. Hélas, le bon roi et les preux chevaliers de la Table ronde – Lancelot, Galahad, Robin et Bedevere – s’égarent dans l’absurde.

► Accueil dès 19h15
► Buvette
► + d’infos : événement Facebook de l’association / tweeter

 

Séance d’écoute publique

Les enfants Roms de Tourcoing
JB Hoste et la Cie La Voyageuse Immobile | récit de vie | France | 2015 | 11 min
Sorin, Yacob, Roxana et Calina participent à un atelier « théâtre et musique » au sein de la MJC du Virolois. L’occasion pour eux de s’exprimer en mélodie.

Le récit de K.
JB Hoste | récit de vie | France | 2017 | 4 min
L’histoire poétique d’une jeune femme qui partage ses espoirs et ses difficultés.
Dans le cadre du projet  » Paroles d’Oiselles  » mené par Elodie Mora et Marc Fievet à la MJC des Trois Villes

Les Creq
JB Hoste et l’association Koan | docu | France | 2017 | 3 min
« Crise de Remise en Question » un texte de Bernard Werber lu par deux détenues du CD de Bapaume. Le terme « prisonnier » prend une toute autre dimension dans la bouche de ces jeunes femmes.

+ Pastilles sonores surprises

Écoutes suivies d’un débat, en présence du réalisateur
« Boîte So Nord » pour écoutes au casque entre 19h et 20h

► Accueil dès 19h00
► Buvette et petite restauration
► + d’infos : Facebook  / site de l’association ORPIST

Oser la grève sous l’occupation

Dominique Dreyfus et Marie-Jo Pareja | docu | France | 2016
Au printemps 1941, deux grèves sans précédent secouent le bassin liégeois, en Belgique, et le nord de la France. Des milliers de femmes et près de 200 000 ouvriers et mineurs, tenaillés par la faim et poussés à bout par des conditions de travail insoutenables, défient l’occupant nazi. Ils osent faire grève pour obtenir du pain et du savon.

Cette soirée permettra de mieux connaître un épisode méconnu de l’histoire de France et de Belgique : une manière originale de fêter l’anniversaire de mai 1968, en cette période actuelle de grande régression sociale, où les volontés de se battre semblent bien timorées, alors même que les « risques » pour le peuple sont bien moindres que pendant ces périodes sombres de l’histoire.
Un documentaire fait pour nous donner des idées et redonner du courage ? À partir de ces événements tragiques, l’association Réseau Salariat espère provoquer le débat sur l’avenir des luttes en France : osera-t-on se battre pour une dignité économique et politique du peuple, face à tous les assauts du capitalisme ?

Suivi d’un débat

JEUNE PUBLIC ( +3 ) : Le jour et la nuit

 Tout petit ciné ( +3 ans ) 

THEMA : Le jour et la nuit
Courts-métrages | 40 min

Histoires de petits hommes, d’animaux courageux, de soleil, de lune, d’obscurité et bien sûr de
rêves…
Un programme de films courts à regarder, à écouter et à partager.

// Suivi d’une animation en lien avec les films

Au chevet du vieux monde

Yohan Laffort | docu | France, Algérie | 2014 | 1h15 mn
En présence du réalisateur
D’origine algérienne, Omar est médecin de campagne au fin fond de l’Auvergne et exerce depuis de longues années en France, comme deux autres de ses collègues, médecins étrangers ayant choisi de venir s’installer en France. Ils apparaissent un peu comme un des derniers recours à la désertification médicale, face au vieillissement des médecins généralistes et à la « crise des vocations » des jeunes praticiens français.

Au fil des saisons, nous les suivons auprès de leur patientèle plutôt vieillissante. Avec Omar, c’est aussi l’occasion de franchir la Méditerranée jusqu’en Algérie et de retrouver ceux qui sont restés, sa famille, ses anciens collègues.

Suivi d’une discussion

► Petite restauration offerte par l’association
► + d’infos : site de l’association Le Maghreb des films

Libres courts

Sélection de courts-métrages | environ 75 min
Une sélection aux petits oignons de courts-métrages sous licence libre, de libre diffusion et du domaine public. Docu, fiction, animation, fantastique, futuriste, poétique, drôle, engagé… il y en aura pour tous les goûts.

Des films anciens et contemporains, professionnels et amateurs, pour rencontrer toute la diversité du cinéma libre.

► Accueil dès 19h00
► Bar et petite restauration bio / locale / glanée
► + d’infos : site de l’association Lent Ciné

THUG ROI, rendez vous extraordinaire avec mon frère

Pierre Geignard | docu | France | 2017 | 49 min
En présence du réalisateur

Atlanta, USA. Internet et ses méandres. Le réalisateur et Jeffrey aka Young Thug, son frère imaginaire. Le film, construit uniquement avec des extraits de vidéos issues d’Internet, creuse une biographie (pas si) imaginaire du rappeur hybride d’Atlanta, pillier de la Trap américaine.

Mélopées autotunées, vapeurs de Sizzurp, pixels, autofiction : une certaine idée du monde contemporain …

Suivi d’une discussion avec le réalisateur

► Accueil dès 19h00

Black Mirror : Haine Virtuelle (Ep 06 Saison 03)

James Hoaws | fiction | Royaume-Uni | 2016 | 89 min
Face à la disparition des abeilles, le gouvernement britannique lance un programme à grande échelle, des abeilles artificielles sont implantées pour assurer la pollinisation à travers tout le pays. L’une d’entre elles se retrouve impliquée dans la mort d’une journaliste haïe sur les réseaux sociaux conduisant une enquêtrice chevronnée et sa stagiaire férue de technologies à une découverte glaçante.

Suivi d’un débat avec Laurence Allard, sémiologue, maître de conférence à Lille 3 puis explication des projets de l’Anis autours d’un apéro. 

► Accueil dès 18h30
► + d’infos : site de l’association ANIS

JEUNE PUBLIC ( +6 ) : Zéro déchet !

 P’TIT CINÉ CITOYEN : Théma Zéro déchets 
courts métrages / 40 min

Focus alimentation : Parce que s’alimenter c’est aussi réfléchir à ce qu’on génère comme déchets. Du circuit court au réemploi des déchets, une programmation qui donne des pistes ludiques aux petits citoyens d’aujourd’hui.

Dans le cadre de la SPAP (Semaine Pour les Alternatives aux Pesticides)

Suivi d’activités ludiques et artistiques à découvrir en famille !

Futur d’espoir

Guillaume Thébault | docu | Suisse | 2016 | 94 min
« Futur d’espoir » est un film documentaire qui suit le parcours d’un jeune de 17 ans qui se questionne sur le monde. Au travers d’une quinzaine d’interviews ce jeune garçon va construire sa propre opinion sur l’agriculture. Il découvrira que ce monde là est moins joyeux que ce qu’il s’imaginait. Pourtant, ce jeune, plutôt que de souligner ce qui va mal dans le monde agricole, va tenter de montrer ce qui va bien ; des alternatives, qui selon les personnes interviewées, se présentent comme des solutions aux systèmes agricoles actuels.

Suivi d’un échange avec le réalisateur (sous réserve) et les associations organisatrices

► Accueil dès 19h00
► Petite restauration Bio
► + d’infos : site de l’association Robin des bio / site de la SPAP / site du film

Le bois dont les rêves sont faits

Claire Simon | docu | France | 2016 | 2h24 min

Il y a des jours où l’on n’en peut plus de la ville, où nos yeux ne supportent plus de ne voir que des immeubles et nos oreilles de n’entendre que des moteurs… Alors on se souvient de la Nature, et on pense au Bois. On passe du trottoir au sentier et nous y voilà !

La rumeur de la ville s’éloigne, on est dans une prairie très loin. C’est la campagne, la forêt, l’enfance qui revient. On y croit, on y est. C’est une illusion vraie, un monde sauvage à portée de main, un lieu pour tous, riches et pauvres, français et étrangers, homos et hétéros, vieux et jeunes, vieux-jeu ou branchés. Le paradis retrouvé. Qui sait ?

