Le collier perdu de la colombe

Nacer Khemir | fiction historique | Tunisie, France, Italie | 1994 | 90 min
Dans l’Andalousie musulmane du onzième siècle, le jeune Hassan étudie la poésie à la mosquée de Cordoue et apprend l’art de la calligraphie auprès d’un maître expert en la matière. Studieux en apparence, Hassan se consume en secret à chercher les chapitres manquants d’une œuvre sacrée dont il ne possède qu’un seul fragment. l’œuvre en question est censée révéler à son lecteur les secrets de l’Amour…

Puisant dans le fond enchanté des Mille et une nuits, Khémir reconstitue l’espace imaginaire de l’Andalousie, « l’Andalousie comme image de l’autre, multiple, sublimée, terre de dialogues, fondée entre Juifs, Chrétiens et Arabes ». Peintre et calligraphe à ses heures, l’auteur des “Baliseurs du désert” (1984) a conçu cette reconstitution comme un rêve éveillé dont les splendeurs touchent à l’âme et au cœur.
Conteur exceptionnel, Khemir a récité “Les Milles et une nuits” des heures durant sur les scènes des théâtres les plus prestigieux du monde. Avec “Le collier perdu de la colombe” (1991), le réalisateur de “Bab’Aziz” a réussi à transposer sur le grand écran l’idéal de beauté, d’humour et d’érotisme de ces récits que plus personne n’ose aujourd’hui conter en Egypte, en Iran et encore moins à Bagdad !

► Accueil dès 19h30
► Petite restauration offerte par l’association
► + d’infos : site de l’association