lundi 26 mars 2018

Partager sur Facebook Envoyer à un ami
20H00

Le bois dont les rêves sont faits


Claire Simon | docu | France | 2016 | 2h24 min

Il y a des jours où l’on n’en peut plus de la ville, où nos yeux ne supportent plus de ne voir que des immeubles et nos oreilles de n’entendre que des moteurs… Alors on se souvient de la Nature, et on pense au Bois. On passe du trottoir au sentier et nous y voilà !

La rumeur de la ville s’éloigne, on est dans une prairie très loin. C’est la campagne, la forêt, l’enfance qui revient. On y croit, on y est. C’est une illusion vraie, un monde sauvage à portée de main, un lieu pour tous, riches et pauvres, français et étrangers, homos et hétéros, vieux et jeunes, vieux-jeu ou branchés. Le paradis retrouvé. Qui sait ?

Pour échapper aux clameurs de Paris, la cinéaste Claire Simon va souvent s’isoler dans le bois de Vincennes, pour retrouver un peu de calme et le sens de la nature. C’est dans cet environnement qu’elle fait de surprenantes rencontres. Munie de sa caméra, elle décide de s’entretenir avec certains des habitués du bois. Elle croise ainsi un homme qui vient régulièrement pour se remettre en forme de façon sportive, un autre à la recherche de rencontres furtives ou une jeune femme qui se prostitue. Tous racontent un morceau de leur vie et parlent de leur rapport à ce coin de nature…

« La cinéaste des « Bureaux de Dieu » et de « Gare du Nord », qui a grandi en pleine nature, a toujours aimé abolir les frontières entre la réalité et l’imaginaire. Et elle a toujours su faire témoigner des inconnus avec la même rigueur, la même exigence que si elle faisait jouer des acteurs. Cette méthode singulière, qui emprunte à la fois au roman et à l’ethnologie, trouve son accomplissement dans ce bois de Vincennes, où se mélangent les couleurs de peau, les milieux sociaux, les religions, les générations, les sexualités, les fantasmes, les douleurs et les bonheurs. Glissant sur son vélo d’une saison l’autre et à pied d’un sous-bois à une clairière, Claire Simon devient elle-même un personnage de son propre film. Elle rejoint le peuple de la forêt, la tribu des Vincennois, la horde des nouveaux sauvages. Suivez-la, vous ne le regretterez pas. » Jérôme Garcin, L’Obs, 13 avril 2016

► Accueil dès 19h30

Informations
Tarifs : Prix Libre
(infos tarifs)

Proposé par Les Saprophytes