Pour échapper aux clameurs de Paris, la cinéaste Claire Simon va souvent s’isoler dans le bois de Vincennes, pour retrouver un peu de calme et le sens de la nature. C’est dans cet environnement qu’elle fait de surprenantes rencontres. Munie de sa caméra, elle décide de s’entretenir avec certains des habitués du bois. Elle croise ainsi un homme qui vient régulièrement pour se remettre en forme de façon sportive, un autre à la recherche de rencontres furtives ou une jeune femme qui se prostitue. Tous racontent un morceau de leur vie et parlent de leur rapport à ce coin de nature…

« La cinéaste des « Bureaux de Dieu » et de « Gare du Nord », qui a grandi en pleine nature, a toujours aimé abolir les frontières entre la réalité et l’imaginaire. Et elle a toujours su faire témoigner des inconnus avec la même rigueur, la même exigence que si elle faisait jouer des acteurs. Cette méthode singulière, qui emprunte à la fois au roman et à l’ethnologie, trouve son accomplissement dans ce bois de Vincennes, où se mélangent les couleurs de peau, les milieux sociaux, les religions, les générations, les sexualités, les fantasmes, les douleurs et les bonheurs. Glissant sur son vélo d’une saison l’autre et à pied d’un sous-bois à une clairière, Claire Simon devient elle-même un personnage de son propre film. Elle rejoint le peuple de la forêt, la tribu des Vincennois, la horde des nouveaux sauvages. Suivez-la, vous ne le regretterez pas. » Jérôme Garcin, L’Obs, 13 avril 2016

► Accueil dès 19h30

F.A.M.I.L.L.E dans tous ses états

Jessica Champeaux | docu | Belgique | 2017 | 62 min

En présence de la réalisatrice
F.A.M.I.L.L.E n’est pas un documentaire historique venu nous rappeler qu’il y a quatre ans, la France s’enflammait autour du droit au mariage pour les couples homosexuels ainsi que leur recours possible à la procréation médicalement assistée. Ce n’est pas non plus un manifeste militant pour la défense des droits homosexuels. F.A.M.I.L.L.E est un documentaire qui, plutôt que de nous donner envie de monter aux barricades, parvient avec subtilité et humour à nous rappeler que la procréation médicalement assistée (PMA) légale en Belgique depuis 2007, a permis d’inscrire dans nos sociétés des femmes et des hommes nés d’union homosexuelle, qui par leur seule présence, déconstruisent bien des préjugés. Avec son documentaire, Jessica Champeaux soulève des questions que nous nous posons tous à un moment donné dans la vie : qu’est-ce qu’une famille ?

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice et des psychanalystes

► Accueil dès 20h00
► + d’infos : site de l’association ACF CAPA

Festival À VOUS DE JOUER, 22 au 25 mars 2018

Expositions du Labo CCP au Centre d’Arts Plastiques et Visuels de Lille du 22 au 25 mars
Vendredi 23 mars 14h00-19h30
Samedi 24 mars 14h00-19h00
Dimanche 25 mars 10h00-13h30

Exposition du Centre d’Arts Plastiques et Visuels de Lille au cinéma L’Univers du 22 au 25 mars
Jeudi 22 mars 10h00-12h00 / 14h00-17h30
Vendredi 23 mars 10h00-12h00 / 14h00-17h30
Samedi 24 mars 10h00-12h00 / 14h00-16h30
Dimanche 25 mars 10h30-12h30 / 14h00-17h30

Programme du dimanche 25 mars à l’Univers
15h-17h Atelier Cyanotype animé par le Labo CCP
Procédé photographique ancien, le cyanotype est un type d’émulsion résultant d’un mélange de citrate d’ammonium ferrique et de ferricyanure de potassium. Les tirages se font ensuite de manière artisanale par contact et donne à l’image un résultat monochrome dans une gamme de bleu cyan. Gratuit, renseignements et inscription obligatoire auprès de Matthieu Gilles : matthieugilles.lunivers@gmail.com.
Dans la limite des places disponibles

 17h30 Projection des films des élèves du Centre d’Arts Plastiques et Visuels de Lille
Films de l’atelier vidéo adultes dirigé successivement par Jean-Louis Accettone, Erik Chevalier et films de l’atelier adulte en multimédia de Corinne Tanghe.


Visuel : « C’est pas tout rose et violette » de Nadia BELKHALA, Hayat EL HANDOUZ, Anne LEMENU, Malik MANAI et Frédérique POL, 1996.

 

19h30 Pot amical ouvert à tous 

Humeur liquide … être(s) bipolaires

Rodolphe VIEMONT | docu | France | 2016 | 52 min
En présence du réalisateur Rodolphe VIEMONT et de Romain GARCIA, intervenant en cinéma
Le réalisateur et sa femme, Laurence, sont tous deux bipolaires (maniacodépressifs). Ils livrent une véritable bataille contre la maladie, ensemble. Aujourd’hui Rodolphe Viémont filme Laurence : un portrait et autoportrait. Les chutes, les peurs, les crises, l’incapacité de vivre comme tout le monde. Le témoignage de Laurence est simple, sans pathos: elle témoigne d’un force de vie incroyable, oubliant avec volonté qu’un bipolaire sur cinq meurt de suicide. Le couple a aujourd’hui le projet d’un enfant, « comme tout le monde ».
Mais pour des parents doublement bipolaires, on estime à 30% le risque de transmission à l’enfant…

Projection suivie d’un débat sur le thème des Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) – 2018 « Santé mentale : Parentalité et Enfance » Animé par Denise MIGNOT, intervenante souffrant de bipolarité héréditaire et Rodolphe VIEMONT, réalisateur du documentaire et bipolaire.

► Accueil dès 19h00
► + d’infos : le site du film / le site de l’association Etoile Bipolaire / le site des SISM
► Réservations souhaitées : etoilebipolaire059@gmail.com

Humeur liquide … être(s) bipolaires

Rodolphe VIEMONT | docu | France | 2016 | 52 min
En présence du réalisateur Rodolphe VIEMONT et de Romain GARCIA, intervenant en cinéma
Le réalisateur et sa femme, Laurence, sont tous deux bipolaires (maniacodépressifs). Ils livrent une véritable bataille contre la maladie, ensemble. Aujourd’hui Rodolphe Viémont filme Laurence : un portrait et autoportrait. Les chutes, les peurs, les crises, l’incapacité de vivre comme tout le monde. Le témoignage de Laurence est simple, sans pathos: elle témoigne d’un force de vie incroyable, oubliant avec volonté qu’un bipolaire sur cinq meurt de suicide. Le couple a aujourd’hui le projet d’un enfant, « comme tout le monde ».
Mais pour des parents doublement bipolaires, on estime à 30% le risque de transmission à l’enfant…

Projection suivie d’un débat sur le thème des Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) – 2018 « Santé mentale : Parentalité et Enfance » Animé par Denise MIGNOT, intervenante souffrant de bipolarité héréditaire et Rodolphe VIEMONT, réalisateur du documentaire et bipolaire.

► Accueil dès 14h00
► + d’infos : le site du film / le site de l’association Etoile Bipolaire / le site des SISM
► Réservations souhaitées : etoilebipolaire059@gmail.com

Ciné-débat : Migration et discriminations

Courts-métrages, programmation dévoilée prochainement
Alors qu’il n’y a jamais eu autant de personnes déplacées dans le monde depuis la seconde guerre mondiale et que la réponse des Etats européens semble être la sécurisation et la fermeture des frontières, le Grdr et l’Univers vous invitent à une soirée de court-métrages sur le thème de l’exil des personnes migrantes et réfugiées.

Cette soirée sera l’occasion d’approfondir un sujet complexe, puisque la perception de la « crise migratoire » repose avant tout sur des simplifications que de nombreux artistes s’emploient aujourd’hui à déjouer.Ces court-métrages vous permettront de découvrir un autre visage des migrations, où vous pourrez voir et entendre les témoignages des personnes qui vivent cette mobilité au quotidien.

