jeu. 08 oct. 14h00

CINÉ POUSS’ POUSS’ : Mon bébé

Se faire une toile avec bébé, c’est possible !

Plus d'infos

Début de projection à 14h15
Public limité à 15 adultes pour un confort optimum de séance et de convivialité !
Infos & résa au cinéma : 03 20 52 73 48 / cinema@lunivers.org
En partenariat avec la CAF de Lille
Entrée libre


Proposé par

LE CINÉMA L'UNIVERS

Cinéma & éducation aux images

Le principe ?

Les Cinés Pouss’ Pouss’, ce sont des films pour les parents accompagnés en salle de leur bébé de 0 à 10 mois environ.
Le film est bien à destination des adultes (l’enfant n’en a pas une vision active et consciente).
La séance se déroule dans des conditions adaptées, lors de créneaux réservés : lumière tamisée et son adouci en salle ; table à langer à disposition ; poussette, biberon, tétée, gazouillis et petites larmes bienvenus pendant la projection !

Pour vous surprendre à chaque fois, le titre du film vous est dévoilé 10 jours avant la séance sur cette page ;)

Compte-tenu des contraintes sanitaires, il sera compliqué de proposer le goûter rituel d’après-séance, avec toutes nos excuses… Cependant, les séances de mars à juin n’ayant pu se faire, la dose est doublée jusqu’à décembre avec deux séances par mois ! Les locaux sont désinfectés entre chaque séance et le port du masque est obligatoire pour les adultes.

La pépite d’octobre #1 !

Mon bébé

Lisa Azuelos | Comédie dramatique | France | 2019 | 1h25 avec Sandrine Kiberlain, Thaïs Alessandrin, Victor Belmondo

Héloïse est mère de trois enfants. Jade, sa “petite dernière”, vient d’avoir dix-huit ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada.
Au fur et à mesure que le couperet du baccalauréat et du départ de Jade se rapproche, et dans le stress que cela représente, Héloïse se remémore leurs souvenirs partagés, ceux d’une tendre et fusionnelle relation mère-fille, et anticipe ce départ en jouant les apprenties cinéastes avec son IPhone, de peur que certains souvenirs ne lui échappent…
Elle veut tellement profiter de ces derniers moments ensemble, qu’elle en oublierait presque de vivre le présent, dans la joie et la complicité qu’elle a toujours su créer avec sa fille, “son bébé”.