jeudi 30 mai 2019

Partager sur Facebook Envoyer à un ami
19H30

La fête est finie


Dans le cadre du week-end Elnorpadcado

Nicolas Burlaud | docu | Marseille | 2014 | 72 min

En présence du réalisateur

Partout en Europe, sous les assauts répétés des politiques d’aménagement, la ville se lisse, s’embourgeoise, s’uniformise. Cette transformation se fait au prix d’une exclusion des classes populaires, repoussées toujours plus loin des centres-villes.
L’élection de Marseille en 2013 au titre de « Capitale Européenne de la Culture » a permis une accélération spectaculaire de cette mutation (ça ne vous rappelle pas Lille 2004 ?). Là où brutalité et pelleteuses avaient pu cristalliser les résistances, les festivités, parées de l’aura inattaquable de « la Culture », nous ont plongés dans un état de stupeur. Elles n’ont laissé d’autre choix que de participer ou de se taire.

Suivi d’une rencontre en présence du réalisateur, de Nicolas Maisetti et Rémi Lefebvre (sociologues marseillais et lillois qui travaillent sur l’instrumentalisation économique et politique de la culture).

___

2019 : énième coulée de béton culturel labellisée Lille3000 et attractivement intitulée Eldorado. Sauf que Lille-Roubaix-Tourcoing, c’est pas les cités d’or !

Eldorado est un aveu d’intentions prédatrices. Cette époque de génocide, de pillage des sous-sols et de colonisation a ouvert la voie au développement capitaliste de l’Europe. C’est pourtant dans ces Veines ouvertes de l’Amérique latine (Galeano) que les conquistadors lillois du XXI° siècle veulent nous faire parader. « Dans un monde qui doute, l’Eldorado nous invite à regarder vers l’avenir : quels sont nos ’’Eldorado’’ contemporains ? » chantonne Aubry…

A la Gare Saint-Sauveur, une exposition intitulée La Déesse verte présentera « la luxuriance infinie des paysages de cette planète. » Au moment même où ils décident de couler sous le béton la friche attenante. Au moment où, aux quatre coins du globe, les sous-sols sont saccagés par la quête de métaux précieux nécessaires à leur Troisième révolution industrielle.

Alors depuis un mois, pour saboter les conquistadors, l’équipe d’Elnorpadcado complote différentes interventions, à l’Univers et alentours… Du 30 Mai au 2 Juin, Acte II en 4 scènes sur tout un weekend en compagnie de la téloche du rue marseillaise Primitivi (parce que là-bas non plus c’est pas les cités d’or!) avec expo, proj, tchatches, festival international de sculpture en bois de cagettes et autres machinations à découvrir sur place… et en marge !

Du Jeudi 30 Mai 18h au Dimanche 2 Juin 22h Exposition Wallouland de Shito Chottin

Appareil photo en main, Chito Chottin captura le néant roubaisien des années 1990 : maisons démolies, routes en construction perpétuelle, ronds-points inutiles… rien que de très banal par ici.

► Bar, petite restauration
► Accueil dès 18h00
► + d’infos :  elnorpadcado.fr et lafeteestfinie.primitivi.org

Informations
Tarifs : Prix libre
(infos tarifs)

Proposé par les collectifs D.A.VI.D.S, Elnorpadcado et Primitivi