Cet événement sera également l’occasion d’échanger collectivement autour des questions de mobilité qui questionnent la solidité de nos valeurs démocratiques, afin de repenser les conditions de protection et d’intégration des populations migrantes et réfugiées.

Le Bleu blanc rouge de mes cheveux (2016), Josza Anjembe
Nominé aux César 2018, ce court-métrage est politique, incisif et touchant. Il raconte l’histoire de Seyna, une adolescente d’origine camerounaise qui se passionne pour l’histoire de la France, le pays qui l’a vue naître. Le bac obtenu avec mention très bien, elle entame les démarches pour obtenir une carte d’identité française, ce à quoi son père s’oppose catégoriquement.

Change ton coeur, pas ma couleur (2017), Les Films au Clair de Lune
Ce court-métrage nous emmène au Sénégal, où l’on retrouve Djibril. Comme d’autres sénégalais, il a ses a priori sur les personnes albinos. Ce film permet de mettre en lumière une situation peu connue du grand public, à savoir la situation des personnes albinos en Afrique, qui souffrent d’un réel problème d’intégration.

Al Hurriya, Freedom (2016), Loup Blaster
Ce court-métrage est le premier de Loup Blaster, qui rejoint le Late Night Work Club, un collectif international d’animation alternative, c’est-à-dire des animateurs / réalisateurs qui font un travail indépendant et non commercial. Calaisienne de naissance, la jeune artiste est depuis toujours confrontée à l’arrivée de réfugiés du monde entier venus tenter leur chance pour l’Angleterre. Avec Al Hurriya, elle partage un regard poétique sur les impératifs de l’exil.

Le Bruit et la Rumeur (2011), Etrange Miroir, co-produit par la Cimade
Ce court-métrage sonore et graphique nous interroge sur le processus de construction des représentations et des préjugés. Basé sur des entretiens avec deux chercheurs, ce travail souhaite proposer un regard nouveau qui participe à ouvrir un espace de réflexion.

High Chaparral (2017), David Freil
Ce court-métrage nous raconte l’originalité d’une situation où de nombreux réfugiés syriens, fuyant la guerre civile, sont accueillis dans le parc High Chaparral, qui est consacré à l’histoire du far west américain… Et ce en plein hiver suédois.

Suivi d’une discussion

► + d’infos : site du Grdr

CAP au Nord ! #22

Au programme ce mois-ci : deux docus ? Deux films qui détournent le réel pour mieux imaginer un autre possible.

En présence des réalisateurs

Le journal de Théodore Kracklite
Jacques Loeuille | docu/fiction | France | 2016 | 16 min
Sur les traces d’une expédition archéologique des années 20, le journal de Théodore Kracklite raconte la découverte de l’Elephas Falconeri, un éléphant nain dont on a retrouvé les crânes fossilisés dans des cavernes sous-marine de Sicile. Amoins que ce ne soit des crânes de cyclopes ?
Produit par Catch Twenty Two, Météores films, Pictanovo et l’Atelier Wicar

Voyage en Astrylie : l’organigramme
Tristan Bordmann | (faux) documentaire | France | 2016 | 30 min
L’Astrylie est un pays lointain situé sur les bords de la mer Caspienne et habité par une multitude de peuples aux moeurs étranges. Tristan Bordmann a voyagé dans ces contrées pendant plusieurs années, a étudié les us et coutumes locales et en a fait un traité ethnographique sous la forme d’une bande dessinée de 88 pages et d’un documentaire de 30 minutes.
Produit par Le CLOU, Autre Exil, Pictanovo

Suivi d’une discussion avec les réalisateurs et les équipes des films

► Accueil dès 19h30
► + d’infos : page facebook du collectif / site internet du collectif Le Cap

CINÉ POUSS’ POUSS’ > « Des plans sur la comète » de Guilhem Amesland 

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

► La pépite du mois de mars !

 

DES PLANS SUR LA COMETE
de Guilhem Amesland (comédie dramatique, France, 2016, 1h33)

Michel et Franck, deux frères bricoleurs et combinards, arrivent en ville pour un nouveau chantier et de nouvelles entreprises de séduction. Lorsque Michel rencontre Michèle, qui leur a confié une maison à rénover, c’est le coup de foudre. De son côté du moins. Mais c’est sans compter sur Franck, dont le goût de l’embrouille et des petites combines mettent sans cesse en péril leur duo de pieds nickelés.
Surtout lorsqu’il s’associe avec une jeune vendeuse révoltée d’un magasin de bricolage, qui rêve de liberté et de voyages au bout du monde.

Plongée dans l’univers du bricolage avec ce duo de frangins aux grandes gueules et coeurs tendres. C’est léger comme un nuage de plâtre, un poil triste à l’image de l’hiver breton et drôle comme un bon vieux Laurel et Hardy !

Suivi d’un petit goûter offert


► Début de projection à 14h15

► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa impérative au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

JEUNE PUBLIC (+3) : Vive la musique !

Les instruments sonnent et résonnent pour les oreilles des tout-petits. Six films à voir, à écouter et à partager.
Courts-métrages | 35 min + animations

Rhapsodie pour un pot-au-feu
Charlotte Cambon de Lavalette, Stéphanie Mercier
Trois générations d’une même famille cohabitent sous le même toit dans une chorégraphie désaccordée. La mère, chef d’orchestre de la famille, tente en vain de les réunir à table pour le dîner.

Le petit bonhomme de poche
Ana Chubinidze
Un petit bonhomme mène une vie tranquille dans une valise installée sur un trottoir dans la grande ville. Un jour, son chemin croise les pas d’un vieil aveugle. Tous deux vont alors nouer des liens d’amitié grâce à la musique.

La Cage
Loïc Bruyere
C’est la rencontre entre un ours prisonnier de sa cage et qui ne sait pas chanter, et un petit oiseau qui ne sait pas voler, mais qui chante très bien. Chacun va s’enrichir de l’amitié de l’autre et surmonter ses handicaps.

Le Dragon et la Musique
Camille Müller
Une petite fille se lie d’amitié avec un dragon dans les bois. Ensemble, ils jouent de la musique, mais cela ne va pas sans risque, car le roi n’autorise que les marches militaires…

Tellement disco
Uzi Geffenblad, Lotta Geffenblad
Gros-pois et Petit-point organisent le réveillon du nouvel an. Ils envoient les invitations, décorent la maison et trouvent un joli déguisement. La fête bat son plein sous la boule à facettes jusqu’à l’arrivée d’un voisin grincheux.

Page d’écriture
Marion Lacourt
Dans ce poème de Jacques Prévert, un élève rêveur est visité par l’oiseau-lyre. Ils vont mettre un sacré bazar dans la classe !

 

// Suivi d’animations
Réservations conseillées à cinema@lunivers.org

Mais qui a salé la salade de céléri ?

Fréderic Le Clair | France | 2018 | 90 min
En présence de Jean-Claude Silbermann
Né en 1935, Jean-Claude Silbermann, un des derniers artistes à qui Breton consacre un texte dans Le Surréalisme et la Peinture participe, de 1957 à 1969, aux activités du mouvement surréaliste.

Le surréalisme comme expérience du savoir inconscient tant au niveau de la réflexion qu’à celui de la pratique occupe depuis lors toute sa vie mentale. Il écrit depuis 1959 (le mythique Au puits de l’Ermite, poèmes aux Editions J.J. Pauvert) et peint -en autodidacte- depuis 1962. Le film-œuvre autobiographique de 90′ de Jean-Claude Silbermann, est réalisé par Frédéric Le Clair (Seven Doc production, Collection Phares).
Le titre de ce film, emprunté à une chanson composée par l’artiste, est aussi celui de l’exposition de Silbermann à l’ARC, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris en 1975.
L’espace du Dedans, rue de Gand organise une exposition Silbermann du 16 mars au 21 avril.

Suivi d’un débat / rencontre avec Jean-Claude Silbermann

► Accueil dès 19h00
► + d’infos : site internet de l’association Vadrouilles

 

In grazia di Dio

Edoardo Winspeare | Comédie dramatique | Italie | 2014 | 120 min
Effets de la crise économique dans une famille des Pouilles (le Salento): l’entreprise textile familiale fait faillite. Une situation désolante qui contraint à vendre la maison familiale. Le frère part travailler en Suisse tandis que la sœur déménage à la campagne dans une vieille propriété sans confort avec sa mère veuve et ses 2 filles où ces trois générations de femmes se mettent à cultiver la terre.

Un très beau film mettant en scène trois générations de femmes, attachées à leur sol, qui se chamaillent sans cesse, mais que les vicissitudes de la vie rassemblent et soudent dans un même combat. Paysages superbes, retour à la terre, solidarité familiale, de très beaux thèmes magistralement développés.

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration en forme d’aperitivo

Une famille brésilienne

Walter Salles, Daniela Thomas | drame | Brésil, USA | 2009 | 113 min
São Paulo, 20 millions d’habitants, 200 kms d’embouteillage, 300 000 coursiers. Au coeur de cette ville en transe, quatre frères essaient de se réinventer de manières différentes. Reginaldo, le plus jeune, cherche obstinément son père ; Dario rêve d’une carrière de footballeur, mais l’âge, 18 ans, le rattrape; Dinho se réfugie dans la religion tandis que l’aîné, Denis, déjà père d’un enfant, gagne difficilement sa vie. Leur mère, Cleusa, femme de ménage qui élève seule ses quatre enfants nés de pères différents, est à nouveau enceinte.
A l’image d’un Brésil en état d’urgence et en crise identitaire, tous cherchent une issue.

► Accueil dès 19h30
► Buvette sur place
► Réservation conseillée : envolbrasil@gmail.com

Fête du court métrage

Carte blanche France Télévisions !

Programme de courts | 90 min + entracte

PARTIE 01

Belle à croquer
Axel Courtière | 2017 | 15 min
Oscar Mongoût, cannibale gourmet, brûle d’amour pour sa voisine d’immeuble, la très végétale Mlle Carotte. Cette passion semble vouée à l’échec : elle est végétarienne tandis qu’il souffre d’une phobie totale des légumes. Tout bascule le soir où elle l’invite à dîner.

Gorilla
Tibo Pinsard | 2016 | 14 min
Hollywood, 1952. Henry fait partie de cette poignée de cascadeurs un peu particuliers, louant ses prestations de gorille costumé de film en film. Dans Jungle Jenna, il doit terroriser le personnage féminin égaré dans une fausse jungle. Mais pour l’homme-gorille, se montrer effrayant face à l’’actrice qu’il désire ardemment, va s’avérer particulièrement difficile.

La vie sauvage
Laure Bourdon Zarader | 2017 | 14 min
Arnaud et Nora avaient un programme bien réglé pour un week-end parfait : visite d’une réserve naturelle, photos d’animaux, sexe, sieste et dîner. Mais la chaleur étouffante, l’absence d’animaux et la libido de Nora, vont chambouler le planning millimétré d’Arnaud.

– entracte –

PARTIE 02

Le rêve géométrique
Virginie Barré | 2017 | 13 min
Le rêve géométrique adopte le point de vue d’une âme qui flotte au-dessus d’une plage de Bretagne. Ce point de vue surplombant permet d’assister à des scènes étranges dans lesquelles des femmes, des enfants et des hommes manipulent des formes géométriques abstraites colorées.

Je suis Gong
Laurie Lassalle | 2016 | 19 min
JESUISGONG.COM est un site de rencontre imaginaire : via des webcam disposées dans la cité de La grande Borne, à Grigny, des jeunes se rencontrent, se confrontent pour la première fois au hasard des connexions. Un portrait de la jeunesse d’’aujourd’hui, où douceur, violence et confessions se mêlent à la poésie : le film est inspiré de Je suis Gong, poème d’Henri Michaux.

Family portrait
Kelly Holmes | 2016 | 14 min
Margaret doit convaincre sa fille, Louise, de prendre ses responsabilités après la mort de son père, tout en gardant les apparences lors d’un portrait de famille. Pour Louise, cela signifie perdre sa liberté. Va-t-elle faire ce qu’il faut pour sa famille ou s’enfuir ?

► Accueil dès 19h45
► Buvette, petite restauration

JEUNE PUBLIC (+3) : Vive la musique !

Les instruments sonnent et résonnent pour les oreilles des tout-petits. Six films à voir, à écouter et à partager.
Courts-métrages | 35 min + animations

Rhapsodie pour un pot-au-feu
Charlotte Cambon de Lavalette, Stéphanie Mercier
Trois générations d’une même famille cohabitent sous le même toit dans une chorégraphie désaccordée. La mère, chef d’orchestre de la famille, tente en vain de les réunir à table pour le dîner.

Le petit bonhomme de poche
Ana Chubinidze
Un petit bonhomme mène une vie tranquille dans une valise installée sur un trottoir dans la grande ville. Un jour, son chemin croise les pas d’un vieil aveugle. Tous deux vont alors nouer des liens d’amitié grâce à la musique.

La Cage
Loïc Bruyere
C’est la rencontre entre un ours prisonnier de sa cage et qui ne sait pas chanter, et un petit oiseau qui ne sait pas voler, mais qui chante très bien. Chacun va s’enrichir de l’amitié de l’autre et surmonter ses handicaps.

Le Dragon et la Musique
Camille Müller
Une petite fille se lie d’amitié avec un dragon dans les bois. Ensemble, ils jouent de la musique, mais cela ne va pas sans risque, car le roi n’autorise que les marches militaires…

Tellement disco
Uzi Geffenblad, Lotta Geffenblad
Gros-pois et Petit-point organisent le réveillon du nouvel an. Ils envoient les invitations, décorent la maison et trouvent un joli déguisement. La fête bat son plein sous la boule à facettes jusqu’à l’arrivée d’un voisin grincheux.

Page d’écriture
Marion Lacourt
Dans ce poème de Jacques Prévert, un élève rêveur est visité par l’oiseau-lyre. Ils vont mettre un sacré bazar dans la classe !

 

// Suivi d’animations et d’un goûter
Réservations conseillées à cinema@lunivers.org

Roshmia

Salim Abu Jabal | docu | Palestine, Qatar, Liban, Etats-Unis, Syrie | 2015 | 70 min
Un vieux couple de Palestiniens est engagé dans un bras de fer final avec les autorités israéliennes, pour conserver et protéger son mode de vie à Roshmia, la dernière vallée naturelle de Haïfa. Youssef et sa femme Amna, qui a des origines tziganes, ont vécu une vie sereine, seuls dans une cabane depuis 1956 et ce, jusqu’à leurs quatre-vingts ans, bien loin de la clameur de la vie moderne.
La vie était paisible à Roshmia jusqu’à ce que les autorités israéliennes valident un nouveau projet de route et ordonnent la confiscation de la terre de Youssef et Amna, la démolition de la cabane, et leur expulsion. Un ami du couple tente de leur obtenir une compensation de la municipalité, mais Youssef insiste pour garder la cabane, sa seule maison. Heureux comme jamais, le couple continue à vivre dans son petit confort. Cependant, les négociations se poursuivent et des tensions apparaissent entre les trois personnages.
Par ailleurs, en plus de l’expulsion et du désespoir qui pèsent sur le couple comme une épée de Damoclès, Youssef et Amna se préparent à prendre des chemins différents.

► Accueil dès 19h30

Les causeries du lundi

Du cinéma à la littérature, l’étranger rôde et convoque avec lui l’étrangeté, inquiétante, ainsi que Freud l’avait épinglée. Cette année, l’équipe des Causeries s’agrandit et s’étoffe, faisant place à de nouvelles voix, afin de mettre au travail ces figures de l’étranger.
Autour de : Ziad Kalthoum (« The Taste of cement ») et Bernie Bonvoisin (« Paroles d’enfants syriens : la misère entre deux jardins »)

► Accueil dès 19h30

No Land’s Song

Ayat Najafi | docu | Iran | 2014 | 91 min
Sara Najafi, jeune compositrice, défie les autorités iraniennes qui, depuis la révolution de 1979, interdisent aux femmes de chanter en solo devant des hommes. Féministe convaincue, elle prend tous les risques, avec ses amies chanteuses Parvin Namazi et Sayeh Sodeyfi en invitant trois artistes françaises, Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi, à venir les rejoindre pour collaborer à leur projet musical, en initiant un nouveau pont culturel entre la France et l’Iran.
La question est de savoir si elles pourront réaliser leur projet…

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 15h15

Kurdish Lover

Clarisse Hahn | docu | France | 2012 | 98 min
En présence de la réalisatrice
Avec son compagnon kurde rencontré à Paris, Clarisse Hahn découvre “un pays qui n’existe pas”, une zone sinistrée, immobilisée par la guerre et la misère économique, perdue entre tradition et modernité : le Kurdistan.
Comme un cousin lointain venu d’ailleurs, le spectateur partage le quotidien d’une famille où l’amour se confond souvent avec l’emprise. Un quotidien où le paganisme régit le rapport aux choses et à la vie, le magique se mêlant au trivial. Les personnages sont drôles, parfois cruels, souvent d’une grande théâtralité pour oublier qu’ils font partie d’une communauté oubliée du monde.

Suivi d’une discussion avec la réalisatrice autour de son travail

► Accueil dès 19h30

Valse avec Bachir

Ari Folman | Animation | Israël, France, Allemagne, Etats-Unis | 2008 | 1h27min
Ari, metteur en scène israélien, a rendez-vous en pleine nuit dans un bar avec un ami en proie à des cauchemars récurrents, au cours desquels il se retrouve systématiquement pourchassé par une meute de 26 chiens. 26, exactement le nombre de chiens qu’il a dû tuer au cours de la guerre du Liban, au début des années 80 !

Le lendemain, Ari, pour la première fois, retrouve un souvenir de cette période de sa vie. Une image muette, lancinante : lui-même, jeune soldat, se baigne devant Beyrouth avec deux camarades. Il éprouve alors un besoin vital de découvrir la vérité à propos de cette fraction d’Histoire et de lui-même et décide, pour y parvenir, d’aller interroger à travers le monde quelques-uns de ses anciens compagnons d’armes.
Plus Ari s’enfoncera à l’intérieur de sa mémoire, plus les images oubliées referont surface.

► Accueil dès 19h15
► Buvette
► + d’infos : événement facebook de l’association / tweeter

Chez nous

Lucas Belvaux | fiction | 2017 | 1h59
En présence du co-scénariste et d’un travailleur syndiqué à Henin Beaumont

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle.
Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h00
► + d’infos : événement facebook

Le travail a-t-il un sexe ?

Martin Meissonnier | documentaire | France | date de sortie : octobre 2017 | 52 min

A tous les niveaux, les femmes ont du mal à être considérées à l’égal des hommes.
Des clichés ? Non, les statistiques montrent que dans le monde, si 50 % des femmes travaillent contre 77% des hommes, les femmes gagnent en moyenne 18 % de moins que les hommes. Et à l’échelle européenne, les chiffres ne sont pas bien meilleurs. Nombreuses sont les barrières sur le chemin des femmes au travail : une éducation trop cloisonnée, des difficultés à être prises au sérieux par la hiérarchie, un sexisme ambiant et souvent les contraintes de la maternité.
Dans ces conditions, comment rééquilibrer le pouvoir entre hommes et femmes ?

Suivi d’une discussion
Ouverture en présence de Madame Magali Debatte, secrétaire générale pour les Affaires Régionales

Inscription demandée : accueil@corif.fr


► + d’infos : site de l’association

O LIBERDADE : un voyage musical dans le CHORO

Cintia Langie et Rafael Andreazza | docu musical | Brésil | 2011 | 80 min
« O Liberdade » raconte l’histoire d’un restaurant à Pelotas au sud du Brésil. Depuis 40 ans, ce lieu mène une double vie : lieu de restauration le midi, espace de rencontre avec la musique et la danse le soir. Transformation magique qui s’opère grâce à de célèbres musiciens du choro comme Victor Ramil et Yamandu Costa qui partagent avec les habitués leur talent et leurs histoires.

L’histoire de ce restaurant se confond avec celle du cavaquiniste Avendano Jr. qui a promu contre vents et marées la musique urbaine la plus ancienne du Brésil : le CHORO.

18h30 : exposition de photographies « Les Brésils : terre de contrastes » de Jean-Pierre GUIS

► Accueil dès 18h30
► Buvette sur place
► Réservation conseillée
assoacai6@gmail.com / envolbrasil@gmail.com

IN GIRUM IMUS NOCTE ET CONSUMIMUR IGNI

Guy Debord | texte lu sur images en noir et blanc | France | mars 1978 | 105 minutes
Premières phrases du film : « Je ne ferai dans ce film aucune concession au public. Plusieurs excellentes raisons justifient à mes yeux une telle conduite et je vais les dire. Tout d’abord il est assez notoire que je n’ai nulle part fais de concession aux idées dominantes de mon époque ni à aucun des pouvoirs existants. Par ailleurs, quelle que soit l’époque, rien d’important ne s’est communiqué en ménageant un public, fût-il composé des contemporains de Périclès ; et, dans le miroir glacé de l’écran, les spectateurs ne voient présentement rien qui évoque les citoyens respectables d’une démocratie. Voilà bien l’essentiel. »

« Mais rien ne traduisait ce présent sans issue et sans repos comme l’ancienne phrase qui revient intégralement sur elle-même, étant construite lettre par lettre comme un labyrinthe dont on ne peut sortir ; de sorte qu’elle accorde si parfaitement la forme et le contenu de la perdition.
In girum imus nocte et consumimur igni. Nous tournons en rond dans la nuit et nous sommes sommes dévorés par le feu. »

► Accueil dès 19h30

 

SÉANCE ANNULÉE // Tous au Larzac

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, cette séance est annulée.

Merci de votre compréhension

Christian Rouaud | docu | France| 2011 | 120 min
Marizette, Christiane, Pierre, Léon, José… sont quelques uns des acteurs, drôles et émouvants, d’une incroyable lutte, celle des paysans du Larzac contre l’Etat, affrontement du faible contre le fort, qui les a unis dans un combat sans merci pour sauver leurs terres. Un combat déterminé et joyeux, mais parfois aussi éprouvant et périlleux. Tout commence en 1971, lorsque le gouvernement, par la voix de son ministre de la Défense Michel Debré, déclare que le camp militaire du Larzac doit s’étendre.
Radicale, la colère se répand comme une traînée de poudre, les paysans se mobilisent et signent un serment : jamais ils ne céderont leurs terres. Dans le face à face quotidien avec l’armée et les forces de l’ordre, ils déploieront des trésors d’imagination pour faire entendre leur voix. Bientôt des centaines de comités Larzac naîtront dans toute la France… Dix ans de résistance, d’intelligence collective et de solidarité, qui les porteront vers la victoire.
Source : Allociné

Suivi d’un débat puis explication des projets de l’Anis autour d’un apéro

► Accueil dès 16h00
►+ d’infos :  site internet de l’association Anis

Courts métrages autour des féminismes

Ton air féministe
Manon Binet | docu | France | 2018 | 25 min
Sous forme d’un draw my life le collectif lillois l’apothéose a invité des personnes à s’exprimer sur leur féminisme. On y parle de sororité, d’espace en mixité choisie, de minorités de genre, de luttes, d’expériences..

Rae
Emmanuelle Nicot | fiction | 2012 | 20 min
L’adresse du refuge doit rester secrète, pour elle et pour toutes les autres femmes. Son téléphone vibre dans sa poche. Rae tressaille. On lui demande de l’éteindre. (Télérama)

M.A.N.I.F.E.S.T.A!
Tarzan, Matthew van Roden and Koulla Roussoses | Australia
Ce court métrage explore les concepts de genre et de sexualité ainsi que l’ interprétation très binaire et essentialiste qui en est aujourd’hui faite. Il dénonce cet état de fait et propose donc dans cette oeuvre collaborative de trois artistes, un manifeste. A l’aide de leur savoir faire ils tenteront de renverser les structures du patriarcat.

 

Suivi d’une discussion

 

► Accueil dès 19h00
► Buvette, petite restauration vegan

JEUNE PUBLIC ( +6 ) : Films en famille

Petite Forme audiovisuelle ( +6 ans)

THEMA : cinéma fait maison
En partenariat avec l’Association Swing Gum

Films en famille
courts métrages / 30 min environ

Artistes en herbe, inventeurs géniaux de petits mondes pour grand écran, bidouilleurs de techniques d’animation, les réalisateurs sont des enfants ! Venez découvrir ces films faits en famille et en discuter après la projection.

// En présence des réalisateurs, suivi d’une rencontre et d’animation autour des techniques de l’image animée

Mayotte Hip Hop (R)evolution

Nadja Harek | docu | France | 2017 | 52 min | Produit par Keren Production

Il y a dix ans, à Mayotte, le hip-hop n’existait pas, ou presque. Aujourd’hui, avec une énergie qui rappelle les origines de cette culture en Occident, toute une jeunesse mahoraise se fédère autour du break dance. Ce documentaire propose de partir à la rencontre de danseurs, chanteurs, chorégraphes, éducateurs… Ils donnent forme et énergie à un mouvement bouillonnant et contestataire, cet essor fulgurant du hip-hop à Mayotte depuis les années 2000 qui bouleverse aujourd’hui le paysage culturel de l’île.
La réalisatrice Nadja Harek est l’une des pionnières du documentaire hip-hop en France, avec notamment « Du cercle à la Scène » (2012) sur l’intégration de la génération des break dancers à la danse contemporaine, et «B-Grils» (2014), qui explore la break dance au féminin.

Suivi d’une rencontre en présence de la réalisatrice

► Accueil dès 19h30

We want sex equality

Retour en images : Die In du 25 novembre 2017
Filmé par Statut Co | court docu
Le 25 Novembre 2017, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, les associations SOLFA et OLF! 59 ont organisé un die in afin de rendre visible un chiffre alarmant : 123 femmes sont mortes en 2016 sous les coups de leurs conjoints ou ex.

We want sex equality
Nigel Cole | fiction| Grande Bretagne | 2010 | 113 min

Au printemps 68 en Angleterre, une ouvrière découvre que, dans son usine, les hommes sont mieux payés que les femmes. En se battant pour elle et ses copines, elle va tout simplement changer le monde…

Suivi d’une discussion
Expo photo du Die in du 25/11/2017

► Accueil dès 17h45
► Buvette

Temps, vitesse, mesure / Rives et dérives

Christophe Laby, Baptiste Bourel, Simon Bourbon | carnet | Italie – Grèce – France | 2018 | 100 min

Trois amis ont la Crète en ligne de mire. Ils y vont via Florence, pour être aux côtés du David de Michel Ange le jour de l’élection présidentielle française. Pré-texte !
Leur route croise celle de Valentina dans un lieu réquisitionné « bien commun » à Naples, d’un binôme dream’n’bass, d’un architecte photographe maestro de piano (et de synchronicité !), etc.
Puis ce sont des retrouvailles avec Marietta à Athènes, et des réflexions sur la lutte en ville ou sur la vie à la campagne… Des visages, des pensées et de l’audace composent ce film réalisé en trio.

Suivi d’une discussion en présence des réalisateurs

► Accueil dès 19h30
► Buvette, petite restauration

L’Or du Faso

Dragoss Ouedraogo, Lila Chouli † | docu | Burkina Faso | 2015 | 62 min | Production Mouvement Burkinabé des Droits de l’Homme et des Peuples

Depuis 2009, le Burkina Faso connaît un boom minier suite à une campagne d’exploration géologique et une incitation aux investissements étrangers. Mais grâce à un code minier favorable et une législation à deux vitesses, ce boom minier ressemble de plus en plus à une vaste opération de prédation, pillant les ressources du pays, enrichissant tous ceux qui gèrent ce réseau et laissant pour compte les populations dépossédées de leurs terres. L’or du Faso ne brille pas pour tout le monde et la colère gronde…

Suivi d’une discussion en présence du réalisateur Dragoss Ouedraogo

► Accueil dès 19h45
► Pot de l’amitié

Chaque mur est une porte

Elitza Gueorgueiva| docu | France | 2017 | 58 min

Dans le décor kitsch d’un plateau de télévision des années 80 en Bulgarie, une jeune journaliste pose des questions philosophiques : lesquels de nos rêves sont les plus importants, les accomplis ou les déçus ? Nous sommes en 1989, le Mur de Berlin vient de tomber. Puisant dans les VHS des émissions de télévision de sa mère, la réalisatrice livre une chronique à la fois pop et profonde de la révolution en cours.

En présence de la réalisatrice ou de la production

► Accueil dès 20h00

Mama Bobo

Robin Andelfinger, Ibrahima Seydi | fiction | France, Belgique, Sénégal | 2017 | 17 min

Dakar, Sénégal. Une vieille dame, connue de tous sous le nom de Mama Bobo, perd la tête et tombe gravement malade lorsque son quotidien est bouleversé. Les nouvelles transformations de son quartier, et en particulier son abribus déplacé, précipitent la désolation. Ses proches et les habitants du quartier se mobilisent pour la soutenir !

+ trailer Homo Faber : la main et le chantier
Isaac Stillwell, Violaine Mussault, Damien Grava,| Teaser du film docu | France | 2017 | 2 min

Inspirés par la notion de « Homo Faber » qui place l’homme, artisan, comme auteur de sa relation au monde, nous entamons un voyage à la rencontre de ceux qui résistent à cette rupture entre la main et l’esprit. Une enquête qui interroge « ce que sait la main ».

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h00

CAP au Nord ! #21

Ce mois-ci, deux films évocant l’histoire des mineurs seront proposés. Discussion croisée entre récit familial et déconstruction d’un mythe moderne, une soirée qui s’annonce vive d’échanges !

Un figuier au pied du terril
M.Arikan, N.Bouferkas, N.Haddad | docu | France | 2017 | 75 min | Produit par Tribu documentaires, la fondation Abbé Pierre, Pictanovo et Le Fresnoy- Studio national des arts contemporains

Tourné à Libercourt dans le Pas-de-Calais, le film orchestre divers témoignages, notamment ceux de Nanass et d’Hélène, deux grands-mères d’origine algérienne et polonaise, mettant en lumière tour à tour la gestion coloniale de la population ouvrière, la domination masculine et la ségrégation résidentielle dont sont toujours victimes les descendants de Nanass.

Morts à 100% : Post-scriptum
Modeste Richard, Tomjo et Grégory Tahar-Chaouch | docu | France | 2017 | 45 min | Produit par Hors-Sol, Nayra et Pictanovo

Avec l’UNESCO ou le Louvre-Lens, la région élève la culture minière au rang de « Patrimoine ». Comptant sur la valorisation touristique de l’image du mineur, l’exploitation charbonnière s’en trouve recouverte par des représentations aseptisées, presque nostalgiques.

Discussion avec les réalisateurs après la projection de chaque film

► Accueil dès 19h30

 

Nuit du Court #03 : FESTIVAL DU CINÉMA EUROPÉEN

Etrange vocation
Programme de courts | 108 min + entracte
Ce soir, les courts projetés tourneront tous autour de personnages aux vocations décalées, ambitieuses, belles
ou absurdes.

PARTIE 01

Je les aime tous
Guillaume Kozakiewiez | France | 30 min

Pitchoune
Reda Kateb | France | 24 min

– entracte –

PARTIE 02

Un métier bien
Farid Bentoumi | France | 24 min

Twilight of the masters
John Gutierrez | Royaume-Uni | 16 min

Le Plombier
Meryl Fortunat-Rossi, Xavier Seron
| Bel. | 14 min

► Accueil dès 19h45
► Buvette, petite restauration

CINÉ POUSS’ POUSS’ > rdv jeunes parents

► Ciné Pouss’ Pouss’

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

► Le film du mois de février

 

JOHN FROM
de João Nicolau (comédie dramatique, Portugal, 2016, 1h35, vostfr)

Lisbonne, dans des familles sans histoire, Rita et Sara, 15 ans, partagent leurs vacances d’été entre cafés glacés et après-midi lascives. La rencontre de son nouveau voisin, Philippe, enflamme la jolie Rita d’un désir violent.
Le quartier tranquille en devient magique et merveilleux, comme une île de Mélanésie au cœur du Pacifique.

« Pop, coloré, frais, fun, sexy ! »
LIBÉRATION

« Désirs adolescents et chassé croisé érotique dans une Lisbonne enchantée. Un film picturalement superbe. »
LES INROCKS

« Fable délicieuse et insolite, emmenée par la belle et pétillante Julia Palha… une véritable bouffée d’air ! »
PARISCOPE

***************************************************************************

Suivi d’un petit goûter offert

► Début de projection à 14h15
► Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
► Infos & résa au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org

Sacha H., les Ailes au Maîdan

Emmanuel Graff | docu | France-Suisse-Ukraine | 2016 | 90 min

Ce film documentaire retrace la vie de Sacha Hrapachenko, originaire de Rivné en Ukraine. Il faisait des études, du théâtre, de l’alpinisme, il aimait Katy. Rien ne lui prédisait un destin de héros national. Un jour, il décide d’aider les autres à Kiev, pendant la révolution ukrainienne qui eut lieu de novembre 2013 à février 2014 et qui fit fuir l’ancien président du pays.
Le 20 février, il est tué par un sniper. Il avait 26 ans. Ce fameux jour, les forces de l’ordre et l’armée, aidées de tireurs non-identifiés, tueront sur la place Maïdan et aux alentours, plusieurs dizaines de personnes. Des Ukrainiens mais aussi des sympathisants d’autres pays. A ce jour, son tueur n’a toujours pas été identifié…

Suivi d’une discussion en présence du réalisateur

► Accueil dès 17h30
► Buvette, petite restauration
► + d’infos : http://uaportail.fr/

Étudiants, l’avenir à crédit

16h00 arpentage – pratique d’éducation populaire de lecture collective
Un salaire étudiant. Financement et démocratisation des études.
Livre d’Aurélien Casta (2017)
C’est un livre indispensable en ces temps où le gouvernement prépare la sélection et la fin de la gratuité de l’université en France !

– auberge espagnole / entracte –

19h30 projection

Étudiants, l’avenir à crédit
Jean-Robert Viallet | docu | 2017 | France | 53 min
Dans le monde, les jeunes poursuivant des études supérieures étaient 13 millions au milieu des années 60. En 2015 ils étaient 200 millions. Dans 15 ans ils seront 400 millions. Une formidable clientèle se dessine. Partout la transmission du savoir devient une marchandise, un service à vendre. Sous l’effet de la compétition internationale, les universités se transforment en de gigantesques entreprises.
Une enquête aussi éclairante qu’inquiétante sur un phénomène émergent en Europe…

Suivi d’une discussion sur l’avenir des études en France : osera-t-on revendiquer le salaire étudiant, pour en finir avec l’asservissement aux logiques d’exploitation de la jeunesse ?

► Accueil dès 15h45

[ANNULÉ] workshop LABO CCP > Photo : Emulsion

Suite à une rupture de stock de la chimie, ce workshop est annulé.

Choisir sa surface, la rendre sensible à la lumière, ce workshop Émulsion sera l’occasion de tester votre… sensibilité…

A partir d’un papier non photographique de votre choix ou d’autres matières plus ou moins lisses vous pourrez y révéler vos images.

► Tarif : 30 euros pour les non-adhérents

► Prévoir de ramener : négatifs

►  + d’infos & inscription : www.laboccp.fr /
matthieugilles.lunivers@gmail.com / labophotolunivers@gmail.com

Castel Del Monte

Jean-Louis Accettone | Docu | France | 2010 | 53 min

Castel del Monte est un village des Abruzzes. Les discussions, les fêtes profanes ou sacrées, font la vie contemporaine de la petite cité. La plupart des habitants sont allés travailler en France lors de deux vagues d’émigration entre les années vingt et soixante. Puis de nombreux natifs sont retournés au village. D’autres, restés en France, reviennent régulièrement passer les vacances à Castel del Monte. Des familles de la région y sont interviewées.

De San Marco à Ricette
Jean-Louis Accettone | docu | France | 2010

À travers une visite dans le village médiéval de Castel del Monte, l’histoire de celui-ci nous est racontée. Giuseppe D’Angelo, véritable mémoire de cette cité des Abruzzes, nous emmène le long des rues, et nous dévoile le développement de Castel del Monte, des origines à nos jours.

 

Suivi d’une rencontre en présence du réalisateur
Exposition « Un aller simple, un valise remplie d’espoir »

► Accueil dès 19h30
► Buvette, petite restauration en forme d’aperitivo

Le professeur de violon

Sérgio Machado | fiction | Brésil | 2016 | 103 min
Avec Lázaro Ramos, Kaique de Jesus, Elzio Vieira…

Laerte, brillant violoniste, rêve depuis toujours d’intégrer l’orchestre symphonique de São Paulo. Dévoré par le trac, il échoue à l’audition. Il accepte alors à contrecœur d’enseigner la musique à des adolescents d’Heliópolis, la plus grande favela de la ville. A son arrivée, il ne reçoit que cris, insultes, crachats, et constate une pratique des instruments catastrophique.

Dans cet univers pourtant hostile, où gangs et dealers règnent en maîtres, Laerte va tisser des liens forts avec ses élèves. Il est atterré, mais très vite, il remarque les capacités de chacun, il découvre des talents insoupçonnés. Laerte impose une discipline et donne à ces adolescents perdus une structure et une raison de se sentir fiers d’être ce qu’ils sont. En changeant la vie de ses élèves, il va trouver un sens à la sienne…

► Accueil dès 19h00
► Buvette 
► Réservation conseillée : envolbrasil@gmail.com

The Breakfast Club

John Hughes | fiction | USA | 1985 | 97 min

Un samedi, cinq élèves de personnalités éclectiques se retrouvent en retenue ensemble : un surdoué, une détraquée, un athlète, une fille à papa et un délinquant. Le professeur qui les surveille, M. Vernon, leur demande à chacun de faire une dissertation de 1 000 mots avec pour sujet :« Qui pensez-vous être ? ».

Malgré les différences qui les séparent, les cinq adolescents se rendent compte au fil de cette journée animée qu’ils ont plus en commun qu’ils ne l’auraient pensé au premier abord.

► Accueil dès 19h00
► + d’info
Facebook : https://www.facebook.com/bda.sciencespolille/
Tweeter : https://twitter.com/BDA_ScPoLille

Du soleil dans nos yeux

Cyril Masson | fiction | France, Italie| 2017 | 95 min

 

Cédric et François sont amis. L’un est parisien et cinéaste, l’autre est romain et détective. Les deux partent à Dijon : Cédric pour rendre visite à son père et François, sa fille. Le père a disparu sans donner de renseignements.
Lors de cette visite, Cédric propose à François de le suivre dans un parcours intimiste. Il accepte et joue le jeu…

Suivi d’une rencontre en présence du réalisateur

► Accueil dès 19h30

Ricochets #04 : Der Tick als Kunst

Julia Benkert | docu | Allemangne| 2012 | 52 min | Prod : Hessischer Rundfunk, Arte france

En Amérique, au Japon et en Europe, la réalisatrice a découvert six maîtres d’exception qui ont élevé leur obsession au rang d’art. Ils se surnomment « l’homme aux noeuds », « la reine des points », « le génie des chiffres » ou « la femme aux courbes ». Leurs oeuvres – dont certaines sont exposées dans les musées d’art contemporain des grandes métropoles – sont chargées de messages secrets qui fascinent et irritent, mais ne demandent qu’à être décodés…

Suivi d’une rencontre avec Bruno Gérard (artiste et responsable des ateliers dessin à « La Pommeraie » en Belgique et à la Fondation Paul Duhem) puis d’une scène ouverte musicale et arts plastiques avec David Bausseron et les artistes de Funambules et de Vert-Pituite La Belle, également ouverte à toutes les personnes assistant au ricochet !

Nouvelle étape dans l’itinérance dans la cité à la rencontre des personnes autistes : Allons-y par ricochets ! Chaque ricochet de FUNAMBULES met en avant et promeut les créations et solutions singulières, toujours inédites, des personnes avec autismes.

► Accueil dès 14h15
► Buvette, petite restauration

 

 

 

L’Autre moitié du ciel

Kalthoum Bornaz | fiction | Maroc, Tunisie, France | 2008 | 93 min
Agés de vingt ans, Selim et Selima sont jumeaux, orphelins de leur mère décédée en les mettant au monde. Ils vivent à Tunis avec leur père, Ali, grand avocat au barreau de Tunis. Ali ne s’est jamais remis de la mort de sa femme. Il tient ses enfants pour responsables de sa mort et refuse obstinément de répondre à leurs questions la concernant.

Selima découvre un jour que les filles n’héritent que de la moitié des parts de leurs frères. Elle interroge son père : « Est-ce parce que les pères n’aiment leurs filles qu’à moitié ? ». A la mort de leur père, Sélim part vivre à l’étranger. Qu’adviendra-t-il de Sélima ?

► Accueil dès 19h45
► Petite restauration offerte

Martírio

Vincent Carelli, Ernesto de Carvalho, Tatiana Almeida | docu | Brésil | 2016 | 162 min

Quand en 1988, Vincent Carelli filmait au Mato Grosso do Sul la lutte des Guarani-Kaiowa pour la restitution de leurs terres, il ignorait que, vingt ans plus tard, la violence se serait aggravée et que les droits acquis seraient menacés sous la pression des lobbys de l’agrobusiness.
De retour avec ses collaborateurs Ernesto et Tita, il fouille l’histoire coloniale. Les rares octogénaires qui ont survécu aux expulsions et aux meurtres sont la mémoire vive des vagues successives de persécutions.

Martírio tire sa force de son insistance à solliciter tous les supports de parole, des archives télévisées à l’entretien avec des descendants de colons martelant qu’il n’y a jamais eu d’indigènes sur leur propriété. Les réalisateurs suivent aussi les débats judiciaires et politiques dans lesquels la FUNAI, organisme gouvernemental créé pour mettre en œuvre les politiques relatives aux indigènes.

Suivi d’une discussion

► Accueil dès 19h00
► Buvette
► Réservation conseillée : envolbrasil@gmail.com

Moi, autobiographie, 16ème version

Pierre Merejkowsky | docu / fiction | France | 2010 | 58 min
Avec Pierre, tout doit toujours être questionné, commenté, discuté, bousculé : le dogme de l’efficacité, le « comité central », le travail, la majorité, les bagnoles… TOUT on vous dit !
Procès.
Pierre Merejkowsky se fait tailler le portrait par son psychiatre, sa contrôleuse RSA, un militant gauchiste, la mère d’un de ses descendants biologiques… Déflagration biographique.
Notre vie est-elle un champ de mines piégé par le récit qu’en font les autres ?

« Entre Woody Alien et Stanley Kubic » Fêlérama

Suivi d’une discussion en présence du réalisateur – acteur

► Accueil dès 20h00

 

Quand le montage se fait musique

Un programme tiré du catalogue de Heure Exquise !

Immagine
Gérard Cairaschi | France | 2015 | 9min14

Tango
Zigniew Rybczynski | Pologne | 1980 | 10min

Holzstücke
Jean-François Guiton | Allemagne | 1982 | 6min

Dies Irae
Jean-Gabriel Périot | France | 2005 | 10min

Dubus
Alexei Dmitriev | Russie – 2005 – 4min

Combo
Max Philipp Schmid | Suisse | 1995 | 7min

En travaux
Pierre Yves Cruaud | France | 2001 | 2min

Counter
Volker Schreiner | Allemagne | 2004 | 6min30

L’œil lourd du voyage mécanique
Augustin Gimel | France | 2003 | 4min

Ce disque est le même que l’autre
Jean-Jacques Palix | France | 2009 | 9min

► Accueil dès 20h00

Leonera

Pablo Trapero | fiction | Argentine | 2008 | 118 min

Julia, 26 ans, enceinte de quelques semaines, découvre chez elle le corps de deux hommes dont celui du père de son enfant. Incapable de se souvenir des circonstances du meurtre, elle est incarcérée dans une prison spéciale pour jeunes mères en attente de son procès. Elle y donne naissance à un fils, Thomas.

Lorsqu’elle est condamnée, Julia sait qu’elle ne pourra garder Thomas près d’elle que 4 ans. Malgré l’enfermement, elle vit avec son fils de véritables moments de bonheur. Un jour, la mère de Julia, exilée en France depuis plusieurs années, vient prendre le garçon. Bouleversée par cette séparation, Julia va tout faire pour le récupérer.

Suivi d’une discussion en présence d’acteurs issus des milieux carcéraux ou judiciaires

► Accueil dès 19h00

Semaine du son #04 : Pacôme Thiellement & Thomas Bertay

18h30 Rencontre avec Pacôme Thiellement
Cinéaste chaos, essayiste poète, Pacôme Thiellement interprète les œuvres de la pop culture qu’il aime passionnément comme des textes sacrés et mystérieux : Les Beatles, Led Zeppelin, les films de David Lynch, les séries Lost ou The Leftovers, Hara-Kiri, etc.
Nous l’accueillons pour la publication de son dernier ouvrage, La Victoire des Sans Roi – Révolution Gnostique.

+ Ventes et dédicaces du livre (et d’autres), en partenariat avec la Librairie Meura

 

20h30 Stupor Mundi
Thomas Bertay, Pacôme Thiellement | docu | France | 2016 | 110 min

Projet documentaire expérimental initié en 2013, Stupor Mundi ne propose pas moins qu’une histoire de la tradition secrète des monstres guidée par la figure et la musique psychédélique de Frank Zappa.

Exclusivité régionale
Suivi d’une rencontre en présence des réalisateurs animée par Rémi Boiteux (critique Inrocks, Carbone, etc.)

► Accueil dès 20h00
► buvette, petite restauration

Semaine du son #03 : Da Heart it !

Maxime Parasite | docu | France | 2016 | 25 min
Da ! Heard it Records est un net-label qui existe depuis 2006. Label éclectique, il a pour ambition de promouvoir de nouveaux artistes et de nouvelles musiques.
D!HR est un label ouvert au monde, tant aux artistes professionnels qu’aux amateurs, accessible à tout auditeur de par sa position engagée sur la culture libre et gratuite.

Suivi de la diffusion d’un portrait d’artiste et d’un clip du même réalisateur et d’une rencontre avec Matt Subjex, fondateur du label Bedroomresearch

► Accueil dès 19h00

Semaine du son #02 : Les Yeux de Lori Kuhler

Pièces courtes | ≈ 90 min

Les Yeux de Lori Kuhler, une série consacrée au cinéma pour l’oreille // Huitième numéro

Avec des œuvres anciennes et récentes de compositeurs connus et moins connus. Une petite promenade sonore relatant plus de 100 ans d’enregistrements et de fixation des sons sur support: cinéma pour l’oreille, field recordings, poésie sonore, musique concrète, radio, etc…

► Accueil dès 20h00

JEUNE PUBLIC ( +6 ) : Semaine du son #01

Chut, je regarde avec mes oreilles !
Écou